Lettre à Christine Tasin, par Jean-Pierre Lledo, cinéaste algérien

belfort christineChère Madame Christine Tasin,

 

Je ne sais Madame Tasin si vous le savez, mais je suis aussi de nationalité algérienne et j’ai dû quitter mon pays en 1993, suite à des menaces des islamistes, et au moment de mon départ le 30 juin, j’avais déjà une garde policière devant chez moi. C’était l’époque où les islamistes avaient choisi la journée du mardi pour assassiner les intellectuels connus, et je figurais dans cette liste. Tous les intellectuels assassinés en 93-94 étaient mes amis.

Je ne vous connais que par la lutte que vous menez en faveur de la liberté de plus en plus gravement menacée en France par des groupes qui se réclament de l’islam, et dans le monde par d’autres groupes ayant la même idéologie mais dotés, eux, d’armées qui enlèvent des enfants, ou s’en servent comme boucliers, assassinent des chrétiens, et même des musulmans de rites différents, n’ayant plus de Juifs à se mettre sous la dent, depuis que le monde arabe est judenrein, et qu’ils essaient de se rattraper sur Israël….

Or je viens d’apprendre par la presse que vous venez d’être condamnée par le Tribunal de Belfort. Dire que cette décision ubuesque m’atterre est peu dire.

D’abord parce que c’est une entorse à la liberté d’expression, ensuite parce que l’on pourrait croire que la chariâa prônée par ces groupes s’est déjà substituée à la loi française.

En ciblant l’islam comme vous le faites, vous ne faites en effet rien d’autre que désigner  la cause de l’écrasante majorité des cas de violence dans le monde, commise précisément au nom de l’islam, référence idéologique et politique unique de ces assassins.

Il n’appartient pas en effet aux non-musulmans, vous ou bien vos juges de Belfort, de parler au nom des musulmans du monde entier. Ceux-ci ont leurs porte-paroles, que ce soit en Arabie saoudite, gardiens des Lieux Sacrés de la Mecque, ou en Egypte, avec l’université El Azhar qui est considérée comme édictant la norme de l’islam et en mesure de condamner les déviances, ou que ce soit encore avec l’OCI, l’organisation de la communauté islamique qui regroupe les 57 pays du monde musulman.

Or comme toute le monde peut le constater, aucune de ces trois instances qui ont une représentativité transnationale n’a jamais condamné les violences susnommées au nom d’un ‘’islam pur’’ qui serait trahi par ces groupes semant partout la terreur, ponctuellement et au quotidien, contre toutes les minorités sexuelles et spirituelles.

Et tant qu’une telle déclaration ne sera pas faite, vous aurez le droit Madame Tasin de dire que ‘’l’islam est une saloperie’’, pour désigner cet islam qui sévit partout dans le monde sans la moindre condamnation des théologiens et des politiques des 57 pays musulmans.

Pour bien être clair, je voudrais faire une analogie avec le communisme, mouvement dont je proviens. Des crimes épouvantables, avec des dizaines de millions de morts, ont aussi été commis par des pays et leurs états, au nom de cette idéologie. Or ce communisme a été traité de tous les noms, bien pire que ‘’saloperie’’ durant des décennies, par les familles des victimes, mais aussi par des milliers de politiciens et d’intellectuels, au nom justement de la liberté.

Que ce communisme-là n’ait pas représenté le ‘’vrai’’ communisme importait peu. Ces assassins, des hommes, des institutions ou des idéologies, devaient et doivent être condamnés et traités de tous les noms, quelle que soit ce qui serait la ‘’pureté’’, réelle ou imaginaire, du communisme ou de l’islam.

Ce qui est sûr, c’est que les crimes commis au nom de l’islam aujourd’hui comme ceux commis hier au nom du communisme, ne peuvent être séparés de leur matrice idéologique, le Coran et les Hadiths notamment pour les uns, et le marxisme-léninisme pour les autres. Il revient aux principaux concernés, de prouver que leur idéologie peut-être autre chose qu’une force de mort, de cruauté, de conformisme, de soumission, quand ce n’est pas d’esclavage physique et spirituel, et de faire le ménage dans leurs boutiques.

En attendant que cette prise de conscience, et ce ménage, se fassent dans le monde musulman, je me réjouis que des gens comme vous Madame Tasin continuent à faire appel à la vigilance, sans laquelle la France et l’Europe risquent d’être conduites à leur propre destruction.

Le Tribunal de Belfort protègerait-il les assassins et condamnerait-il celles et ceux qui dépensent leur temps et leur argent à raviver la vigilance républicaine ? Les Juges de ce tribunal considèreraient donc que c’est vous l’ennemie de la paix civile ? Merah en France et Nemmouche en Belgique, la judéophobie devenue un fait sociétal normal en Europe, les dizaines de lieux de culte juif et chrétien profanés, le personnel médical agressé, les zones de non-droit, ou plutôt de droit islamique, ces fameux territoires perdus de la république, etc… etc…, cela n’est-il pas encore suffisant pour les faire réfléchir ?

Attendent-ils que se forme une nouvelle ‘’Armée du Levant’’ avec dans ses musulmans français, belges, allemands, hollandais, italiens, espagnols, bosniaques, etc… qui pour raccrocher l’Europe au nouveau Califat du Moyen-Orient, n’hésiterait pas à pratiquer la même terreur, les mêmes horreurs, comme ce Musulman australien se faisant photographier avec son enfant hilare tenant la tête d’un homme que son père vient de décapiter ?

La France et l’Europe auraient-elles des pulsions suicidaires ?

Je suis à vos côtés Madame Tasin. Votre combat pour la liberté, pacifique, dois-je le souligner, est salutaire, plus encore, vital.

J’espère que vous allez faire appel, et que la Justice française sera cette fois à la hauteur des idéaux républicains, tant que cela est encore possible…

 

Sincèrement vôtre.

Jean-Pierre Lledo

Paris le 12 Août 2014

 67 total views,  2 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Courage Christine je suis de tout cœur avec vous. Vous avez mon entier soutien.
    Merci jean Pierre pour cette lucidité.
    Nous identifions bien les « munichois ».
    Bien à vous

  2. Excellent article de Jean Pierre LLedo pour son vécu authentique, et oui la France ou plus exactement la justice française est déjà passée au degrés supérieur, a savoir mettre en place une justice avec un système condamnant le délit de blasphème, autrement un début de tribunal islamique notamment à Belfort, en résumé une chari’a il est du devoir de bons nombres de nos compatriotes de prendre connaissance de ce jugement qui jette un voile de la honte sur cette justice complètement dhimmi fiée, et ensuite ce sera quoi, la condamnation des apostats, des adultères, des homosexuels, de ceux et celles qui ne croient pas ! bref le système islamique a de beaux jours dans notre pays.

  3. BRAVO ! Mais que faudrait-il faire pour enfin ouvrir les yeux de cette classe politique et de ses sbires de la « justice » devenue bananière ?

    • vaste question… ce n’est pas faute de tirer la sonnette d’alarme, d’écrire des articles, des lettres, de rencontrer les politiques, d’organiser des manifestations…

      • La classe politique ?
        Mais elle s’ en fiche de nous !
        Les méthodes par la façon légale sont vouées à l’ échec !
        Qui nous écoute ?
        Le pouvoir est gangréné !
        Il faut passer à une défense active !
        Même cette brave Marine LP au pouvoir ça changerait quoi ?
        Trop de pressions des mondialistes, du monde de la finance et du nouvel ordre mondial, elle ne pourrait rien faire.
        Notre démocratie telle que nous l’ avons connu est fichue.
        (j’ en rajoute où vous comprenez ma pensée ?)
        Walk
        PS : je ne suis pas un extrémiste mais rien ne sera possible sans la force, ne rêvons pas.

  4. Le délit de blasphème ayant été abrogé, la liberté de parole étant dans la loi et l´état n´ayant pas à se mêler de religion, de quel droit les juges de Belfort créent-ils leur propre justice ? Aurions-nous déjà la sharia en fRance ? Un autre tribunal a autorisé le port du voile dans une piscine ou aire de jeux pourtant les signes religieux ostentatoires sont interdits dans les lieux publics non ? Les chiens et cochons vont-ils être interdits parce que haram dans la religion des envahisseurs ?

  5. Il n’y avait aucun doute, mais cette lettre confirme bien que nous sommes dans le vrai.
    Persévérance et Amitiés patriotiques

  6. Un enfant d’Algérie ose s’élever poliment contre une décision de la justice française, toute en faveur de l’Islam, ordonnée à Belfort. A une période durant laquelle tout démontre l’activité barbare d’une partie de l’Islam….l’autre partie étant toujours muette….
    Il faut absolument transmettre, en noms propres, cette missive à tous les juges de Belfort ainsi qu’à leur Procureur. Espérons qu’ils soient sensibilisés, par la vérité d’un homme meurtri d’avoir perdu toutes les attaches natales de son pays car condamné à s’exiler par la force des islamistes. Au fait, il paraît à son patronyme, être européen…N’était-ce-pas la cause principale de son expulsion ?

    • Je ne sais rien de lui à part ceci qu’on trouv e sur le net, il serait franco-algérien, Jean-Pierre Lledo, né en 1947 à Tlemcen, est originaire d’Algérie depuis 26 siècles par sa mère juive, et depuis quatre générations par son père d’origine espagnole. Il a dû quitter l’Algérie en 1993, face aux menaces islamistes.

  7. Félicitation Mr.Jean-Pierre Lledo,
    Vous avez écrit la Vérité et Madame Tasin le fait aussi et elle ne mérite nullement ce jugement de traîtres dont font partis la Haute – Magistrature qui la condamnée et tout nos Politiques lèches babouches qui trahissent notre vrai Culture Judeo-Chrétienne et notre Pays la France.Honte sur tout ces traîtres qui le regrètteront amèrement le moment venus..Shalom et ainsi soit t’il.Roland L’Alsacien.

  8. Texte qui fait plaisir, et qui mettra, peut-être, un peu de beaume sur des plaies inévitables.
    Texte aussi qui reprend tout ce que Christine et RR (ainsi que d’autres organisations) répètent, et dénoncent, jour après jour.
    Les marques de soutien à Christine, à Pierre et Pascal de RL (et aux autres membres de RL aujourd’hui poursuivis), à R. Camus … démontrent que les actions menées ne sont pas vaines.
    La population, même passive, entend ces messages, … voit ce qui se passe dans les quartiers, et voit que la réalité vécue tous les jours correspond à ce que les messages de Christine -et d’autres- dénoncent tous les jours.
    En matière d’information, les structures pro-islam et leurs relais au sein des différentes formes de pouvoir ont perdu toute crédibilité.
    D’où les recours à la répression, … mais vouloir réprimer la pensée, surtout quand elle est rebelle, est une chimère.
    Les gens du pouvoir devraient se replonger dans l’Histoire et de s’en remémorer quelques grands moments, dont celui qui suit.
    En son article II, la déclaration des droits de l’homme et du citoyen dit ceci :
    … Le but de toute association politique (ndr : au sens très large) est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l’homme.
    Ces droits sont la liberté, la propriété (ndr : au sens très large), la sureté (ndr : la sécurité) et la résistance à l’oppression.
    Cet article (probablement du à Mirabeau) est toujours d’actualité.
    Pour la petite histoire, Mirabeau serait l’auteur de ces quelques mots.

  9. Rien à ajouter c’ est clair, net, précis. Mais surtout cela reflète ce que tout le monde pense !
    Bravo monsieur Liedo

Les commentaires sont fermés.