Pourquoi les Algériens ne se plaignent-ils jamais de la colonisation turque ? Par Eva

Khayr_Ad-Din_Barberousse-3c0c0Les Algériens n’arrivent pas à pardonner aux Français d’avoir été le révélateur d’un certain nombre de leurs inaptitudes passées et actuelles.
Ils ne leur pardonnent pas non plus de ne pas être musulmans.

En effet, les Turcs ottomans avaient envahi l’Algérie 350 ans avant l’arrivée des Français, et les Turcs étaient d’une cruauté qui a marqué l’histoire.
Seulement voilà, les Algériens ne se plaignent jamais de la colonisation turque, car les Turcs sont des musulmans.

Ce n’est pas le fait d’être dominés qui humilie les peuples musulmans, c’est le fait d’être dominés par des non-musulmans, eux qui sont « la meilleure communauté suscitée parmi les hommes », comme Allah le leur a affirmé dans le coran, à la sourate 3, verset 110.

A chaque fois que je rencontre des Algériens grincheux, qui se disent mal traités en France, je leur dis de téléphoner vite à toutes leurs connaissances en Algérie, et de leur faire part de la vie de misère, de la discrimination et de l’oppression qu’ils subissent en France, afin qu’ils arrêtent de se lever en pleine nuit pour aller patienter dès l’aube dans l’interminables files d’attente devant la porte du consulat français, dans l’espoir d’obtenir un visa pour la France.

Vilipender constamment la France, tout en se battant pour venir y vivre, ça dépasse l’entendement.

Un peu de vergogne de la part de ces musulmans complexés ne serait pas de refus. Je trouve que le manque de dignité des éternels revendicateurs algériens est consternant, et je ne supporte plus leurs récriminations.

Eva

 210 total views,  1 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. Pourquoi ne pas aller visiter le musée de l’histoire de l’immigration, qui a remplacé récemment l’ancien musée des arts africains et océaniens que j’ai visité quand j’étais en primaires rue Le vau dans le 20em, franchement moi, ça ne m’intéresse pas ! quand au salon international du monde musulman, ça n’existe pas.

  2. Ils ne peuvent pas se plaindre des turcs comme ils se sont plaint des français parce que les turcs sont musulmans, ont ne critique pas des hommes ayant la même religion si cruels qu’ils aient été, de plus il y a de la part des musulmans un victivisme chronique chez eux ils sont persuadés d’être persécutés depuis 1400 et aujourd’hui ce phénomène prend de plus en plus d’ampleur avec les problèmes qu’il y a dans le monde, opprimés toujours victimes jamais coupable malgré les pires horreurs qu’ils ont commis depuis 14 siècles, et ca continue aujourd’hui.

  3. Juste vous signalez que l Algerie n existais pas c etait une terre barbaresque le nom Algerie a ete donne par le ministre de la guerre francais en 1938 avant cela ils y avais que des nomades berberes etc….. les francais ont construit ce pays que personnes ne voulais car la terre est le climat n aidais en rien l algerie a ete conquise par un tape mouche ( si vous connaissez l histoire ) et ensuite tous les opposants des regimes en court de france d espagne d italie etcccc furent envoyes sur cette terre dans l espoir d un autre cayenne et de les laissers mourir sans sans soucier malheureusement leurs courage leurs a fais retrousser les manches asseches les marais iradier le cholera et autres et ont fini par construire ce pays qui faisais partie integrante de la france et si les algeriens s en plaignent c est tout simplement pour essayer de justifier le vol d un pays que les turcs n auraient jamais fais car pour eux c etait juste un repere de bandits

    • faux ce que tu racontes bernard !!

      : « Le nom d’« Algerie » dérive du catalan Alguère9, lui-même tiré de Djezaïr du nom donné par Bologhine ibn Ziri9, fondateur de la dynastie Zirides, lorsqu’il bâtit la ville en 960 sur les ruines de l’ancienne ville au nom romain Icosium ; Djezaïr Beni Mezghenna10. La signification du nom donné par Bologhine ibn Ziri voudrait que le nom soit donné en référence aux îles qui faisaient face au port d’Alger à l’époque et qui furent plus tard rattachées à sa jetée actuelle ; en arabe Al-Djaza’ir (), « Les Îlots »9, en français « Les Îles des Mezghenna »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gence_d%27Alger
      son appellation en arabe est Ouilayat el-Djezaïr (Régence d’Alger) ; à l’époque des Deys, elle fut parfois appelée. Mamelakat el-Djezaïr (qui se traduit par Royaume d’Alger)12.

      La dénomination « Algérie mot francisé » devient l’appellation officielle, le 14 octobre 1839, à l’initiative du ministre de la Guerre[2], Virgile Schneider.

  4. hors sujet mais???
    De mieux en mieux, on arrête pas…

    Pour ceux qui ne savent pas comment fêter Noël les 23, 24 et 25 décembre, il y a un évènement à ne rater sous aucun prétexte :

    LE SALON INTERNATIONAL DU MONDE MUSULMAN

  5. Bonsoir Eva,

    Ce que vous décrivez là à propos des Algériens pourrait être appliqué à un très grand nombre de musulmans d’aujourd’hui, à tous ceux qui aspirent à envahir nos pays, qu’ils méprisent de toutes leurs forces, mais dont ils apprécient les généreuses politiques sociales, si cruellement absentes dans leurs paradis islamique, pourtant paré, dans leur imaginaire fertile, de toutes les vertus.

    Au cours des siècles, les Ottomans, adeptes de la « religion » d’amour, de tolérance, de paix, ont semé barbarie, souffrances, mort et désolation, partout où ils sévissaient, tout comme les armées arabo-musulmanes avant eux.

    Aujourd’hui, Erdogan rêve de ressusciter l’empire ottoman et se voit en sultan à la tête de ce nouvel empire. Il se plaint constamment des Occidentaux et les accuse de ne pas aimer les musulmans, de souhaiter leur mort, d’aimer voir mourir leurs enfants. Attitude irresponsable de sa part incitant au racisme et à la xénophobie, mais digne de ce paranoïaque à l’égo surdimensionné..

    Si, aujourd’hui, les Musulmans arrivent en masse dans nos pays, avec l’accord de nos dirigeants, c’est, pour un trop grand nombre d’entre eux, non seulement dans l’espoir d’une vie meilleure, mais surtout dans l’intention de nous asservir par leur nombre, car l’Occident, aux racines judéo-chrétiennes, que d’aucuns voudraient faire disparaître dans les pages du temps, est devenu la cible de leur djihad de conquête et de destruction. Ils joignent ainsi l’utile à l’agréable.

    La soi disant grande civilisation musulmane est surtout une civilisation d’emprunts à d’autres civilisations, d’où l’éternelle frustration de trop de musulmans par rapport aux non musulmans, leur envie obsessionnelle de les dominer, leurs pulsions meurtrières de les détruire, car l’apport de toutes ces grandes civilisations à l’humanité contredit le principe de supériorité islamique et constitue une source amère d’humiliation et de rancœur, jamais tarie.

    Ces musulmans demandent, voire exigent le respect, mais que et qui respectent-ils, eux ?

    Ils acceptent notre générosité, mais nous remercient par le dédain.

    Obnubilés par leur complexe d’infériorité, leur frustration obsessionnelle, leur amertume à notre égard, ils transcendent le mythe de la brillante civilisation musulmane du passé et méprisent la nôtre, tout en profitant de ses bienfaits.

    Ils excellent dans l’art de la victimisation, pour mieux nous accuser d’islamophobie.

    Ils abusent de nos lois démocratiques dans le but de nous imposer leurs lois, celles de la « divine » charia.

    Ils haïssent tout le monde, mais se plaignent d’être rejetés, stigmatisés, vilipendés.

    Ils se prétendent doux, tolérants, pacifiques, porteurs de grandes valeurs morales islamiques, mais n’hésitent pas à assassiner leurs propres enfants pour des soi disant crimes d’honneur, à décapiter des innocents au nom de leur divinité si miséricordieuse…

    Ils se disent non extrémistes, mais soutiennent les terroristes islamistes et sont de plus en plus nombreux à approuver le sanguinaire état islamique, l’exécution des apostats, des homosexuels, la lapidation des femmes adultères, l’amputation , la flagellation pour conduite supposée immorale.

    Ils nous serinent jusqu’à la nausée que l’islam est une religion de paix, de tolérance, d’amour, mais s’offusquent si un non musulman ose affirmer le contraire et n’hésiteraient pas à le faire condamner à mort, s’ils le pouvaient.

    Ils sont responsables de leur propre malheur, mais accusent les Juifs et les Occidentaux de leurs échecs.

    Ils rejettent toute critique de l’islam par les Occidentaux, la qualifiant d’islamophobie, « crime contre l’humanité » dixit Erdogan, et se servent du bien pratique « délit de blasphème « pour faire condamner à mort ou à la prison toute personne à l’esprit tant soi peu éclairé dans leur pays d’origine.

    Mais nous sommes les barbares, eux les civilisés ! Et les dhimmis occidentaux approuvent.
    Bonne soirée Eva !

  6. Chère Eva,

    Encore un peu et on aurait l’impression que vous connaissez l’Algérie moderne (et les Algériens) autant que moi. Attention, je vais finir par être jaloux, vert de maladie, en faire une jaunisse et tout, quoi !
    (Je plaisante)

  7. Ben ouais quoi, un pote m’a dit récemment que les incompétents ne me pardonneront ma compétence pour laquelle ils me haïssent/haïront.

    Ici c’est pareil pour ce qui est de notre Patrie, qu’ils haïssent car elle est et représente tout ce qu’ils n’ont, n’ont jamais eu et n’auront jamais, ne sont, n’ont jamais été et ne seront jamais, y compris dans leur Histoire.

    Alors qui se ressemble s’assemble hein, ne nous ressemblent en rien alors assemblez vous entre vous obscurantistes incapables et foutez-nous la paix à nous qui sommes civilisés et évolués. Mais on ne le répétera jamais assez : ne croyez retourner ces qualités contre nous car sommes parfaitement capables de nous abaisser à votre niveau mais bien pire pour ce qui est de défendre et protéger ce qui est notre.

    Voulez essayer de retirer no-nosse à toutou enragé pour voir sa réaction ? Elle sera exactement la notre, mais nous, en pire.

  8. Je vais vous surprendre mais les Ottomans n’ont jamais envahi le Maghreb.
    Ils se « contentaient  » de contrôler les villes côtières et de réclamer le paiement d’un racket .
    La méditerranée ouest était contrôlée la République de Gênes (qui comprenait la Corse) et l’est par la République de Venise à partir de 1204-

    • Bonjour Suzanne,

      Je suis née dans un pays où les Turcs contrôlaient surtout les villes côtières.
      Les chrétiens arrivaient à vivre plus ou moins correctement sous la domination ottomane, à la condition de payer des impôts.
      Les rois de France écrivaient des lettres au sultan turc pour lui demander de donner un statut autonome aux chrétiens d’Orient, surtout aux Catholiques.
      Mais les chrétiens orientaux non-catholiques bénéficiaient par ricochet de la protection du roi de France.

      Cela dit, quand les Turcs en avaient la possibilité, ils ne rataient pas une occasion de harceler les chrétiens. Pendant la première guerre mondiale, les Turcs étaient les alliés de l’Allemagne, et donc ennemis de la France, notre protectrice.
      Le sultan ne se sentait plus tenu par les recommandations du roi de France, concernant sa demande de ne pas massacrer les chrétiens d’Orient.
      Les Turcs, sans intervenir directement sur le plan militaire, organisèrent un blocus sur les habitants chrétiens d’une région montagneuse peuplée de chrétiens, affamant des dizaines de milliers de familles chrétiennes.

      Mon grand-père paternel était un enfant à l’époque, il a vécu cette tragédie et me l’a racontée. Je l’ai écrite pour la raconter un jour aux enfants de ma famille.
      Je n’ai jamais publié ce texte, mais je vais le proposer à Madame Tasin en 2015, car cette année qui vient scellera le centenaire des génocides arménien, grec, et assyrien, causé par les musulmans turcs, sans parler des massacres moins connus qu’ils ont perpétré.

      Les Turcs pouvaient contrôler un pays sans y être disséminés de manière homogène. Et même si les Maghrébins n’ont pas été envahis au vrai sens du terme par les Turcs, je continue de me poser la question suivante:
      Comment les Algériens ont-ils pu supporter les Turcs et rejeter les Français ?
      Ca dépasse l’entendement…

      • Merci d’avance Eva de penser à RR pour votre texte qui va nous apprendre plein de choses j’en suis certaine

Les commentaires sont fermés.