Islamisation, que font les Suisses ?

Interview ci-dessus de David Vaucher, Président du MOSCI, Suisse

Communiqué du Mouvement suisse contre l’islamisation

10.09.2012  Lausanne met une sale à disposition d’islamistes incitant au meurtre par l’entremise du CMMS
Du 18 septembre au 6 octobre 2012, le Forum de l’Hôtel de Ville de Lausanne abritera une exposition sur l’islam organisée par la London Central Mosque aussi connue sous le nom de Regent’s Park Mosque, mosquée dont deux reportages ont révélé son discours raciste et incitant au crime, notamment au meurtre et au génocide (voir plus bas).
 
Le Collectif des Musulmanes et Musulmans de Suisse (CMMS) a récemment annoncé l’évènement pour lequel il semble avoir fait les démarches nécessaires auprès des autorités.
La présentation de cette exposition, jointe au message, est un fichier pdf émanant de la Regent’s Park Mosque dont le logo y figure (voir fichiers ci-joint).
Le CMMS, une organisation proche des extrémistes
Une chose aurait déjà dû mettre la puce à l’oreille des autorités : le fait que cet évènement soit organisé par le CMMS, organisation proche des islamistes.
En effet, le CMMS n’en est pas à son premier scandale : le MOSCI avait révélé en mars 2011 que le CMMS avait prévu d’organiser en collaboration avec des officines du régime de Khadafi, un prétendu colloque scientifique sur l’islamophobie qui, comble de la provocation, devait se dérouler dans la salle où se réunit le Grand Conseil vaudois(voirhttp://www.mosci.info/articles/110315.htm ). Un colloque visiblement annulé au vu des récents évènements politiques ayant ébranlé les proches de Khadafi.
Pas étonnant alors que le CMMS compte parmi ses membres le Centre islamique de Lausanne diffusant le même genre de discours de haine incitant au crime, à la haine et au terrorisme.
 
Le vrai visage de la London Central Mosque (ou Regent’s Park Mosque)
La chaîne britannique Channel 4 a diffusé, le 15 janvier 2007, un reportage intitulé Dispatches : Undercover Mosque, suivi, le 1erseptembre 2008 , d’un second volet faisant le suivi des enquêtes menées dans le premier.  Dans le premier reportage, on apprend que ladite mosquée est dirigée par un diplomate saoudien et dépend entièrement de l’Arabie Saoudite. Cette mosquée comporte une librairie diffusant notamment des DVD et CD de prêches haineux, racistes, criminogènes émanant de cheikh wahabites tel que :
·         Cheikh Feiz, saoudien ayant étudié à Medine
·         Cheikh Khaled Yasin, converti basé en GB
·         Abou Usama, imam de la mosquée de Green Lane à Briningham

·         Murtaza Khan, imam s’exprimant souvent en GB et enseignant à l’école isamique Al-Noor, en Essex

Dr Al-Dubayan, le directeur de ladite mosquée, mis devant le fait accompli avait fait mine de tout en ignorer et avait dit que ces supports seraient retirés de la librairie. Promesse non tenue, comme le second reportage fait état du fait que lesdits supports étaient toujours vendus dans cette librairie un an plus tard.
Le second reportage s’attarde davantage sur les prêches tenus dans la mosquée de Regent’s Park. La prédicatrice y prescrit le meurtre des apostats et des homosexuels et femmes se comportant comme des hommes (en les jetant du plus haut point, puis en les lapidant), la lapidation à mort des adultères et l’infligement de 100 coups de fouets à ceux ayant eu des relations sexuelles hors mariage. Cette même prédicatrice (ce que confirme ensuite une autre prédicatrice) affirme aussi qu’il est interdit d’avoir des relations d’amitié avec des non-musulmans, ajoutant que les non-musulmans doivent être massacrés. Dans ces prêches est aussi précisé que les musulmans ne peuvent prêter allégance qu’à Allah et qu’ils n’ont ainsi pas le droit de devenir citoyens britanniques, ce qui les mènerait à l’apostasie.
1er reportage : Undercover Mosque (sous-titré en français ; partie 2/3 où l’on traite de la mosquée en question (voir à partir de 7 min 30) :
2e reportage : Undercover Mosque – The Return (le sujet qui nous intéresse est traité en début de reportage ) :

 32 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Un témoignage d’un internaute sur la suisse :
    Lors de mon passage à Martigny ( suisse) je suis tombé par hasard sur le journal suisse » Le Matin Dimanche » du dimanche 19 août 2012 n° 232; www. Lematin.ch
    Printemps arabe. La criminalité des requérants a doublé. » Il Faut le profil ADN de tous le requérants ».
    Le commandant de la police jurassienne et criminologue Olivier Guénat propose de recueillir le profil ADN de tous les requérants d’asile. Une mesure qu’il justifie par la difficulté à les confondre et à les traduire en justice. Le printemps arabe a en effet attiré en Suisse nombre de Maghrébins , qui ont fait exploser les chiffres de la criminalité , essentiellement les effractions de véhicules (+ 1500 % ) ,les vols à l’étalage ( + 390 % ), les vols par effractions ( + 150 % ) et les vols à la tire ( + 130 % ). Un tiers des délits commis par les prévenus requérants sont le fait de Tunisiens, alors qu’ils représentent un peu moins de 6 % de cette population. Ces infractions sont commises par quelques multirécidivistes qui les cumulent au quotidien. Ils n’ont aucun espoir de rester en Suisse et sont donc imperméables aux mesures juridiques traditionnelles. Les jours-amendes , » cela les fait doucement rigoler », commente le chef de la police jurassienne. La situation s’est aggravée cette année partout en Suisse, et plusieurs responsables cantonaux de la police , à Berne, à Lucerne ou dans le Jura, se disent prêts à réfléchir à la proposition d’Olivier Guénat, pour autant qu’elle soit cadrée par un arsenal juridique »
    Suit une longue interview en page trois dont j’extrais ceci:
    interviewer: Comment expliquez-vous ces délits?
    Olivier Guénat: Ils sont incontestablement liés à la suractivité de certains requérants d’asile , notamment les Tunisiens, mais aussi plus marginalement les Algériens et les Marocains. Pour nous , le Printemps arabe a engendré une très forte augmentation de la criminalité.
    Interviewer : Pourquoi ces nationalités ?
    Olivier Guénat : Ce n’est pas une question de nationalité . Dans les années 1990 , on a eu des vagues de réfugiés venus à cause de la guerre en Bosnie et en Croatie, puis au Kosovo . C’étaient beaucoup des familles qui migraient . Les familles du Printemps arabe, je ne les ai pas vues. On a des hommes seuls, qui sont âgés entre 18 et 30 ans etc. Le reste est aussi intéressant sur le Printemps arabe .

    • Simple à comprendre mais nos élites ne veulent pas l’entendre, après tout c’est nous qui subissons ils n’en ont cure

  2. Il y a le temps de la réflexion, de la parole …. et il y aussi le temps de l’action .
    La preuve en images, en Grèce, où la reprise en main concrète a supplanté le bla-bla, lequel n’a plus court face au laxisme ambiant démesuré : http://youtu.be/dhJntEn4ddA.
    Action de choc, vendredi soir, à Rafina, en Attique, pendant la célébration de la Vigile de la Nativité de la Vierge : en l’absence de la police, contrôle des marchands ambulants immigrés qui s’étaient installés sur le marché traditionnel. Ceux qui ont justifié d’être en règle ont été laissés en paix ; les autres ont été chassés et leurs étals détruits.
    Revoir en vidéo, l’emission « C dans l’air » du 22 mai 2012 : les méthodes pour nettoyer Athènes de la criminalité des immigrés : http://youtu.be/B6K13LyObkM.

Les commentaires sont fermés.