Du rôle du préfet de Belfort dans la promotion de l’islam. Première partie, par Philippe Jallade

Du rôle important du préfet Lopez et de la DDCSPP pour la promotion masquée de l’islam en France (première partie).
Si on veut en savoir plus sur « l’aïd el kebir » et ses réjouissances, wikipedia nous déroule quelques informations dont celle-ci à propos des abattoirs mobiles :
« La France publie chaque année une liste des sites autorisés disponible via les services des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) et des préfectures ».
D’où cette question : DDCSPP, qu’est-ce que c’est ?
Le 1 janvier 2010, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), les DDCS et DDCSPP ont remplacé diverses directions préexistantes, notamment les directions départementales de la jeunesse et des sports, de la concurrence, consommation et répression des fraudes, de l’action sanitaire et
sociale et des services vétérinaires. Notez bien : action sanitaire … services vétérinaires…

Revenons à Jean-Robert Lopez, préfet du Territoire de Belfort depuis août 2012. Avant cette date, il n’était pas préfet, que faisait-il ? Figurez-vous qu’il était en charge d’un beau projet, au ministère de l’intérieur, à savoir la révision générale des politiques publiques, la RGPP que nous venons d’évoquer, et qui a donc accouché des DDCSPP. Ainsi, muté à Belfort, le nouveau préfet Lopez peut mettre la main à la pâte, sur le terrain, à ce qu’il a porté sur les fonds baptismaux.
Serait-ce de l’humour, ou de la provoc ? Figure en en-tête de l’arrêté du préfet Lopez autorisant cet abattoir de l’aïd à Belfort :
DIRECTION DEPARTEMENTALE
DE LA COHESION SOCIALE
ET DE LA PROTECTION DES POPULATIONS
Service sécurité de l’alimentation,
des produits et de la protection animale

Ah, la protection animale, l’action sanitaire, les services vétérinaires (défunts)…
Quelles contorsions de langage pour faire passer les égorgements rituels islamiques sur la place de Belfort, et ailleurs. Au fait, quelqu’un peut-il vérifier dans un dictionnaire le sens du mot « forfaiture » ?
Et ces appellations de « cohésion sociale », de « protection des populations », çà ne vous met pas un peu la puce à l’oreille quand au véritable rôle de ces officines ?
Nous y reviendrons …

Philippe Jallade

 18 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Forfaiture : n.f 7. DR Crime commis par un fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions.2.HIST.Crime commis par un vassal contre son seigneur. Voilà pour la définition, Philippe !.

Les commentaires sont fermés.