Le 9-3 sans doute un des 5 départements les plus riches de France

Les Journaux des Résistants des 6 et 9 avril dernier ont été consacrés à dénoncer les mensonges de la gauche immigrationniste qui réclame toujours plus d’immigrés, toujours plus de régularisation des immigrés clandestins, donc illégaux, et prétend nous apitoyer sur le sort de ceux des immigrés ou descendants d’immigrés qui, parce qu’ils seraient pauvres et abandonnés de tous, seraient légitimés, selon certains bons apôtres, à devenir des Mohamed Merah. En complément, je vous invite à lire deux articles parus dans Valeurs actuelles du 29 mars. 

 Le premier, En finir avec les faux diagnostics, rappelle des faits et des chiffres incontournables qui confirment ceux évoqués dans le Journal des Résistants.

  • La Seine Saint Denis est le quinzième département le plus riche de France et, si on y ajoute les milliards de la drogue, sans doute en réalité parmi les 5 départements les plus riches de France. Les plus pauvres sont l’Ariège, le Cantal, la Creuse…

  • 85% des ménages les plus pauvres ne vivent pas dans les quartiers sensibles et la majorité des chômeurs de longue durée se répartit sur tout le territoire. Or, où brûlent les voitures ? Où tire-t-on à la kalachnikov sur les policiers ? Dans la Creuse ou en Seine Saint-Denis ?

  • Industrielle ou rurale, la France périurbaine est celle des précaires, agriculteurs percevant les minimas sociaux, ouvriers pauvres, travailleurs à temps partiel. Cette France des plans sociaux abrite les nouvelles classes populaires évincées des grandes métropoles (centre-ville et première couronne) au profit des bobos et des immigrés récents. Cette France périphérique est calme. Malgré une pauvreté invisible, la délinquance y est rare et la criminalité plutôt exceptionnelle.

  • Or, les politiques déversent des milliards d’euros dans des programmes immobiliers et dans d’incontrôlables subventions pour la politique de la ville, l’égalité des chances ou la cohésion sociale… En pure perte. Et ce ne sont pas ces habitants-là qui en ont besoin…

Je vous invite à examiner les programmes et les clips de campagne des candidats en ayant ces éléments à l’esprit…

Le deuxième, Islamisme, un état des lieux, parle, entre autres,  de l’islamo-business, ou utilisation de l’économie informelle au profit de l’islamisme. Trafic de stupéfiants, celui des faux papiers… un véritable système s’est mis en place, légitimé par certains islamistes radicaux : il faut mettre à genoux le monde occidental capitaliste et mécréant.

 Qui s’en soucie ? Qui a décidé de prendre les mesures qui s’imposent ?

Christine Tasin

 122 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. « La Seine Saint Denis est le quinzième département le plus riche de France et, si on y ajoute les milliards de la drogue, sans doute en réalité parmi les 5 départements les plus riches de France. » Assez amateur comme considération puisque vous semblez ici faire l’amalgame entre richesse d’un département et richesse de sa population (enfin ça fera toujours ça de titre polémique et racoleur, époque de « buzz » oblige). De plus difficile de faire un lien avec ces « milliards » de drogue qui, aussi important soient-ils, ne reviennent dans les poches que d’une part minoritaire de la population finalement. Quant à la mention de Mohamed Merah j’ai lu l’article en question et je il ne m’a pas semblé que celui-ci soit « légitimé » comme vous dites mais plutôt « expliqué » (à mon sens la différence est de taille). Enfin pour autant que je ne sois pas d’accord avec vous lorsque vous affirmez que les habitants des « quartiers » n’en n’ont pas besoin je suis entièrement d’accord avec vous sur le fait que cette politique urbaine s’exerce dans un délaissement criant et total des territoires ruraux et pauvres .

  2. Avez-vous déjà vu un pêcheur en mer, un cultivateur pour lesquels le SMIC est une richesse, une ouvrière ou un mineur jetés à la rue avec des indemnités ridicules, avez-vous vu ces gens brandir une arme, brûler une voiture, sombrer dans le trafic de drogue? Et pourtant, pour ces gens dont la détresse devrait faire la une des journaux, ni les politiques niles médias ne versent une larme. Christine, dans votre article, tout est dit, bravo.

    • Merci de ce beau résumé de la situation et de vos encouragements

  3. La misère profite à certains, elle sert d’alibi à d’autres, elle m’a pour ma part vacciné et ,telle que pour une cure de traitement d’allergies, m’a rendu imperméable à tout cela. Je ne me sens pas coupable de l’esclavage passé et présent, je ne me sens pas coupable de la France de Vichy, de la guerre d’algérie car je n’ai jamais été décisonnaire ou profité de quoique ce soit découlant de cela. La propagande, l’iniquité et le contexte économique actuel au contraire me plongent dans une rancoeur, ils sont à l’origine de la déchirure installée au sein de la population, ils sont les semences de la haine qui germent dans la terre fertile du chomage et de la misère. La propagande menée contre la nation par contre me rappelle étrangement celle menée contre une certaine religion il y a 70 ans, le Français est coupable, cupide, exploite, sectaire, complote, opprime, raciste…il est à l’origine de tout les maux donc redevable et doit se soumettre dans le silence de la honte !

    • Superbe réponse Eric ! Vous avez tout dit en quelques lignes.

Les commentaires sont fermés.