Dorénavant seuls les sondages politiquement corrects seront publiés

Liberté d'expression Publié le 1 juillet 2014 - par - 5 commentaires

anastasie.1201606665C’est la leçon à tirer de l’affaire du Point qui a retiré de son site le sondage affirmant que 81% des Français étaient contre la bi-nationalité.
Pourquoi a-t-il été retiré ? Parce que, selon le Directeur du Point, il était « lamentable et consternant ».

http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2014/06/30/le-point-admet-avoir-retire-un-sondage-consternant-sur-la-double-nationalite-des-franco-algeriens_4447875_3236.html#xtor=RSS-3208 

Ainsi il y a en France certains « décideurs » qui commandent des sondages et d’autres « décideurs » qui décident si l’on peut ou pas rendre publics les sondages.

La censure devient ahurissante. Le politiquement correct devient ahurissant.

Et cela pose deux problèmes, graves :

– Tout d’abord, qui, et au nom de quoi, peut décider que les résultats d’un sondage -autrement dit ce que pense le peuple- ne lui conviennent pas et, à ce titre, aurait le pouvoir de supprimer toute information allant dans ce sens ? Le roi disait nous voulons, on lui a coupé la tête…

– Ensuite en quoi le fait de ne pas accepter la bi-nationalité serait-il lamentable et consternant ? Où est le problème ? Il y a, en Europe même, plusieurs façons de faire. La double nationalité n’est pas possible en Allemagne, est-ce que le Directeur du Point, considérant cela comme lamentable, supprime de ses colonnes toutes les informations concernant l’Allemagne ?  

Par ailleurs la Convention de Strasbourg (1963) disait clairement que lors de l’acquisition d’une nouvelle nationalité, il était souhaitable d’abandonner l’ancienne… Convention remise en cause depuis : depuis le 5 mars 2009, l’acquisition volontaire de la nationalité d’un des États parties à cette convention par un ressortissant français n’entraîne plus de plein droit la perte de la nationalité française4. Les États ayant signé cet accord ouvrant donc de plus larges possibilités de double nationalité s’ils décident de dénoncer cette partie de la Convention sont: l’Autriche, la Belgique, le Danemark, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, laNorvège, l’Espagne, la Suède et le Royaume-Uni. (Wikipedia)

Néanmoins pourquoi nous étonner ? C’est la même histoire qui se répète depuis 2005 : les Français disent non au TCE ? On piétine leurs votes et les députés et sénateurs votent contre l’avis de ceux qui les ont élus le Traité de Lisbonne.

Les Néerlandais dient non au TCE ? On joue le même tour de passe-passe qu’en France. 

Les Irlandais à leur tour disent non au TCE ? On refait voter les Irlandais.

Les Suisses disent non aux minarets ? Cohn-Bendit  veut les faire voter à nouveau.
Les Suisses disent non à l’immigration débridée ? Bruxelles menace la Suisse de graves mesures de rétorsion…  

Bref, le peuple est composé d’imbéciles, de réacs qui ne comprennent rien à rien et il ne faut surtout pas lui demander son avis, sauf quand le dit avis arrange les politiques au pouvoir…

Je vous invite une fois de plus à consulter le site de l‘OJIM qui vous dira tout sur les medias, largement subventionnés et on comprend pourquoi. Ils n’informent plus, ils ne sont plus que Radio-Paris. Et nous sommes de plus en plus nombreux à savoir que Radio-Paris ment…  

Christine Tasin

Print Friendly, PDF & Email
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
myosotis75
myosotis75
il y a 7 années

Excellent article! Vive la réinfosphère!

Alain
Alain
il y a 7 années

J’adore le dessin qui accompagne l’article, bien choisi Christine :mrgreen:

Ça me rappelle cette histoire (me rappelle plus quel était le fautif) assez récemment quand un certain sondage sur le vote des étrangers était en majorité contre (plus de 80%), pendant des heures, et paf, d’un coup et comme par magie, c’était passé au pour à 50% et quelques !

Faut dire qu’un certain Rat des Sots cette même journée recevait des « lecteurs » de ce torchon, ce qui certainement expliquait cela, en plus des merdias sans cesse manipulant de toute manière.

Emma
Emma
il y a 7 années

Le Figaro aussi a coupé les liens de certains articles. Exemple 29 juin : Sondage : c’est la «Benzemamania» ! et
Comment les joueurs vont-ils concilier ramadan et Coupe du monde ?
aujourd’hui :
« Le sélectionneur du Nigeria crie au scandale »
en cliquent pour lire l’article vous obtenez ceci:
La page que vous avez demandée n’existe pas,
ou elle n’est plus accessible à cette adresse.
Alors on peut cependant accéder et consulter l’article en copie/collé du titre sur la barre Google du navigateur. Mais là vous constatez qu’il y a 0 commentaire et que vous n’aurez aucune possibilité d’en laisser un … Est-ce la nouvelle technique pour censurer un trop grand nombre de commentaire ?

gillic
gillic
il y a 7 années

Même en 2014, toute vérité n’est pas bonne à dire !!! Ainsi va la France …..espérons que le peuple se reprenne rapidement et qu’il mette la tête des responsables de cette trahison au bout d’une pique !!!
Ha ça ira ,ça ira, ça ira, tous les collabos on les pendra …………

Françoise
Françoise
il y a 7 années

Le mensonge et la politique sont comme les deux cornes d’un bouc, ils sont inséparables, nous avons besoin du mensonge et de la politique pour gouverner et tenir le peuple dans l’ignorance, le Point a retirer ce sondage sur la binationalité parce que c’est le pouvoir qui le lui a demandé c’est aussi simple que ça !

Lire Aussi