L'Australie nous montre le chemin : les clandestins interdits de séjour à vie !

Le gouvernement australien veut interdire les immigrés clandestins de séjour à vie

« Un message absolu, inflexible et sans équivoque » : c’est ainsi que Malcolm Turnbull, le premier ministre australien, a présenté dimanche 20 octobre un nouveau projet de loi durcissant encore davantage la politique d’immigration de son pays – l’une des plus sévères au monde. Le gouvernement australien compte en effet interdire de séjour à vie les réfugiés qui tentent de débarquer clandestinement sur ses côtes.

Malcolm Turnbull a expliqué qu’il comptait soumettre au plus vite au Parlement ce projet de loi, qui aurait un effet rétroactif, et s’appliquerait ainsi aux centaines de migrants relégués depuis des années par l’Australie dans des camps de détention offshore. Selon ce texte, les personnes ayant tenté illégalement d’entrer en Australie ne pourront jamais prétendre à un visa, qu’il soit de tourisme ou d’affaires.

« C’est un combat entre les Australiens, représentés par son gouvernement, et les gangs criminels de trafiquants humains », a affirmé le premier ministre lors d’une conférence de presse avec son ministre de l’immigration, Peter Dutton. « Personne ne doit sous-estimer l’ampleur de la menace de ces trafiquants qui sont les pires criminels que l’on puisse imaginer et qui gèrent un business de plusieurs milliards de dollars. »

« Désespoir absolu »

Au nom de la lutte contre les gangs de passeurs et de la nécessité de dissuader les migrants tentant la périlleuse traversée vers l’Australie, Canberra mène depuis des années une politique très dure vis-à-vis des migrants et repousse systématiquement les bateaux tentant de gagner illégalement ses côtes.

Les migrants qui y parviennent sont relégués pour des durées indéterminées dans des camps de rétention sur l’île de Manus, en Papouasie – Nouvelle-Guinée, sur la minuscule île du Pacifique de Nauru, ou sur l’île Christmas, dans l’océan Indien, le temps que leur demande d’asile soit instruite. Même si leur requête est jugée fondée, ils ne sont pas autorisés à s’installer sur le sol australien. Ils ont le choix entre les îles, un pays tiers ou rentrer dans leur pays.

Les organisations de défense des droits de l’homme ont multiplié les rapports pour dénoncer les conditions de détention dans ces camps, et le « désespoir absolu » de ses occupants, selon Amnesty International.
 http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/10/30/le-gouvernement-australien-veut-interdire-les-immigres-clandestins-de-sejour-a-vie_5022626_3216.html#AyW7SXRvuBpgXkuB.99

 167 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. attention c’est comme au Canada. l’Australie a aussi ses pro_migrants qui interviennent régulièrement et ça prend de l’ampleur.

  2. Il faut ouvrir les yeux.L´Australie est totalement liee aux Etats-Unis et la
    Grande Bretagne et elle appartient a ce Nouvel Ordre Mondial.Dans certains
    aspects,elle est tres en avance.Aujourd´hui,un nombre considerable
    d´australiens a ete implante par la fameuse puce RFIT et la restriction de l´argent liquide est dans un etat tres avancee.L´esclavage general des masses est en marche et l´Australie est tres en pointe.

  3. Je trouve fort intéressante l’idée d’installer les clandestins sur une île, le temps que leur dossier soit examiné.

    • excellente idée le coup de l’île loin de tout !!!
      on devrait en faire autant.
      Mais ce que je préfère encore, c’est rétablir le bagne de la Guyane ( de la vieille Taupe-à-rats).

  4. Il y a 15 ans, j’ai demandé un visa pour 1 an à l’Australie…
    Je devais être jeune fille au pair pour 2 enfants français dans une famille devenue citoyenne australienne…
    Ma demande a été rejetée au motif que, selon eux, je deviendrai une clandestine une fois mon visa expiré…….

  5. « Les organisations de défense des droits de l’homme ont multiplié les rapports pour dénoncer les conditions de détention dans ces camps, et le « désespoir absolu » de ses occupants, selon Amnesty International. »
    touts ces organismes parasites sont la plaie du monde occidental qu’ils détruisent à grande échelle….

  6. Chez nous les politiques ne risquent pas de tenir de tels propos , ils composent , ils tergiversent , prennent des pincettes car ils sont englués dans un système d’intérêts électoraux communautaires sinon ce serait simple ….demi tour au pas de course ou c’est la trique !!!!!

  7. Voilà au moins un texte dissuasif et efficace. Toutefois, il y aura toujours des cas limites avec ceux qui se sauvent pour éviter d’être assassinés (par exemple les homosexuels d’Iran et des autres pays pratiquant des crimes à la mode hitlérienne ou communiste).

  8. Et bien que ceux de Amnesty International n’ont qu’ à en prendre chez eux des clandestins, c’est toujours plus facile derrière son bureau de discuter.
    Ce Président a raison, aider, oui, mais selon les possibilité du pays, et pas en jetant les gens du pays dans la misère comme chez nous pour donner à d’autres et faire respecter les gens du pays par les clandestins, cela s’appel le respect.
    Et pour les clandestins, une fois qu’ ils ont ce qu’il faut, le temps nécessaire avec une carte de séjour, retour au pays, pour donner la chance à d’autres.

    • Bonjour , en sachant qu’Amnesty International est financée par le vieux débris sénile soros entre autre .

  9. Enfin un discours d’homme qui en a. C’est pas notre gouvernement de vendu qui tiendrait ce genre de discours. Mr Malcolm Turnbull est un vrai ministre, lui, pas comme notre traître de walls. Putain si on pouvait changer de ministre contre un Malcolm Turnbull.

Les commentaires sont fermés.