Mort de Clément : la presse en-dessous de tout

Comme prévu, politiques et medias s’acharnent sur une extrême-droite dont ils se gardent bien de préciser ce qu’elle est.

 Je vous invite à lire les réactions ici  et à apprécier le travail d’information et d’investigation  des différents journalistes.

 Lors d’une bagarre entre « deux groupes de personnes, très probablement pour des raisons d’ordre politique », « un militant d’extrême gauche a été très violemment frappé par plusieurs skinheads« .

On cherche vainement les éléments d’information, les témoignages, on a un « très probablement pour des raisons d’ordre politique  » qui est simple supputation. On cherche vainement à savoir qui a cherché la bagarre, qui a provoqué… Rien.

Quant à savoir si ce sont des skinheads qui  ont agi… Où est le conditionnel de rigueur dans ce genre de circonstance ? On aurait dû lire « aurait été…. » .

 On ne peut, une fois de plus, que montrer le deux poids deux mesures qui prévaut. Quand l’auteur d’agressions ou de meurtres comme à la Défense ou à Londres il y a peu, est un disciple de Mahomet, on noie le poisson, on donne le moins de détails possible au nom de l’enquête en cours…

Pour les autres, plus de précaution, on désigne à la vindicte populaire, on classe sous la très commode épithè « extrême droite » dont « ils » usent à tort à à travers depuis des lustres au point qu’une poule n’y trouverait pas ses petits.

Or, « ils » y mettent à la fois les très rares groupes politiques extrémistes prêchant la violence, ceux qui manifestent pacifiquement contre le mariage homo, le FN, les Identitaires qui déploient une banderole contre l’immigration sur le toit d’une mosquée, ceux qui protestent contre Hollande en mettant des poubelles devant des permanences PS, ceux qui osent critiquer l’islam…

 Bref, un amalgame allègrement effectué par ceux qui passent leur vie à crier « pas d’amalgame ! » et qui n’a qu’un but, faire disparaître la liberté d’expression et même tous ceux qui osent penser autrement que Duflot, Aubry, Mélenchon, Hollande et leurs sbires.

 Et la presse est complice.

Complice parce qu’elle ne vit plus que de subventions et qu’elle doit donc obéir aux ordres du maître qui la nourrit.

Complice parce qu’elle crève de peur de se voir épinglée par les associations droidelhommistes comme Robert Ménard l’a rappelé lundi dernier.

Complice parce que les écoles de journalisme sont tenues par  des tenants du politiquement correct qui (dé)forment consciencieusement leurs élèves qui comprennent que leur seule chance de vivre de leur métier est de rester dans le moule idéologique qui prévaut.

Christine Tasin

 198 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Bonjour à tous, amitiés du Matin…..

    D’accord avec Bretonne de cœur et les autres, ça pourrait fort bien sentir le coup monté. Ce serait tellement facile, quand on maîtrise l’information, qu’on dispose d’une presse aux ordres, qui même si elle pouvait avoir un hoquet d’honnêteté pense avant tout à son casse-croûte. C’est humain, bien qu’inexcusable de la part de soi disant professionnels….
    Orwell avait parfaitement codifié ces méthodes de désinformation. « Qui contrôle le présent contrôle le passé, qui contrôle le passé contrôle l’avenir… » Et la méthode est toujours la même puisqu’elle fonctionne, dans « 1984 » c’est un (très) vilain juif (virtuel) qui joue les ennemis intérieurs, censé rassembler contre lui et autour du pouvoir le troupeau bêlant et panurgien. J’ignore si on pourra trouver un anar quelconque (bien entendu manipulé, sinon volontaire voire professionnel) pour incendier l’hémicycle, mais nul doute que certains y ont déjà pensé…..
    Et on pourra peut-être améliorer encore les choses avec un pingouin arpentant les jardins de l’observatoire. On devrait bien pouvoir trouver dans les troupes du torero un bon tireur capable de le rater….comme son modèle..!!
    Je suis peut-être mauvaise langue….mais en Socialie rien d’impossible !! (Hélas !)
    Bonne journée Cordialement Daniel.

  2. J’ai de suite repensé à l’esplanade des Invalides !
    Il y a encore du complot là derrière.
    Il faut trouver le prétexte de nous emmerder alors ON provoque nos réactions, c’est alors le prétexte à des apparitions télévisées – pour le coup le pingouin de service s’est fendu d’un discours – et à de nouvelles rétorsions à venir.
    Veillons bien que le 22 ne soit pas interdit pour éviter les heurts, ils doivent commencer à cogiter ça.

  3. Etant donné que le FN, contrairement aux autres partis politiques, ne traîne pas derrière soi toute une batterie de casseroles, il faut bien le salir d’une manière ou d’une autre, et pour cela, tous les coups tordus sont permis!
    Que reproche-t-on à Marine?
    – celui qui l’a tenue sur les fonts baptismaux il y a 45 ans était un proxénète!
    – elle a un ami qui, il y a 25 ans, a ouvert le compte suisse de Cahuzac!!
    – elle a assisté à un bal à Vienne auquel ont participé des « néo-nazis »!!!

    C’est un peu maigre comme butin, alors il faut creuser encore plus loin! Et donc, à partir de maintenant, dès qu’une bagarre politique tournera mal, on décrétera coupable l’extrême-droite, et tout le monde (sauf Marine elle-même, apparemment) sait que l’extrême-droite, c’est le FN, plus ou moins directement!
    Et Delanoë s’engouffre dans la brèche en réclamant la dissolution des » groupuscules haineux « (je sens RR et RL visées, là, ainsi que les courageux identitaires)
    Et Bergé qui en rajoute une couche en tentant de culpabiliser la Manif pour tous, lui qui n’a pas hésité à appeler de ses voeux l’éclat d’une bombe sur les familles qui y participaient! Franchement, de quel côté se situe la violence?
    Tout le monde sait bien que l’extrême-gauche n’est pas un modèle de douceur, il n’y a qu’à écouter Merluchon éructer et crachoter dans son dentier pour s’en convaincre!!!

  4. A propos de  » l’égalité de traitement par la presse des personnes assassinées  » QUI peut dire avoir lu ce qui suit ( cette semaine !) à ce sujet tragique révélé par DREUZ : Vraiment deux poids, deux mesures cette presse !! >>>>>>

    C’est arrivé près de chez vous. Châlons : un étudiant frappé à mort par un nord-africain

    Châlons-en-Champagne (Marne). Affreux drame né des conflits culturels de l’immigration.

    Un élève ingénieur des Arts et Métiers ParisTech est décédé de ses blessures, ce matin, au service réanimation du Samu, à Reims, suite à une agression dans la nuit de vendredi à samedi, lors de la fête de fin d’année organisée par l’association des élèves.

    Étudiant à Paris, François Noguier, 22 ans, a été frappé à mort aux alentours de 2h45 du matin, devant le foyer des élèves.
    Selon les premiers éléments de l’enquête, une première confrontation avait eu lieu un peu plus tôt dans la soirée au sujet d’une fille. Des étudiants avaient séparé François Noguier de son agresseur. Revenant à l’attaque avec un ami devant le foyer d’étudiants, François Noguier a été frappé par les deux agresseurs, et il a reçu un violent coup de poing au visage qui l’a fait chuter.

    Rapidement transporté par les sapeurs-pompiers sous assistance médicalisée du Samu, le jeune homme a été admis à l’hôpital de la ville, puis a été transféré dans un état préoccupant au CHU de Reims. Son état de santé n’a cessé de se dégrader, et il est décédé ce matin à 8h30.

    L’un des auteurs de l’agression est de type nord-africain. Un des individus a été appréhendé. L’autre a pris la fuite.

    • Oui c’est effarant, c’est le silence radio sur toute la ligne !

      • Et aucun politique pour mettre en évidence l’indignation sélective du monde médiatique ?

        Honteux !

  5. Dans le J.T. de 13 h, sur France 2, on disait que les gauchistes avaient provoqué les « skinheads », qui auraient alors riposté.
    Mais je me demande, moi aussi, si ce n’est pas un coup monté, pour manipuler l’opinion, étant donné que la population française se droitise.
    La gauche est de plus en plus discréditée, les gens se rendent compte que son idéologie a fait énormément de dégâts dans le pays, alors bien sûr, histoire de remonter dans l’opinion, on ressort les vieux démons…
    Quant à dissoudre tous ces groupuscules dits d’extrême droite, c’est pas la peine d’y penser, puisqu’ils n’ont aucune existence juridique, uniquement officieuse !

  6. Le milieu politico-médiatique bien pensant Parisien a l’idgnation répressive sélective!En effet,sont régulièrement passés sous silence et occultés des faits divers similaires à connotation politique ou religieuse dont les Français sont victimes .
    Ces victimes Françaises ont parfois l’outrecuidance d’exprimer des points de vue détracteurs à la gauche…
    En l’occurence et dans le cas présent,il s’agit d’un fait divers dont on ne connaît encore que trop peu d’éléments pour formuler un avis tranché et définitif.
    Ne soyons pas dupes et ne faisons pas fi d’une manipulation possible en réaction à la montée progressive et avérée du front National.Discréditer et interdire semblent de plus en plus être les levier du pouvoir démocratique actuel et ce,avec l’aval de l’opposition politique UMP.

    • Une petite retouche à votre texte serait nécessaire :
      « avec l’aval de l’UMP » au lieu de « avec l’aval de l’opposition politique UMP ».
      Soyons sérieux tout de même !

  7. Ce qui est saisissant, c’est la mobilisation immédiate et spontanée de « personnalités » de gauche autour de cette (très regrettable et malheureuse) confrontation ayant entrainé la mort d’un jeune homme, pour la famille duquel j’ai une pensée sincère et attristée.

    Mais ces mêmes gens bien pensants sont remarquablement absents lorsqu’il s’agit de meurtres commis par des fascistes islamistes.
    Lors de l’agression du militaire dernièrement à la Défense (qui aurait pu se terminer par le décès de ce dernier) on n’a entendu QUE le ministre de l’intérieur, ce qui était bien la moindre des choses; mais SILENCE RADIO des Delanoë , Harlem Désir et consorts !!!

    Quand on demande tout de suite la dissolution de « groupuscules » d’activistes (dont on ne sait même pas s’ils sont responsables des faits qu’on leur reprochés), il faut AUSSI exiger l’interdiction des sectes d’extrémistes salafistes et la fermeture des mosquées dans lesquelles sont proférées des incitations à la haine et à la violence !

    Lorsqu’on condamne la violence, on doit condamner TOUTES les violences; et ne pas oublier les causes au seul profit des effets.
    Le parti-pris des politiques en fonction des événements contribue à les décrédibiliser.

  8. Et si la droit ou l’extrême-droite n’avaient rien à y voir ? Et si c’était une provoc’ orchestrée par la gauche justement ? Atroce mais je m’attends à tout…

  9. ces journalistes me dégoutent, il s’acharnent comme une bande de rapace sur ce fait divers déplorable mais monté en épingle par la caste médiatique, j’ai écouté ce matin le bienpensant apathie face à Marine Le Pen, c’etait pitoyable!!!!! Lorsque des honnêtes citoyens sont victimes de bandes de voyous exogènes, ou d’islamistes barbares , aucune allusion dans la presse … c’est une véritable honte, heureusement que les citoyens ont maintenant de sites de réinformation comme Résistance Républicaine et d’autres tout aussi utiles à la démocratie

Les commentaires sont fermés.