Assises « la France en danger » du 10 mars

Association Nationalité Citoyenneté Identité – BP 10432 – 22200 Guingamp
06-40-57-03-31 – 
nationalite.nci@gmail.com
Communiqué de presse du 21 février 2012

CONTRE LE DROIT DE VOTE DES ÉTRANGERS, DÉFENDONS NOTRE IDENTITÉ !
Le samedi 10 mars, à l’espace Charenton, à Paris, se tiendront les sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située 327 rue de Charenton (station de métro Charenton) à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9h et jusqu’à 19h.

Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, de revenir sur l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité depuis l’Antiquité en France et en Europe et de facto de souligner la dangerosité du droit de vote des étrangers tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En deuxième partie, la question du « grand remplacement » de population qui se passe actuellement en Europe et en France sera abordée. De la nécessaire refonte du code de la nationalité française à la construction d’une souveraineté européenne, toutes les solutions pour relever la tête des européens seront abordées.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom dont des personnalités internationales :
– Omar Ba (écrivain)
– Yvan Blot (Démocratie directe)
– Jean-Paul Gourevitch (sociologue)
– Fabrice Robert (Bloc Identitaire
– Javier Portella (El Manifiesto)
– Jared Taylor (American Renaissance)
– Filip Dewinter (Vlaams Belang)
– Pierre Cassen (Riposte Laïque)
– Yves Laulan (démographe)
– Marc Rousset (écrivain)
– Philippe Conrad (historien)
– Henry de Lesquen (Club de l’Horloge)
– Jean-Yves Le Gallou (Fondation Polémia)
– Guillaume Thieulloy (Les 4 Vérités)
– Jean-Paul Bourre (journaliste)
– Jean Raspail (écrivain)
– Guy Rachet (écrivain) 

La journée sera présidée part Catherine Blein, présidente de l’association NCI (nationalité, citoyenneté, identité) et ancienne porte-parole du comité contre le droit de vote des étrangers, dont des représentants régionaux seront également présents.

Nous attendons un millier de personnes pour cette journée, qui sera intégralement retransmise sur internet.

N’oubliez pas de signer la pétition contre le droit de vote des étrangers en cliquant ici.

Informations
Prix d’entrée : 10 € (billetterie ouverte de 9h à 18h)
Espace Charenton – 327 rue de Charenton – 75012 Paris
Métro : Porte de Charenton (ligne 8, Balard-Créteil)
Stands, dédicaces, restauration et buvette sur place
Contact : nationalite.nci@gmail.com
Site internet : www.nationalite-citoyennete-identite.com/
Suivez-nous sur Facebook : http://fr-fr.facebook.com/pages/La-France-en-danger/250091775063932
Les journalistes souhaitant couvrir l’événement doivent obligatoirement demander une accréditation presse à nationalite.nci@gmail.com

Accès
Métro :  ligne 8 direction Balard/Creteil   Station « Porte de Charenton » sortie Espace Charenton (à 180 m) ou ligne 6 direction Nation/Charles de Gaulle -Etoile, station « Dugommier » (à 10 mn à pied de L’Espace Charenton)
Bus : PC 2 et Bus 111, arrêt « Porte de Charenton » (à 250 m de l’Espace ) ou  Bus 87, arrêt « Les Jardiniers  » (à 50 m.)
Voiture :  périphérique extérieur, sortie « Porte de Charenton  » (à 2mn)  ou périphérique intérieur, sortie » Porte Dorée  » (à 3mn) ou autoroute A4, sortie « Bercy » (à 3 mn)
Parkings : 57 boulevard Poniatowski (à 250m) ou Place Lachambaudie (à 600 m)
Gares : Gare de Lyon, Gare de Bercy et Gare d’Austerlitz à proximité
depuis Gare de Lyon, prendre le Bus 87 (10 mn trajet pour arrêt Les Jardiniers)
depuis Gare Montparnasse, prendre metro Direction « Nation », descendre à station « Dugommier » (15 mn trajet puis 5mn à pied)

 4 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 Commentaires

  1. Paris, encore et toujours…
    j’aurais encore pu trouver du temps pour cette journée, en m’organisant à l’avance et en posant une journée d’absence au boulot (qui peut être refusée…).
    le problème, c’est les frais occasionnés… je travaille à quart-temps dans un job naze et sous-payé (le minimum légal, sans primes, sans pourboires, sans intérêt sur le chiffre d’affaires, etc etc…. bref, rien de rien). mon salaire net à la fin du mois se situe entre 300 et 400e, auquel il faut ajouter les aides (réduites d’années en années) sociales, seul moyen pour moi de pouvoir payer mon loyer, mes factures, et… c’est tout, car il ne reste plus rien à la fin…
    bref, tout ça non pas pour vous apitoyer sur mon sort, mais pour dire que je ne peux me permettre de payer plusieurs dizaines d’euros pour traverser la France…

    je le regrette vivement, car je répondrais présent à chacune de vos manifestations si je le pouvais !!

    d’où cette suggestion: pourquoi ne pas aussi de temps à autre organiser ces mêmes réunions à d’autres endroits, dans tous les coins de la France, afin de permettre à un max de gens dans ma situation de pouvoir venir ? en ce qui me concerne, la ville qui m’arrangerait le plus, étant à 100km de chez moi, c’est Bordeaux…

    suggestion: pourquoi ne pas faire une enquête auprès de vois adhérents, sympathisants, lecteurs etc et leur (nous) demander qui parmi eux (nous) se trouve empêché d’assister à vos manifestations pour des raisons financières et d’éloignement ? vous saurez ainsi s’il pourrait être pertinent d’envisager de faire quelque chose sur ce problème, ou s’il s’agit d’un problème qui ne touche que 2-3 malheureuses personnes dont je fais partie…

    • Nous sommes bien conscients, hélas, des difficultés de la plupart de nos adhérents ! Cette manifestation n’a pas été organisée par nos associations nous la signalons seulement ! Pour les nôtres nous avons proposé régulièrement des banquets républicains ou des conférences-débats dans toute la FRance, nous allons délocaliser l’Assemblée générale de Résistance républicaine en Bretagne pour cette année… mais la plupart des gens nous disent que Paris demeure le plus simple et le moins coûteux car central… Les gens de Marseille viennent à Paris, ils se rendent plus difficilement à Brest ! Nous travaillons essentiellement dans les régions mais quand il y a une manifestation nationale il faut bien qu’on la propose à nos adhérents, même si nous essayons de ne pas en proposer trop souvent justement !
      Amitiés

  2. Bonjour,
    Si un groupe d’Alsaciens se rendent à la journée du10 mars, pourraient-ils me dire à quel hôtel, c’est plus sympa que de se retrouver seuls. Merci d’avance

  3. Bonjour,
    Pour les provinciaux un peu ‘juste aux entournures’ question finance je trouve sympa que les Assises puissent être vue en direct sur le net. Le problème c’est que je ne sais pas ou me connecter le jour J à l’heure H. Il faudrait donner plus d’info à ce sujet sur la ‘toile’ quand il n’y aura plus de places à louer à Charenton .
    Lors des Assises du 18 décembre 2010, j’étais sur place mais mes amis que j’appelais au tél me disaient ne pas savoir comment se connecter.
    Sur un panneau dans la salle cette info pourrait être donné pour que les présents puissent la diffuser.
    Bien à vous

  4. Bonjour

    Comble de malchance, nous habitons en région parisienne, mais ne pouvons être présent ce weekend là. (Déplacement en province)
    J’espère également que cette manifestation pourra être retransmise, soit en direct soit surtout en rediffusion, comme c’est possible pour de plus en plus d’émission.

    Au delà d’un simple aspect informatif, je pense indispensable de diffuser le plus largement possible.

    Bon courage et merci.

    Jean