A quand un nouveau général Montgomery ? Par Daniel Blanchard-Pollett

En 1942, l’armée blindée commandée par le maréchal Rommel avance en Afrique du Nord en direction du Caire. Bien quelle soit nettement inférieure en nombre et dépourvue de bases logistiques à long terme, elle fait reculer la VIIIème armée britannique, en employant trois fois la même ruse avec toujours autant d’effet de surprise (couper en ligne droite à travers le désert au lieu d’emprunter la sinueuse route côtière, seule référence repérable). Le jeudi 13 août 1942, le général Montgomery prend le commandement de la VIIIème armée. Il ordonne le silence des ronchonneurs dans les rangs et de détruire les plans d’évacuation de la ligne de front, un endroit inconnu devenu depuis célèbre : El Alamein. Il trace une ligne sur le sable et déclare que désormais il n’y aura aucune retraite au delà de cette ligne, ni capitulation. Il faut se battre et tenir, ou mourir en essayant. Il n’y a pas à tergiverser : la défaite aurait des conséquences d’une ampleur désastreuse.

Le général Montgomery ne cède rien et conduit son armée à la victoire. Nous lui devons beaucoup.

Anobli, il reste dans l’Histoire comme le grand Sir Bernard Law Montgomery of Alamein.

En 2013, l’invasion islamiste commandée par un chamelier du VIIème siècle se répand et s’impose dans toute la France. Bien que ses adeptes soient inférieurs en nombre et dépourvus des valeurs de la civilisation occidentale, ils font reculer les décideurs politiques, en employant en permanence la même ruse, la takkia (mensonges et tromperies élevées au rang de vertus si elles participent à édifier un califat mondial).

Un jour de 2013, un nouveau Charles prend la direction des affaires politiques et militaires. Il ordonne le silence dans les rangs des lâches et des consommateurs insatisfaits et fait abroger toutes les dispositions de dhimmitude depuis une tribune dressée sur un site célèbre : la place de la Bastille. Il déclare que désormais il n’y aura plus de compromission ou de dégradation de la République. Il faudra se battre et tenir, ou mourir en essayant. Il n’y a pas à tergiverser : la défaite aurait des conséquences d’une ampleur désastreuse. Le nouveau Charles ne cède rien et conduit les Français à la reconquête de leur souveraineté. Eux et les générations à venir lui doivent beaucoup. Il restera dans l’Histoire comme celui qui les aura préservés de l’anéantissement.

Daniel Blanchard-Pollett, responsable Résistance républicaine du Vaucluse.

 27 total views,  1 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. La France saura retrouver ses Connétables et ses Prince du Palais pour bouter les inintégrables et leur dogme hors du Royaume de France.

  2. Mon texte comparatif n’a pas d’autres buts que de faire l’éloge d’un héros et d’en solliciter un autre dans des circonstances similaires, ayant autant de compétence, de détermination et de panache. D’où la similitude des deux parties du texte. Précisons aussi, comme l’explique en partie Christine, que l’invasion islamiste procède de la même façon que le nazisme. C’est un sujet que j’aborde dans mon livre, qu’il va décidément falloir que je termine rapidement, depuis le temps que j’en parle… J’en reproduis ici un court extrait : « … La comparaison de la stratégie d’invasion … avec le développement du nazisme était d’une étonnante et redoutable évidence. Dans ses principes, son processus et ses étapes, par le laisser faire volontaire et la démission des régimes démocratiques, par la complicité des puissances de l’argent, par l’idéologie pervertie de certains, par l’illusion d’une protection obsolète et surtout par l’aveuglement des masses populaires… » La protection obsolète et l’aveuglement des masses populaires d’aujourd’hui, ce sont les droits de l’Homme que je compare à la ligne Maginot. En souhaitant ne contrarier personne.

    • Extrait fort intéressant qui laisse présager d’un bon livre.
      J’espère ne pas vous avoir vexé par mon coup de gueule, la semaine est longue, la fatigue s’accumule, j’ai du mal à exprimer correctement mon avis.
      Mon idée de fond pour faire simple c’est que quel que soit le camp, faire la guerre exige du courage, certains de ces jeunes Allemands qui ont servi sous Rommel auraient sûrement mérité que la folie de quelques fous les laisse tranquilles chez eux et en paix voila tout.
      Les jeunes payent toujours finalement pour la bêtise de ceux qui parviennent à les convaincre de suivre.
      Pour répondre à Christine, qui dit plus haut, je cite (..) si je suis totalement opposée aux clandestins etc il faut des burnes pour partir à l’aventure, quitter ses repères sa famille son univers sa langue, soyons objectifs. (…) (fin de citation.
      La non, toujours pas d’accord, ils ont tellement de gens qui ont fait le voyage avant eux et qui peuvent les conseiller par téléphone, courriel, courrier papier, qu’ils doivent venir bien plus sereins que les migrants d’il y à trente ou 40 ans.
      Bien sur ils ne doivent pas être entièrement rassurés, ca reste en effet un déracinement, mais je pense qu’il est plus facile que jadis (j’ai ptet tort)
      Mais en tout cas merci.
      En dehors de nos légères différences de points de vues, c’est un vrai plaisir pour moi de pouvoir échanger ici avec des gens qui maitrisent autant leur sujet car je me répète, j’ai pas étudier de manière bien longue et pas ces domaines ci en particulier, alors ces divergences, minimes mais réelles sont agréables à étudier à tête reposée.
      Voila, début de journée pour vous tous je pense
      Début d’un cours répit pour m’octroyer quelques heures de sommeil avant de rentrer chez moi, le camion est bien isolé, pas de bruit autour…DODO.
      Bonne journée à toutes et à tous.

  3. Il ,y a quelques année , dans le désert Libyen j’ai connu un Chef de tribu du nom d’IMEDA qui guida du Tchad à
    Tobruk les forces Francaise libres !!! Ces nomades JABERS était admiratifs du courage de nos soldats,presque
    quarante ans aprés cette bataille qui allait changer le cours de l’histoire . Cet homme était décoré de la croix
    de guerre , et il avait élevé ses garçons dans le respect de ce que représentait encore la FRANCE .
    Revenons sur terre , savez vous que notre ministre des cultes et son collégue Ministre des Armées ont fait FORT !!!
    Depuis peu l’Armée a reçu en dotation les nouvelles RATIONS de COMBAT INDIVIDUELLES , vous ne me
    croirez pas !! ELLES SONT CERTIFIEES HALAL……en long en large et en travers….des cachets partout !!!
    Je tiens à votre disposition les photos de ces pures merveilles culinaires .
    Tout cela est signé………….quand on a signé il faut PAYER…………… Tout ces traitres indignes de la NATION ,sont
    à leurs façon de petit CAHUZACS………………Ils font des affaires…………..Y a-t-il de la viande de porc ou de la
    viande de Cheval dans ces rations ????? Avec ceux là , tout est possible …
    J’espére ne pas vous avoir coupé l’appétis .
    Bien à vous MATHIAS

    • Hélas Mathias cela n’est pas récent je me souviens d’avoir fait un article sur le sujet avec les photos il y a au moins deux ans…

  4. Comme le dit M. Blanchard-Pollet, la difficulté sera de trouver le Grand Charles…. Parmi les jeunes peut-être, mais je ne croit pas que ce sera parmi des hommes politiques ; jeunes ou vieux, ils sont trop embrigadés dans le mondialisme pour accorder quelque crédit à nos craintes et à nos peurs.
    Il faudrait un Philippe Le Routier ou un Pierre Cassen ou une Monique Tasin, mais les deux derniers sont trop connus et le premier pas assez.
    Que faire ?????

    • Je suis flatté mais non, non merci.
      J’ai admis sur ce site une chose que j’avais caché sur d’autres blogs politiques, à savoir que j’ai été militaire.
      Pourquoi ici ? J’en sais rien, sûrement parce que Christine m’inspire confiance sans qu’on se soit jamais rencontrés en vrai, mais l’anonymat du web me convient fort bien.
      J’admire les gens qui prennent ces responsabilités d’être celui ou celle qui dirige les antennes de RR à l’instard de monsieur Blanchard-Pollett mais ca déjà c’est un rôle ou je serai fort mauvais assurément.
      Pour ce qui est d’être le prochain « ennemi des musulmans » rassurez vous, lui ou elle émergerà plus tôt que nos élus ne le pensent, et lui ou elle rassemblera des foules j’en suis certain, mais c’est l’Histoire qui choisi celles et ceux qu’elle met en lumière et moi j’ai finalement opté pour l’ombre ca fait parti du marché entre moi et ma femme tout simplement.parce que sinon je m’investi beaucoup trop. J’ai aidé les resto du coeur un temps mais la machine humaine à aussi besoin de dormir, bref, j’ai arrêté.
      Si l’affrontement viens, et je craint qu’il ne vienne, alors oui je me battrais, si je peux éviter à un de nos jeunes de devoir prendre une arme je le ferais, pour éviter à un de nos jeunes de devenir ce que je fût.
      À l’église je refuse la communion, je reste derrière à ma place, je prie, je chante, mais pas le reste, j’y arrive pas.
      Moi à L’AVANT d’un affrontement qui serait finalement un affrontement contre nos élus au départ, non car je transformerais ca en boucherie tellement je les hais.

      • Un e fois de plus Philippe j’ai transformé toute la fin de ton commentaire en article que je publierai lundi ! Les lecteurs se régalent ils ont chaque jour une chronique de leur routier le plus sympa ! Merci de ta confiance qui me touche

  5. Bon ben… Christine, tu m’as prévenu qu’un de mes post devait devenir encore un article (merci) et tu as meme ajouté que mes « fans » allaient devoir attendre… (j’ignorais que j’avais des « fans »)
    Mais navré, au risque d’un suicide en direct sur RR, je ne suis pas d’accord avec cette comparaison entre les troupes de Rommel et l’invasion musulmane, je peux pas, c’est au dessus de mes forces.
    Les troupes Allemandes en Afrique comme leurs homologues dans la campagne de Russie, étaient composées d’hommes qui n’avaient rien à voir avec Auschwitz (étaient-ils seulement au courant ? Pour le soldat de base, j’en doute)
    Pour commencer, si les vainqueurs de 14-18 n’avaient pas décidées des amendes énormes contre l’Allemagne, je suis convaincu que Hitler et les siens n’auraient jamais été porté au pouvoir, les vainqueurs en poste dans l’entre-deux guerres auraient gagné à se comporter mieux, humilier des jeunes Allemands nés APRÈS 14-18 etait le meilleur moyen pour que ceux ci finissent par être capables d’écouter une ordure comme Hitler.
    Et les vainqueurs, les alliés, ont eux des dizaines d’opportunités de bloquer Hitler, et légalement en plus, c’est bien leur lâcheté qui à permis à cet immonde salaud de tenir ses discours.
    Aurait-il été écouté par des Allemands qui auraient pu acheter du pain ? Rien n’est moins sur, mais avec une baguette à UN MILLIARD DE MARKS forcément, ont créé un ferment très propice à la montée d’un immense ras le bol, bref les alliés, leurs demandes de réparations monstrueuses ont transformé des jeunes Allemands en gens désespérés qui allaient fatalement écouter celui qui leur parlerait de fierté retrouvée.
    Enfin merde, l’histoire est l’histoire, chacun qui veux savoir, peux trouver POURQUOI le peuple Allemand à suivi Hitler, MAIS, ca aurait pu être évité, si les décideurs de l’entre-deux guerres avaient eux du cran.
    Enfin bon, je m’égare.
    Premier point donc, le soldat suivant Rommel ne savait sûrement rien des horreurs des camps, c’est ma conviction du moins pour plus de 95% d’entres eux (ils n’avaient que la propagande comme info)
    Mais comparer ces gars aux musulmans venant chez nous… NON !
    Vous imaginez ce que c’est un char d’assauts en plein désert ? C’est une étuve, une torture permanente, un cauchemar de chaleur intense de bruits assourdissants et d’odeurs ecoeurantes…rien à voir avec le confort que les musulmans ont ici, sur notre sol, dans leurs appartements.
    Se battre dans un désert ca veux dire boire trop peu, ca veux dire se chier dessus régulièrement car la dysentrie est permanente et j’en passe car je vous ferai vomir si je vous expliqué le combat dans des zones pareilles.
    Alors OUI, Montgomery et ses hommes furent des braves, des Vrais Braves, mais les gars de Rommel le furent aussi et je me contrefout qu’ils étaient du mauvais côté car entre un Algerien qui viens en France pour vivre confortablement après avoir fuis un pays de merde par la faute des siens depuis des siècles, ou un type de la venant d’une campagne verte qui se bat dans un désert inhumain, mon respect va beaucoup plus au deuxième.
    Rommel et ses gars, comme ceux du front russe, ont connu un truc qui se nomme L’ENFER, enfer froid ou chaud, mais enfer quand même.
    Comparez ce qui est comparable.
    Et évitez de comparer le trouffions de base qui puise dans ses tripes de quoi tenir le coup, avec ces foutus musulmans qui eux ici, vivent très tres bien.
    Navré pour le coup de gueule Christine, je sais que c’est decousu, imprecis, mais j’espère que tu comprendras le fond de ma pensée.

    • Je crois que j’ai compris Philipe, mais je ne serai pas d’accord avec toi. S’il est vrai que le soldat de base fait ce qu’on lui dit et ferme sa gueule il n’empêche que la majorité des Allemands a porté Hitler au pouvoir, les soldats aussi. Et Mein Kampf était à la portée de tout le monde, comme le coran.
      Nous sommes suffisamment critiques vis-à-vis de ceux qui ne veulent pas voir, de ceux qui prétendent qu’on a tout faux, pour savoir la part de l’autruche que recèle tout homme.
      Par ailleurs, et indépendamment de cela, l’armée de Hitler qui déboule, qui débarque est uen armée d' »occupation qui impose l’étoile jaune, les résistants déportés ou fusillés, les rafles des juifs et leur déportation.
      Je ferai le parallèle avec les musulmans, la majorité des musulmans qui vivent en France n’ont qu’une envie, vivre tranquillement et se passeraient bien de la surveillance des leurs, de faire ramadan et de se priver de jambon… et pourtant ils ne disent rien quand on dynamité Charlie Hebdo et quand une fatwa oblige Redeker à vivre caché.

      • Oui tu n’as pas tord, en somme le trouffion de base allemand aurait du désobéir c’est pas faut, après tout la guerre n’aurait pu être menée sans eux, mais je reste sur un point (on peut être parfois d’avis un peu divergents après tout) il fallait des burnes pour suivre un Rommel dans des conditions climatiques telles qu’elles sont dans ces lieux (en faisant abstraction de l’idéal nazi donc c’est là que je me suis mal exprimé) mais les musulmans, ont ils besoin de courage pour venir ici ? Ou est le courage de quitter des « maisons » pourries dans des villages tout aussi nuls pour venir chercher un confort garanti sans risque en France ?

        • Certes Philippe mais s’il suffit d’avoir des burnes pour être admirable… bien des meurtriers et autres pères incestueux le seraient non ?
          Par ailleurs si je suis totalement opposée aux clandestins etc il faut des burnes pour partir à l’aventure, quitter ses repères sa famille son univers sa langue, soyons objectifs. Même en France bien des gens qui n’ont jamais quitté leur village d’origin e considèreraient le fait d’aller habiter à l’autre bout de leur pays comme un déracinement insupportable

  6. Quand « Charles prend la direction des affaires politiques et militaires », il connaît bien le manuel de guerre ennemi et donc toutes ses combines.
    Il sait par exemple que si son ennemi, éventuellement, appelle à la paix (la main sur le cœur et l’œil larmoyant), ce ne peut être qu’une trêve temporaire, une diversion ; l’ennemi est alors en situation de faiblesse et a besoin de reconstituer ses forces pour mieux reprendre le combat ensuite. Mais Charles ne se laissera pas berner.
    Il va même jusqu’à détourner, à son compte, une phrase du manuel de guerre ennemi, 47.35: « Ne faiblissez donc pas et n’appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts (les plus forts)…»
    Ainsi, il n’y aura ni compromission, ni tergiversation, ni anéantissement de son camp mais celui du camp ennemi.

  7. Tout simplement magnifique ! Excellent ! Mais il faut trouver le nouveau Charles, rude épreuve…

Les commentaires sont fermés.