Manifestation des anars à Hayange : Résistance républicaine et Riposte laïque ont tout vu !

L’annonce de la manifestation des anarchistes d’Allah contre le FN à Hayange ayant attisé notre curiosité, nous avons décidé, Pierre Cassen et moi, d’aller rendre visite à notre ami Fabien Engelmann, samedi dernier, dans sa ville, pour juger sur pièces et de son activité de maire et de la mobilisation contre lui.

Arrivés à midi en sa compagnie et celle d’une partie de son équipe dans le magnifique Parc de l’Orangerie où se passait la manifestation annuelle Nature et Jardin nous avons été séduits par l’atmosphère bon enfant qui y régnait, la simplicité des contacts et échanges entre l’équipe aux manettes de la Mairie, partout accueillie  avec le sourire (nous avons surpris bon nombre d’encouragements et d’aveux « j’ai voté pour vous »)  et le public venu passer là une journée familiale et conviviale.

Et oui, le Maire et ses adjoints sont partout présents, fêtes, animations, repas, assemblées générales… il y a toujours l’un d’entre eux sur le pont. Et à voir leur plaisir de connaître personnellement nombre de leurs concitoyens, de partager leurs joies et peines, on comprend qu’il ne s’agit pas d’une tactique électorale mais d’un choix de vie, délibéré.

D’ailleurs nous avons mis très longtemps à faire le tour du parc, Fabien et ses adjoints tenant à saluer tous les exposants et nombre d’Hayangeois tenant aux aussi à saluer leur maire et à venir discuter de leurs soucis ou préoccupations, petites et grandes.

Bref, la vie, tout simplement, telle qu’elle devrait se passer dans les 36000 communes de France… Mais cela demande proximité du peuple et abnégation, choses qui ne sont pas les mieux partagées aux monde… même (surtout ?) chez un certain nombre d’édiles dits de gauche qui fuient le contact avec le peuple…

Nous avons pu échanger nous aussi avec quelques anonymes disant leur plaisir de voir enfin le centre ville d’Hayange sécurisé et propre. Il semble que l’obstination du nouveau Maire à faire appliquer le règlement interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique ait porté ses fruits très rapidement. D’ailleurs, la liste FN remportait le  30 mars dernier 34,70% des voix et, moins de deux mois plus tard, 37,66% aux Européennes… Significatif, non ?  

Cerise sur le gâteau, nous avons eu l’heureuse surprise de découvrir que l’horrible drapeau européen qui flottait, bien mis en évidence, sur la façade de la Mairie quand elle était socialiste a disparu, corps et bien, et que nombre de drapeaux français l’ont remplacé !     

L’après-midi nous avons pu, depuis le balcon de la Mairie, assister à une véritable pièce de théâtre. Dès 14h quelques  zozos attendant de participer à la manifestation de la CNT (Confédération Nationale du Travail) et d’Alternative Libertaire  affalés à la terrasse d’un café, nous apercevant, ont traîné leurs savates dans notre direction pour insulter le Maire, avec la démarche « dynamique  »  de ceux dont on devine qu’ils n’ont pas trop l’habitude de se lever de bonne heure pour aller au turbin…  Puis, à partir de 15 heures, nous avons eu sous les yeux deux scènes croisées : à notre gauche de jeunes encagoulés avec des lunettes noires (quel courage !) très majoritairement masculins comme la video ci-dessus le montre (exemple musulman se généralisant à l’extrême gauche ? ), tournant en rond, nous montrant le poing, mettant trois quarts d’heure montre en main pour déplier 2 banderoles et installer leur camion (ils étaient une vingtaine au début et une soixantaine à la fin quand ils sont partis manifester en ville ) et à notre droite les paisibles participants à un mariage découvrant à leur arrivée   des cagoulards, des   policiers et des barrières à franchir pour pénétrer dans la Mairie… Le Sous-préfet aurait pu, par égard pour la cérémonie prévue à 15h30 demander aux libertaires de décaler leur   manifestation ou de la faire un peu plus loin… Il s’y est refusé… Chacun aura compris son impartialité et son respect des familles…  

Alors deux groupes que tout opposait étaient sous nos yeux, à quelques mètres les uns des autres, les uns le regard vague ou plein de haine, les autres qui s’embrassaient, riaient… Le vide sidéral à côté de la vie.

D’un côté une banderole en anglais « smash fascism »( ils n’ont même pas le courage de chercher des formules compréhensibles par le commun des mortels -qui ne joue pas au tennis- mais c’est sans doute que ce peuple qu’ils prétendent défendre « contre les flics, les patrons et les bourgeois« , ils l’ignorent délibérément, ne le connaissant pas et refusant de le connaître ), et de l’autre une jolie mariée arrivant au bras de son père, dans la plus pure des traditions…

J’ai pu, ensuite, faire quelques allées et venues entre mon balcon et la salle des mariages voisine. D’un côté, Fabien faisant un très beau discours de circonstance,  marquant dans les esprits ce beau jour dont il a su montrer les enjeux et de l’autre, les irrespectueux mettant à fond leur sono avec un rap haineux inepte…

Après la cérémonie, quelques invités du mariage sont venus nous rejoindre pour nous dire leur dégoût et leur révolte de voir les manifestants perturber par leur présence et leur sono la cérémonie : « Ils n’ont aucun respect, c’est écoeurant« .

Naturellement les articles du Républicain Lorrain  ne s’en sont pas offusqués, évoquant « un contraste cocasse avec les camarades de la CNT » (les mariés apprécieront), caressant dans le sens du poil les cagoulés  « même s’ils luttent contre  le fascisme avec conviction ils ont préféré rester anonymes » et dénonçant les affreux provocateurs que nous étions parce que nous les filmions « au balcon de l’hôtel de ville des élus frontistes s’affichent, certains téléphones au poing filment la scène. Une provocation gratuite et un brin ridicule« .

Oserai-je dire que nous avons bien ri, parce que le ridicule de certains manifestants, de leurs attitudes grotesques, du vide sidéral des discours (ils ont sans doute eu leur bac dans une pochette surprise et doivent faire partie de cette génération sacrifiée qui n’a pas appris à argumenter) et de l’inanité des slogans nous ont parfois donné envie de leur crier les slogans habituels contre le fascisme qu’ils semblaient avoir oublié. Vous entendrez ainsi dans la video Pierre Cassen s’étonner de l’absence du sempiternel « F comme fasciste, N comme Nazi » juste avant qu’ils le retrouvent, pour notre très grande joie…

Bref, nous avons passé une très belle journée, de très bons moments, et partage de superbes moments conviviaux avec Fabien, son équipe et un certain nombre de ses administrés. Nous reviendrons…

Post-scriptum. Nous informons les journalistes du Républicain Lorrain que les manifestants n’étaient pas 120, les videos en témoignent, mais en sus qu’ils étaient majoritairement venus de Paris, Metz et Nancy… Les Hayangeois présents dans la manifestation étaient rares, aux côtés d’une femme voilée et du fils de l’imam de la ville. Apparemment ceux qui ne veulent « ni Dieu ni maître » n’en ont pas été dérangés… 

Christine Tasin

 92 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Combien étaient-ils ces nazillons de gauche a vouloir foutre la merde à Hayange ? eh oui il existe encore des communes propres ou on ne voit rien trainer sur le sol, ou les rues sont sécurisés et le centre ville comme devrait être toutes les communes de France, Bravo au nouveau maire, en tout cas qui est proche des gens et non pas enfermé dans sa tour d’ivoire comme le précédent maire collabo, ça fait très plaisir, ne doutons pas un instant qu’il y aura toujours des fauteurs de troubles qui viendrons pollué l’atmosphère et le paysage en débitant des slogans parfaitement stupides, et qui essaierons de foutre le bordel.

  2. Question : Combien de citoyens défileront pour dénoncer le « nazislamiste » qui tue en France et dans le monde ? Bien sûr , il est plus facile de combattre le maire qui respecte les lois de la république … L’inversion des valeurs , c’est maintenant …

  3. Bien joué Christine et Pierre ! Chapeau à Fabien Engelmann qui, nous n’en doutions aucunement fait du bon boulot et fort heureusement semblent très apprécié.
    Et oui bandes d’abrutis (ils étaient combien à tout cassé ?) qui au final montrent bien qui sont vraiment les fascistes, les Français(e)s, surtout s’ils sont francs et honnêtes, diront qu’ils préfèrent bien mieux vivre dans villes comme Hayange que celles pourries et ravagées par toute cette « bien-pensance », PC, vivrenzemble de nos deux et tout le reste.
    Une ville propre où l’on se sent en sécurité, sa mairie affichant nos couleurs et rien que, ses élus ne se planquant pas dans leur petite tour d’ivoire mais à l’écoute, etc.. Entre un maire comme Fabien et un collabo/dhimmi/magouilleur, y’a pas photo et c’est bien pour ça que le FN se démarque de nos autres guignols, alors…

Les commentaires sont fermés.