Excision et circoncision, détails pratiques, par Laurence


En règle générale effectivement nous ne marions plus nos enfants de force. malheureusement, ce genre de pratiques existent encore dans certaines églises chrétiennes, avec en prime l’excision qui n’est pas l’apanage de la religion musulmane. L’Eglise copte pratique et le mariage « arrangé » avec de très jeunes filles voire des fillettes et l’excision est monnaie courante chez les coptes.
Pourquoi me demanderez -vous ? parce que l’excision était une pratique de l’Egypte antique et que cette abomination avait envahi les différents empires ou royaumes pharaonniques au gré de leur extension. Il est a noté qu’il existe 2 types d’excision, la simple qui consiste en l’ablation du capuchon clitoridien et la seconde encore appelée excision pharaonnique qui consiste en l’ablation du clitoris, des petites lèvres et de l’abrasion des grandes lèvres afin de les coudre l’une contre l’autre, seule un petit orifice étant laissé pour l’écoulement des règles et de l’urine. Suivant les contrées, l’excision est pratiquée après la naissance, dans la petite enfance ( 4 ans comme le célèbre mannequin qui a raconté son histoire et dont un film a été tiré  » fleur du désert ) ou à la puberté ainsi que le font les Masaïs.
Je vous laisse imaginer la douleur et les suites dramatiques d’une telle horreur. Car si la personne survit, les infections urinaires et les douleurs abdominales atroces lors des règles sont monnaie courante, ainsi que les « descente d’organes » puisque toute la zone pelvienne a été lésée. Et ne parlons pas des accouchements, surtout en cas d’excision complète. La tête de l’enfant vient taper contre un tissu cicatriciel, donc très solide sans aucune élasticité provoquant de graves hémorragies. Si la mère survit, elle a tous les risques d’avoir un enfant débile au sens médical du terme, car le cerveau du bébé aura été abîmé par les chocs répétés contre ce tissu cicatriciel et par le manque d’oxigénation dû à une sortie trop longue. Bref que de la joie!!!
Désolée pour ces détails scabreux, cependant je crois nécessaire de les porter à la connaissance du plus grand nombre.
Par ailleurs sachez qu’un médecin français, s’est fait le spécialiste de la reconstruction pelvienne en cas d’excision.
Dans le cas de l’excision simple, il lui suffit de tirer sur la clitoris, qui est ,apprenez le mesdames ( et messieurs ) un très long muscle qui part du haut des petites lèvres ( le fameux capuchon clitoridien ) et descend de chaque côté de la vulve pour aller entourer l’anus.
Dans le second cas, il ne peut malheureusement qu’arranger les dégâts pour éviter, douleurs, infections etc etc.
Les suites d’opération sont très douloureuses et une rééducation s’impose. Et dans le premier cas, les femmes doivent apprendre à gérer des sensations qui leur était refusées jusque là.
Ce médecin est un saint qui tente de former d’autres médecins à cette chirurgie réparatrice et qui bien sûr a reçu des menaces de mort pour son action.
L’excision se pratique à 80 % en Indonésie ( le plus grand pays musulman au monde ), de plus en plus dans les pays de Maghreb où elle fait un retour en force, dont en Egypte et dans certaines tribus d’Afrique sub -saharienne.
La circoncision, que je déplore, sauf en cas de graves problèmes avérés, n’a cependant pas les mêmes conséquences. Aux USA c’est une pratique courante depuis la première guerre mondiale, car les médecins militaires s’étaient aperçus qu’il était plus facile de traiter les maladies vénériennes des soldats circoncis que des autres. Ils l’ont donc institutionnalisée!!! Si votre petit garçon naît sur le sol américain et que vous ne voulez pas qu’il soit circoncis, tenez vous prêt à batailler ferme et à être en but à des tentatives de subornations médicales, voire des intimidations.
Et puis petit argument contre la circoncision : puisque le gland se retrouve à nu, il frotte en permanence contre les tissus des sous-vêtements et doit donc comme toute peau qui frotte, développer une forme de corne et au final être un chouïa moins sensible que les non circoncis…
Surtout si vous la pratiquez à la yéménite : écorchage complet de la verge, des testicules et de la peau du bas ventre et de l’intérieur des cuisses… Encore usité par certains bédouins du fin fond du Yémen, il y a quelques courtes décennies. Peut-être toujours d’actualité ?

Et d’abord qui sommes nous pour tripoter et mutiler le sexe de nos enfants ?

Et pour finir, si Dieu ou la nature ( au choix de chacun ) m’a doté d’un clitoris, ce n’est pas pour qu’un crétin vienne détruire ce chef d’oeuvre.

Maintenant, le fait que les coptes puisent avoir de telles pratiques ne justifie en rien qu’ils soient massacrés. Entendons nous bien. Mais dans un monde que je souhaite un jour enfin apaisé, il faudra continuer à combattre de telles coutumes idiotes.

Laurence

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


3 thoughts on “Excision et circoncision, détails pratiques, par Laurence

  1. AvatarJacqueline S

    les barbares pratiquent dans nos banlieues en toute impunité : excision , infibulations, d’autres mutilations du sexe féminin et masculin….
    concernant l’Afrique lire » la pensée libre » du 22 octobre 2009, vous serez surpris de la barbarie des peuples soumis à la domination musulmane….et ethnique
    la pratique des meurtre d’enfants nés non conforme aux rituels ethniques sont de mauvais présages: supprimés !!!
    tobira, SOS racisme et leurs accolytes siamois parlent ils des sévices aux femmes, aux filles ,aux nourrissons dans les régions africaines du nord au sud de l’est à l’ouest ??? , ben non, ce sont pas des blancs qui sont les auteurs !!!!

  2. AvatarLaurence

    Eh oui parce que pour eux, champions du relativisme dans lequel tout se vaut… On met sur le même plan Mozart et un petit concert de djembés etc etc, les pratiques des uns et des autres se valent. Et que donc il faut bien respecter les us et coutumes de tout le monde et surtout celles des autres si mortifères, délétères et débiles soient-elles;
    il faut donc combattre l’inexistante extrême droite de France, mais pas des pratiques qui portent atteintes à l’intégrité de l’être humain. Et c’est là que l’on voit que nos politiques et encore plus le gouvernement actuel et sa clique, en tête Mme Taubira sont de vrais racistes. En effet, ils ne veulent pas s’attaquer à ce genre de problèmes car les pauvres immigrants ne comprendraient pas. Pareil dans les « quartiers », les fauteurs de troubles ne comprennent pas. Ne comprennent pas la loi, parce que selon cette logique ils sont jugés idiots!!!! On part du principe que leurs coutumes et leurs traditions les empêcheraient de comprendre les nôtres. Si c’est pas du racisme, alors qu’est-ce que c’est ?
    Et pour finir la réponse faites à un malien qui vitupérait contre » les blancs qui ne comprennent rien à nos coutumes » d’un juge ( homme) de Bobigny lors d’un procès pour excision justement :  » Monsieur, puisque l’équivalent pour un homme de l’excision est de la lui couper, je vous propose la chose suivante, on vous la coupe et on en reparle après ».

Comments are closed.