Indonésie : la foule se révolte contre l’islam radical… mais pas le gouvernement !

C’est à la fois une bonne nouvelle et une confirmation que les élites du monde entier sont tétanisées de peur devant le fondamentalisme musulman, issu d’Arabie Saoudite avec la bénédiction des USA, qui se répand à vue d’oeil. 

Lire l’article sur Courrier International.

Et apprécier la réponse du gouvernement « Nos frères du FPI devraient se demander pourquoi d’autres organisations sont autorisées à s’établir dans cette province, tandis qu’eux sont rejetés. »

Les Indonésiens, eux, ne se demandent pas pourquoi leur gouvernement n’interdit pas le FPI malgré les violences dont il se rend coupable ( les fondamentalistes n’ont pas hésité à mettre à sac le ministère de l’Intérieur pour exiger l’interdiction de l’alcool sur le sol indonésien…) : le Président prend très au sérieux la menace du FPI de le renverser…

Ah! Conserver le pouvoir ! C’est bien la seule chose qui intéresse la plupart des dirigeants du monde entier. Et ils sont prêts à vendre leur âme et leurs peuples au diable pour cela…

 3 total views,  1 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 Commentaires

  1. Pourquoi ne pas diffuser publiquement le tract suivant (par couple et avec un costaud!):
    Beautés de l’islam !!!

    L’esprit musulman consiste à être intimement et fanatiquement convaincu que la prière, ce rituel mécanique, pratiqué 5 fois par jour à 4 pattes, la tête (vide) dans la poussière et le cul bien relevé, bien offert à allah, le grand sodomisateur, la marionnette avec laquelle Mahomet fascine et terrorise depuis 14 siècles des populations le plus souvent analphabètes ( et enchante des chefs politiques qui la trouvent, ma foi, bien commode !) représente le Nec plus ultra de l’avenir de l’humanité…

    Il s’agirait là d’une « spiritualité supérieure », même si elle renvoie l’homme à ses ancêtres à 4 pattes d’il y a 7 millions d’années. Elle fixe comme but suprême à l’homme l’adoration d’un « dieu » jaloux et punisseur (du niveau de celui de l’ancien testament, daté de 7 siècles avant JC), qui exige l’adoration inconditionnelle de sa créature (pourtant soi-disant libre!) dont il est lui-même le concepteur tout-puissant et omniscient, créature qu’apparemment, il n’a pas créée pour qu’elle l’adore automatiquement : comprenne qui pourra les subtilités perverses du narcissisme divin, dieu semblant souffrir de manques affectifs sado-masochistes et de problème de solitude, mais qu’il a lui-même fabriqués !
    Autant dire qu’il est essentiel à un homo sapiens de débrancher son intelligence pour avaler ça.

    Ce dieu de miséricorde, qui produit tremblements de terre et épidémies, passe son temps dans son coran, « le livre des menaces », à menacer sa créature pour ses imperfections (qui sont en définitive le résultat de son mauvais travail à lui, dieu !) [la menace t il pour la faire respirer ?], à lui expliquer dans son coran qu’il la teste en ce monde (étant son auteur tout-puissant et omniscient, qu’a-t-il besoin d’éprouver sa créature, ne connait-il pas le résultat du test ?), l’incite à massacrer (au verset 9,29 par exemple) ses autres créatures (faites également par lui !) simplement parce qu’elles sont d’un modèle qui ne l’adore pas (pourquoi les avoir conçues comme telles, c’est mystérieux !). Allah, qui recommande (à certains endroits) ne pas tuer, demande néanmoins à la version adorante de sa créature de tuer les créatures de la version non-adorante (que ne les vaporise t –il pas lui-même: aurait il créé les adorants pour les transformer en meurtriers de la version non-adorante, les mettant ainsi en contradiction avec ses propres recommandations!).

    Ce dieu pervers et sadique récompense ses adorateurs en leur promettant, pour les hommes, la possibilité paradisiaque et hautement spirituelle de niquer des houris pour l’éternité, et pour les femmes, le bonheur de retrouver leur mari terrestre, celui qui leur a si souvent tapé dessus, comme c’est expressément autorisé dans le coran (4,34).
    Les non-adorateurs, quant à eux, brûleront dans un enfer éternel (« à des milliards de degrés », je cite ici un croyant !) mis au point par ce dieu d’amour et miséricorde, avec tous les supplices les plus raffinés. Quelle belle religion !

    Deux siècles après la merveilleuse « révélation » que je viens de vous décrire, descendue au marchand manipulateur Mahomet, reconverti en prophète (ce meurtrier de ses contradicteurs, fussent-ils des femmes poètes désarmées comme Asma Bint Marwan), est apparu le soufisme, sous l’ influence des religions et cultes voisins (christianisme, judaïsme, hindouisme, zoroastrisme, boudhisme, etc…), qui possédaient pour la plupart un monachisme interdit à l’islam.
    Mon opinion est qu’il fut le fruit des réflexions de quelques bons esprits refusant d’admettre, à la lecture du coran, que dieu ait pu écrire de telles conneries, et qui, refusant d’admettre qu’il n’y ait pas de dieu du tout (c’était d’ailleurs fort dangereux pour leur santé physique !), se seraient résignés à ce que les sourates du coran dussent avoir un sens ésotérique, un sens SECRET et caché (bel obscurantisme!).
    Le soufisme fut longtemps marginal à l’islam (malgré qu’il acceptât pleinement le laïus coranique, et même, dans les faits, la notion de djihad mineur et violent, ainsi que la notion de miracle) et mal vu de l’orthodoxie. Il fallu tout le talent d’un réactionnaire comme Al Ghazali pour le rendre digeste à l’esprit coranique.
    Au jour d’aujourd’hui, nombre de musulmans « pensants » essaient de sauver l’islam en mettant en avant le soufisme, sa partie la moins répugnante pour les occidentaux. Mais est-il crédible qu’on acquière la sagesse en répétant des milliers de fois le nom de dieu (d’ailleurs sur certains sites soufis, des adeptes s’inquiétent de ne parvenir à le répéter que 600 fois à l’heure alors que d’autres font du 1200 à l’heure : ceci n’est pas une blague…).
    On a aussi la version « derviches tourneur » où il s’agit, comme dans le vaudou, de provoquer un état de transe en tournant sur soi-même. Chez nous, dans le même registre, on a la drogue !
    Personnellement, ça me parait plutôt un désir de régression à l’état fœtal qu’autre chose.
    Mais, bon…

    Pour en terminer avec ces bondieuseries, cette « spiritualité » qui fait bander plus d’un âne qui veut, à pas cher, avoir l’air « supérieur », il me semble que la croyance religieuse, la postulation qu’il existe un dieu personnel qui nous créée, nous protège et nous juge, vient de ce que beaucoup d’hommes refusent de devenir adultes : le petit humain, longtemps très dépendant de son père, sa mère et sa communauté, est terrorisé à l’idée que l’homme est seul dans un univers qui est indifférent à sa noble présence, comme il l’a été aux dinosaures, maîtres de la planète il y a 65 millions d’années et disparu soudainement. Certains hommes cherchent donc, de manière bien anthropomorphique, à « humaniser » cet univers en fabriquant un papamamandieu qui les protège et les convainct de leur importance ! Un super Père Noël, qui dans le cas de l’islam, est plutôt un super Père Fouettard !
    Le croyant ne parvient pas à contempler sans terreur ces « espaces infinis » dont parle Blaise Pascal. Il lui faut un médiateur! Et de préférence, plus gros et plus puissant que « les espaces infinis » (« celle de mon père est plus grosse que celle du tien », c’est à peu près de ce niveau là…).

    D’où l’importance, dans l’islam, de la communauté de l’Oummah, qui, ajoutée au coran qui insiste lourdement sur le fait que dieu voit tout et sait tout, y compris à l’intérieur des crânes, produit une sorte de Big Brother à la Georges Orwell (cf le livre « 1984 »), c’est-à-dire un totalitarisme de la pire espèce.

    L’islam ment et sait qu’il ment puisqu’il est fondé depuis son origine sur la censure,la menace et la contrainte (la vérité n’a pas besoin de menacer pour se faire accepter !) Le coran est « le livre des menaces » qui sert à laver le cerveau des enfants musulmans, lesquels, élevés dans la terreur de l’enfer, ne peuvent survivre, (comme des rats de laboratoire artificiellement stressés ne survivent qu’en stressant à leur tour) qu’en menaçant, qu’en terrorisant à leur tour. L’islam s’est étendu par le sabre sur des peuples « dhimmisés », exploités. Et l’islam sait encore qu’il ment puisqu’il condamne à mort les apostats (les convertis « souchiens » ont de la chance qu’on ne les traite pas de la même façon, ils devraient y réfléchir!)
    L’islam est une religion qui humilie l’homme et le pousse, par compensation, à humilier les autres…ça ne conduit qu’au massacre et à l’extinction de l’espèce. C’est un dogme de mort et de sottise!
    Discuter sur le net avec des musulmans nous en apprend beaucoup sur les racines pathologiques de leur croyance (rapidement, faute d’arguments intelligents, ils vous parlent des supplices qui vous attendent à votre mort!) et sur leur inculture effrayante (y compris ceux qui vivent au chaud chez nous!)

    L’islam déclare la guerre à l’humanité non-musulmane (on vous chantera le sophisme du « contexte » pour essayer d’ôter à ce verset son sens haineux, intolérant et totalitaire):
    « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés »(Coran 9,29)
    Mahomet cité par Omar dans la tradition islamique:
    « j’ai reçu l’ordre de combattre[au sens de tuer] les hommes jusqu’à ce qu’ils disent « point de divinité exceptées allah ». Celui qui dit « point de divinité excepté allah » préserve de mes atteintes ses biens et sa personne »
    A NOTER QUE LE VERSET 9,29 (et bien d’autres du coran) EST UNE INCITATION A LA HAINE RACIALE ET RELIGIEUSE, dont les musulmans aiment à nous accuser! A ce titre LE CORAN EST ANTICONSTITUTIONNEL: écrivez à votre député pour en demander l’expurgation!

    L’islam est satisfait de lui-même (comme si « ordonner le convenable » était original!):
    « Vous êtes la meilleure communauté qu’on ait fait surgir pour les hommes, vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez a Allah. Si les gens du Livre (Chrétiens et Juifs) croyaient, ce serait meilleur pour eux, il y en a qui ont la foi, mais la plupart d’entre eux sont des pervers » (Coran 3,110)

    L’athée n’éprouve pas cette peur, mais seulement un immense intérêt pour le mystère, dont la solution, pour lui, ne se trouve certainement pas dans ces « livres sacrés », pondus il y a des milliers d’années par des patriarches despotiques, assoiffés de pouvoir sur les autres et ignorants, et ressassés par des générations et des générations d’esprits infantiles, soumis à la menace politique et à la censure de la liberté d’expression !

    Lisez Charlie Hebdo, « Les Versets sataniques » de Salman Rushdie, «Pourquoi je ne suis pas musulman » d’Ibn Warriq, « Lajjah » de Taslima Nasreen, ou « Pour en finir avec dieu » de Richard Dawkins, etc, etc…
    Allez sur les sites atheisme.free.fr ou atheisme.org, ou coranix.org ou ripostelaique.com, etc… !
    (et lisez le coran, gratuitement si possible, il est sur le net) : inutile de gaspiller de l’argent !)

    PS : il faut être lucide sur le fait que l’islam est par nature contaminant : il essaie de s’étendre, pour masquer son vide, c’est en quelque sorte dans sa charte de naissance. L’islam se prétend englobant, dès sa déclaration de foi : « il n’y a de dieu que dieu », affirmation tautologique et absurde, qui tourne en rond de manière cyclique, « oubliant » au passage de préciser qu’il n’y a de dieu que celui voulu par Mahomet dans son coran, ce qui, à la lecture du dit coran, « parole divine », texte extrêmement médiocre sur le fond, n’est vraiment pas convaincant !
    J’attire votre attention sur sa stratégie actuelle d’extension en occident : faute de pouvoir mener cette extension par le sabre, elle se fait par l’intimidation, le pleurnichage et la victimisation, le matraquage prosélytique, notamment sur YouTube et DailyMotion: essayez d’y exprimer vos vues anti-islam : soyez sûr qu’au bout de quelques mois, probablement à la demande de ces malades fanatiques, vous serez exclus ! Eux, par contre, déversent des torrents de vidéos toutes plus stupides les unes que les autres, sans doute avec l’aide financière des propagandistes wahabites, tout en vous empêchant de contester.
    Vous serez accusés d’inciter à la haine ! Mais eux, point !

    Pour votre liberté d’expression et la défense des valeurs rationnelles des Lumières, battez-vous, écrivez à votre député, instruisez vous, l’islam n’est pas un christianisme-bis, c’est un dogme haineux, totalitaire, pervers et à double-langage, il est grand temps ! Ne faites pas comme lors du traité de Munich ou lors des purges staliniennes!

  2. Il serait utile de préciser les verset par rapport aux sourates. c’est plus facile pour retrouver le texte dans le coran.

    En pleine lecture du Coran, pour me faire une idée par moi-même, j’ai déjà une première opinion.
    Le coran est une sorte de contre-pouvoir aux puissants du monde arabe. Je l’ai ressenti lors de mes formations aux émirats. Sans doute la chrétienté a eu le même effet sur des nobles amoraux. le coran est positif en ce qu’il fixe des régles de vie et de comportement. Notamment sur les premières sourates en ce qui concerne les orphelins et les femmes répudiées.

    Le Coran a eu un effet bénéfique et reste bénéfique pour des pays de dictature.

    En revanche, il est très néfaste pour des démocraties et particulièrement pour une république comme la notre.

    Respecter à la lettre ce texte éculé est absurde car il créé du fondamentalisme donc le totalitarisme. La lecture ex abrupto en répétant à l’infini les versets conduit au sectarisme le plus fou…La lecture de la thora dans les même conditions conduit au même fanatisme..

    Oui les hommes de Raison, les libre-penseurs doivent se lever et dire stop….

    on en peut mettre sur le même niveau les trois religions monothéistes. de mon point de vue :

    La religion chrétienne est universelle et professe l’amour du prochain
    La religion juive est ethnocentrée et raciste.
    la religion musulmane est violente, conquérante peu basée sur l’amour de l’autre.

    NB à l’issue de la lecture complète du coran je ferais part à ceux qui le désire des numéros de sourates et versets qui posent problème et sont incompatibles avec notre culture et nos lois..