On n’a rien à craindre des drones surveillant les centrales nucléaires – par Philippe Le Routier

Publié le 29 janvier 2015 - par - 18 commentaires

Poitou-Charentes: Drone plane flyes over nuclear power stationL’analyse de monsieur Bruno Comby à propos des drones n’est pas fausse, mais, elle comporte, selon moi, plusieurs erreurs.

Premièrement, la solidité des réacteurs eux-mêmes, ici je pense qu’il n’a aucune idée de la puissance de certains explosifs modernes.

100 grammes de certains d’entre eux feraient éclater le dôme de confinement sans aucun problème…
… 100 GRAMMES, je n’exagère pas, et la charge utile de certains drones même pas haut de gamme dépasse les 500 grammes.
Hyper facile à faire et, dans ce cas de figure, il y a échappement de radioactivité et, forcément, déplacement selon les vents.

Ce monsieur se plante aussi sur l’utilité d’une telle attaque…
… Car en effet, elle serait plutôt contre productive qu’autre chose, étant donné qu’il serait impossible de priver de courant des zones géographiques déjà établies tout en laissant  le courant dans les 700 enclaves de France qu’on appelle aussi territoires perdus de la République.
Et si les islamo-racailles sont privées de courant…
Leurs moyens de communications seront autant affectés que les nôtres, et là, pour lancer des attaques c’est vraiment pas l’idéal.

Bon, il passe sous silence qu’il y a une autre faille à exploiter sur nos réacteurs, je ne vais pas donner laquelle ici, mais celle à laquelle je pense, ferait fatalement entrer le réacteur en fusion…
 Mais, où serait l’intérêt de conquérir des terres qui deviendraient inhabitables pendant au moins 10 000 ans ?

Ce scénario à déjà été envisagé depuis vingt ans au moins, s’en prémunir est en effet très dur, voire impossible, mais, je me répète, tactiquement ce serait une erreur de débutant… Et les islamistes ne sont pas des débutants.

Une telle attaque, et la réponse du berger haram à la bergère halal serait forcément que l’Afrique du Nord serait rayée de la carte, nos silos à missiles nucléaires n’ayant absolument pas besoin de EDF pour fonctionner… Et ça, nos ennemis le savent.

En gros, tout ça c’est juste pour jouer sur les nerfs des foules, c’est la tactique de l’effroi, mais c’est juste ça, rien de plus.

Même Boko Haram, qui à mon sens est le plus dingue des groupes islamistes actuel, certes, son but c’est de ramener les choses au niveau du septième siècle après JC, mais certainement pas sur une planète à 100 000 bequerelles, sont très cons ça c’est un fait, mais à part les scorpions et d’autres arthopodes, il n’y a pas grand chose qui survit au delà de 5000…
Or, leur but est de rendre la terre à allah, en faire un caillou stérile ne serait pas le meilleur moyen d’y parvenir.

Je dis ça… Sont peut-être encore plus cons que je ne le pensais mais cons à ce point, j’ai un gros doute quand même.

Finalement, le plus à craindre c’est la réaction de nos compatriotes face à une menace quasiment inexistante mais tellement mal expliquée par un invité de ce cher bourdin, que ça pourrait créer un mouvement de panique…
Mais là est peut-être le but de Radio Mecque Coran.

Vais me boire un café moi…
L’attaque ne viendra pas de ce côté ci, et ce, quoi qu’en dise un gars qui n’a aucune idée de ce qu’est une stratégie de guerre.

Philippe le Routier

Print Friendly, PDF & Email

18 réponses à “On n’a rien à craindre des drones surveillant les centrales nucléaires – par Philippe Le Routier”

  1. Avatar jean claude dit :

    dommage qu il n existe pas de radiation pur porc ça résoudrai un gros probleme..

  2. Avatar DACOR dit :

    Bonjour le Routier,
    Ce n’est pas la destruction d’un réacteur qui est dénoncée par Bruno Comby, c’est la destruction du ou des transformateurs.
    Effectivement, il n’y a aucun intérêt à irradier une grande portion du territoire national qui serait dès lors interdit pour de nombreuses décennies (quoiqu’à Tchernobyl…)
    Pour faire entrer le réacteur en fusion il suffirait simplement de supprimer les sources de refroidissement, c’est évident ! Mais dans ce cas on en revient à l’hypothèse précédente d’interdiction de ce territoire (Fukushima…).
    Pour les « zones de non droits », il est toujours possible d’effectuer des délestages électriques et couper le courant là où on veut !
    N’avez vu jamais vu lors de coupure de courant votre maison dans le noir et celle dans face éclairée comme un palais ! C’est cela le délestage (bon, dans ce cas ce n’est pas fait exprès !).
    Le circuit électrique national est comme le réseau SNCF, vous avez des aiguillages et des gares de triages puis des boitiers fournisseurs d’électricité.
    Tout ceci est géré électroniquement et il suffit de tourner le bouton sur « O » ou « I » pour alimenter ou non un secteur précis !
    L’expérience a été vécue en Californie lors des immenses brasiers causés par les incendies à répétitions et non maitrisés où de nombreuses villes n’ont pu être alimentée en électricité !
    Alors ?

  3. Avatar Jean-Louis dit :

    Tu as raison, Philippe, sauf que tu as oublié les détraqués (à mon avis, ils y en plus qu’on le pense) qui ne répondent à aucune logique. Ceux là s’attaqueront à n’importe quelle cible, sans en mesurer les conséquences.

  4. Avatar alain v dit :

    vous vous inquiétez inutilement nos 3 Consuls veillent !

    Hollande, Valls et Cazeneuve

    ne tenez pas de propos bêtement anxiogènes

    a) on ne sait pas qui survole nos centrale avec des drones
    b) on ne peut rien faire pour l’empêcher
    c) on sait simplement qu’il n’y a aucun risque

    pas de soucis donc

  5. Avatar Josiane Filio dit :

    Merci grandement à Philippe le Routier pour ses explications, qui malgré les sages remarques de Dacor et Jean-Louis, me rassurent quand même un peu.
    Il est vrai qu’il est difficile de mesurer le degré de « dinguerie » des différents groupes extrémistes, à ne pas confondre avec les gentils et inoffensifs islamistes qui peuplent notre sol (j’ai bon là, m’sieur Valls ?), mais j’espère qu’au moins leurs « têtes pensantes » ont suffisamment de prudence pour éviter la bavure d’un étourdi …

  6. Avatar Restons Français dit :

    Peut-être que les sites nucléaires ne sont pas visés, mais ces drones sont tout de même de quoi s’inquiéter puisqu’ils survolent des installations militaires. Si c’était des avions étrangers, ils seraient immédiatement interceptés. Même chose pour n’importe quel quidam qui rôderait avec une caméra. Avec les drones, le seul moyen de savoir d’où ils viennent et le but de leur survol ce serait de les descendre.

    • Avatar DACOR dit :

      Comment voulez-vous savoir qui contrôle ces drones ?
      N’importe qui d’entre nous pour moins de 1000€ pouvons en acheter un sur internet ! Vérifiez, vous verrez !
      Ce qui est certain c’est que le pilote de ces drones (petits par la taille, de faible rayon d’action et de peu d’autonomie) ne doit pas se situer trop loin de la centrale pour ces raisons techniques.
      Mais que fait la police ?

    • Avatar Dunaze dit :

      Non, certainement pas. On ne saura pas d’où ils viennent ni leur but en les détruisant. Il faudrait les suivre jusqu’au gars qui les pilote.
      Il faut que vous sachiez que les drones (ou avions ) radiocommandés peuvent se piloter à plus de 50 kms de distance avec un bon équipement FPV . le FPV (first personnal view) est constitué d’une caméra sur le drone ou l’avion qui retransmet l’image au pilote grâce à un émetteur/récepteur vidéo. On voit comme si on était dans le cockpit d’un avion.
      Je n’y connais rien en explosifs mais je sais que des gros drones peuvent avoir 2 ou 3 kilos de charges utiles.
      Pour vous rendre compte des posibilités alez sur youtube et tapez : fpv long range

  7. Laurent C Laurent C dit :

    Comme dit Philippe: »Je dis ça… Sont peut-être encore plus cons que je ne le pensais mais cons à ce point, j’ai un gros doute quand même. »
    tout le problème est là!

    Pour vous rassurer,j’ai participé à la conception de ponts de 360T (40m de long)au-dessus du réacteur…si le pont(+-200T à 40) tombe dessus…boum! Encore faut-il savoir où placer la charge!
    Donc en référence aux connaissances de Philippe, quelques grammes de C4 judicieusemnt placées – je ne dirai pas où vu la présence possible, sur le site de RR, des couillons qui vénèrent mahomet.
    Imaginons La chute du pont dans la piscine (espérons que les murs de la piscine soient suffisamment costaud pour protéger le réacteur).
    Si seuls ces murs s’ouvrent l’eau de refroidissemnt s’échappe, le réacteur n’est plus refroidi et le pont ne peut plus soulever les barres…boum en peu de temps!
    Mais les fêlés du turban ne sont pas autorisés à pénétrer dans l’enceinte (on peut rêver)

    Remarque: le dôme des centrales construites en 75-80 étaient capables de supporter la chute d’un Boeing 707…question naïve de votre compatriote emmerdeur: « Oui mais Mr le DG, on est en train de construire le Boeing 747 et il est plus lourd que le 707 ???? » Réponse…de gros yeux. Germa ensuite l’idée du DG d’installer un canon DCA pour détruire tout engin en perdition, il n’y en eut pas!

    Nous pouvons donc gamberger dans d’autres directions; semer la désorganisation, la panique, faire réagir les autorités ou étudier le maillage électrique au départ de la centrale pour toucher des sous-stations et cibler des endroits précis. Peu efficace vu la disposition du réseau en toile d’araignée.

    Ne sombrons pas dans le défaitisme mais n’oublions pas que les pilotes du 11 septembre étaient diplômés d’université, donc en principe, ils auraient du être capables de raison!

    Vu que l’islam déséquilibre, fragilise, embrume – je ne sais quelle autre excuse trouver – nos forces de sécurité ont du pain sur la planche.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      Merci Claude pour ces éléments complémentaires qui n’ont rien de rassurant mais permettent à chacun de peser les risques

  8. Avatar Luc Forgeron dit :

    Bonjour Philippe,je viens de lire un article où les autorités militaires disent que le drone qui c’est approché de la base des sous-marins stratégiques était un drone professionnel de l’ordre d’un coût de 10 000 euros ce qui exclue le geek du coin. Donc pour moi 2 hypothèses : soit c’est un groupe écologique radical qui fait monter la pression,soit c’est un groupe islamique.
    En prenant en compte l’hypothèse du pire (groupe islamique),il est possible que le survol des centrales sert à géolocaliser les réacteurs nucléaires ou les piscines de refroidissement des déchets nucléaires. Ensuite (simple théorie) il est possible de voler en mode GPS avec un simple avion de tourisme bourré d’explosifs et de percuter un réacteur ou le hangar couvrant la piscine et boum.Ma seule expérience en explosif étant le fameux pétard « Mammouth » de mon enfance je laisse à Philippe étayer ou non mon approche. Ne pas oublier que l’accident de Tchernobyl à rayer de la carte une superficie grande comme un quart du territoire de la France et que ce genre d’attaque peut mettre à genoux le pays. Enfin, l’avenir nous apportera la réponse mais à tout hasard achetez vos comprimés de iodures de potassium.

  9. Avatar Luc Forgeron dit :

    Suite de mon commentaire,je parle bien entendu d’un avion de tourisme volant de nuit au ras des pâquerettes,feux éteints et transpondeur débranché. Je crois que l’aire d’exclusion aérienne autour d’une centrale est de 5 km donc en volant à 300-400 km/ heure le temps qu’un avion de chasse décolle,il sera trop tard.

  10. templier templier dit :

    chers ami(e) bonsoir…..bonsoir CHRISTINE…..
    il semblerai,suite, a l article déposé par notre ami philippe dit le routier,que le point faible des centrales nucléaires soit les ……
    LES TRANSFORMATEURS SITUE A L EXTERIEUR A CAUSE JUSTEMENT DE L INTENSE CHALEUR DEGAGE PAR CEUX CI-ILSNE SONT PAS CONFINE DANS UNE ENCEINTE DE BETON COMME LE REACTEUR….ILS SONT A L AIR L IBRE….FACILEMENT REPERABLE PAR UN DRONE MUNI DE CAMERAS…..
    je rejoindrai le com de notre ami LUC FORGERON…..
    C EST A DIRE PRENDRE EN COMPTE L HYPOTHESE DE GROUPE ISLAMIQUE PHOTOGRAPHIANT ET CARTOGRAPHIANT LES CENTRALES NUCLERAIRES POUR METTRE A GENOUX LE RESEAU ELECTRIQUE FRANCAIS ET UNE PARTIE DE L EUROPE EN…PAR EXEMPLE….EN DETRUISANT CES TRANSFORMATEURS FACILEMENT REPERABLES PAR LEURS CHALEURS QU ILS DEGAGENT….
    SI,PLUSIEURS UNITES OU PLUSIEURS DIZAINES DE CES REACTEURS ETAIENT ATTAQUEESIMULTANEMENT,L ECONOMIE FRANCAISE,DANS LA SECONDE MEME,A GENOUX…
    A TOUS LES NIVEAUX,LES MOYENS DE TRANSMISSION SERONT HS….
    NOUS AVONS TOUT A CRAINDRE DE CES SURVOLS DE DRONES DE NOS CENTRALES NUCLEAIRES QUI NOUS FOURNISSENT L ELECTRICITE.
    PEUT ETRE QUE NOUS ALLONS CONNAITRE UN BLACK OUT PARTIEL VOIR TOTAL SUR LA DISTRIBUTION DE L ELECTRICITE PAR UNE ATTAQUE MASSIVE DES ISLAMIQUES…
    ET LA……..

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      tout est en effet possible, ami Templier

    • Avatar Philippe le routier, Graziella et leur cinq filles dit :

      Et là ?
      Ben vous faites exactement ce que les islamistes souhaitent !

      L’attaque n’est même pas lancée que vous pensez déjà en mode panique !

      Qu’ils attaquent déjà, il sera temps de les broyer ensuite !

      Mais en attendant il faut VIVRE !

      Faites vos choix, montrer votre peur ne fera qu’exacerber l’envie des djhiadistes d’accélérer le mouvement, ils ne respectent que la force.

      • templier templier dit :

        t en fait pas philippe…..le jour ou une chose pareille se produirai…….
        je serai dehors armé et prêt a en découdre….

Lire Aussi