Fête du cochon à Hayange : un énorme soutien populaire à Fabien Engelmann

Hayangefetecochon

Quand nous sommes arrivés, aux alentours de midi, en compagnie de Pierre Cassen et Christine Tasin, aux portes d’Hayange, nous envisagions tous les scénarios, y compris les pires, par exemple que, effrayée par la campagne médiatique menée contre le nouveau maire, Fabien Engelmann, et lassée des polémiques internes de la majorité municipale, la population ne boude l’événement.

Evidemment il n’en était rien ! Dès que nous sommes passés devant la place de la Résistance, nous avons tout compris. Le succès était au rendez-vous, et il dépassait les espérances des plus optimistes de la municipalité. Toutes les tables étaient déjà occupées, et la dizaine de stands étaient pris d’assaut. Il y avait une file d’attente impressionnante devant la boutique où on grillait des porcelets. Manifestement, il y avait sous-effectif.

Mais, sans le moindre incident, les gens attendaient sagement leur tour. C’était la vraie France qui était là, le vrai peuple, de toutes les générations. Autour de la Fête du Cochon, chacun savourait le plaisir d’être ensemble, autour du bon verre de vin, de la charcuterie, de musique populaire où chaque génération se retrouvait.

Mais le plus intéressant fut l’accueil du maire, Fabien Engelmann. Alors que depuis des semaines, celui-ci est victime d’un véritable lynchage médiatique, le faisant passer pour un voleur, un escroc, un faussaire, un bourreur d’urnes, voire même, selon certains gauchistes dégénérés, un zoophile, le peuple d’Hayange a répondu à sa façon. Plutôt que de rester chez eux, les citoyens ont choisi de sortir de chez eux, et de prendre place devant l’Hôtel de Ville. Quelle plus belle façon de rendre hommage à un maire que les médias, locaux et nationaux, ont choisi de lyncher, et, à travers lui, le parti qu’il représente.

Il fallait voir Fabien faire face amicalement à toutes les sollicitations dont il était l’objet, et avoir toujours le mot juste pour répondre à une phrase d’un électeur. Manifestement, contrairement à nombre de politiciens professionnels de tous bords, celui qui, il y a encore peu, n’était qu’un modeste ouvrier municipal, est comme un poisson dans l’eau, au milieu de sa population.

Son discours, à 13 heures, fut un modèle du genre : rappel de la tradition du cochon, dans le contexte historique de Hayange, évocation de la place de l’animal dans notre civilisation, rappel des fêtes familiales autour de lui, coup de griffe à ceux qui ont voulu faire interdire cette initiative, le tout terminé par une vibrante « Marseillaise », avec toute l’équipe municipale derrière lui, ainsi que Thierry Gourlot et Dominique Bilde, responsables nationaux du FN, et nombre de militants locaux qui avaient tenu à lui manifester leur soutien, même en venant de loin.

Ensuite, les orchestres, populaires permirent aux plus guincheurs de se déhancher au son de musiques ou de chansons connues de tous, qui évoquaient des souvenirs, proches ou lointains, à tous les participants.

J’ai pu vérifier, sur place, outre la popularité de Fabien, la renommée de Pierre et Christine, qui furent sollicités par quelques journalistes, mais surtout par de nombreux Hayangeois qui ont fait leur connaissance lors de la campagne. J’ai vu Pierre avoir une discussion très animée avec ceux qui, en interne, ont mis sur la place publique des critiques particulièrement virulentes, parfois sordides, contre le nouveau maire et son équipe. Le fait que les choses soient dites entre quatre yeux m’a paru plutôt sain, même si notre fondateur leur fit connaître son avis, sans complaisance, sur leur attitude. Entre patriotes, les choses doivent se dire les yeux dans les yeux.

Naturellement, les journalistes, massivement présents, dans l’attente du dérapage qui permettra de ternir la fête, se jetèrent sur la présence de quelques membres de L’Œuvre Française qui, par leur tenue, incarnaient exactement ce qu’ils étaient venus chercher. Faisons leur confiance pour mettre en avant ces images caricaturales, bien éloignées de celles du vrai peuple d’Hayange et des environs.

A l’heure où je boucle cet article, la fête doit se poursuivre jusqu’à minuit. J’ignore comment elle se terminera, mais je sais une chose : Fabien Engelmann, sans doute épuisé par les nombreuses sollicitations dont il fut l’objet, sort renforcé de cette initiative, qui a confirmé une popularité incontestable chez les vrais gens, ceux que les médias parisiens et locaux méprisent : ne leur déplaise, les Hayangeois aiment leur maire.

D’autre part, le fait de célébrer le cochon n’est absolument pas vécu par la population comme un acte xénophobe ou raciste, mais comme une réappropriation de nos meilleures traditions populaires, gastronomiques ou culturelles.

A la vue d’une telle réussite, devant des cadres nationaux du FN, nul doute que d’autres maires du parti de Marine Le Pen ne tarderont pas à imiter une telle initiative. Comment mieux montrer à leurs électeurs qu’ils incarnent réellement, y compris dans la vie quotidienne de nos compatriotes, une alternative aux imposteurs qui sont prêtes à renier nos valeurs pour ne pas froisser des traditions venues d’ailleurs.

Un message fort est sorti de cette initiative : ce n’est pas parce que, en France, des millions de musulmans se voient interdire de manger du cochon par des textes sacrés, et que quelques dhimmis de gauche sont prêts à abdiquer leur culture pour mieux se soumettre, que soixante millions de Gaulois doivent être privés de porc, à Hayange comme ailleurs.

Pari réussi, bravo Fabien Engelmann et l’équipe municipale d’Hayange, et à l’année prochaine pour la deuxième édition.

Jeanne Bourdillon

 

 257 total views,  2 views today

image_pdf

26 Commentaires

  1. Bon, alors ,si je comprend bien…L’année 2019 verra la méga Fête du Cochon a Hayange ou ailleurs…Qu’on se le dise !!!

  2. Bravo ! une fête comme on les aime chez nous ! si seulement toutes les autres villes pouvaient faire de même ce serait un juste retour des choses.

    • Je demeure prés d’un petit village d’ille et vilaine ,donc breton où chaque année a lieu la fête du cochon grillé et où figure à l’entrée et à la sortie du villageun fier cochon rose… il est vrai que dans ce petit village à ce jour aucun immigré musulman, donc pas de récrimination religieuse et une population composée d’agriculteurs, attachée à ses traditions ,donc au « cochon » qui durant des décennies leur a procuré la possibilité de se nourrir !

  3. Salut A Philippe le routier & Co ,
    Philippe tu a raison , il ne semble guère pressé de répondre… Comme c’est « étrange » et chez moi c’est pareil !

  4. je reprendrai ce soir, les termes de Geert wilders que j adore……
    chers amis…..bonsoir…..
    je m éclate littéralement en lisant les commentaires de notre ami philippe le routier…..un régal….

  5. A Philippe le routier & Co !

    Philippe arrête de me piquer ces têtes à claques ! j’étais le premier à lui répondre ,je ne partage pas LoL !!! je ne veut pas que tu te salisse tes mains j’ai les miennes déjà dans la cambouille alors ça lui fera un beau maquillage à l’ancienne hé hé hé !!!

    • OK, laissons Kévin le kebab choisir !
      S’il est plus proche de toi que de moi… Le principal c’est qu’il prenne les baffes qu’il mérite !
      Remarque, il ne semble guère pressé de répondre… Comme c’est « étrange »

  6. christine .comme d’habitude perdus dans la nature .mais je cherche fde souche en parle avec une interview de bompard toujours le meme discours anti raciste.au fait super le reportage a hayange.merci pour le smiley mais sérieusement ce manque de savoir faire m’emmerde.bises d’une handicapée du clavier.

    • pas grave on est tous des handicapés sur certains points ! je vais voir sur F de souche etje traiterai pour jeudi…

  7. bravo à votre maire et à toute la population!! mefiez vous de ce qu’on vous sert dans les restos, un de mes restos favoris, portugais, m’a dit un jour qu’il n’y avait pas de poisson, ha mais ma viande n’est pas grasse, elle est très bonne, je l’achète chez le boucher hallal!!!!!!! et je suis désolée mais mon petit cochon tirelire sur le par, on ne peut plus le mettre, les clients ( arabes ) ne veulent pas :!!! hé bien ils ont perdus une bonne cliente!! MOI !!!

  8. Magnifique Philippe comme de coutume… et bon sang qu’une fête du cochon ça fait plaisir. Ces fêtes vont se multiplier, au moins chez les municipalités FN, aucun doute. Haut les coeurs.

  9. Bravo et merci pour cette belle vidéo, Christine, avec le beau reportage de « Jeanne », c’est un peu comme si nous y étions.
    Je suis ravie du beau succès mérité de cette première version et souhaite de tout coeur pouvoir participer à celle de l’an prochain.
    Quelle plus belle gifle assénée aux journaleux et à tous ceux qui se sont acharnés sur Fabien, que cette belle fête joyeuse et l’ovation qui lui est faite.

    • Oui Josiane le peuple a répondu aux journaleux et aux haineux : tous derrière Fabien ! Bises et pensée pour toi demain

  10. ce matin sur libe un article avec photo sur hayange ou fabien engelmann féte son « cousin » le cochon.tout est a charge de ce maire courageux.mais si j’ai acheté ce torchon(1euro70 quand méme)c’est surtout pour l’article qui concerne le festival d’angers les accroche-coeurs.la compagnie cumulus dont je ne sais rien sur la qualité a du interrompre son spectacle de rue les squames je cite »qui traitait a sa maniére la géne éprouvée vis-a-vis des présentations racistes d’indigénes vue comme des bétes curieuses »des intégristes musulmans brandissant le coran et proférant des insultes racistes salopes petites bites et on va vous péter la gueule plus des sms de cathosle spectacle a été joué le dimanche en salle protégé de tout débordement par la police.pour barthélémy bompard le directeur de la compagnie kumulus le maire s’est couché et n’a pas su résister devant des intégristes qui n’avaient nullement envie de discuter .méme une femme en jupe pose probléme.voila ou nous en sommes pas trop de douceur angevine dans ce foutoir.au fait bonne digestion….

    • j’ai trouvé des articles sur le suejt mais aucun ne parle de ceux qui ont fichu la pagaille ; tu puorrais me recopier quelques phrases exactes de l’article pour que je puisse faire un article sur le suje,t je me doute que scanner l’article est opération impossible pour toi 😉

    • Et vous, pprenez à épeler correctement dans notre langue, le Français, et arrêtez de chialer.

      Et notre cochon, n’attendons la permission de personne pour nous en gaver. Ça pige le Kévin ?

    • J’envisage de réintroduire le cochon en Algérie, variante rustique type phacochère, parfaitement comestible.
      Il y a des phacochères en liberté au nord du Sénégal et au sud de la Mauritanie (constat personnel), on pourrait taper dans le tas et les amener en Algérie. Avez-vous des endroits à me conseiller pour y installer des porcheries ?
      Ca vous dit de tenter le coup avec moi ?

      Veuillez noter qu’avec le lisier, on peut fertiliser les terres, c’est tout bénéfice ; en même temps, vous pourrez y chier tout à votre aise.

    • Venant de la part d’un con qui a pris pour pseudo la marque d’un dérailleur pour vélo… Cette attaque est un régal !
      Le prénom ? Pur produit des séries US !
      Le pseudo, une marque japonaise (de très bonne qualité je l’admet) bref, un bobo dhimmis pour qui « patriote » est une grossièreté !

      Rassure toi mon petit Kévin, on a bien l’intention de continuer à nous régaler avec notre délicieux ami porcin… Et perso, que t’en fasse une jaunisse j’en ai rien à foutre !

      J’habite pas loin D’Amiens… Tu veux un courriel pour qu’on puisse se rencontrer ? (suis sympa, tu peux venir avec tes potes ça changera rien au fait que j’aurais pas une égratignure, mais que vous, vous finirez aux urgences)
      Parles en a tes maîtres, mohamed et consorts… Moi, la baston J’ADORE ÇA !

      Après tout, pour toi et tes potes muzz et anti-fas, un ex Légionnaire, qui s’est battu pour son pays… Ça doit être insupportable pour vous.

      Bien sur, il y a un défaut, je suis infiniment plus dangereux que les manifestants de la manif pour tous, mais ça devrait pas vous arrêter… Vous êtes des vrais durs non ?

      • Il y a a Amiens, non loin de la cathédrale, renversante de beauté, un petit resto sympa en diable qui fleure bon le cochon; on m’y a emmené de nuit, en plein hiver, au bord d’un petit canal presque entièrement gelé…la soirée fut des plus délicieuse et Hayange n’a qu’à bien se tenir!
        Il s’agit du Porc St Leu …Un vrai petit nid pour patriotes!

  11. Je suis ravie de cette bonne nouvelle. Trop loin, il m’était impossible de m’y rendre mais des amis devaient y aller et hier, j’y ai pensé à plusieurs reprises.
    Aucune info dans les médias bien evidemment. BRAVO à Fabien, bravo aussi à
    tous les habitants d’ Hayange. Vive le cochon et Vive la France

  12. Un jour, j’ai réagi à l’actualité d’Orange en écrivant dans mon journal de réactions : « Dans le cochon, tout est bon! ». Et que croyez-vous qu’il arriva? Je fus censuré. . . ! C’est la preuve que dans notre pays, on commence à ne plus pouvoir manger ce que l’on veut. Autre anecdote qui confirme la première.
    Je vais au marché et j’achète 2 parts de paëlla. Je vois le vendeur qui ajoute le chorrizo après la commande et je lui demande la raison de cette façon de faire. Il me répond que c’est pour les musulmans qui n’achètent pas de la paëlla avec du saucisson.
    Je lui ai dit que c’était imbécile et qu’il fallait que la cuisson se fasse avec le saucisson. Peine perdue. C’est vous dire dans quelle situation nous sommes pour une simple affaire de mangeaille!

    • Terrible ! Oui la France est déjà halalisée et il est plus que temps que des fêtes du cochon se multiplient !

3 Rétroliens / Pings

  1. Fête du cochon à Hayange : un &eac...
  2. Interview exclusive de Fabien Engelmann, « tête haute, mains propres » | Résistance Républicaine
  3. Sauver la filière porcine : si les 36000 maires français faisaient comme Fabien Engelmann… Par Jeanlg75 | Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.