Georges Bensoussan au tribunal : "dans les familles arabes, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de la mère "

George Bensoussan est attaqué par le controversé CCIF pour avoir dénoncé l’antisémitisme domestique musulman (Crédit: Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons)

Georges Bensoussan, on connaît, il a dirigé, sous le pseudonyme de Emmanuel Brenner,  l’équipe courageuse, qui a publié en 2002 Les Territoires perdus de la République, pendant du Rapport Obin dont nous parlions il y a peu paru en 2004.

« Quarante minutes d’insultes ( » Chiennes de juives « ,  » Youpines « ,  » T’es une pute, en plus t’es juive « ) et de violences physiques, quarante minutes d' » enfer  » vécues par deux élèves, entourées par une douzaine d’autres qui exigent d’elles qu’elles demandent  » pardon d’être juive  » : ce n’est pas la  » Nuit de cristal « , c’est seulement un collège parisien, en mars 2002. À l’apogée de la poussée antisémite en France, cette violence perpétrée en milieu scolaire témoigne de la décrépitude des valeurs qui fondent la République et assurent l’intégration des nouveaux citoyens autour d’un consensus minimal alors que s’affirment à nouveau l’antisémitisme, le racisme, le sexisme, l’irrespect et un climat de violence larvée marqué par la peur de nombreux adultes (et leur embarras) devant l’offensive islamiste. Comment le poison de l’antisémitisme a-t-il réinvesti notre pays ? Pourquoi l’institution scolaire se trouve-t-elle au
centre de cette tourmente ? À l’origine de ce livre, le constat alarmé de professeurs de l’enseignement secondaire d’académies de la région parisienne qui tous font état, depuis une dizaine d’années, de leurs difficultés à enseigner la Shoah dans des classes à forte composante maghrébine et qui ont vu s’installer une oppression violente, archaïque et raciste parmi leurs élèves. Il fallut un long temps avant qu’ils consentent à s’exprimer sur un sujet
qui leur faisait honte. Ces témoignages, qui viennent après la secousse du 11 septembre dans leurs établissements, et l’ouvrage tout entier, entendent mettre en lumière un certain délitement culturel et politique de la nation, ces territoires perdus de la République. »

Ça marque un homme aux yeux des antisémites et islamophiles de tous bords. C’est pourquoi Georges Bensoussan est surveillé et menacé en permanence. Et à lui on ne fait pas de cadeau.

Il a récemment dit des choses que Prasquier  et Jakubovicz, respectivement responsables du CRIF et de la Licra, avaient déjà pointées avant lui sur l’antisémitisme majoritairement musulman. Mais comme Prasquier et Jacubovicz font le sale boulot d’islamo-collabos en permanence, le CCIF ne les traîne pas devant les tribunaux, eux…

Le deuxième scandale est que le CCIF, avec toutes les casseroles que l’association et son sinistre porte-parole Marwan Muhammad traînent ne soit pas dissous et soit autorisé à se porter partie civile dans les tribunaux. Il fait quoi Cazeneuve ? Il traque Riposte laïque et son fondateur, on ne peut pas tout faire…

J’ose espérer que l’avocat de Georges Bensoussan fera remarquer que l’islamophobie n’est pas un délit, et que les propos d’islamophobes ne sont pas interdits par la loi. Ils sont seulement interdits par la charia que le CCIF veut nous imposer…

 Le controversé CCIF porte plainte contre Georges Bensoussan pour ‘propos islamophobes’

En cause des propos sur le rapport des musulmans à l’antisémitisme lors d’une émission animé par Alain Finkielkraut. Entre accusations d’islamophobie et instrumentalisation de celle-ci, le débat fait rage

 Le très controversé Comité contre l’islamophobie en France(CCIF) a porté plainte contre Georges Bensoussan pour incitation à la « discrimination, la haine ou la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine (…) en l’espèce la communauté musulmane ».

Le procès se tiendra le 25 janvier devant la 17e chambre du tribunal de grande instance (TGI) de Paris.

Résumons les faits. Le 10 octobre 2015, l’historien Georges Bensoussan (Les Territoires perdus de la République, Juifs en pays arabes, le grand déracinement…) invité par Alain Finkielkraut dans son émission Répliques sur France-Culture tient les propos suivants : « Aujourd’hui nous sommes en présence d’un autre peuple [les personnes de culture arabo-musulmane-Ndlr] au sein de la nation française, qui fait régresser un certain nombre de valeurs démocratiques qui nous ont portés. Il n’y aura pas d’intégration tant qu’on ne se sera pas débarrassé de cet antisémitisme atavique qui est tu, comme un secret ».

Il ajoutera : « Il se trouve qu’un sociologue algérien, Smaïn Laacher, d’un très grand courage, vient de dire dans le film qui passera sur France 3 : c’est une honte que de maintenir ce tabou, à savoir que dans les familles arabes, en France, et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme, on le tète avec le lait de la mère ». 

Affirmation qui poussera Alain Finkielkraut à demander à l’historien s’il n’y avait pas, dans ses propos, un risque « d’essentialisation », et l’historien Patrick Weil, autre invité de l’émission, a déclaré « ces propos [honteux] qui condamnent 4 millions de nos concitoyens ». 

Alain Finkielkraut apporte par ailleurs son soutien à Bensoussan à qui l’on ‘fait un faux procès ».

Une première tribune demandera au Conseil supérieur de l’audiovisuel de condamner ces propos.

Depuis les soutiens de l’historien le défendent arguant que de nombreux intellectuels musulmans (Boualem Sansal, Kamel Daoud, Fethi Benslama et Riad Sattouf) décrivent la même réalité sans faire l’objet de poursuite. 

L’auteur algérien cité par Bensoussan dans Répliques, qui dans un premier temps a porté plainte contre lui, avant que de retirer cette plainte, affirme pourtant dans le documentaire diffusé sur France 3 : « cet antisémitisme(…) est dans l’espace domestique et il est quasi naturellement déposé sur la langue, déposé dans la langue. Une des insultes des parents à leurs enfants quand ils veulent les réprimander, il suffit de les traiter de juif. Mais ça, toutes les familles arabes le savent ».

Depuis la plainte du CCIF, le débat se cristallise entre les soutiens du CCIF, qui dénoncent l’islamophobie, ceux qui critiquent seulement la généralisation d’un phénomène pourtant bien réel, et ceux de Bensoussan. Pour ces derniers, l’historien n’est que la dernière victime du « CCIF et consorts » dont le but « est d’asphyxier et réduire au silence ses détracteurs ».

http://fr.timesofisrael.com/le-controverse-ccif-porte-plainte-contre-georges-bensoussan-pour-propos-islamophobes/

 208 total views,  2 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. OUI la remigration, il faut se débarrasser de cette engeance !
    Répugnant ce qui se passe dans les cours de récréation, sous les yeux des surveillants et des professeurs de gôche ……

  2. Louis je vous confirme votre écrit : La remigration n’est pas souvent évoquée, mais il faudra en passer par là, sans quoi le problème ne sera que repoussé.
    C ‘est ce que j’avais écrit depuis belle Lurette et le fait savoir aux gens qui n’y pense pas beaucoup et pourtant c’est et ça sera la seule solution dont il faut la préparer actuellement et je pense que certains en haut sont de cette avis !
    pour ce qui est de : avec son arme, les mots me manquent devant tant de criminelle incompétence.
    Les fautifs sont tout ces Dirigeants qui sont des traîtres à notre culture et pays et laisse express faire par intérêt financier et avidité du pouvoir voilà la vrai vérité .Bonne journée a vous Louis .Roland L’Alsacien .

  3. Chèr(e)s Patriotes la solution vous la connaissez tous et celle-ci est : sortir de l’Europe refermer toute nos frontières et finaliser la RE-MIGRATION ..

    • La remigration n’est pas souvent évoquée, mais il faudra en passer par là, sans quoi le problème ne sera que repoussé.
      A propos de frontières, quand je pense que le tueur de Berlin a traversé la frontière belge, puis la frontière française, puis la frontière italienne…avec son arme, les mots me manquent devant tant de criminelle incompétence.

  4. il y’a une quinzaine d’années élie Chourakis acteur et réalisateur, avais fais un bon reportage sur l’anti sémitisme et le racisme anti blanc dans les cités  »française », je crois que le titre du reportage ce nommé les nouveau anti sémite ( si vous le retrouvés sur le net,a voir). depuis les médias et les journaux ont exclus le courageux élie Chouraki ,on ne le vois plus nul part ! quant au très bon livre: les territoires perdues de la république, a étais réédité .

  5. Aux armes ???? bientôt peut-être
    Merci pour ce texte Christine ….
    Je ne sais plus quoi dire pour exprimer ma révolte …:-)

    • « Je ne sais plus quoi dire pour exprimer ma révolte »:
      Moi non plus: Chaque jour qui passe dépasse en horreur le jour précédent.
      Les motifs sont désormais quotidiens, qui devraient susciter une réaction de masse des politiques et de la population, une nette et franche remise en question des « intellectuels de gauche » et des médias.
      C’est tout l’inverse qui se passe: On donne raison aux fossoyeurs de la république, on en applaudit les bourreaux en justifiant leurs actes.
      2017: Marine, et le plus vite possible, sinon, tout cela va très mal finir.
      Tant pis, ou tant mieux..

  6. A voir absolument, un témoignage validant le propos de Georges Bensoussan :

    • merci Pikachu je trouve que ce n’est pas clair, au contraire, et que les rapports de Sterone et Soral ne sont pas clairs…

      • D’accord avec vous sur le rpport Sterone/Soral, il lui témoigne un respect indû, ceci dit le passage en question concernant le rapport des algériens aux palestiniens est très parlant. Ils se rejouissent des morts palestiniens, selon Stérone, parce qu’ils ont alors toute lattitude pour cracher leur antisémitisme. Un mort palestinien leur fait leur journée.
        Mentalite hyper negative qui ne vit qu’au travers du ressentiment.

  7. « … les propos d’islamophobes ne sont pas interdits par la loi. Ils sont seulement interdits par la charia que le CCIF veut nous imposer. »
    C’est on ne peut mieux résumé !
    Se laissent convaincre par ce nouveau dogme et, il faut le souligner, son corollaire la terreur intellectuelle et assassine, les moralisateurs en mal de pensée profonde, les oublieux, les ingrats, les idéalistes de pacotille… et j’en passe, tant les profiteurs de l’instant où du court terme et de leur ego, les renégats sont légion. J’enrage pour tant de braves gens manipulés, matraqués et qui ne lisent pas (je n’ai pas ecrit « survolent ») RR pour trouver de quoi se forger autrement son opinion sans se départir de ses convictions propres.

  8. faut vite avertir peillon et les membres du crif de l’uejf… et Tubiana et j’en passe; car ils ne doivent pas le savoir.

  9. seuls ceux qui ont vécu parmi les musulmans duMaghreb peuvent en parler et a partir de références issues d’ un « vécu »
    je peux par exemple vous affirmer, parmi des dizaines d’autres exemples insultants ,que le fait de prononcer entre arabes, le mot « Yahoudi » (juif) est immédiatement suivi de l’ expréssion arabe « Hachèk », littéralement « Dieu t’ en préserve »
    c’est une culture….que les petits musulmans avalent dés leur plus jeune âge avec cette « judéophobie » haineuse
    le chrétien , vient en deuxième place sur cet étalonnage, il est le « Guouri »..?
    mot venant de « curé » et déformé en Guouri
    faut dire que chez eux est trés répandue la croyance que la Paix universelle ne pourra éclore que lorsque tous les Juifs auront été éliminés
    je ne sais plus si c’est coranique ou hadithique
    mais ça vaut son pesant de loukoum :
    « ce jour la les rochers et les arbres parleront et ils diront: « Ô Musulman, un Juif se cache derrière moi, viens et tue le… »
    sympa non ??
    et je peux vous affirmer que ça n’ a pas changé d’ un iota

  10. Il n’y a pas que les arabes qui haïssent les juifs.
    La diaspora kabyle en France pense exactement la même chose que ses colonisateurs arabes.

    • C vrai bcp de Kabyles soutiennent Israel ,,,,,, on le voit dans nos echanges avc eux ,,,,, mais bon y en a quand meme qui nous detestent meme si ils sont plus Maltraites par leurs freres ,,,,c la triste realite

  11. on a le droit d’etre cathophobe voire laicophobe mais pas islamophobe!!!!!!!!!!
    je crie à la discrimination.

Les commentaires sont fermés.