Monsieur Edwy Plenel, je ne vous saluerai pas, par Jean Tranvo

Publié le 4 avril 2014 - par - 4 commentaires

francois-hollande-et-edwy-plenel_2384917Monsieur Edwy Plenel de Médiapart,
On vous a bien entendu mercredi matin 2 avril dans le journal de Monsieur de Bourdin. Vous vous targuez depuis 30 ans de mettre votre nez dans les affaires des autres et un peu partout semble-t-il, comme une hyène malodorante qui renifle et flaire une proie, simplement parce que c’est votre métier de journaliste (?)
Je pensais, le journalisme autrement: informer sans mentir, sans pression ou connivences fussent-elles politiques, en honnête homme donc. L’unique but du journalisme était extraordinairement de rendre compte, mais il faut croire qu’il n’en est pas ainsi..
Toute vérité, n’est pas bonne à dire aussi Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, c’est une preuve formidable d’intelligence que parfois: se taire. Une capacité qui certainement vous manque. Pourtant jusqu’à une époque, déjà fort éloignée maintenant, j’étais assez disposé à vous écouter.
Bien que cela ne soit pas de votre cru expressément, l’affaire Gayet-Hollande par exemple, pour la grande majorité des gens de France, ceux-ci se moquent de vos délires journalistiques et ,en ont cure de cette idylle de paradis terrestre fussent-ils logés rue du Cirque, même si le chevalier servant s’en vient quidam anonyme à scooter, casque et visière bien assortis mais qu’importe, vous nous lessivez le cerveau simplement pour le spectacle de rue.
Mais qui vous entend ? …Les abrutis de tous poils ? Les idiots analphabètes ? les mégères scandaleuses mal apprivoisées ? Les videurs de bières du Cours Carnot ou vos confrères soulignant au passage cette prouesse professionnelle ? En tous les cas… pas moi.
Les parties fines ont toujours été un sport pratiquement national entre gens bien comme il faut, les autres se sont simplement contentés de belles anonymes qui passaient par là. En quoi, celle présentée dans des revues voyeuristes et commerciales serait-elle plus savoureuse que les autres et digne d’intérêt ? Ainsi va la vie Monsieur Edwy Plenel de Médiapart…Rois, Présidents, tous ont …faillis (!) ce sont des hommes.
Ah! les écoutes téléphoniques, celles-ci découvrant par le plus grand des hasards que des pressions ont été exercées contre certains, divulguées en hâte par d’autres. C’est lui, c’est pas moi etc. Croyez-vous que le peuple de France ignore à ce point les privilèges, les passes- droit et autres succulentes et juteuses affaires financières à l’instar de celui-ci ou de celui-là ? Ce sont les avantages de cette République, de ces Républicains droits dans leurs bottes, la main sur le cœur et , défenseurs de la patrie en danger. Ne savez-vous pas qu’ils sont tous « pourris » ? L’Assemblée Nationale Constituante avait voté dans la nuit du 4 août 1789 l’Abolition des Privilèges mais cela uniquement pour apaiser le peuple qui voyait déraper ces messieurs. .
Il en va de même quand vous tous, débattez pour donner des avis dans le but de faire et défaire l’actualité à vos grés:
Monsieur Sarkozy, que vous avez trainé dans la boue magnifiquement pendant 5 ans, doit certainement apprécier puis, en 2012, vous aviez été tous en adoration jubilatoire , béats rougissants devant l’actuel locataire de l’Elysée afin qu’il soit « élu ». Il l’a donc été, car tel était votre bon vouloir, jusqu’à être prêts aujourd’hui… à lui couper le cou. Vous démolissez avec grâce au nom de la liberté de la presse. Vous faites cela tellement bien, au point d’en écrire des livres… que c’est trop.
Et, si les autres se mettaient à fouiller dans votre vie personnelle Monsieur Edwy Plenel de Médiapart et consorts réunis, vous n’aimeriez pas j’imagine ? Au nom de votre sacro-sainte profession, vos intérêts demeurent dans l’annonce, le scoop, le sensationnel. ….je vous plains.
Mitterrand, cet homme de gauche se lamentant des aboiements médiatiques s’adressait bien à vous et n’avait pas hésité à vous qualifier de « chienS » …pourtant, l’illustre homme d’ Etat fut loin de mes pensées affectives à cet instant là et, pour cause mais brisons ici ce temps perdu d’autrefois car l’immense sentiment qui m’envahit soudainement en pensant à cette gloire nationale me rend amère tout à coup.
Quelle est la raison de mon courrier, de ma rancœur envers vous et les autres réunis ?
Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, vous nous prenez pour des imbéciles en vociférant à la ronde quelques vérités, certes louables mais dont je n’ose deviner le but, tant elles paraissent « idéologiques » à moins que vous êtes, un de ces troublions de fête encore en circulation.
Au sujet des « Roms » , ce dont vous parliez ce matin, avec votre aimable confrère Bourdin, tout aussi sans gêne, incontournable parait-il dans le PAF mais donneur de leçons quand même, j’entendais bien, vous vous offusquiez du peu de considération que les gens de ce pays de France ont envers cette catégorie, oh! combien stigmatisée. Vous étiez navré , considérant que nous, peuple de France étions les méchants petits canards. Diriez-vous honnêtement la même chose en d’autres circonstances ? Certes, il ne faut pas stigmatiser. C’est pas beau, c’est même vilain. Simplement constaté.
Avant l’ouverture des frontières de l’Europe, nous avions à notre disposition des bandes de voyous capables aisément de nous pourrir la vie . Par ici, un vol d’auto radio, par là un vol dans une cave d’immeuble MAIS ceux-ci étaient bien de chez nous. Pourquoi allez en chercher d’autres ailleurs, comme si nous n’avions pas assez des premiers ?
Mais tout ça… vous le savez bien… alors que se passe-t-il dans vos encéphales de « bobos » au point de ne pas comprendre, de ne pas voir ?
On a tous compris Monsieur Edwy Plenel de Médiapart que ces gens qui viennent de loin n’ont rien, qu’ils viennent en France pour vivre une vie meilleure, qu’ils viennent pour… Je ne sais pas au juste car qu’avons-nous à leurs offrir, aux Roms et à tous les autres ?
– Du chômage, bizarrement je ne les entends pas demander du boulot, ils savent intelligemment que cela n’existe pas chez nous, alors à quoi bon.
-Des papiers mais pourquoi faire ?
-Alors un logement ? Là, non plus, pas assez de logements, d’autres attendent depuis longtemps. Ils attendent et attendront encore longtemps.
Que pouvons-nous faire sinon que de réguler ces flux en responsables que nous nous exigeons d’être car il s’agit d’êtres humains et vous ne pouvez faire n’importe quoi.
-Alors notre aide ? Pauvres parmi les pauvres, bien venue chez nous
Bon, j’imagine que vous ne savez pas ce qu’est la délinquance, pas plus que la vraie misère, les fins de mois difficiles, la vie dans la rue, ou simplement avoir faim. Vous en parlez beaucoup mais au fond vous n’y connaissez rien, comme la plupart des petits bourgeois parisiens à peine affectés et confrontés à ces bandes organisées ou ces gens dans l’errance. J’aurais pourtant bien voulu que tous s’intègrent dans notre beau pays mais il faut croire qu’ils ne le désirent pas tellement. Que viennent-ils alors chercher? Au fait…. pourquoi ne les prendre chez vous, dans votre propriété ? vous occupant d’eux au lieu de nous les imposer.
Personnellement, je n’ai rien contre ces gens là, ce sont des hommes, des pauvres, des malheureux et, je ne peux qu’être « solidaire ». De même que l’immigration, dans sa diversité a toujours été depuis que le monde est monde, et demeure pourtant un socle solide pour l’avenir de notre pays, à condition de respecter les lois du pays qui accueil, d’être reconnaissant, de s’intégrer en apprenant notamment la langue, nos lois, nos coutumes en échanges des leurs . Convenez honnêtement avec moi Monsieur Edwy Plenel de Médiapart que cela n’est pas tout à fait le cas.
Votre problème réside à faire venir en masses, des communautés, de mœurs et de religions différentes sans contre partie, sans le nécessaire vital. Faut-il les rendre plus miséreux qu’ils n’étaient en les exploitant ? loin de leur pays d’origine ? Est-ce cela votre solidarité humaine?
Le climat en France est malsain, par votre faute. Avec vos confrères du monde « journaleux », vous avez largement participé à ces sentiments détestables, à cette France qui doucement se divise, se scinde en plusieurs morceaux. Dans les hautes sphères politiques de droite, comme de gauche avec les « biens pensants » qui vous entourent, vous vous faites les chantres des trémolos, des larmoyants, des pleurnichards bref de ces élans magnifiques qui viennent du cœur. Quelle surprise de constater que vous êtes meilleur que moi, que cet avantage du cœur ainsi poignardé par une traitrise interposée continuelle, vous donne des monopoles surfaits de bontés surnaturelles face aux indécents que nous sommes…. toujours dans la contradiction.
Contradictions, pas tant que ça. Il y a sans doute, plus de logique et de conscience que vous ne le pensez mais vous disposez du pouvoir alors…
Croyez-vous que vous soyez, vous et vos collègues journalistes, écrivains, chanteurs, saltimbanques, politiques, philosophes débiles, experts sociologues, prédicateurs meilleurs par l’esprit, plus généreux par vos portefeuilles, plus ouverts et avenants que les autres français ? ça m’étonnerait beaucoup.
Monsieur Edwy Plenel de Médiapart, je ne vous saluerai donc pas, vous n’en valez même pas la peine, vous êtes dangereux et c’est dommage, votre plume est excellente pourtant.
Jean Tranvo

Print Friendly, PDF & Email

4 réponses à “Monsieur Edwy Plenel, je ne vous saluerai pas, par Jean Tranvo”

  1. Beate Beate dit :

    « Le climat en France est malsain, par votre faute. Avec vos confrères du monde « journaleux », vous avez largement participé… »

    Oui, les « journaleux » participent grandement à la désinformation.
    Nous avons besoin de journalistes courageux et intègres.
    Si Edwy Plenel avait une conscience professionnelle il pourrait faire de l’excellent travail et informer réellement.

  2. Avatar l'incorruptible dit :

    Cet article reflète bien le carcan technocrate qui dirige la France. Tous ces gens qui protègent les uns les autres leurs privilèges et leur place et qui se plaisent à nous faire la morale en nous plantant un couteau derrière le dos.
    On a vraiment besoin d’une révolution pour amener au pouvoir un groupement citoyen hétéroclite composé par toutes les catégories composant notre patrie.

  3. Avatar Françoise dit :

    Edwy Plenel est un adepte du mensonge, comme toute la classe des médias dans ce pays, certes il ne risque pas de venir travailler pour tvlibertes, qu’il qualifierais sans aucuns doute d’extrême droooooaaaaaattttte, en attendant moi j’apprécie énormément la prestation chaque jour assuré par Elise Blaise et Olivier Frèrejacques, avec eux au moins on est informer sur ce qui se passe réellement dans notre pays.

  4. Avatar rayonze dit :

    ce même Edwy Plenel écrivant le samedi matin que la France ressemble au Titanic ! a-t-il réitéré après les municipales , ou se sent-il satisfait des résultats . Vous avez bien raison de lui rappeler qu’ à son temps, Mitterrand l’aurait traité de chien. mais ce Edwy Plenel en question est l’un de ces chacals avide de pognon , le scoop lui rapporte gros et il n’est pas du genre à s’attendrir sur ce qu’il peut véhiculer. Le problème reste que tant qu’il y aura des abrutis qui se délecterons de ces ragots de mégères , il y aura des journaleux véreux. Merci, Monsieur JEAN TRAN VO , d’éclairer nos lumières . Néanmoins, le monde tourne toujours dans le même sens , les médias ont le POUVOIR et seule la révolte pourrait éventuellement les faire taire, mais nous devons essayer de croire que cela pourrait durer longtemps , utopie de ma part sans doute, mais j’ose espérer.

Lire Aussi