Qui a fait entrer Rachida dans l'école et lui a permis d'assassiner Fabienne ? Par Jean Théron

ecoleouverteLa maîtresse, celle qui bien souvent était aussi appelée maman , a été tuée devant ses petits de la classe de dernière année de maternelle.

Elle était institutrice à l’école maternelle publique Édouard Herriot,dans le quartier de Lapanouse à Albi, classé zone urbaine sensible depuis 1996 avec son cortège de vols, insultes, menaces, règlement de compte au fusils, coups de couteau, trafic de drogue, incendies de voitures…

 

Rachida, originaire du Maroc, froide et déterminée, lui a porté le coup de couteau avec la plus extrême violence,  le coup de couteau prémédité, en plein poitrine, bien planté, d’une main ferme, pour tuer, à la vue des petits et de qui pouvait bien se trouver là. Elle a bien pris soin de dire à la mère d’une enfant de la classe terrorisée par la scène et la vision insupportable de la jeune femme au sol « j’ai tué, appelle la police »

 

Cette exécution n’est pas sans rappeler celles de Mohamed Mérah, notamment dans l’école juive lorsqu’il met le canon de son révolver sur la tête de la petite fille avant de tirer.

Elle n’est pas sans rappeler celle d’ Abdallah Boumezar le meurtrier des deux gendarmes à Collobrières notamment lorsqu’il jette la seconde au sol, « lui frappe la tête à coups de pieds avant de lui tirer en plein crâne, à bout portant, installé à califourchon sur sa victime »( My TF1 news  gendarmes tuées…)

Ou bien encore celles de Mehdi Nemmouche dans le musée juif de Bruxelles.

Des mots viennent à l’esprit : inimaginable,inhumain, terrorisme.

 

Mais la question qui se pose cette fois-ci est : comment cette Rachida a pu commettre son crime à l’intérieur de la salle de classe ? Pour quelle raison n’importe qui a toute liberté de se déplacer à l’intérieur de l’école ?

Depuis des dizaines d’années, depuis les années Mitterrand, la politique scolaire des différents gouvernements, avec le soutien des syndicats, la FSU notamment, a en permanence mis au centre de ses objectifs « d’ouvrir l’école », «  d’ouvrir l’école sur la vie » , d’ouvrir l’école aux parents d’élèves avec l’aide des revendications notamment de la FCPE, et aujourd’hui « d’ouvrir l’école sur la société ».

Les enseignants ont longtemps résisté, considérant à juste titre que l’école doit rester un sanctuaire à l’abri de la violence de plus en plus prégnante, en particulier dans les zones à risques élevés que sont les zones sensibles.

Mais la pression dans les écoles primaires et maternelles accentuée  par le matraquage idéologique, la surveillance des inspecteurs d’académie, le contrôle obligé des Directeurs, les conseils d’école offrant large place et prérogatives aux parents arrive aujourd’hui à un paroxysme qui écrase les rares velléités de résistance, voire amène de plus en plus d’instituteurs  à s’inscrire dans cette politique.

On en arrive à ce que des parents fassentt changer les manuels scolaires «  mais qui sont-ils pour décider à notre place ! » s’exclamait  à ce sujet une amie instit ; on en arrive par exemple à ce que le conseil d’école décide tranquillement que les saucisses pour la kermesse seront halal parce qu’il y a des élèves musulmans ; on en arrive à ce que l’ouverture de l’école veuille dire portes ouvertes, comme dans cette école d’Albi avec les conséquences qu’on connaît.

 

Et alors ?

Alors ; tous les tenants de cette politique meurtrière versent des larmes ; ce sera à qui fera preuve de la plus forte émotion. Le SNUIPP-FSU fer de lance  de l « ouverture » va même jusqu’à proposer une action terrible : une minute de silence à la rentrée. Quelle indécence !

Le ministre s’est déplacé. Il s’appelle Benoit Hamon. Depuis la fin de ses études il vit de la politique au PS.

«  (…) Il faut protéger l’école de la République de la violence » a t-il déclaré. Bien ! Et d’ajouter immédiatement « Mais la protéger n’est pas la fermer. Cette école était ouverte sur le quartier. Le quartier n’est pas en cause dans cet acte abominable. »

Quelle ignominie !  Quel déni de réalité ! Quelle menace sur les instituteurs qui envisageraient tout naturellement de fermer les portes de leur écoles pour assurer un minimum de protection !

Et il va plus loin le commissaire politique  « que demain, on protège mieux l’école, on l’apaise. On la préserve de cette violence, des conflits qui peuvent s’y nicher. »

Il accuse  ainsi les enseignants d’être la cause des violences qui secouent l’école parce qu’ils n’abandonnent pas assez vite leurs certitudes pédagogiques.

Dans ce discours, transparaît le message selon lequel si Fabienne a été assassinée c’est quelque part, aussi, de sa faute.

 

Le ministre Hamon fait  bien son travail de fossoyeur de l’école de la République.

 

Institutrices, instituteurs,  en souvenir des « hussards noirs » de la République et de la laïcité,

Institutrices, instituteurs,  en mémoire de la maîtresse assassinée, entrez en résistance.

 

Jean Théron, responsable Résistance républicaine PACA et membre du Directoire 

 A lire en complément l’article de Jean-Paul Brighelli  http://blog.causeur.fr/bonnetdane/fado-pour-fabienne-00491.html

 123 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Je ne vais pas me faire que des amis sur ce site, car désolé d’être à contre-courant, mais comme je l’ai écrit plus avant je maintiens que Joachim Velocias n’aurait pas dû essayer de contraindre une fonctionnaire répondant au numéro anti-djihad à disserter sur la nature de l’islam.
    Or cette fonctionnaire si elle veut garder le poste qui lui a été attribué par sa hiérarchie ne doit pas dévier d »un iota de la mission qui lui a été confiée.
    Désolé, mais des fois Il y a aussi une sorte de pensée unique de notre côté si l’on approuve tout, en croyant avoir la science infuse de la nature des phénomènes.
    Comprenne qui pourra, c’est le mystère de la mystique ZEN, Vérité absolue au-delà des mots et des concepts.

  2. le problème est l’afflux massif de personnes qui ne sont pas intégrables à notre société occidentale. Italiens, Espagnols, Portugais, Yougoslaves, Polonais, l’intégration s’est faite de façon optimale et ces personnes sont fières aujourd’hui de faire partie de la nation française. Concernant les maghrébins, trop d’entre eux sont inintégrables…. ils sont musulmans avant d’être français. Il leur faut choisir.
    Il faudra bien un jour, se résoudre à stopper cet afflux qui n’apporte que des emmerdes.
    Enfin, si les Rachidas de tout poil étaient restées au Maroc, cette pauvre institutrice serait encore en vie…
    Quant au Ministre, c’est sans commentaires, je pense que ses enfants n’ont pas grandi dans ce type de quartier pourri.

  3. Carrefour nous vend la conversion ou la mort.
    Joachim Veliocas montre l’imposture du numéro vert anti-djihad de Cazeneuve
    Livre « la voie du musulman »
    1- Le jihad
    pages 264 à 273
    « Le jihad a pour but de combattre et de contenir les mécréants …(êtres
    humains autres que musulmans)
    page 267; « il faut que tous les musulmans formant un seul ou plusieurs états séparés, s’équipent de toutes sortes d’armes.
    Page 271
    2- -interdiction de construire des églises
    « On ne doit ni édifier des églises en terre d’islam ni les restaurer »
    (en France on a construit 2400 mosquées…où est la gratitude)
    page 391 Tuer ceux qui ont des rapports sexuels hors mariage + homosexuels
    page 394 Tuer celui qui quitte l’islam (apostat)
    Les jardins des saints
    1- Le livre du Jihad
    page 304-327
    page 405
    2 – L’esclavage est permis
    En prime Joachim appelle le N° vert (de gris ?) du Caseneuve (vidéo)
    http://ripostelaique.com/joachim-veliocas-montre-limposture-du-numero-vert-anti-djihad-de-cazeneuve.html

  4. « Dans ce discours, transparaît le message selon lequel si Fabienne a été assassinée c’est quelque part, aussi, de sa faute. »
    Oui et ?
    Elle était bien à RESF, donc à fond dans le vivreensemble ™ et notre génocide par substitution démographique.
    Navré, mais pour me faire chialer pour elle va falloir se lever tôt, très tôt même car il y a deux choses qui l’ont tué…
    -Un coup de couteau.
    -Et sa bêtise de croire qu’elle pourrait civiliser un dogme englué dans la violence et le crime depuis 1400 ans !
    Le mari ? Il ne vaut pas mieux !
    Moi, agresser ma femme ça revient à s’offrir un long séjour en soins intensifs.
    Lui, tuer sa femme ça revient à ce qu’il continu à défendre des clandestins, donc, des délinquants.
    « prés des ânes ont risque un coup de sabot » disait la sagesse populaire.
    Cette femme avait choisi de défendre des loups !
    Alors certes elle l’a payé fort cher !
    Mais j’en arrive à ne plaindre que ses enfants, car vu la famille qu’il leur reste, ils seront formatés à devenir de même.

  5. Elle a pu rentrer dans l’école car, depuis plus de 20 ans les parents ont le droit en maternelle d’aller jusque devant la classe chercher leur petit. Et bien sûr on ne fouille pas les sacs des mamans. LA seule période durant laquelle nous n’avions pas le droit d’aller plus loin que le préau, fut lorsque vigipirate passa en écarlate. Il y a de cela 17 ou 18 ans.
    je me souviens même avoir appeler le commissariat de la ville parce que des personne déplaçaient les barrières mises en place le long de l’école, pour garer leurs voitures. Le commissaire en personne voulut me rassurer en arguant que tout était sous contrôle ( vive le 93 ) et qu’il ne fallait pas tomber dans la paranoïa. Ce à quoi je lui répondis, que si ses collègues parisiens avaient été un peu plus paranos, je n’aurais pas pris la bombe trafiquée dans un moteur de voiture garée sous les murs du lycée Carnot sur la tête…
    le lendemain les barrières étaient scellées dans le sol et aucune voiture ne pouvaient plus se garer le long de l’école de mes enfants.
    CQFD

  6. Bonjour,
    Comment l’a-t-on laissée entrer EN FRANCE , tout simplement ?
    Elle et tous ses semblables : voilées arrogantes, barbus haineux etc …
    Toute cette bande de tordus qui tiennent TOUS les sites musulmans sur le de notre France : Saphir , Oumma, CCIF, « Des dômes et des minarets » etc, etc …
    Ils mettent tous en avant sur leur page d’accueil des tordus, leurs « savants » musulmans comme Quaradawi …
    Il y a encore 15 ans, on pouvait encore se rassurer, mais maintenant quand on voit la situation telle qu’elle est, il est criminel de continuer à laisser entrer plusieurs dizaines de milliers de Musulmans , chaque année , en France.
    Sans même , ce qui serait , de toutes les manières , méprisable , une seule raison économique !
    Voilà de quoi, l’”innocent » Hamon, avec tous ses homologues de Gauche comme de Droite, est coupable : continuer à laisser entrer ces gens chez nous toujours et toujours plus !
    En ce sens , il est complice de ce crime et de ceux à venir : alors ses larmes de crocodile …
    A d’autres !

  7. Une institutrice assassinée, 7réguralisations en retour( 5 enfants et les 2parents je suppose)….Que rajouter…puisque la préoccupation première des parents de cette malheureuse Fabienne a été de donner un statut à une famille clandestine ,expulsable depuis 3 ans semblet-il, sinon que son destin tragique d a permis à notre pays de s’enrichir de la présence de nouveaux arrivants à la charge des contribuables français!
    Préfet et ministre de l’éducation nationale se sont empréssés de répondre au voeu de la famille, le deuil étant sublimé par cet acte compassionnel donnant bonne conscience à tout les bisounours !

  8. continuez tous les Français ( Oups ! Pardon , je veut dire les veaux ), a votez tout ces pourris de Socialistes pour en 2017 au Présidentiel et vous aurez tous encore pire que cela ! COMPATRIOTES VOTEZ TOUS F.N. en 2017

Les commentaires sont fermés.