Jeunes travailleurs expulsés au bénéfice des demandeurs d’asile : réponse de la Préfecture de l’Aisne

« Madame, Monsieur,

Pour faire suite à votre mel concernant  le Foyer des Jeunes Travailleurs de Clacy nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint ce communiqué de presse revenant sur ce dossier. Cordialement

La Préfecture de l’Aisnen Laon, le 2 juillet 2013

Communiqué de presse

Devenir du Foyer de jeunes travailleurs de Clacy

Dans le cadre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale mis en œuvre par l’Etat, un appel à projet a été lancé visant à la création de nouvelles places en centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA). C’est dans ce cadre que l’association « Accueil et Promotion » a présenté un projet de création de 30 places destinées à l’accueil des demandeurs d’asile. Cette association gère de nombreuses activités d’hébergement dans l’Aisne, dont plusieurs sont situées résidence « Bois du Charron », à Clacy ( à 6km de Laon) : un centre maternel, destiné à l’accueil de femmes isolées et de leurs enfants (25 places), un centre d’accueil des demandeurs d’asile – CADA (50 places), un foyer de jeunes travailleurs – FJT (12 studios et 8 chambres).

Cette association dispose également d’une dizaine de places de FJT en ville haute de Laon. Le projet , porté par « Accueil et promotion » et retenu par les services de l’Etat, s’inscrit dans la réorganisation globale de certaines implantations de l’association. Depuis plusieurs années, cette association cherche à relocaliser ses places de FJT ,actuellement situées à Clacy, en ville basse de Laon, à proximité de la gare SNCF et des réseaux de transport, dans le but de faciliter la qualité de vie ainsi que l’insertion sociale et professionnelle des jeunes actuellement hébergés. Dans un premier temps, le projet d’Accueil et Promotion prévoit :

le transfert du Centre maternel de Clacy dans l’actuel FJT, la création de places CADA dans l’actuel Centre maternel.

Afin de préparer la réalisation de ce projet, une réunion d’information a été organisée le 28 juin 2013 à destination des 12 jeunes hébergés au Foyer des jeunes travailleurs ; d’autres réunions seront organisées régulièrement.

En fonction de leurs projets et de leurs situations personnels, des propositions de réorientation leur ont été présentées :

soit vers le logement social ;

soit vers d’autres places de FJT basées à Laon (ville haute), rue Jules Fouquet ;

ou encore en centre d’hébergement et de réinsertion sociale.

A l’heure actuelle et au vu des échanges :

trois jeunes seront orientés vers les places disponibles du FJT de Laon ;

un jeune sera orienté en centre d’hébergement et de réinsertion sociale ;

deux jeunes quitteront la structure à leur demande ;

quatre jeunes ont déposé des demandes en vue d’obtenir un logement social ou de droit commun.

Contrairement à la présentation qui a pu en être faite, aucune sortie « sèche » au 1er août n’est envisagée : les jeunes ne quitteront pas le FJT sans une solution d’hébergement répondant à leur projet personnel.

Par ailleurs et dans le cadre de la réorganisation globale des activités de l’association « Accueil et promotion », cette dernière étudie actuellement la possibilité d’implanter un nouveau Foyer de jeunes travailleurs à Laon, en ville basse.

Ce projet global permet donc d’une part d’améliorer l’accueil des femmes isolées avec enfants et en 2014 des jeunes travailleurs et d’autre part de créer des places supplémentaires d’accueil de demandeurs d’asile dans le respect de ces différents publics »

Remarques :

C’est bien l’agitation que nous créons, la pression que nous mettons, nous, Résistants, qui obligent la Préfecture à se justifier et à produire ce communiqué de presse. C’est un encouragement à continuer, et à amplifier nos réponses et réactions chaque jour.

La réponse de la Préfecture est certes politiquement correcte mais… tout à fait insuffisante.

Comment peut-on avertir les jeunes travailleurs qu’ils auront à trouver d’autres solutions avant le premier août et affirmer qu’aucune sortie « sèche » n’est prévue ? Tout simplement parce que la priorité étant le logement des demandeurs d’asile, ensemble, on fera le maximum pour reloger ici ou là, que cela leur plaise ou pas, les jeunes travailleurs. Quand on connaît les listes d’attente pour avoir un logement social et le critère déterminant du nombre d’enfants… quelle chance ont les 4 jeunes en attente d’un logement social d’en obtenir un sous 3 semaines ? Il va bien falloir, malgré tout, qu’ils vident les lieux… Alors on va les obliger à déménager dans un autre lieu, dans un autre centre, qui ne les arrangera pas nécessairement au niveau familial, relationnel ou professionnel… mais quelle importance ? Ils ne sont pas soutenus par Cimade, CGT, RESF et compagnie… ils n’ont qu »à faire avec, ou plutôt sans, comme ces milliers de franciliens qui chaque jour font des heures de RER pour aller travailler à Paris intra-muros sans avoir les moyens d’y habiter quand des immigrés illégaux se permettent, quant à eux, de refuser le logement en banlieue…

L’histoire ne dit pas, d’ailleurs si les trois jeunes orientés vers les places disponibles du FJT de Laon et celui

orienté en centre d’hébergement et de réinsertion sociale sont contents de leur sort..;

Parce que le souci est bien là. Il y a eu le 22 novembre dernier  une circulaire pour répartir les demandeurs d’asile dans la France profonde (et on sait l’aide et les conseils dispensés par nos droitdelhommistes qui conseillent à tous les délinquants que sont les immigrés illégaux de s’inscrire comme demandeurs d’asile…). Le gouvernement a en effet des objectifs clairs  « Dans le cadre du plan pluri-annuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale mis en ouevre par l’état, un appel à projet a été lancé, visant à la création de nouvelles places en centres d’accueil pour demandeurs d’asile ».

Joli mot n’est-ce pas, « l’inclusion sociale »…   Il s’agit pour nous d’inclure dans notre société des personnes dont un certain nombre n’ont sans doute aucune envie de vivre comme nous, en tout cas pour ceux qui portent kamis, voile, nikab…C’est bien à nous de faire les efforts. Quant à eux on ne leur demande rien, ni de faire des efforts, ni de parler notre langue, ni de respecter nos traditions, bref, surtout pas de s’assimiler. D’ailleurs le mot est en passe d’être rayé de la constitution par Hollande, non ?

Christine Tasin

 23 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. De toutes évidence la coupe est pleine, il n’y a plus de place, mais alors là vraiment plus du tout !! ..imaginez !.. obligé de mettre les français en dehors de chez eux pour accueillir les étrangers !! …et ils continuent d’en faire rentrer !!!…comme on tasserait de vieux meubles au dépotoir pour en faire rentrer de nouveaux !..mais comment cela va t-il se terminer ?…ça commence par un village puis ça va s’étendre jusque dans les grandes aglomérations ce genre d’histoire…Ils vont faire quoi ensuite ?..saisir les maisons , les appartements des propriétaires et mettre ceux-ci également à la rue pour continuer d’accomoder tous ces étrangers qui entrent chaque jour par contingeants entiers ?…Au train ou ça va on sent bien qu’il n’y a pas de limites… Et ou iront les français ? …sous les ponts ?…il y en a pas mal mais ce ne sera pas suffisant pour abriter tout le monde…dans les rues ?..la France va ressembler à un pays du tiers monde bientôt, avec une majorité de mendiants , de gens sur la paille et de sans abris…mais quel est le but de tout ça ?…quel est le but de dépouiller la France de ses monuments , de son histoire, de vider ses caisses, de violenter ses autochtones et de les châsser de chez eux, de leur imposer une religion dont ils ne veulent pas, des moeurs et coutumes qui ne leur conviennent pas et qu’ils refusent ?….c’est un plan de démollition , une forme de génocide, mais dans quel but seigneur ?…
    Pourquoi toutes ces histoires, pourquoi cette agonie ? Mais qu’ils le disent bien franchement qu’ils ne veulent plus de français en France et qu’ils leurs donnent un délais pour déquerpir, ce sera plus simple et moins douloureux car au moins les gens pourront préparer leur départ et se planifier une nouvelle vie ailleurs dans un autre pays s’ils ‘ont pas envir de lutter pour récuper leurs droits et leur pays.

  2. De toutes évidence la coupe est pleine, il n’y a plus de place, mais alors là vraiment plus du tout !! ..imaginez !.. obligé de mettre les français en dehors de chez eux pour accueillir les étrangers !! …et ils continuent d’en faire rentrer !!!…comme on tasserait de vieux meubles au dépotoir pour en faire rentrer de nouveaux !..mais comment cela va t-il se terminer ?…ça commence par un village puis ça va s’étendre jusque dans les grandes aglomérations ce genre d’histoire…Ils vont faire quoi ensuite ?..saisir les maisons , les appartements des propriétaires et mettre ceux-ci également à la rue pour continuer d’accomoder tous ces étrangers qui entrent chaque jour par contingeants entiers ?…Au train ou ça va on sent bien qu’il n’y a pas de limites… Et ou iront les français ? …sous les ponts ?…il y en a pas mal mais ce ne sera pas suffisant pour abriter tout le monde…dans les rues ?..la France va ressembler à un pays du tiers monde bientôt, avec une majorité de mendiants , de gens sur la paille et de sans abris…mais quel est le but de tout ça ?…quel est le but de dépouiller la France de ses monuments , de son histoire, de vider ses caisses, de violenter ses autochtones et de les châsser de chez eux, de leur imposer une religion dont ils ne veulent pas, des moeurs et coutumes qui ne leur conviennent pas et qu’ils refusent ?….c’est un plan de démollition , une forme de génocide, mais dans quel but seigneur ?…
    Pourquoi toutes ces histoires, pourquoi cette agonie ? Mais qu’ils le disent bien franchement qu’ils ne veulent plus de français en France et qu’ils leurs donnent un délais pour déquerpir, ce sera plus simple et moins douloureux car au moins les gens pourront préparer leur départ et se planifier une nouvelle vie ailleurs dans un autre pays s’ils ‘ont pas envire de lutter pour récuper leurs droits et leur pays.

  3. Hummm…quelles que soient les explications, le geste est là et il est fort : les français mis dehors de chez eux, EXPULSÉS pour faire place aux étrangers !!…aucune excuse ne peut être valable. C’est un geste violent, cruel et inhumain, qui plus est envers les siens !
    Parce qu’ils ne disent rien, ne font rien, ne réagissent pas, les français se font de plus en plus piétiner, violenter et ne sont plus respectés du tout. Ils n’ont plus aucune valeur et sont traîtés maintenant comme des moins que rien par leur gouvernants et les autorités sous les ordres d’en haut. Voilà ce qu’un tel geste passe comme message, ceci peu en importe la raison. Appuyé par la violence que subissent les veilleurs de rue en ce moment et la violence subie par de simples citoyens gazés pour avoir simplement participé pacifiquement à une manifestation autorisée. Internationalement, c’est très mal vu et la France est entrain de malmener sa réputation.

  4. Ah chère Christine, je vous l’avais dit que cette réponse de la préfecture m’avais laissé « un gout étrange » !…. Trop …comment dire… trop bien tournée, si vite après les premiers messages parus sur la toile, comme si cette « réponse » tellement ordonnée était prévue depuis des lustres !
    Allons, on continue à y croire, il faudra bien qu’il se passe quelque chose !
    Pour en revenir au message de « Livol » oui, moi aussi, je suis quand même outrée qu’on parle tant de femmes seules avec enfants, (bien qu’il soit facile de se faire faire un enfant et le faire naitre sur notre sol, afin de ne plus être expulsable) ces femmes sont malgré tout bien calculatrices, de nos jours, tout étant fait pour les émigré(e)s, elles ont tout à gagner… tout leur est dû : logement, allocations en tous genres, etc… alors même seules, (le « papa » de son côté ne doit pas être loin !) un enfant de plus ou de moins ! au contraire, plus elles en ont, plus ça « paie » !…..
    Pendant ce temps là, nous FDS, (même retraités) on nous ponctionne par ci, par là, pour subventionner justement toutes ces aides dont nous, justement, ne pouvons recevoir…. étant « trop aisés » (!!!!!) pour avoir droit à quoi que ce soit !…
    Nous avons élevé 3 enfants, (qui ont maintenant 42 ans, 36 ans et 32 ans) et jamais nous n’avons eu droit à de telles allocations, ni à de telles primes de rentrées scolaires, ni à l’APL, ect….. Mais ça, c’était… avant !
    Pauvre France !…
    « Et ça continue encore, et encore, ce n’est que le début, d’accord, d’accord !…… »

    • Oui nous sommes entièrement d’accord tout cela est à pleurer.. ou à se révolter !

      • A choisir… je me révolte (malgré mon age… vénérable !)…

  5. Arrêter l’afflux incontrôlé de gens qui ne veulent qu’une chose …….de l’argent et surtout ne pas s’intégrer dans nos coutumes, nos lois et notre façons de vivre

  6. J’adore la terminologie « demandeurs d’asile » car soyons honnêtes, elle décrit selon les nombreuses associations subventionnées les aidant, des gens, hommes ou femmes, ayant des raisons VITALES de demander à venir car ils ou elles DOIVENT fuir leur pays.
    Or…

  7. Ce qui me plait dans ce  » discours «  » préfectoral , c’est les femmes seules avec enfants , ces crétins qui nous gouvernent se sont-ils posé la question de savoir comment ces femmes ont fait pour avoir ces enfants ? est ce encore par l’opération du St Esprit ? j’ai envi de vomir en lisant ces lignes !!

    • C’est une vraie question, continuer de protester, de demander des garanties, et pour ceux qui sont sur place essayer de les rencontrer pour en savoir plus

  8. Si on prend à la lettre les 2 dernières phrases ( ou paragraphes ) du communiqué , il semble bien que , s’il y a création de nouveaux logements , c est bien aux demandeurs d’asile qu ils seront destinés et non aux jeunes travailleurs et femmes isolées qui n ‘auront droit qu’à une «  »amélioration » ….. Doux Jésus que la France des fonctionnaires est généreuse !!!!!

  9. Connaissez-vous l’histoire du fou qui se tape sur la tête avec un marteau?
    Si vous lui demandez, il répond « ça me fait tant de bien quand je m’arrête » ! (devise PS ?)

  10. Il n’en reste pas moins qu’il est inadmissible de mettre dehors des compatriotes pour faire de la place à des gens qui en premier lieu n’ont rien à faire chez nous et que nous devrions renvoyer chez eux.

  11. Cela prouve bien que le jour où les créanciers sommeront hollandouille de prendre des mesures d’austérité, le gouvernement a déjà choisi ceux qui ne seront pas lésés : les immigrés.
    On peut parier que les fonctionnaires seront sacrifiés !
    Et là, le peule se réveillera enfin ! ! !

Les commentaires sont fermés.