Rassemblement Charlie : quand un islamophobe de RR prend le risque d’être mal vu dans mon village – par Daniel Pollett

aff-islamophobie web            Samedi dernier, dans mon village, était organisé un rassemblement à la mémoire de ceux de Charlie Hebdo, avant même la manifestation nationale de dimanche. Je ne le savais pas, mais passant devant la place, je m’y suis arrêté.

            C’était quelque chose de spontané et convivial dans le recueillement. Nous étions environ une cinquantaine de personnes. On y distribuait des crayons et des affichettes « Je suis Charlie ».    Il y avait une sonorisation et quelques personnes ont prononcé des discours : ceux du pasteur du lieu, celui commun aux dirigeants religieux, et d’autres encore.

            J’ai demandé le micro et me suis présenté comme un militant de Résistance républicaine. J’ai dit que la guerre civile qui commence est une guerre de civilisation, que nous ne devons pas laisser l’islam s’installer dans notre pays car partout où il s’est imposé il n’a apporté que le malheur. Je ne sais pas si j’en aurais dit beaucoup plus car je n’avais rien préparé, mais environ une dizaine de personnes ont protesté et j’ai dû m’arrêter. Une personne portant une pancarte où il était écrit « Ne tombons pas dans le piège de l’islamophobie » m’a dit que c’était « un appel à la haine » et une autre m’a dit que je pouvais quitter le village. Rien que ça. Je suis resté pour écouter le début du discours suivant, puis je suis parti, mais la tête haute.

            Certes, s’il y a un endroit où l’on cultive le souvenir de l’intolérance religieuse, c’est bien ici, dans les Cévennes. Ces gens croient aux discours lénifiants et considèrent l’islam comme une religion, qu’il faut préserver au même titre que la leur pour laquelle leurs ancêtre ont tant souffert au temps des dragonnades. Ils ne veulent pas voir que l’islam n’est pas une religion mais un système totalitaire. Ils ne veulent pas entendre parler de la prétention de califat mondial. Ils ne lisent pas le coran, que l’on peut consulter gratuitement… sur les sites des mosquées, pour être bien sûr que c’est celui-là qui est lu et appris par cœur. Ils n’y lisent donc pas les appels à la haine -et au meurtre- explicitement prescrits.

            Je ne sais pas combien d’entre eux auront observé le peu de musulmans ayant participé à la manifestation de dimanche. Bien sûr, les télévisions se sont empressées de nous le montrer, ce peu, avec de jolies scènes de fraternisation qui rassurent tellement quand nous sommes dans le malheur.

Mais il est vrai aussi que les médias, qui la semaine dernière encore conspuaient Éric Zemmour, sont devenus brusquement partisans de la liberté d’expression, tandis que les pseudo-intellectuels ayant signé une pétition pour le faire exclure des moyens d’information se font oublier.

            Je ne sais pas non plus combien d’entre eux savent que l’horreur du 7 janvier a été fêtée bruyamment dans plusieurs pays musulmans, et en France même, notamment à Besançon où l’on a tiré un feu d’artifice, tandis que des idiots utiles avancent déjà des arguments pour justifier les terroristes. J’ai entendu dire « C’est arrivé parce qu’ils sont allés trop loin » (ceux de Charlie Hebdo). Quand on commence à parler ainsi, on n’est pas loin de trouver des excuses à des entités qui n’ont plus d’humain que l’apparence. Mais la dhimmitude est ainsi faite.

            Et combien ont appris que de nombreux enseignants ont eu du mal à faire respecter la minute de silence dans leur salle de classe, face à des enfants musulmans trouvant des justifications à l’horreur ? Ces enfants n’ont pas inventé cela. Ils le tiennent de leurs parents, de l’enseignement musulman intolérant. Après quoi on nous dira de ne pas faire l’amalgame. Aucun besoin en ce sens : il se fait tout seul, l’islam le fait tout seul.

            Beaucoup de gens écoutent leurs émotions et pas encore la raison. Mais la raison n’est pas plaisante à entendre : c’est la guerre. Personne n’a envie d’entendre cela.

            Voici donc que je n’ai plus besoin, chère Christine, que tu modifies le titre d’un de mes articles pour prendre le risque d’être mal vu dans cette haute vallée de l’Hérault où les bruits vont aussi vite que le vent des Cévennes. Tout le monde ou presque par ici doit à présent savoir que je suis un affreux agitateur, profitant de l’émotion populaire pour diffuser une propagande si contraire au « politiquement correct », et au fond si contraire à cette dimension faussement rassurante qu’à eue la manifestation de dimanche dernier, ou pour une fois les Français ont su dire « nous ».

Mais, promis, la prochaine fois je n’irai pas au feu tout seul !

   Daniel Pollett

 121 total views,  1 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Cher Monsieur,
    Vous êtes tombé dans un nid de gauchistes. Sûrement des gens qui sont copain entre eux comme des cochons halal (paradoxe) avec maire bobo gauchiste UMPS. Bref des bobos illuminés qui se retrouve entre eux pour faire de la propagande -padamalgame-™. Ces bouseux crétins et incultes ne vont certainement jamais à la capitale Montpellier. Nul ne peu nier la réalité à Montpellier. Les problèmes qu’il y a Montpellier avec uncertain nombre d’immigrés, clandestins ou pas… . Les racailles qui deal dans les rues en survêtement « nike ta mère », les agressions verbales et physique de nos femmes dans le tram, les sorties en discothèque qui se passe sur le pied de guerre, prêt à la baston, les musulmans en tenue d’islamiste dans les centres commerciaux … Cette ville pue la merde islamiste de partout ! Il faut vraiment être enfermé dans ses Cévennes hermétiques pour ne rien voir, ne rien entendre. Et pire, dire l’inverse de la réalité ! Aucun doute vous êtes tombé dans un piège tendu par des callabos lèches cul d’un maire UMPS qui fait sa propagande du « vivre ensemble » islam religion de « paix et d’amour »™.

    Soyez fier de ce que vous êtes, soyez fier de votre intelligence et de votre lucidité. Ses gens ne valent rien. Ils sont la stupidité et la décadence d’un peuple faible et soumis, transformé en larves lobotomisés et endoctrinés de propagande gouvernementale. Continuez à leur faire peur, ce sont des collabos. Montrez votre fierté de ne pas être comme eux. Vive la résistance.

  2. Respects Daniel. Ne lâchez rien, z’avez du monde derrière, même s’ils ne sont dans votre village qui il me semble devrait se faire botter le derrière, histoire de le sortir de sa torpeur.

  3. Mais c’est un cauchemar votre village !

    Ici, 2200 âmes, non seulement il n’y a eu aucun rassemblement, ceux qui voulaient jouer à « je suis Charlie » sont allés à Amiens, mais en plus, s’afficher altermondialiste ou partisan du vivreensemble c’est risquer de disparaître dans la forêt, ou d’être victime d’un accident de chasse.

    C’est simple, ils se sont méfié de moi et de mon accent boche durant au moins 6 mois quand je suis arrivé voilà sept ans.

    En termes d’étrangers, éventuellement il y a moi. Mon père étant inconnu il peut être de n’importe où en Europe, et, nous avons sept noirs, deux couples et leurs enfants.
    Mais eux n’ont aucun problème, l’un est un ex Légionnaire comme moi, et ça les gens apprécient, l’autre est patron d’une petite pme, un homme très bien et parfaitement intégré (leurs épouses sont au diapason)

    Nous avons eu UNE FOIS des « jeunes » d’un quartier « sensible » qui sont venus tenter de tâter le terrain…
    … Dans un village avec autant de chasseurs…
    … Ils ont assez vite renoncé !

    En tout cas, chapeau bas Daniel.
    Vous voyez, c’est pas dur de s’opposer à la meute !
    Vous qui dans nos courriels n’arrêtez pas de me traiter de héros (on se demande pourquoi puisque je ne faisais que mon job), ben, ce que vous avez fait là ne me semble pas moins courageux que ce que je faisais moi jadis.

    Et je vous connais, vous allez tenter de dire que j’ai tord, que mes missions étaient bien plus dangereuses…
    … Navré, vous avez tout faux parce que moi j’étais armé comme un porte avion, que j’étais surentrainé…
    … Et que, soyons honnêtes, vous n’avez pas le gabarit d’un bagarreur.
    Pourtant vous êtes allé à contre courant de la bien pensanse ambiante, et ça, que vous l’admettiez ou non, ça s’appelle…
    … DU COURAGE !

    Et je ne veux rien entendre de contraire !

    Un fou sait reconnaître le courage d’un autre fou et puis c’est tout !

  4. Tous les journalistes de France Inter sont vent debout pour défendre l’islam. L’un des plus médiatique s’est échiné à démontrer qu’il ne s’agissait pas de guerre de civilisation, s’embrouillant pour expliquer que si « la civilisation est avancée en France sur certains points elle l’est ailleurs sur d’autres », sous-entendant que la France est bien en retard sur beaucoup de choses… Ainsi, nous aurions du retard sur les pays islamiques ? Qu’il m’en fasse la démonstration quand on assiste tous les jours à des flagellations, des amputations, notamment dans les « pays amis » : l’Arabie Saoudite et le Quatar (où bravo l’esclavage !!!), etc…. etc….

  5. Quand j’entends ces abrutis d’Hollande Vals et Cambadélis nous bassiner avec la liberté d’expression et que dans le même temps font le nécessaire pour interdire ZEMMOUR et HOUELLEBECQ sur les plateaux TV, écarter le FN des manifestations de soutien à Charlie Hebdo, je crois rêver : leur sectarisme les aveugle totalement.
    Par ailleurs, « je ne me sens pas du tout Charlie » et je ne suis pas allé à ce défilé de soutien.
    Ce journal soi-disant en faveur de la liberté d’expression a tout de même osé organiser, en son temps, une pétition qui a recueilli quelques dizaines de milliers de signature, qu’ils ont transmises au gouvernement de l’époque, en vue de faire interdire le FN…….
    Mort de rire et d’écoeurement !

  6. Mais l’ami Daniel ne sais-tu pas qu’il faut mettre le nez de certains dans la m… pour les convaincre que cela sent mauvais ?

    Attendons les prochains meurtres et quand on en décomptera plusieurs dizaines, peut-être que des gens vont commencer à se poser des questions.

    Quand tout le monde aura compris, l’on s’appercevra qu’il est trop tard car l’inversion démographique aura fait son chemin.

    Seulement 20% de la population avec une jeunesse à 70% de moins de 25 ans l’emportera sur les 80% avec 30% de jeunes.

    Ce sont les jeunes qui font les guerres et des révolutions, St Just avait 21 ans, Robespierre 25, Danton, presque un dinosaure avec ses 40 ans, Bonaparte 26 ans.

    Nous héritons d’un travail de sape depuis 68.

  7. Au village sans prétention ,

    J’ai mauvaise réputation, voir « la mauvaise graine de Brassens ».

    Aux raisons pour lesquelles il la doit sont variées. Aujourd’hui vous pourriez en reprendre une d’elles (les temps ont bien changés) ; on dirait que le jour du 14 juillet vous sautez du lit avec trompettes et tambours fêter notre Révolution, ou la République, ou la joie d’habiter un pays où il faisait encore bon vivre avant l’arrivée des « muzz ».

    Philippe Tesson, qui s’est exprimé dans le petit village « Europe 1″ va devoir subir lui aussi les trompettes de la Renommée ».

    (composer Philippe Tesson Europe 1 sur moteur de recherche et on entend tout de celui par qui le scandale arrive).

    Bah, on s’y fait très vite à « se faire traîter » comme ils disent dans les cours d’écoles. Enfin, tant qu’on nous traîne pas devant les juges. Il m’a été dit aussi d’un air pincé que « j’allais avoir beaucoup d’amis »… dans mon petit village.

    Non Jeff, t’es pas tout seul.

  8. ne jamais aller au feu tout seul

    exposer ses idées

    montrer qu’il y a une alternative

    casser l’ambiance bisounours

Les commentaires sont fermés.