Une avocate musulmane voilée, avec sa robe professionnelle, dans une mosquée, par Julien Thémis

 Je vous invite à lire attentivement cet article et à écrire en nombre à l’ordre des avocats comme Julien Thémis vous y invite à la fin de son texte.

La lente islamisation de la justice se poursuit. J’ai exposé dans un précédent article comment les juges ont capitulé devant les musulmanes voilées qui au mépris des usages se présentent ainsi dans les salles d’audience des tribunaux, ce qui a entraîné de facto la disparition de cette marque de respect traditionnelle voulant qu’on se découvre en ce lieu.

 http://ripostelaique.com/je-suis-avocat-et-je-refuse-de-recevoir-des-personnes-ayant-une-tenue-religieuse.html

 Le Barreau n’est pas en reste puisque dans le même article j’évoquais  le sujet d’examen de la session 2012 pour l’entrée au Centre Régional de Formation Professionnelle des Avocats de Créteil. Les candidats devaient rédiger une note de synthèse sur la finance islamique, à partir de dix documents dont un extrait du coran.

 http://www.dreuz.info/2012/10/scoop-dreuz-luniversite-de-creteil-prepare-discretement-les-futurs-avocats-a-pratiquer-la-sharia-le-droit-islamique/

 Un pas supplémentaire vient d’être franchi. Le Parisien du 25 février nous apprend, avec un enthousiasme non dissimulé, que la grande mosquée d’Argenteuil a organisé en son sein une journée d’information sur les métiers à l’intention des « jeunes ». On évite de dire « jeunes musulmans » pour ne pas avoir l’air discriminant, mais qui s’y trompe ?  Les professionnels qui animent cette journée sont « tous musulmans » : cette fois on le dit.

 Rappelons-nous. La mosquée Al Ihsan d’Argenteuil a été inaugurée en Juin 2010 par le premier ministre François Fillon, au mépris du principe de laïcité qui l’aurait empêché d’inaugurer une église ou une synagogue.  C’était la première fois sous la Vè République qu’un chef de gouvernement inaugurait une mosquée, déclenchant une polémique bien vite étouffée par les médias bien-pensants.

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2010/06/fillon-devait-il-inaugurer-la.html

 A cette occasion, Fillon s’était surpassé dans la dhimmitude, coupant le ruban aux côtés d’une petite fille voilée, puis prononçant un discours qui faisait l’éloge de l’Islam, « religion d’amour, de paix et de tolérance ». Qu’on songe au cataclysme qu’aurait provoqué un discours tenu dans une église et faisant l’éloge du catholicisme.

 Trois ans plus tard, cette mosquée démontre avec éclat ce que nous ne cessons de répéter : une mosquée n’est pas qu’un lieu de culte. Elle est un  foyer du communautarisme musulman : à la fois centre social, école, mairie bis, lieu de rencontre.  C’est pourquoi elle prend souvent le titre de « centre culturel », plus proche de la réalité, et qui lui permet aussi d’obtenir des aides à la construction de la collectivité en tournant l’interdiction du financement public des lieux de culte.

 Il s’agit par conséquent d’un lieu où se déconstruit la République, ce qui donne toute la mesure du scandale que constitue son inauguration par un premier ministre de la République, qui lui tresse des lauriers de surcroit. Que pèse l’âme de la France face au poids électoral de l’islam ? Demandez donc à Hollande, élu par 94 % des électeurs musulmans sous le regard envieux de la droite.

 C’est donc dans un tel espace qu’a eu lieu la manifestation communautariste relatée par le Parisien. En soi rien que de tristement courant au regard de l’islamisation croissante de notre société. Mais à un passage de l’article, le lecteur laïque bondit. Voilà ce qu’il lit :

 Les jeunes sont ravis de s’entretenir individuellement et de questionner ces pharmaciens, rois de la gestion ou de l’administration publique. La tête couverte d’un foulard et vêtue de sa robe d’avocate, Me Malika Toudji Blaghmi répond et rassure des dizaines de lycéens. Et souvent leurs parents. La juriste assume et « apprécie cette démarche communautaire ». « Il y a un fort déficit d’information et de valorisation de nos enfants qui n’osent pas viser de grandes carrières et de longues études à cause de leur milieu social, du poids de l’éducation et des traditions des familles musulmanes, regrette-t-elle. Je suis venue leur dire que, comme moi, ils peuvent eux aussi y arriver, à condition qu’ils y croient. »

Ainsi une avocate a pour la première fois officié en tant que telle dans une mosquée, revêtue de la robe qui symbolise sa fonction et du foulard qui marque son appartenance religieuse, dans une démarche qu’elle proclame sans vergogne communautariste.

Ce faisant elle pourrait bien avoir violé gravement au moins deux règles déontologiques. Voilà en effet comment la loi du 31 décembre 1971 définit l’avocat :

 Article 3 

 Les avocats sont des auxiliaires de justice.

Ils prêtent serment en ces termes : « Je jure, comme avocat, d’exercer mes fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité et humanité ».

Ils revêtent dans l’exercice de leurs fonctions judiciaires, le costume de leur profession.

 Première violation : mépris de l’indépendance proclamée dans son serment. Afficher à la fois sa qualité d’avocat et son appartenance à une religion dans le lieu même où se célèbre cette religion, en superposant le costume professionnel et le signe vestimentaire de sa religion, n’est-ce pas renoncer à son indépendance en se soumettant au primat de la religion ?

Deuxième violation : abus du port de la robe. Au cours de cette cérémonie communautariste, l’avocate n’était évidemment pas dans l’exercice de sa fonction judiciaire.

 Des deux premières violations on pourrait déduire une troisième faute déontologique : « manque de délicatesse », motif fréquent de sanction disciplinaire.  En effet cette avocate a engagé sa profession et l’image de celle-ci dans sa démarche.

 On attend maintenant de savoir ce qu’en pense l’Ordre des Avocats du Val d’Oise. A cette fin, il convient de protester auprès de lui : on peut écrire en termes courtois mais sans concession, à l’adresse courriel suivante, en s’adressant à « Monsieur ou Madame le Bâtonnier ». 

 Aller sur le site  http://www.avocat-95.fr/   puis cliquer sur l’onglet « contact » et « contactez-nous ».

 Au cas où aucune réaction ne se manifesterait de la part de l’Ordre, le Parquet Général de la Cour d’Appel pourrait être saisi.

 A défaut de suite donnée à cette affaire par les instances compétentes, une suite serait donnée à cette carence par les ennemis de la laïcité. Tôt ou tard à n’en pas douter, le foulard sur la robe d’avocate ferait son entrée dans les prétoires. En attendant que les juges musulmanes fassent de même.

Laisserons-nous faire  ?

 Julien Thémis
 
 
 

 4 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


16 Commentaires

  1. Nous les catholiques, nous devrions désormais aller au tribunal avec une mantille, et nous allons demander dans nos entreprises des jours pour la fin du carême car si on l’accorde a l’Islam, il n’y a aucune raison pour qu’on nous le refuse, n’est-ce pas là le meilleur acte de résistance? Imposer ce que nous sommes de la même façon que ces envahisseurs? Battons-les à leur propre jeu!!!!

    • Bonne idée COCO.
      Je suis encore tout retourné par cet article…incroyable…quand on sait les difficultés qu’ont nos chercheurs à éradiquer le cancer ça promet!
      Pour être avocate musulmane peut-on être inculte et/ou incapable d’analyser un texte ou apte à entrer dans une secte ?
      Sommes-nous encore obligé de respecter la loi? vous allez me taxer d’extrémiste car j’ai l’intention de refuser de payer mes impôts, refuser de présenter mes papiers à un policier.
      La raison est que le respect de la loi est pour tous et que l’exemple vient d’en haut.
      Qu’en est-il de l’événement auquel manifestait Mr Wagner devant la mairie de Paris qui accueillait une fête Musulmane ? Delanoe aussi hors la loi!
      Pour info, j’ai connu dans une petite ville une rue en cul de sac dont un habitant, conseiller municipal, l’avait fait élargir à trois voies, sans consulter les riverains. Une fois faite la connerie tous les riverains ont refusé de payer le foncier !
      Ne pourrions-nous aussi déclarer nos églises centre culturel, pour profiter des subventions, car les vitraux, les oeuvres d’art, mobilier antique, les bouquins à l’entrée sont des objets culturels ?
      Surprenant la femme de son fils adoptif en petite tenue, et éprouvant du désir pour celle-ci, il change la loi au nom d’Allah, fait répudier cette jolie créature par son fils adoptif et l’épouse.
      24 : 31. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès.
      –Si j’ai bien compris les croyantes ne peuvent faire du strip que en famille!!
      Si ce n’était Mahomet, on dirait qu’il s’agit d’un esprit vicieux et tordu. Donc une avocate musulmane est dans la catégorie exhibitioniste ? (si elle a lu le coran) Y a le coran continu (dans la connerie) et le coran alternatif (quand ça les arrangent)
      KIKADI que c’était pas une religion d’amour?

  2. La question qu’EMMA vient de poser, est une EXCELLENTE QUESTION.
    Sur QUOI (ou QUI) jurent TOUTES les PERSONNES ……dites……ASSERMENTEES ?????
    En PRINCIPE, et par DEFINITION, on ne JURE………………QUE sur la BIBLE, cad………………DEVANT DIEU.
    DIEU, est la SEULE …..PERSONNE, …..AU-DESSUS des Hommes, capable, et DIGNE de RECEVOIR un SERMENT.
    On pourrait dire autrement: TOUT SERMENT devant un Homme (ou une Femme), même si celui-ci est PAPE, ou PRESIDENT de la REPUBLIQUE,…………..ne VAUT…..RIEN
    La preuve ? : (c’est facile)
    Aller dans une Mairie en couple(Homme, ou Femme), invitez 2 témoins, et vous vous mariez sans problème.
    Le lendemain, vous retournez dans la même Mairie, et devant la même personne « assermentée », vous divorcez sans problème, et ce, autant de fois que vous le voudrez: TOUS les MARIAGES à la MAIRIE ne valent donc……………..RIEN,
    puisqu’on peut le « FAIRE » , et « DEFAIRE » autant de fois que vous le voulez, devant la même personne humaine .
    Il en est pareil de TOUS les SERMENTS………… DEVANT des HOMMES:
    l’Homme est FAILLIBLE, et AUCUN d’entre Eux n’est ASSEZ DIGNE pour RECEVOIR, et VALIDER le SERMENT.
    Les Hommes peuvent tout juste, et seulement…..TEMOIGNER d’un serment (ils étaient LA, un point, c’est tout)
    Cette GRANDE QUESTION du SERMENT pose et SOULEVE un LIEVRE ENORME dans Notre REPUBLIQUE dite LAIC, à cause de la SEPARATION de l’EGLISE, et de………..l’ETAT
    – COMMENT des FONCTIONNAIRES, peuvent’ils PRÊTER SERMENT, s’ils ne CROIENT pas en DIEU???
    et COMMENT peut’on FAIRE CONFIANCE à des Fonctionnaires, si leurs  » serments » n’est pas VALABLES.
    Certes, tous les fonctionnaires ne sont pas à mettre dans le même PANIER (de crabes), car, et c’est heureux,
    certains parmi eux sont SERIEUX, JUSTES, RESPONSABLES, peut’être CROYANT, PRATIQUANT??
    Mais ce qui est SUR, c’est que , MÊME en FRANCE, les « DROITS » de quelques-uns sont un peu……..ELARGIS
    Mais DIEU, ….EST DIEU, …………………et César, n’est ……que césar,
    l’homme a juste sa Vie pour CHOISIR son Camp…..

    • Absolument pas d’accord, NOrbert ! Je suis heureuse de vivre dans un pays où le Président de la République n’est pas obligé de jurer sur un livre religieux c’est-à-dire un livre sujet à caution, qui fait état de ce qui peut être des superstitions, des mythes, des légendes, des rêves surgis du passé pour la plupart des gens. Dieu n’existe pas pour un certain nombre de gens, dont je suis. Or si j’accepte tout à fait que d’autres croient en Dieu (s’ils ne cherchent pas à m’imposer leur croyance) je trouverais et saugrenu et carnavalesque de jurer quant à moi sur un livre auquel je ne crois pas devant un être auquel je ne crois pas et dont, pire encore, s’il existait, je refuserais l’existence.
      Notre seule sol;ution et notre seule grandeur c’est au contraire le respect de l’homme qui à mon sens est bien plus grand que n’importe quel Dieu dont jamais personne n’a pu prouver ni l’existence ni, pire encore la bonté à l’égard des hommes quand on voit les horreurs que vivent tant de millions d’enfants dans le monde. alors oui à l’engagement sur l’honneur, tout simplement, et la honte sociale et juridique pour celui qui ne le respecte pas.

      • Bravo Christine , je partage à 100% votre point de vue…J ai toujours trouvé ubuesque de voir le
        President des Etats Unis jurer sur la Bible….En France on a eu les lumieres et la revolution de 1789 !
        Epargnez nous ça ! Le futur de ce pays est dejà assez menacé comme ça par une certaine religion qui
        veut nous ramener au moyen age sous sa forme la plus primaire..

  3. Courriel envoyé ce jour à l’Odre des avocats du Val d’Oise (ceux qui le souhaite peuvent s’en inspirer):
    Monsieur ou Madame le Bâtonnier.
    J’apprends à la lecture de l’article du Parisien en date du 25/02/2013 intitulé « La mosquée (d’Argenteuil) se lance dans l’emploi des jeunes » (lien ci-dessous) que Maître Malika Toudji Blaghmi, je cite: « La tête couverte d’un foulard et vêtue de sa robe d’avocate … répond et rassure des dizaines de lycéens ». Permettez-moi de vous faire part de mon indignation de voir ainsi une avocate revêtir dans un lieu de culte le costume de sa profession et dans le même temps afficher par son voile son appartenance à une religion, tout ceci au mépris de la déontologie, dans une totale confusion des genres et au bénéfice d’un communautarisme éhonté. J’ose espérer que l’ordre des avocats saura recadrer Maître Malika Toudji Blaghmi afin qu’elle respecte les règles qui régissent sa profession ainsi que les principes de la laïcité qui assure la paix sociale dans notre pays. Je vous prie d’agréer, Monsieur, Madame le Bâtonnier, l’expression de ma considération distinguée et de mes salutations laïques et républicaines.
    Lien: http://www.leparisien.fr/argenteuil-95100/la-mosquee-se-lance-dans-l-emploi-des-jeunes-25-02-2013-2596383.php

    • Merci Philippe. J’ai suivi votre exemple et j’ai moi aussi envoyé un courriel, mais pas aussi bien tourné que le votre 🙁

      • C’est moi qui vous remercie Nini.
        Aparté – hors sujet – entre nous:
        Idir est le fils de ma nièce. Il a 7 ans. Son père qui vit au « bled » est Kabyle, plus exactement Amazigh (homme libre/rebelle). Circoncis – pauvre petit bout ! – Idir est considéré comme musulman par une partie de sa famille. Il grandit en Bretagne, élevé comme le Breton qu’il est, par une famille Bretonne fière de sa culture et attachée à ses traditions. Son plat préféré: saucisse/purée ou jambon/pâtes. Sa chanson et clip préférée: « Tout est bon dans l’cochon » par Juliette Nourredine, elle-même d’origine Kabyle. Je tiens à vous remercier Nini, vous qui nous régalez tous les dimanches avec vos recettes de porc. Grâce à vous, en plus d’un fier Breton, nous ferons de Idir un fin gourmet. Nini c’est pour vous, c’est cadeau:
        Ôde à Nini
        Le jeune Idir
        Dans un soupir
        Me dit:
        « Qu’est-ce que c’est bon ! »
        Et il reclame
        Un peu de rab
        D’cochon.
        Mange petit!
        Mange Mignon!
        C’que les arabes
        Disent haram.
        C’est pas un drame
        D’aimer l’cochon.
        Grâce à Nini
        Et ses recettes
        Nous ferons d’toi,
        La joue replète
        Et le bedon
        tout rond,
        Un vrai Breton.
        Châpeau l’artiste !
        Idir vous dit:
        « Merci Nini! ».
        Tout comme Juliette
        Nourredine,
        Celle qui chante
        ta chanson:
        « Tout est bon
        dans l’cochon ».
        Oui, tout comme elle
        Moitié Kabyle,
        Dîne Mignon!
        Te fais pas d’bile,
        T’fais pas d’mouron.
        Chante sa complainte,
        Mange sans crainte.
        Nous t’protégeons
        Des cons
        Et des grognons.
        Lien chanson/clip Juliette:
        http://www.youtube.com/watch?v=UwdN_lALvDM
        P.S: je n’ai pas le talent de Nordine dont j’apprécie et la prose et les vers. J’attends avec impatience ses prochaines contributions.

        • Superbe poème, PHILIPPE, merci à vous je le garde au chaud pour un dimandhe où notre NORDINE n’aurait pas eu le temps d’écrire

  4. Info de nonali.be qui renvoie sur un site en anglais anti-islam.
    LE COMBAT EN CHIFFRES …
    Nombre de signataires de notre pétition contre le parti ISLAM prônant la charia en Belgique :44.791
    Nombres d’attentats terroristes dans le monde au nom de la charia depuis le 11 septembre 2001 :20447
    Nombre des victimes des attentats perpétrés au nom de la charia en octobre 2012:
    Attaques au nom de la Charia: 209
    Pays Visés: 26
    Tués: 911
    Blessés graves: 1464

  5. Bonjour,
    Pourquoi ne pas lancer une Pétition commune qui recueillerait l’assentiment d’une grande partie de la population , ahurie d’apprendre que de tels événements se produisent dans la plus totale méconnaissance, et avec l’aval, manifestement, des pouvoirs publics?
    C’est vraiment une atteinte aux droits élémentaires de la profession, certes, mais aussi de la République…
    Comment cautionner cela? Il faut une réaction massive à ce genre d’entorse qui bafoue superbement la France!

    • Les pétitions hélas ne servent à rien et n’informent pas, il faut faire circuler nos articles, les imprimer les distribuer