Sainte-Rita, église gallicane abandonnée des catholiques

Publié le 19 mars 2014 - par - 10 commentaires

sainte-ritaSamedi dernier, Résistance républicaine soutenait le combat des paroissiens de Sainte-Rita et, les organisateurs de la manifestation ayant eu la gentillesse de me donner la parole, je me suis d’ailleurs étonnée de l’absence des catholiques, capables d’être un million dans la rue pour s’opposer au mariage homo mais scandaleusement absents lorsqu’une église chrétienne est menacée de destruction.

Doit-on comprendre que nombre de catholiques ont oublié le message christique de fraternité au point d’épouser les querelles entre l’Eglise catholique romaine et l’église gallicane dont relève Sainte-Rita ? Doit-on les soupçonner de vouloir danser sur la tombe de la dite église gallicane ?

Pour ceux qui ne connaissent pas ses spécificités, je vous renvoie à l’article correspondant de wikipedia.http://fr.wikipedia.org/wiki/Gallicanisme

Ils y découvriront une Eglise typiquement française, héritière d’une tradition commencée avec Philippe le Bel, qui voulait que l’Eglise de France échappe au pouvoir du pape et soit soumise au pouvoir temporel ; si les Gallicans se reconnaissent comme catholiques romains avec leurs libertés propres, la figure phare de cette Eglise est Bossuet, évêque de Meaux, qui proposa, entre autres, que l’assemblée des évêques et abbés en soit l’organe dirigeant. On sait un peu moins que c’est cette tradition française qui fut à l’origine de la conception de la révolution française, la Constitution civile du clergé et que le refus du pape de la reconnaître déclencha les poursuites que l’on connaît contre les réfractaires restés fidèles au pape et refusant de prêter serment à la Constitution.  On avouera qu’en ces temps troublés, dans la France de 2014 qui obéit à Bruxelles, une Eglise qui prétend n’obéir qu’aux fidèles français, ça fait désordre pour nos élites européanisées et mondialisées et sans doute auss, hélas, pour un certain nombre de catholiques décidés à imposer l’église romaine partout, quitte à faire disparaître les autres courants.

L’Eglise gallicane n’est plus dans l’air du temps qui fleure bon la soumission, l’intervention étrangère et l’obéissance à des élites non choisies par ceux auxquels elles prétendent commander.

J’avoue pourtant que, si j’étais chrétienne, je serais très attirée par une église qui accepte le mariage des prêtes, que les femmes soient diacres, renonce à la confession obligatoire… Sans doute que l’immense majorité des gens n’aiment pas la liberté et ne pensent qu’à courber le cou sous un joug quelconque, que ce soit celui de Rome, de Bruxelles, du FMI ou de l’OMC, pour le plus grand malheur et des peuples, et des pays, et de l’homme…

Christine Tasin

Résistance républicaine

Print Friendly, PDF & Email

10 réponses à “Sainte-Rita, église gallicane abandonnée des catholiques”

  1. Avatar Gerard dit :

    De Gaulle considérait les français comme des « veaux », l’expression est un oeu « vache » certes mais pas dénuée de fondement. Effectivement je crois qu’un peuple a besoin d’un Etat fort et énergique, d’ou la tentation de certaines nations de plonger dans la dérive des dictateurs qui non plus aucunes retenues tellement le pouvoir est enivrant. Rappel: Hitler, qui a sorti l’allemagne du marasme economique… on connait la suite ; Franco et Salazar, qui ont évité l’encerclement « rouge » en europe ; Ben Ali, qui s’est fait proclamé président à vie par un référendum populaire ne l’oublions pas ; Kadhafi, qui a permis l’élimination d’un potentat poussierieux pour faire de la Lybie un état moderne.
    Là est le danger, la révolution française qui fut un grand évènement mondial fut aussi un grand foutoir qui mis la France compètement à genoux grâce (ou plutot à cause) d’hommes politiques corrompus à tous points de vue. Le sauveur fût Napoléon, on connais la suite…
    Décidemment l’histoire se répètent inlassablement !!

  2. Avatar Sandrine dit :

    Oups, je vais me sentir coupable de ne pas être venue…j’ai préféré la manif du 9 mars !…L’histoire de l’Eglise gallicane est très intéressante. Je me sens un peu gallicane quelque part (sauf le rite en latin).

    • Avatar Christine Tasin dit :

      Chère Sandrine, on ne peut être partout et tout faire, mais quand on peut, parce qu’on habite Paris ou pas trop loin et qu’on n’a pas des engagements professionnels ou familiaux particuliers oui il est dommage de ne pas dire ses choix de vie. Je trouve moi aussi que l’église gallicane mérite intérêt, je ne sais pas si la messe est en latin, je trouve un peu bizarre de pouvoir assister aux offices avec des animaux mais si les gallicans en sont heureux ce n’est pas moi qui irais leur chercher noise !

  3. Jack Jack dit :

    « J’avoue pourtant que, si j’étais chrétienne, je serais très attirée par une église qui accepte le mariage des prêtes, que les femmes soient diacres, renonce à la confession obligatoire…» C’est exactement ma pensée Christine. Je crois que cela viendra quand on aura un pape plus ouvert. J’ai eu l’occasion d’assister à des offices épiscopaliens (l’église « anglicane » de l’Amérique). C’est à s’y méprendre… Sauf que cette église a des prêtres femmes, que les prêtres se marient. Pour le reste, les offices sont quasiment identiques…

    • Avatar Christine Tasin dit :

      Je ne sais si un pape plus ouvert est possible quand on voit que beaucoup considèrent que VAtican 2 était le début de la fin, mais on peut toujours espérer !

      • Avatar Sandrine dit :

        @Christine
        Vatican II au contraire n’est pas le début de la fin mais le début du commencement. Textes très riches et très ouverts qui ne demandent qu’à ne pas rester ignorés comme ils le sont.
        Ce qui est appréciable chez les Gallicans, c’est une certaine indépendance d’esprit. Et aussi, qu’on puisse comme chez les catholiques de rite oriental, ordonner des hommes mariés. Quant à l’ordination des femmes, il faudra y penser un jour. Et oui, leurs messes sont en latin, j’adore le latin, mais pas à la messe…!

        • Avatar Christine Tasin dit :

          Je suis bien d’accord avec vous concernant Vatican II, je parlais des horreurs que certains professent à cet égard. Pour le latin, ma foi, en amoureuse de Brassens, du latin et aussi, des madeleines de Proust (eu égard à mon âge canonique), j’aime bien les messes en latin mais comme je ne suis pas croyante, c’est purement esthétique…

  4. Avatar Slaite dit :

    Les chapelles du christianisme finiront par sombrer les unes après les autres. Est-ce avantageux pour la République, ou désavantageux ? L’avenir nous le dira. Dans l’immédiat une autre religion commence à envahir le pays et cela c’est bien plus dramatique.

    Slaite.

  5. Avatar thomas dit :

    ce que je reproche a l’église gallicane est de contribuer a la destruction de l’unité chrétienne !

Lire Aussi