Quand les élus FN de Saint-Nazaire « emmerdent » l’extrême gauche (suite)- par Philippe Bescond-Garrec

saintnazairehttp://resistancerepublicaine.com/2015/extreme-gauche-les-elus-fn-nazairiens-interviennent-et-nous-emmerdent-bien/

La suite: 11/04/2015 – distribution de tracts à l’embauche des Chantiers STX de Saint-Nazaire, avec en prime un entretien de Jean-Claude Blanchard avec un journaliste du Monde.

Je faisais partie des 5 « affreux fachos » venus tracter ce matin-là. Jubilatoire et enrichissant !

« Ils sont arrivés, les affreux. » Le militant de la CGT prévient ses collègues. « Ils », ce sont les cinq militants du FN qui osent, à l’aube de ce mercredi 11 mars, tracter devant l’entrée principale des Chantiers de l’Atlantique STX, à Saint-Nazaire.

« Il y a des époques où le FN n’aurait pas pu pointer le bout de son nez. », grince un syndicaliste.

« Reste que cette mise en concurrence* fait le miel du FN. « Le but du patronat local est de faire baisser les salaires. », dénonce Jean-Claude Blanchard, en prenant bien soin de préciser qu’il « ne se bat pas contre les travailleurs détachés, mais contre les patrons qui les emploient ». Des propos quasiment identiques à ceux de la CGT, qui revendique « un seul statut » pour tous les salariés du site. « Ils sortent des communiqués que nous aurions presque pu écrire, sauf peut-être deux ou trois phrases. », se désole Nathalie Bruneau, candidate Front de gauche aux départementales et cofondatrice du Collectif actions contre l’extrême droite (CACED).

* Travailleurs détachés

Article du Monde dans son intégralité:
http://fn-loire-atlantique.fr/?p=6566

Partiel, réservé aux abonnés:
http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/03/12/a-saint-nazaire-le-fn-defie-la-cgt-a-l-entree-des-chantiers_4592299_823448.html

Philippe Bescond-Garrec

Responsable Résistance républicaine Loire Atlantique

 75 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Bonjour.
    Je serais intéressée pour vous rencontrer et connaître davantage ce que vous défendez.
    A la veille d’élections qui ne vont être que les prémices d’une vague marine nationale, je pense qu’il est temps de s’organiser . Déjà militante associative, je désire aller plus loin sans adhérer à un parti classique.

Les commentaires sont fermés.