Edito du jour – Nous sommes au cœur du conflit de civilisation : chacun doit choisir son camp

Publié le 29 septembre 2014 - par - 3 commentaires

BanniereSite3

 

[su_slider source= »media: 16718,16718,16718″ width= »240″ height= »240″ responsive= »no » title= »no » arrows= »no » pages= »no » mousewheel= »no » autoplay= »3000″]

Voir les éditos précédents

Les liens des éditos sont actifs à partir de minuit 15 

29 septembre 2014

 

Nous sommes au cœur du conflit de civilisation : chacun doit choisir son camp

« Quand le messager d’Allah eut coupé les pieds et les mains de ceux qui avaient volé ses chameaux et qu’il leur eut enlevé les yeux avec des clous chauffés au feu, Allah le gronda et il révéla : la punition de ceux qui font la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent avec toutes leurs forces sur la terre sera l’exécution par décapitation ou la crucifixion. (Daoud XXXVIII4357). »

 « Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager » ».  ( 8,12-13).

Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les] ».  ( 47,4)

La situation mondiale, avec l’Etat islamique (ne perdons pas une occasion de rappeler en donnant son nom ce que nos élites lèche-babouches  voudraient nous faire oublier) met l’islam en première ligne et oblige chacun à choisir son camp.

 

D’un côté, Boubakeur et quelques poignées de musulmans s’ingénient à défendre, contre l’évidence, une belle histoire, fantasmée, de l’islam, relayés par les medias, les politiques de l’UMPS et même, une Marine Le Pen qui nous avait habitués à mieux…

 

http://resistancerepublicaine.com/2014/a-quoi-ca-sert-que-les-patriotes-se-decarcassent-si-marine-le-pen-les-trahit-en-defendant-lislam/

 

De l’autre, des islamophobes, islamo-lucides, forcément, comprennent que c’est le moment où jamais de faire exploser l’hypocrite consensus qui nous tue.

En effet, comme le dit Eva, s’ils ont si peur de nous, s’ils veulent à tout prix nous faire taire, c’est qu’ils savent que l’islam mourra, obligatoirement, le jour où les pauvres gosses qui se retrouvent musulmans parce qu’ils ont eu la malchance de naître d’un père musulman nous entendront et comprendront qu’ils sont asservis de la pire des façons.

 

http://resistancerepublicaine.com/2014/quand-les-musulmans-comprendront-que-leurs-enfants-devront-baisser-la-tete-toute-leur-vie-ils-choisiront-entre-quitter-la-france-ou-quitter-lislam-par-eva/

 

La réalité les rattrape et ils ne peuvent nier l’évidence, même nos dirigeants dhimmis  rassurants sur l’islam et combattifs contre l’islamophobie ne peuvent faire autrement que de signaler les 40 pays musulmans où il est  dangereux de se rendre… montrant ainsi quoi qu’ils disent que c’est bien l’islam qui doit être mis en cause.

 

http://resistancerepublicaine.com/2014/le-quai-dorsay-appelle-a-eviter-40-pays-musulmans-trop-damour-et-de-paix-en-terre-dislam/

 

Certes, un certain nombre d’associations jouent franc jeu et refusent de condamner l’Etat islamique et l’égorgement de Hervé Gourdel. On ne s’étonnera pas de retrouver parmi elles le Parti des Indigènes qui a clairement prévenu, par la bouche de Houria Bouteldja que les Blancs paieraient tous, un jour ou l’autre : « Un Blanc gentil, on n’y croit plus ! Oui on en est là. Parce qu’on a tout fait … On a tout exploré. On est parties de chez nous. On vous a aimé e s. On a voulu faire comme vous : les filles en mini-jupe, les mecs en costard-cravate, les cheveux décolorés … on a parlé le français mieux que vous, on a mangé du porc, on est sortis avec des français, des française, on a insulté nos parents, on a rampé… On a été violents, on s’est battus…On vous a tant aimé-e-s ! Et on s’est trouvés devant un mur d’ARROGANCE…Donc après çà, on se dit qu’il n’y a rien à faire. Alors l’appel des Indigènes dit : « Merde. » Il propose de partir sur des bases saines. C’est là que c’est un cadeau qu’on vous fait. Prenez-le : le discours ne vous plait pas…mais prenez-le quand même ! Ce n’est pas grave, il faut que vous le preniez tel quel ! Ne discutez pas ! Là, on ne cherche plus à vous plaire ; vous le prenez tel quel et on se bat ensemble, sur nos bases à nous ; et si vous ne le prenez pas, demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs.  qu’ils soient complices ou pas ».

Nos gouvernants ne peuvent pas dire qu’ils n’étaient pas au courant…

 

http://resistancerepublicaine.com/2014/liste-non-exhaustive-des-associations-nayant-pas-condamne-la-barbarie-de-lei-par-yoniii/

 

Au moins, les choses sont claires. Que ce soit dans la bouche de Houria Bouteldja ou dans celle de Aymeric Chauprade, l’idée est claire : nous vivons un conflit de civilisation. L’enjeu, pour nous, est énorme, comme le dit si bien Aymeric Chauprade. Il s’agit de contenir, à nouveau, l’islam dans les pays musulmans et de contraindre les musulmans, dans un rapport de force inévitable parce que l’islam ne connaît que la force,  à reconnaître la supériorité de notre civilisation afin que nous n’ayons pas à subir la leur, terrifiante. Même Qaradawi disait que si l’apostasie n’était pas punie de mort l’islam aurait disparu peu après la mort de mahomet…

 

http://resistancerepublicaine.com/2014/nous-devons-lutter-contre-lislam-afin-deviter-que-ne-soit-restauree-la-primaute-du-monde-arabo-musulman-sur-loccident/

 

Alors il est bien évident qu’il faut interdire l’islam et que, à la fin de la semaine, la fête de l’Aïd et ses abattoirs provisoires devraient être interdits par le gouvernement, s’il était digne de ce nom. Parce que, tout de même, les épouvantables videos de l’Aïd recensées par Alain Jean-Mairet parlent d’elles-mêmes de l’Aïd, de l’islam, de la violence et de la nécessité de dire stop à tout cela sur notre terre.

 http://resistancerepublicaine.com/2014/respect-dherve-gourdel-il-est-plus-que-temps-dinterdire-laid/   

 

Christine Tasin

 Rappel du sondage Minurne : pour 97% des sondés, l’islam est une saloperie...

Print Friendly, PDF & Email

3 réponses à “Edito du jour – Nous sommes au cœur du conflit de civilisation : chacun doit choisir son camp”

  1. […] Edito du jour – Nous sommes au cœur du conflit de civilisation : chacun doit choisir son camp […]

  2. Avatar Gerard Bauchet dit :

    Mais non l’Islam n’est que du bonheur, marchez dedans du pied gauche et vous le constaterez par vous même !!

  3. Avatar Françoise dit :

    J’ai choisi le mien il y a déjà longtemps.

Lire Aussi