De la violence ordinaire, par Philippe le routier

Publié le 29 mars 2013 - par - 20 commentaires

Chère Christine, comme vous le savez il y à encore eu un mort dans un lycée, un gamin de quinze ans. J’ai pas cherché à savoir s’il était « bien de chez nous » ou « issu de l’immigration » car dans un cas comme dans l’autre, mourir à quinze ans est pour moi un gâchis immense.

J’ai réagi à cela sur Dreuz, l’info figure dans la bande deroulante, la rubrique de Gaïa.
J’ai pensé que cela pourrait peut être vous intéresser puisque votre site est aussi lu par des bobo gaucho pro-étrangers et comme j’invite ces derniers à argumenter contre mes positions cela pourrait offrir matière à débat.

Voici mon copié-collé made by moi même, je vous laisse juger si cela à de l’intérêt sur RR. 

 » De mes jeunes années j’ai souvenir D’UN mort parmi les élèves des classes dans lesquelles j’ai été. Un copain qui à fait une crise cardiaque en sport (15 ans oui on peut faire une crise cardiaque) Maternelle et primaire durant mes années à la dass, JAMAIS rien de plus que des gros mots, et vite sanctionnés par les profs. Après mon placement en famille d’accueil j’ai fini ma primaire cm1 puis cm2 et suis allé au collège…idem, tout été sous contrôle nous allions en classe l’esprit serein.

J’ai vu DEUX « bagarres » je met des guillemets car le lendemain aucun des belligérants n’avait la moindre trace même minime. Lycée professionnel, UNE « bagarre » pour une place à la cantine, là aussi les guillemets sont de rigueur car c’était plutôt deux jeunes coqs qui tentaient d’avoir l’air dangereux qu’autre chose.

À l’armée, quelques échanges de coups de poings, rien de plus. Sachant que j’ai quarante ans cette année qu’est-ce qui à changé depuis ? Ah oui, suis-je bête ? C’est le FHaine et ses 18% qui produit toute cette violence, ces agressions gratuites, ces mises à sacs des transports en commun sans oublier les milliers de voitures détruites chaque année. Et bien sûr dans cette affaire-ci le meurtrier doit être le fils d’une famille FHaine comme pour les premiers meurtres de Merah qui avaient été attribués à des militants de ce parti avant que la vérité n’éclate.

Alors MERDE je met mon ironie de côté mais J’AFFIRME MA CONVICTION PROFONDE que dans une France demeurée réellement Française avec pas plus de UN POUR CENT d’immigrés de confession musulmane nous serions largement plus tranquilles. JAMAIS un athée n’est venu me faire chier. JAMAIS un catholique ou un juif n’est venu me faire chier, pas plus que les juifs ne m’ont imposé de manger casher. Athées, catholiques, protestants, juifs, nous étions parvenus à vivre dans le respect des croyances de l’autre, de ses convictions. Catholique, protestants, juifs, nos textes n’appellent pas sans cesse à la violence bien au contraire.

Autorisons les statistiques ethniques, et cultuelles, prenons le total des délits, crimes, vols, viols, violences, non respect de lois de la République et soustrayons tout ce qui vient de musulmans et il restera à peine de quoi salarier UNE DIZAINE DE VRAIS JOURNALISTES pour en parler ( 60 à 70 % de musulmans dans les prisons, selon un rapport publié par le Washington Post, selon le Président des jeunes socialistes. NDLR).

Sans l’islam, des sites comme Résistance Républicaine, Riposte Laïque, fdesouche, et le blog de Cyr « les heures les plus claires » ainsi que Dreuz dans une bonne part, tous ces sites feraient UNE MISE À JOUR PAR MOIS PAS PLUS. Les seul apport de l’immigration récente, largement musulmane d’ailleurs c’est la violence.

Voilà vingt ans le rayon alarmes et verrous des magasins de bricolage faisait cinq mètres, aujourd’hui il couvre jusqu’à cinq allées de quinze mètres chacune. J’invite chaque bobo gaucho islmophile qui me lira à me contredire, MAIS AVEC DES ARGUMENTS que l’on peut recouper via google et qu’on m’épargne l’argument couscous, les rares artistes musulmans supportable et les buts marqués au foot par des joueurs étrangers, donnez moi des exemples de vaccins, de réalisations grandioses issus d’afrique ou fermez là. Ou mieux encore, créez un contre fdesouche où vous compileriez les actes islamophobes ou soit disant « racistes » mais des VRAIS ACTES pas juste envoyer du jambon à une mosquée. Je pense qu’on sera nombreux à attendre vos « arguments » messieurs-dames les pro-étrangers à l’abri de vos digicodes et qui mettaient vos mômes en écoles privées. »

Philippe le Routier

Print Friendly, PDF & Email

20 réponses à “De la violence ordinaire, par Philippe le routier”

  1. Avatar SEDLAK dit :

    ….c’est un triste constat malheureusement: nous sommes gangrénés de l’intérieur! avec la bénédiction de nos politiques….(c’est un comble)

  2. Avatar MAIDON Norbert dit :

    Cher Philippe,
    Tu as raison lorsque tu dis: « J’ai pas cherché à savoir s’il était « bien de chez nous » ou « issu de l’immigration » « ,
    car la REPONSE EST EVIDENTE………………………..Il n’ETAIT PAS…………de CHEZ NOUS,
    et on pourrait rajouter sans se tromper …………………ILS NE SERONT………….JAMAIS de CHEZ NOUS
    Si vous remarquez bien dans les informations nationales ou régionales, c’est un DETAIL, dont on OUBLIE VOLONTAIREMENT de SIGNALER. Et on pourrait me, ou nous traiter de RACISTES,
    mais ce n’est………………….qu’une LEGITIME OBSERVATION

    60%-70% de musulmans en prison……………….ce n’est quand même pas moi qui l’invente,
    et le pire, c’est de savoir que cette communauté represente que………………….7.5 % de la population …seulement,
    et que chaque prisonnier coûte……………1000 – 1500 Euros/mois aux autres français

    Mais…..IL NE FAUT PAS LE DIRE….question de…..SAVOIR VIVRE, ou plutôt….de savoir……NE PAS DEPLAIRE

  3. Avatar Muriel dit :

    Que dire des profs et de la direction ainsi que tous le personnel qui encadre les enfants ?? Je sais qu’il est de bon ton de défendre les profs de nos jours, mais stop quand c’est trop c’est trop !!

    Ma fille vient d’être violemment agressée au collège et la faute à qui ??? La faute des profs qui n’ont rien fait pour ramener le calme et protéger mon enfant !! Pire avec leur laxisme ils l’ont encourager et personne pour dénoncer cela pourquoi ??? Pourquoi toujours taper sur les enfants issus ou non de l’immigration ?? Pas d’immigrés encore chez moi ou très peu et pourtant ma fille à été rouées de coup !!!

    Aucun soutien de l’academie qui étouffe l’affaire et aucune reconnaissance des profs même après le drame NON !!! C’est MOI qu’ils accusent !! Me traitant de menteuse et de pointilleuse !! C’est à moi que l’on a demander de se calmer MOI, alors que ma fille était en miette et cela pendant plusieurs jours !!! Qui aura le courage d’accuser les profs de laxisme ?? Qui aura le courage de dire qu’ils laissent faire et ensuite le drame arrivé ils nient totalement ?? Qui aura le courage de dénoncer que les profs poussent les élèves à s’en mettre plein la tête et qu’ensuite ils jouent les innocents ???

  4. Laurent Laurent dit :

    Je partage ton point de vue Philippe.
    Notre société n’a plus de repères. Tout cela à cause du multi-tout qui n’autorise que le respect de l’ultra-capitalisme.
    L’alcool a bon dos, il y a toujours eu des gens qui ont l’alcool violent comme on dit, j’ai vécu divers événements festifs il y a 40ans mais ces phénomènes animaux étaient rares. Nous étions plutôt à dire « pardon Mr l’agent c’est quand le prochain poteau? »!
    « La férocité humaine dépasse celle de la nature. » ( Jules Verne)

    SAINT-QUENTIN (Aisne). Elle a été violée par des jeunes filles le 20 août 2010 à Saint-Quentin. La victime, mère de cinq enfants, a accepté de se confier.
    «FAIS Jésus », ordonne une gamine dans un appartement de Saint-Quentin dans l’Aisne, à une maman terrorisée. Elle vient d’être réveillée en sursaut le 20 août 2010, vers 1 h 30 du matin, par six jeunes filles hilares.
    Elle est déshabillée, obligée de mettre les bras en croix, et photographiée avec son téléphone portable. Ces images ne sont pas effacées de la mémoire de Florence Josse, âgée de 30 ans. « J’y pense sans arrêt. Je fais des cauchemars comme ma fille âgée de quatre ans, menacée avec un couteau placé sur sa gorge. »

    La promiscuité dans certaines banlieues avec des mous du petit pois déteint aussi sur les autochtones!
    Nous récoltons les résultats de « l’interdit d’interdire », aujourd’hui la génération convaincue de ce concept a produit des ados qui choisissent le quantitatif. Dans l’effet de groupe, c’est à celui qui fait plus qu’un autre et dans le clan des bas du plafond le spirituel, le dépassement de soi dans le sens noble ne les intéressent pas. Les héros défenseurs de la veuve et de l’orphelin d’antan sont ringardisés au profit du plus sanguinaire comme dans certains jeux vidéos.

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      Laurent, oui la descente dans l’horreur des nôtres n’est plus supportable et Obertone rappelle très bien ce que les medias nous cachent

  5. Avatar Christine S dit :

    BRAVO ! Magnifique analyse à laquelle j’adhère totalement !

    L’islam (concentré de violence et de haine) est LE vecteur de destruction de la France et du monde par extension, il faudra bien un jour avoir le COURAGE de l’admettre !

  6. Avatar Bretonnedecoeur dit :

    Je vais essayer de modérer mon commentaire afin de ne pas être taxée de « sale raciste ». Même mon père Africain de souche (ça je l’ai déjà dit), de confession musulmane certes mais élevé par les Pères Blancs à l’époque de l’A.O.F., ne pouvait pas encadrer certains individus. Il m’a quittée pour un monde meilleur en septembre 2012. Et même si j’en ai eu (et ai toujours) beaucoup de peine, je suis heureuse qu’il ne puisse plus voir certaines choses.
    Allons-nous enfin nous réveiller et virer définitivement la racaille ?

  7. Avatar Philippe le routier dit :

    Aujourd’hui, cette nuit, maintenant quoi, je suis chez moi.
    Ca arrive parfois, j’ai laissé ma remorque chez un copain, suis rentré en douce, sachant que personne serait là, j’ai mis le scania sous son hangar, j’ai refermé les portes et j’ai attendu…

    • Avatar resistancerepublicaine dit :

      J’ai retrouvé la bête, Philippe et… en ai supprimé l’essentiel trop passionnant pour n’en faire qu’un commentaire. Cela sera un article qui paraîtra mardi week-end pascal oblige !

    • Laurent Laurent dit :

      Euh Phil….euh…salut quand tu rentres chez moi bourré de fatigue, à des heures indues, 1- t’es pas obligé de klaxonner, j’ai cru que c’était l’heure de la prière 2- T’écris des messages à 1h du mat ça fait sonner mon ordi avec le chant du muezzin :-))

  8. Avatar Antigone dit :

    Il est vrai que nos blousons noirs font pâle figure à côté des malfrats actuels .
    Des gosses qui passent directement du vol d’un sac de bonbons à des’attaques à main arrmée .
    Nous vivons vraiment dans une société barbare , égoïste , superficielle , irrespectueuse et j’en passe .
    Les plus bas instincts grégaires l’emportent , et nos politiques sans envergure font les trois petits singes , c’est tellement plus facile : il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir .
    Je me souviens quand j’étais enfant , nous allions faire un petit tour , le soir dans la cité , avec mon frère et ma mère , bras dessus , bras dessous , pour prendre l’air , sans aucunes craintes .
    Je vous laisse imaginer l’état de la cité aujourd’hui , d’abord maintenant , ça s’appelle un ghétto qui rend les gens malheureux (!!??) et si vous sortez le soir et qu’il vous arrive quelque chose , l’avocat de la partie adverse n’aurait aucun scrupule à vous demander , quelle idée vous avez eu de sortir à une heure pareille !
    De la provocation de voyous ! Vous vous rendez compte .
    Aux urnes citoyens , ils faut trouver des élus courageux et combatifs qui doivent faire ce qui doit être fait , sinon , un jour , nous deviendrons tous des cowboys avec des colts à la ceinture , pour défendre , nos vies et nos biens .

  9. Avatar nini dit :

    Philippe, vous ne l’avez pas eû facile et c’est pour cela que vous êtes si fort aujourd’hui 🙂
    Toujours un plaisir de vous lire, et jene manque pas une seule ligne de vos articles !!!…assoifée que je suis de ce ue vous avez à raconter. C’est toujours intéressant et j’ai hâte au prochain article chaque fois !

  10. Laurent Laurent dit :

    Nouvelles fraîches de violences en Belgique.

    L’audition du terroriste d’Anderlecht(29/03/2013)
    © La Dernière Heure 2013
    © Sudpresse

    Le terroriste, sa fille, sa société et le body-buildingFusillade sur l’autoroute A8: 1 terroriste algérien abattuLe personnel de la Sûreté n’est pas content
    “Des armes pour tuer et terroriser”Anderlecht: le gangster était suivi pour terrorisme
    Le 17 juillet 2010, Hakim Benladghem était interrogé par la justice bruxelloise

    BRUXELLES Le 17 juillet 2010, Hakim Benladghem est interrogé par la juge Panou, au n° 4 de la rue des
    Quatre-Bras à Bruxelles, qui veut connaître ses projets dans la vie.

    Isabelle Panou est juge d’instruction. Le 16, Benladghem a été privé de liberté. Motifs ?

    “Participation à l’activité d’un groupe terroriste” et “fourniture de moyens matériels visant à
    commettre un crime ou délit en lien avec le terrorisme” .

    Et Benladghem répond : “J’ai un projet en France en 2011 d’école musulmane primaire et maternelle.”

    Nous avons pu nous procurer l’intégralité de l’audition. Extraits.

    Quelles sont vos activités actuelles ?

    “Chauffeur routier indépendant complémentaire.”

    Votre formation ?

    “Je possède un BAC technique et commercial ainsi qu’une formation de chauffeur poids lourd.”

    Quelle est votre position par rapport au djihad ?

    “J’ai une position neutre. Ceux qui la font, c’est sous leur responsabilité. Pour ce qui me concerne,

    je m’en tiendrai au djihad du nafs (de l’âme).” [s’il le dit c’est que c’est vrai?]

    Benladghem est interrogé sur ses (très) nombreux déplacements. La juge d’instruction fait remarquer à
    Benladghem qu’il possède au moins trois passeports, deux français et un algérien, ainsi qu’une carte
    d’identité française.
    Le futur terroriste d’Anderlecht déclare avoir eu le projet de s’installer en 2007 aux États-Unis ou
    au Canada, pays qu’il a visités.

    La juge Panou s’étonne. Car un passeport porte un visa pour l’Inde. Et ce visa lui a été délivré à
    Damas, en Syrie. C’est donc sûr : en septembre 2007, Benladghem a séjourné en Syrie. Motif ? Selon lui : “tourisme et commerce”.
    Mais pour l’Inde, précise-t-il, “j’ai finalement renoncé” .

    Son avocat n’est autre qu’Olivier Martins. Injoignable hier.
    (La juge insiste) : Monsieur Benladghem, êtes-vous allé au Moyen-Orient ?

    “Oui. En Arabie saoudite.”

    Seulement ? Vous avez tenté à deux reprises d’entrer illégalement dans la bande de Gaza !
    Benladghem (qui ment !) : “Jamais de la vie…”
    Et le 6 avril 2008, vous êtes interpellé par la police égyptienne, avec du matériel ?
    Je n’ai pas été arrêté en Égypte !”

    Les services français (la DCRI, NdlR) sont derrière vous. Expliquez-moi. Pourquoi s’intéressent-ils tant à vous ?

    “Ils n’apprécient pas que je voyage !!!”

    La juge a-t-elle souri ?
    Mais déjà la voilà qui enchaîne :
    M. Benladghem, selon des écoutes téléphoniques, vous avez pris contact avec la firme Millet (la
    marque de sport connue) le 19 avril 2010 : vous vouliez vous procurer chez Millet une veste renforcée
    avec du kevlar ? Pourquoi ?

    “Pour me protéger du froid…”

    On ignore ici aussi si la juge Isabelle Panou a pu s’empêcher d’éclater de rire.
    Au final, la juge d’instruction remettra Benladghem en liberté. Mais dès ce moment, Benladghem qui se
    sait traqué en France (motif pour lequel il a quitté Nancy en y laissant femme et enfant) sait qu’il est aussi sous surveillance en Belgique.
    Selon nos infos, Benladghem était interpellé sur la provenance de 76.000 euros, dont 56.000 dans un
    coffre. Me Martins devait récupérer l’argent. Y est-il parvenu ? Impossible de contacter le ténor du
    barreau.

    Mais soit. Nissan Patrol, voyages incessants : d’où vient l’argent ? Benladghem répond à sa façon :
    “Mes économies.”
    Selon ses dires, sa société de transport, FSI Express et Commerces, 9, rue Frans Hals à Anderlecht,
    lui procure (à l’époque) un salaire de 2.000 euros, dont il faut déjà retirer 525 € de loyer pour
    l’appartement qu’il occupe avec Leila, rue de la Courtoisie.

    Chez la juge, Benladghem explique aussi ses muscles, biceps et pectoraux saillants : il pratique
    assidûment la gonflette et se nourrit de vitamines pour sportifs, dans un club près du rond-point du
    Meir, toujours à Anderlecht, et se définit comme un adepte de “body-building et de toutes les
    disciplines liées à la boxe, y compris la boxe thaïe”.

    Gilbert Dupont
    ——————————-AUTRE SUJET d’actu—————————-
    Deux jihadistes belges auraient été tués en Syrie
    Ch. Ly. Mis en ligne le 29/03/2013

    Denis Ducarme (MR) l’a affirmé jeudi au Parlement.
    Le député libéral Denis Ducarme a indiqué jeudi au Parlement qu’il avait  » des informations  » sur la
    mort de deux ressortissants belges en Syrie, partis se battre du côté des rebelles.  » Des cérémonies
    de condoléances ont eu lieu à Bruxelles », a-t-il dit dans une question posée à la ministre de
    l’Intérieur Joëlle Milquet. Celle-ci n’a pas confirmé ou infirmé cette information. Les Affaires
    étrangères n’avaient hier soir aucune information à ce propos mais encouragent  » toute personne
    concernée par une telle situation à la signaler aux autorités, en priorité à la police et au
    ministère de l’Intérieur ».

    Jusqu’ici, la Sûreté avait estimé à une septantaine le nombre de jihadistes belges partis se battre
    en Syrie. L’audition du terroriste d’Anderlecht(29/03/2013)
    © La Dernière Heure 2013
    © Sudpresse

    Le terroriste, sa fille, sa société et le body-buildingFusillade sur l’autoroute A8: 1 terroriste

    algérien abattuLe personnel de la Sûreté n’est pas content
    “Des armes pour tuer et terroriser”Anderlecht: le gangster était suivi pour terrorisme
    Le 17 juillet 2010, Hakim Benladghem était interrogé par la justice bruxelloise

    BRUXELLES Le 17 juillet 2010, Hakim Benladghem est interrogé par la juge Panou, au n° 4 de la rue des

    Quatre-Bras à Bruxelles, qui veut connaître ses projets dans la vie.

    Isabelle Panou est juge d’instruction. Le 16, Benladghem a été privé de liberté. Motifs ?

    “Participation à l’activité d’un groupe terroriste” et “fourniture de moyens matériels visant à

    commettre un crime ou délit en lien avec le terrorisme” .

    Et Benladghem répond : “J’ai un projet en France en 2011 d’école musulmane primaire et maternelle.”

    Nous avons pu nous procurer l’intégralité de l’audition. Extraits.

    Quelles sont vos activités actuelles ?

    “Chauffeur routier indépendant complémentaire.”

    Votre formation ?

    “Je possède un BAC technique et commercial ainsi qu’une formation de chauffeur poids lourd.”

    Quelle est votre position par rapport au djihad ?

    “J’ai une position neutre. Ceux qui la font, c’est sous leur responsabilité. Pour ce qui me concerne,

    je m’en tiendrai au djihad du nafs (de l’âme).”

    Benladghem est interrogé sur ses (très) nombreux déplacements. La juge d’instruction fait remarquer à

    Benladghem qu’il possède au moins trois passeports, deux français et un algérien, ainsi qu’une carte

    d’identité française.

    Le futur terroriste d’Anderlecht déclare avoir eu le projet de s’installer en 2007 aux États-Unis ou

    au Canada, pays qu’il a visités.

    La juge Panou s’étonne. Car un passeport porte un visa pour l’Inde. Et ce visa lui a été délivré à

    Damas, en Syrie. C’est donc sûr : en septembre 2007, Benladghem a séjourné en Syrie. Motif ? Selon

    lui : “tourisme et commerce”.

    Mais pour l’Inde, précise-t-il, “j’ai finalement renoncé” .

    Son avocat n’est autre qu’Olivier Martins. Injoignable hier.

    (La juge insiste) : Monsieur Benladghem, êtes-vous allé au Moyen-Orient ?

    “Oui. En Arabie saoudite.”

    Seulement ? Vous avez tenté à deux reprises d’entrer illégalement dans la bande de Gaza !

    Benladghem (qui ment !) : “Jamais de la vie…”

    Et le 6 avril 2008, vous êtes interpellé par la police égyptienne, avec du matériel ?

    “Je n’ai pas été arrêté en Égypte !”

    Les services français (la DCRI, NdlR) sont derrière vous. Expliquez-moi. Pourquoi s’intéressent-ils

    tant à vous ?

    “Ils n’apprécient pas que je voyage !!!”

    La juge a-t-elle souri ?

    Mais déjà la voilà qui enchaîne :

    M. Benladghem, selon des écoutes téléphoniques, vous avez pris contact avec la firme Millet (la

    marque de sport connue) le 19 avril 2010 : vous vouliez vous procurer chez Millet une veste renforcée

    avec du kevlar ? Pourquoi ?

    “Pour me protéger du froid…”

    On ignore ici aussi si la juge Isabelle Panou a pu s’empêcher d’éclater de rire.

    Au final, la juge d’instruction remettra Benladghem en liberté. Mais dès ce moment, Benladghem qui se

    sait traqué en France (motif pour lequel il a quitté Nancy en y laissant femme et enfant) sait qu’il

    est aussi sous surveillance en Belgique.

    Selon nos infos, Benladghem était interpellé sur la provenance de 76.000 euros, dont 56.000 dans un

    coffre. Me Martins devait récupérer l’argent. Y est-il parvenu ? Impossible de contacter le ténor du

    barreau.

    Mais soit. Nissan Patrol, voyages incessants : d’où vient l’argent ? Benladghem répond à sa façon :

    “Mes économies.”

    Selon ses dires, sa société de transport, FSI Express et Commerces, 9, rue Frans Hals à Anderlecht,

    lui procure (à l’époque) un salaire de 2.000 euros, dont il faut déjà retirer 525 € de loyer pour

    l’appartement qu’il occupe avec Leila, rue de la Courtoisie.

    Chez la juge, Benladghem explique aussi ses muscles, biceps et pectoraux saillants : il pratique

    assidûment la gonflette et se nourrit de vitamines pour sportifs, dans un club près du rond-point du

    Meir, toujours à Anderlecht, et se définit comme un adepte de “body-building et de toutes les

    disciplines liées à la boxe, y compris la boxe thaïe”.

    Gilbert Dupont
    ——————————-
    Deux jihadistes belges auraient été tués en Syrie
    Ch. Ly. Mis en ligne le 29/03/2013

    Denis Ducarme (MR) l’a affirmé jeudi au Parlement.
    Le député libéral Denis Ducarme a indiqué jeudi au Parlement qu’il avait  » des informations  » sur la
    mort de deux ressortissants belges en Syrie, partis se battre du côté des rebelles.  » Des cérémonies
    de condoléances ont eu lieu à Bruxelles », a-t-il dit dans une question posée à la ministre de
    l’Intérieur Joëlle Milquet. Celle-ci n’a pas confirmé ou infirmé cette information. Les Affaires
    étrangères n’avaient hier soir aucune information à ce propos mais encouragent  » toute personne
    concernée par une telle situation à la signaler aux autorités, en priorité à la police et au ministère de l’Intérieur ».

    Jusqu’ici, la Sûreté avait estimé à une septantaine le nombre de jihadistes belges partis se battre en Syrie.
    [septantaine en belge = cinquante-dix + 10]
    On en serait actuellement à 80.
     » Le recrutement se poursuit. Ces quinze derniers jours, il y aurait eu dix jeunes de plus qui seraient partis », a assuré M. Ducarme.
    Invitée à mieux informer le Parlement sur les filières qui amènent ces jeunes à partir se battre en
    Syrie, la ministre a rétorqué qu’elle n’avait pas attendu les articles dans la presse pour agir.

    « Croire que parce qu’on ne communique pas, on ne fait rien, c’est mal connaître les principes qui
    régissent la sécurité d’un pays « , a-t-elle dit. Joëlle Milquet a indiqué que la Belgique travaillait
    avec plusieurs pays pour identifier les groupes que rejoignent les ressortissants belges, dont la
    Turquie et la France.
    Le recrutement a commencé dans la région anversoise il y a un an, puis s’est étendu il y a six mois à Bruxelles.

    L’un des Belges décédés en Syrie serait prénommé Shaun [encore un nom bien belge]et originaire de Laeken. Il est mort le 15 mars, selon un témoignage fiable recueilli par le député Georges Dallemagne.

    Le second serait originaire de Bruxelles-Ville. Denis Ducarme tient cette information d’un membre de
    la communauté musulmane rencontré jeudi. La deuxième victime serait partie avec un groupe de quatre
    jeunes il y a quinze jours à peine. Les parents auraient été avertis par un coup de fil de Syrie.
    ——————————————————-
    Ayons une pensée émue pour ces courageux jihadistes partis défendre leurs convictions pour cette religion de paix et d’amour!

    Digérez-bien chers résistants

Lire Aussi