Nous ne voulons ni de Rachida ni de Leonarda chez nous. Referendum immigration !

migrants_illegaux_LampedusaMais qu’attend donc  l’opposition, UPM et FN, pour relancer le débat sur l’immigration ? 

Il va falloir combien de Fabienne tuées par des illégaux pour qu’ils se décident à bouger ? 

Nous avons suffisamment de Sophie, Jacques, Amina, Kevin et Mohamed en difficulté dans notre pays pour nous charger encore de tous les cas  du monde ! 

Les pays en voie de développement, y compris ceux qui, grâce au gaz et/ou au pétrole comme l’Algérie pourraient rivaliser avec nous, se comportent avec les leurs comme le faisaient les nôtres au Moyen Age qui mettaient sur des bateaux « les fous » pour s’en débarrasser quand ils ne les brûlaient pas comme sorciers (le plus souvent sorcières…). On se souvient de la remarquable Histoire de la Folie de Foucault  qui a changé le regard sur la folie puisqu’il a montré, entre autres,  que les sociétés anciennes, pour assurer leur cohésion et empêcher toute remise en cause se débarrassaient des atypiques, avec tous les sens du mot. Ce livre a eu des conséquences pas toujours heureuses et dont nous payons le prix, puisqu’il nous a amenés à voir l’autre, quel qu’il soit, comme un apport et non un danger, notamment avec Surveiller et punir, naissance de la prison…  mais ceci est une autre histoire.

Il n’empêche que, dans un concept archaïsant, nous voici en train d’accepter des autres ce que nous nous refusons dorénavant. Les migrants qui arrivent par milliers à Lampedusa n’ont rien à voir avec les familles parties sur le May Flower et les navires qui ont continué d’aborder dans ce qui n’était alors que l' »Amérique ».

Ici, des hommes, jeunes, en partie échappés des geôles de Khadafi ou de Tunisie, délinquants ou durs à cuire, se souciant de leur « gueule » d’abord, de leur culture d’abord, méprisant les terres européennes qui leur doivent l’accueil selon eux, méprisant les femmes, sous-êtres qu’ils n’hésitent pas à jeter par-dessus bord pour apaiser les dieux et les tempêtes.

De l’autre, des familles entières, hommes, femmes, enfants partis pour la terre promise sans regarder derrière eux. Prêts à renoncer à leur culture, leur passé pour embrasser leur nouvelle patrie et s’y consacrer, reconnaissants pour les espoirs dont elle est porteuse. Droits et purs, la Bible à la main et leur courage démesuré pour tout viatique .

Et nous, sans lutter, nous nous autoflagellons et nous offrons nos poitrines découvertes à tous ces « fous » qui viennent d’ailleurs et prétendent amener avec eux leurs rites, leurs rituels, leurs traditions barbares et violentes et nous interdire même la réserve indienne, pourchassés que nous sommes jusque dans le plus petit village par des exigences de « sans porc », de « port du voile », de « halal » et de mosquées…

Qu’attend l’opposition pour que nous ne soyons pas, très vite, les derniers des Mohicans ?  

Il faut peser pour un referendum sur l’immigration. C’est vital. 

Christine Tasin

 91 total views,  2 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. La majorité des français réagit comme des veaux et ne voit pas le danger de l’immigration ! C’est malheureux, mais il va encore falloir de gros malheurs au pays pour que ces veaux se réveillent ! Espérons qu’il ne sera pas trop tard ………….

    • et oui c’est en partie vrai mais il est également vrai que beaucoup de Français ont des relations de prêt ou de loin avec tellement d’immigrés en France, famille, ami, collègue, qu’ils n’osent pas « l’ouvrir’ … il y a aussi les immigrés bien intégrés préfèrent la fermer se sentant mal placés … franchement, on est dans la merde … la France, c’est un futur Kosovo ou Liban, merci les politiques …

  2. Je suis de tout coeur avec vos combats divers et variés, contre l’islamisation de notre pays.
    J’ai suivi dernièrement le procès opposant Mme Tasin et l’association musulmane belfortaine qui l’avait mise en cause pour ses paroles contre l’islam.
    J’espère qu’un appel sera possible pour cette lamentable affaire qui ne fait pas honneur à notre république soit-disant laique.
    Et vous rappeler aussi le combat de Vigilance Halal, qui de son côté lutte et va porter plainte ( si ce n’est pas déjà fait) pour dénoncer les dégâts sanitaires de l’abattage rituel.
    Peut-être aurait il été judicieux d’axer un argument de défense en rappelant que l’abattage halal pouvait être à l’origine de catastrophes sanitaires…
    Bien codialement.
    D Moreau

    • Nous saurons le 8 août la décision des juges. Il serait aberrant qu’ils suivent le réquisitoire du procureur… Mon témoin était Alain de Peretti, Président de Vigilance halal, venu témoigner des risques sanitaires du halal qui justifiaient ma présence et mes paroles, le tribunal a refuse de l’entendre au motif qu’un témoin devait avoir été présent….

  3. Référendum ? JAMAIS tant que l’UMPS sera au pouvoir. Le FN ne peut rien y faire pour le moment. Il faudra élire Marine pour avoir des référendums. Du reste, comme le souligne Philippe, bien des Français se sont adaptés à la situation… jusqu’au jour où, peut-être, ils seront tellement taxés qu’ils en crèveront devant leur frigo vide…et que l’état n’aura plus de quoi alimenter les aides sociales…

  4. Et à quoi servirait ce référendum ?
    N’a t’on pas déjà des exemples ou, le résultat ne convenant pas à nos élus, ils finirent tout simplement par les contourner par un vote, entre eux, à l’assemblée ?
    Non, il faudrait montrer notre refus de l’islam de manière massive, mais, même ça on ne peut pas puisque la majorité des Français finalement ne sont pas gênés par l’islam. Pujadas, Chazal & consort leur disent que l’islam ne pose aucun problème, si ces Français vivent encore en zone libre, ils vont le croire.
    Je pense que notre salut viendra de la ruine du système. Quand l’état cessera de payer les très nombreuses aides qui sont prises comme étant la djiza (impôt de la dhimmitude) par les musulmans.
    Et encore j’ai un doute.
    Après tout, l’état à déjà déshabillé Paul pour vêtir Ahmed, et ça ne semble guère déranger Paul.

  5. En France , l’état est incapable d’aider dix millions de chômeurs ou de travailleurs pauvres . Et on continue d’aider encore plus de clandestins qui sont très bien soignés sans payer le moindre euro . Nous n’avons pas assez moyens financiers pour importer de la misère ainsi ! La préférence citoyenne est-elle une valeur républicaine ?

Les commentaires sont fermés.