Non les abattoirs de Narbonne ne sont pas un service public destiné aux musulmans !

C’est bien pourtant ce que réclament plusieurs associations musulmanes qui voudraient que cet abattoir soit ouvert un dimanche, en l’honneur de l’Aïd El Kebir !

Devant le refus, courageux en ces temps de menaces islamistes, de la directrice de l’abattoir, certaines associations n’ont pas hésité à en appeler au Préfet, comme si une fête religieuse, relevant donc de la vie privée, devait justifier des dérogations au droit du travail et à l’interdiction de travailler le dimanche !

Le Préfet a lui aussi dit non… pour le moment.

Quant aux poursuites pour discrimination dont est menacée la directrice de l’abattoir, elles en disent long sur ce que pensent de la loi française ceux qui les oseront. Ils auront montré, une fois de plus, que la prétendue loi d’Allah doit, selon eux, s’imposer à tous.

Christine Tasin

 90 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Bonjour
    Et oui l’état et les élus locaux ne font rien pour preuve un ami qui travail a coté d’une mosquée c’est fait verbalise pour stationnement gênant a 11h30 vu que le parking de la mosquée ne pouvait contenir les véhicules des 300 musulmans présents a la fin du ramadan il a dut se garé sur le trottoir (dans un zone artisanal) comme beaucoup de véhicules des prieurs. Quand il c’est tourné vers la mairie pour demandé des explications et savoir pourquoi la police municipale n’était pas intervenue plus tôt pour verbaliser tous les véhicules mal stationnés on lui a répondu que c’était impossible car la commune ne voulait pas d’émeute!!!!Alors que lui venu travaillé aurait dut quitter sont travail plus tôt pour déplacé sont vehicule.Ou va la France!!!!!!!!!!!!!!
    Enfin il y a encore quelques personnes qui font de la résistance heureusement

  2. Bonjour Mme Tassin

    Tous les jours l’Islam envahie laFRANCE

    * A Noisiel, on prie encore dans la rue
    […]

    Quelque 300 musulmans devraient encore prier dans la rue aujourd’hui, à Noisiel (Seine-et-Marne), faute de salle de prière. Et au grand dam du voisinage. Pourtant, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, avait assuré à la rentrée qu’elles seraient interdites à partir du 16 septembre, conformément à une loi (occupation du domaine public et risques de troubles à l’ordre public) déjà existante.
    Manifestement pas à Noisiel… Chaque vendredi, depuis maintenant cinq ans, l’allée des Bois se transforme en mosquée à ciel ouvert.
    […]

    http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/a-noisiel-on-prie-encore-dans-la-rue-04-11-2011-1701754.php

    • Oui Marino pourtant Guéant avait promis… mais on va encore dire que c’est la faute de l’ Etat qui ne fait rien pour ces pauvre smusulmans, pourtant censés selon la loi se payer un local ou prier chez eux !

Les commentaires sont fermés.