Non, les envahisseurs actuels n’ont rien à voir avec mes grands-parents réfugiés espagnols.


Non, les envahisseurs actuels n’ont rien à voir avec mes grands-parents réfugiés espagnols.

Je suis Occitan et je ne veux pas voir mon pays envahi par ces hordes barbares.

Il faudrait créer des associations pour sensibiliser les gens d’Occitanie et faire des débats sur ce que pèse l’immigration sur nos identités et nos sociétés.

Il ne peut y avoir de sociétés progressistes avec des gens venus de pays qui n’ont jamais connu de révolutions progressistes.

Les migrants, tout comme la pluparts des fils et petits-fils d’immigrés garderont leur culture sexiste, homophobe et raciste qu’est l’islam.

Quand je vois des cons comme « Libération » ou « Le Monde » qui les comparent aux vrais réfugiés espagnols de 36, je fais des bonds !

Je suis petit fils de réfugiés galiciens communistes :

1)Les réfugiés espagnols de 36 étaient de culture chrétienne et de civilisation européenne.

2)Ils étaient pour la pluparts progressistes ou ouvriers.

3)Leurs enfants et arrière-petits-enfants sont français car de même culture et continent (je ne me sens pas le moins du monde espagnol).

Je suis Occitan et Français et Breton de cœur.

Alors que la majorité des monstres qui arrivent de l’autre coté de la Méditerranée viennent avec des intentions de conquêtes, avec la cinquième colonne des fils et petit-fils d’immigrés qui n’attendent que ça.

Il faut à tout prix que tous, et pas seulement le FN, je dis bien tous que vous soyez de gauche ou d’ultra-gauche, de droite ou d’ultra-droite, résistiez même séparément mais résistiez.

On est en train de vivre un moment dramatique de l’histoire de l’Europe et de l’humanité.

En Occitanie et en Bretagne beaucoup de mouvement sont bêtement antiracistes.

Mais ils ne voient pas qu’ils servent la soupe à des fascistes et des rétrogrades de la pire sorte.

L’islam est de la même veine que le nazisme.

Amis anti fascistes de nos régions, vous vous devez de lutter contre cette invasion islamiste organisée par les élites du capital.

Viva communista !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




35 thoughts on “Non, les envahisseurs actuels n’ont rien à voir avec mes grands-parents réfugiés espagnols.

  1. AvatarPUGNACITÉ

    Mon arrière grand père était Italien qui avait fui Mussolini.Italien ,il avait toujours dit ne pas se mêler de la politique Française.
    En effet ,il avait été accueilli et avaitt trouvé normal de s’assimiler tout en restant discret voire en retrait.

  2. Avatarpirlouit

    des amis espagnols de 36 j’en ai bien connu dans mon enfance ils étais les parents de mes amis de vacances que de bons moments.tous ont fait des études.arrivés en 36 en haute-garonne en 10 ans la maison fut construite et les enfants sont nés….pas 15 ou 20. 3 éduqués dans l’esprit de la république.ils sont tous dans mes albums de photos.

  3. Claude LaurentClaude Laurent

    Le 17 décembre 2008, Sarkozy soutenait l’idée du METISSAGE OBLIGATOIRE.
    Je suis d’accord avec lui, des Français se sont métissés avec des belges, Espagnols, Italiens, Portugais et autres européens et ça s’est bien passé …. je vous laisse la suite de ma pensée!

    1. AvatarXtemps

      Les immigrés de 36 n’a rien voir avec le métissage, le métissage c’est les mélanges des races, pas des cultures, çà c’est le brassage des cultures.
      Le métissage vient d’une doctrine du métissage, qui est raciste, car il porte atteinte contre toutes les races de la planète, et les remplacer par des métisses.
      Je dis pas métisse, pour ne pas tomber dans leurs travers racistes, je dis mulâtre.
      En 36 c’était des gens de la même civilisation judéo chrétienne, de culture assez proche, avec peu de différence, avec la plupart du temps, nous avons eu des bons moments, et surtout nous étions encore respectés chez nous.
      Le mélange des cultures, des traditions et des races, étaient déjà une vision et une volonté des pouvoirs en place en 36, et l’immigration avait été fait en douce, en commençant par les européens, pour avoir le reste que nous savons aujourd’hui, et donc normalisé l’immigration, et donc la pauvreté avait été volontaire déjà à ces époques là, pour faire immigrer les européens, pour franchir le pas sur les extra européens que avons aujourd’hui.
      Et c’est toujours les pouvoirs en place qui impose de force encore aujourd’hui, comme ils ont toujours imposé.
      C’est pas le faite de recevoir ou pas des immigrés, c’est le faite d’imposer par le pouvoir en place, sans référendum, et çà c’est un comportement totalitaire Fasciste, qui vont toujours dans les excès.
      Et nous n’avons pas à recevoir toute la misère du monde chez nous.
      Et en 36 les dictatures nazis et les fascistes étaient déjà là.
      Même si nous avions pas eu des problèmes avec les musulmans, ils n’ont pas le droit d’imposer une immigration forcé en démocratie, sans référendum.
      Ces escrocs aux pouvoirs n’arrêtent pas de se détourner et de manipuler les peuples européens de leurs droits pour imposer leur dictature et leurs caprices du moment.
      Donc attention aux mots que vous utilisez, ces escrocs les récupèrent très vite pour leurs excuses bidons.
      Les mots font partie de la résistance contre les escrocs qui nous manipulent.
      Et si nous avons des graves problèmes aujourd’hui, c’est en commençant par les mots pervertis, et les manipulations des gens de la part des escrocs qui nous dirigent.
      Le racisme, la xénophobie, l’Islamophobie et autres raccourcis, ne sont que des escroqueries malhonnêtes et manipulations, qui n’existent pas en démocratie, ils remplacent le référendum pour faire taire et bâillonner les peuples européens.
      Nous devons nous prendre en main et d’arrêter de donner les clés de nos libertés à d’autres, et de repartir avec des nouvelles bases saines d’une vraie démocratie, qui rend les peuples européens souverains de leurs avenir et libres des dictatures en places.
      Aujourd’hui, nous ne pouvons plus parler d’immigration, mais de colonisation forcé par le bas, qui va forcément vers un conflit certain, si rien est fait pour l’arrêter.
      Il y a eu des tas de pays dans le passé, qui avaient eu droit à l’indépendance sans se faire traiter de raciste, et bien nous aussi, non à la dictature Multicolonial et vive l’indépendance.

  4. AvatarDésespoir 50

    Pour reconquérir l’Occitanie il faut déjà éliminer la peste qui la contamine et cette peste c’est tous ces journaux de la propagande gauchiste sous contrôle d’un certain baylet et madame sinistre ministre du président 96% de matière grasse et 4% de vide.

  5. Avatarpatriote

    Jolly Rodgers vous avez entièrement raison , mon père était italien et il est venu après guerre pour travailler et vivre comme tout le monde et non pas pour imposer sa loi , ceux qui font un parallèle avec l’envahissement islamique que nous vivons aujourd’hui sont soit aveugles ou complètement benêts …ils ont intérêt a se réveiller ……ET VITE !!!! y a plus de temps a perdre !!!!!

    1. AvatarjJacquot

      Italiens Espagnols,Portugais….Tous intégrés et bienvenus!Nos racines sont communes!Ces barbares veulent nous déloger hélas la guerre civile approche!Surement avant Nöel!

  6. TEMPLIERTEMPLIER

    j adore votre article JOLLY RODGERS….
    et vous avez raison d évoquer CES MONSTRES qui déferlent sur nous…
    on vient de me dire au téléphonne que parait il a la télévision,le slogan FRATERNITE apparaît sur certaines chaines.
    la propagande gouvernementale fonctionne a plein régime pour l acceuil de ces indésirables…
    TROP…C EST TROP….
    QUAND EST CE QU ON AURA UN VERITABLE CHEF POUR ARRETER TOUT CA BORDEL….
    NOTRE PERE QUI EST AUX CIEUX
    DONNEZ NOUS LES MOYENS
    D EXPULSER SI IL LE FAUT PAR LES ARMES
    TOUS CES ETRANGERS MUSULMANS…
    NOTRE PERE QUI EST AU CIEUX
    DE BONNE GRACE JE VOUS DEMANDE
    DE NOUS ENVOYER L ESPRIT DE CHARLES MARTEL
    MAIS AUSSI DE CES NOBLES CHEVALIERS
    POUE EJECTER DES TERRES D EUROPE
    C ETTE SECTE SATANNIQUE APPELE ISLAM ET SES ADEPTES
    ENVOYER NOUS SVP DES HOMMES DIGNES DE CE NOM
    NOUS AVONS BESOIN D AIDE
    NOUS EN AVONS MEME TERRIBLEMENT BESOIN
    QUE CETTE VOLONTE SOIT FAITE ET APPLIQUE
    AMEN

    1. Avatarjolly rodgers

      je n’ai plus la télévision , car c’est devenue un organe de propagande pro islam , et les programmes ça fais peur tellement ils sont vides . a l’époque on avaient que trois chaines et des films et émissions de qualités. j’aime beaucoup vos articles et commentaires aussi , de plus j’aime beaucoup l’ordre des templier 🙂

  7. kitty.kitty.

    Non, ces envahisseurs ne sont pas des réfugiés, les réfugiés de la guerre d’Espagne n’étaient pas des hommes en âge de se battre, mais bien des femmes et des enfants vus dans le documentaire 🙁 la tragédie des Brigades Internationales ) la guerre d’Espagne : les femmes et enfants évacués par la mer , il n’y avait aucun homme et j’ai vu beaucoup d’enfants un peu plus grands qui
    restaient pour aider à creuser les tranchées . Des enfants, même pas des Ados
    qui creusaient des tranchées !!!!!! Et les bombes visaient les foules sur les routes, des convois entiers de femmes, vieillards, enfants. Alors que ces journaleux arrêtent leurs mensonges, qu’ils regardent les photos des guerres
    passées pour voir de vrais réfugiés.

  8. Avatarbutterworth

    voir site CIVILWARINEUROPE article sur la reine du danemark et sa vision de l immigration VIVRE ICI NE FAIT PAS DE VOUS L UN DES NOTRES IL FAUT DEVENIR DANOIS LOIS ET COUTUMES A RESPECTER TENDANCE EUROPEENNE SAUF FRANCE

  9. AvatarJ

    Entièrement d’accord avec vous. Mes grands-parents étaient aussi des immigrés, venus du Piémont, juste après la 2nde guerre mondiale. Mon grand-père a même francisé son prénom en prenant la nationalité française.
    J’ai aussi connu un camarade au lycée dont la famille était originaire du Laos. Les deux derniers enfants, nés en France, ont eu des prénoms français, et les parents voyaient cela presque comme une obligation envers le pays qui les avait accueilli.
    Encore une fois, la réponse au problème tient en un mot : islam.

    1. AvatarSylvie D.

      Comme vous mes arrières -grands-parents sont venus du Piémont en 1914 mais pour émigrer d’abord aux USA puis en France en 1921 ou 22. Jamais posé de problèmes, au contraire. Ma grand-mère catholique ne jurait que par de Gaulle ! Comme vous dites le problème c’est la religion. De quelle ville est votre famille ? La mienne vient de Mattié et de Bussoleno.

  10. AvatarFallaci

    TEMPLIER,

    Bonsoir,

    Merci, vous m’avez bien fait rire avec votre prière inattendue

    Je me joins à votre appel,
    Que Dieu nous entende.

  11. AvatarBarrou

    je suis descendante de réfugiée, ces gens-là se sont battus pour la liberté, contre le franquisme, ils ont perdu frères et maris, enfants. Leur révolution a échoué mais je tiens à dire que sinon ils seraient restés chez eux, ils y travaillaient et élevaient leurs enfants sans souci. J’ai grandi dans l’image d’une France merveilleuse que nous respections au-delà de tout parce-qu’il n’y avait aucune différence entre la vie en Espagne et la vie en France! Le travail, le respect, l’honnêteté et le courage. Ma grand-mère lisait Tolstoï en français, la culture était notre valeur suprême…loin de la barbarie.

  12. SarisseSarisse

    Je suis à la lisière d’Euskadi et d’Occitanie tout en étant aussi de France,pour moi, ces « réfugiés  » sont des envahisseurs au même titre que ceux qui posant un pied sur la péninsule hispanique en 711 se retrouvèrent aux portes des Pyrénées dès 714 et furent repoussés par les aquitains, les gascons et les basques d’Eudes d’Aquitaine puis en juin 721 au portes de Toulouse : dix ans à peine avaient suffit!
    Ils n’ont rien en commun avec les réfugiés d’une guerre civile interne déclenchée dans un pays voisins.
    Les basques, occitans, corses ou bretons qui par mimétisme imbécile pourraient imaginer qu’ils peuvent s’identifier, par exemple à la cause palestinienne et par gauchisme sans-frontiériste avec ces « réfugiés  » dans une quelconque vision « révolutionnaire  » sont pires que des sots.
    La Ligue du Midi qui est d’essence occitane l’a parfaitement compris, que l’on soit simplement un patriote français ou un identitaire régionaliste ( à mon avis ce n’est pas incompatible, la Suisse agrège parfaitement les identités locales et régionales /cantonales et le patriotisme général comme les cités-états de la Grèce face à une invasion ), pour l’islam cela ne fait aucune différence et ce sont les mêmes qui se heurtèrent en 721 aux armées d’Eudes puis en 732 à celle de Charles Martel, le modus operandi de l’invasion à simplement changé.
    Le monstre totalitaire qui vient avec eux, est hostile a toutes nos identités qui, rappelons-le se sont construites et même aussi affrontées dans un espace européen qui nous est commun, à cetitre ceux qui sont d’Oc comme ceux qui sont d’Oïl dans la vieille histoire de ce pays, face à l’islam conquérant ont toujours été dans le même camp! Le comte de Toulouse, quand vinrent les premières croisades lui aussi ne s’y trompa pas quelques siècles après, pour défendre la civilisation qu’il défendait.

  13. SarisseSarisse

    pléonasme par distraction de ma part: »pour défendre la civilisation qu’il partageait avec d’autres ». Bien sûr.
    Différents nous le sommes et c’est richesse, comme les grecs, mais frères face à ceux qui veulent nous effacer de l’histoire, ceux là nous mettent d’accord.
    Il n’y a rien de commun avec ces « réfugiés  » et ceux qui arrivaient d’Espagne pour échapper au franquisme, ou plus simplement aux atrocités de la guerre, ils avaient des valeurs, des espérances, des illusions peut-être quant au meilleur choix de société, et des motifs qui n’étaient pas seulement économiques, ils furent d’ailleurs souvent bien mal accueillis par cette France du Front Populaire qui aurait dû être fraternelle et procéda à des internements aux antipodes de ce qu’on offre aux pseudo-réfugiés migrants.

  14. SarisseSarisse

    Le problème c’est l’islam:arméniens, grecs, italiens, espagnols et portugais , mais aussi dans les bassins miniers du Nord, polonais et belges, n’ont jamais posé de problèmes majeurs d’intégration, y compris, venus de bien plus loin les réfugiés de la péninsule indochinoise, vietnamiens, cambodgiens ou laotiens, ni même quelques malgaches…le problème n’était pas la langue ni la couleur de la peau mais bien la camisole de rejet des autres dont s’entourent les musulmans.
    L’afghan ou le tchétchène musulman à peau claire est le frère en religion du soudanais ou de l’érythréen musulman à peau noire, même si entre eux , dans les camps la cohabitation est souvent difficile, ils s’accordent pour rejetter ces non-musulmans naïfs qui les accueillent sans cracher sur leur aide.
    « Nous venons chez-vous, mais nous méprisons vos cultures et civilisations européennes  » voilà en substance ce qui fait la différence entre certaines catégories réfugiés.

  15. Avatarzipo

    Voila la vérité que l’on prone depuis toujours (voir De Gaulle) !Tous les immigrés d’ou qu’ils viennent dans le monde avec des religions différentes de la notre se sont intégrés sans problèmes a nos valeurs républicaines .
    SAUF les islamistes ;et pourquoi? Nos valeurs républicaines les dérangent car contraires au Coran et ils ne doivent respecter que le Coran surtout pas celles de Mécréants a qui Mahomet a promis une extermination totale !!
    C’est ainsi qu’ils renient notre éducation ,qu’ils nous imposent la viande Halal ,le Burkini etc !!
    Leur projet est simple s’intégrer , pourquoi donc!Leur but nous envahir et nous imposer leurs vérités et créer un califat en France ou nous devrons nous soumettre!Donc retourner 2000 ans en arrière .Mais nos élus n’ont pas compris le message ,l’Islam est un cancer pour notre civilisation ,et ils ne cessent pas d’octroyer la construction de Mosquées pour propager la religion encourageant le pillage ,le meurtre et notre fin!,
    Bienvenue chez les fous d’Allah!et remercions nos élus pour leur manque de discernement ,ça y est ils ont ouvert la porte a DAESH en France!
    Le sang ne vas pas tarder a couler !d’ailleurs c’est déja fait!!!

  16. AvatarSylvie

    Mon grand-père officieux et son frère Max ont quitté la région de Cracovie pour venir travailler dans la fourrure place Clichy à Paris. Ils ont effectué toutes les démarches pour aller en France auprès du consul de France. Cela s’est passé en 1920. Ils avaient tous les deux quinze ans et étaient jumeaux. Leurs parents firent des recommandations avant de partir. Respect envers le pays d’accueil. Travail sérieux et compétent.
    Ils étaient juifs ashkhénazes. En arrivant à la gare de l’Est, des membres de leurs familles sont venus les chercher.
    Ma grand-mère, une petite française née à Tunis en 1908, rencontra Willie Grubner lors d’un bal à Paris et voulait l’épouser, cependant, des membres de la famille juive parisienne s’y opposa. Ma grand-mère était catholique.
    Willy resta en relation avec ma grand-mère et elle eût deux enfants. Mon père (décédé en 2004) et ma tante qui vit toujours en Bretagne, à Saint-Nazaire;
    Willy préféra travailler dans la fourrure à Paris aidé de son frère Max. Il demeura tout le temps sérieux et honnête dans son travail, eût des clients… Tout se passa bien, à l’exception de la guerre qui se déclencha en 1939. Les Allemands occupent la France en 1940 et Willy et Max décident de rester dans la capitale. Seulement, les lois antijuives du gouvernement de Vichy sont mises en application et le 17 juillet 1942, la rafle du Vel d’Hiv a lieu. Max est arrêté ainsi que son frère par la police française et emmenés à Beaune-la-Rolande. Willy s’échappe et se réfugie à Limoges chez des porcelainiers catholiques. Son frère, Max part à Auschwitz où il y mourra du typhus en 1945.
    Willy a survécu à la guerre et a repris son travail. Il s’est marié avec une Française catholique.
    Willy est devenu Français à sa demande en 1952. Il est mort à Paris le 9 novembre 1970. Willy Grubner était depuis sa jeunesse un conservateur proche de la droite.

  17. SarisseSarisse

    Encore un procès en vue, cette fois-ci pour une femme médecin de l’Isère qui s’est fait piéger comme le patron du « Cénacle  » par une belphégor équipée d’une caméra cachée.
    Condamnée à un mois d’interdiction d’exercer avec sursis.
    Je viens de tomber sur cette brève.

  18. AvatarChistian jour

    Oui rien à voir, les émigrés Italien, Espagnol ou Portugais n’on rien à voir avec cette invasion d’aujourd’hui. Ils avaient de l’honneur et étaient travailleur, rien à voir avec les parasites qui arrivent aujourd’hui, sans honneur et près à nous faire la guerre pour prendre notre pays pour y propager leurs secte satanique.

  19. AvatarSylvie D.

    Voilà ce que pense Carla Bruni de nous Français : « Le vieux sang pourri » des Français 27/10/2016 sur fdesouche
    Extraits du livre « La Cause du peuple » de Patrick Buisson

    A propos d’une discussion évoquant le film « bienvenue chez les Ch’tis », Carla Bruni lâche, selon Patrick Buisson : « heureusement qu’ils ont dans le coeur le soleil qu’ils n’ont pas dehors ». Ce dernier raconte ensuite : « habituée à être le centre du motif, l’épouse du président crut devoir enrichir sa contribution au débat : si les Français en général manifestaient une déplorable et fâcheuse tendance à l’entre-soi et au repliement frileux, c’était le huis clos de l’endogamie qu’il fallait, d’après elle, incriminer, ce « vieux sang pourri » qui ne se renouvelait pas et, pis encore, refusait de se renouveler. La régénération viendrait de l’apport de sang neuf des populations immigrées, évidence dont il ne fallait pas douter et que l’on devait acclimater, à toute force, dans la tête du retardé global qu’était le prolétaire hexagonal. »

    Après cette sortie imbécile, on comprend mieux que Sarkozy voulait nous obliger à nous métisser …..

  20. AvatarMata Hari

    Mon grand-père était lui aussi originaire de Galice. Il est arrivé en France, a épousé une française (d’origine espagnole) et a eu 6 enfants. Il n’a donné que des prénoms français à ses enfants et refusait de parler espagnol à la maison. Strictement rien à voir avec les immigrés nord africains qui, même après 3 générations, continuent, pour la plupart, à vivre comme au « bled ».

  21. AvatarLaurent

    Quand j’étais gamin, dans mon sud ouest natal, nombre de mes copains étaient d’origine espagnole, vu que les républicains avaient du fuir à travers les Pyrénées pour sauver leurs vies.
    Toutes ces familles se sont intégrées, jamais de problème, en tout cas pas plus que les français de souche.
    Idem lorsque mon oncle est arrivé d’Italie à la fin de la guerre(les italiens n’étaient pas très aimés, même si lui était antifasciste comme beaucoup d’entre eux (Nb rien à voir avec les « antifas », eux sont les SA du gouvernement)).
    Bref. Tout ça pour dire comme tous les autres- commentateurs, que ces gens n’ont rien à voir avec les clandestins haineux que nous imposent ce gouvernement de collabos…

  22. Avatarpatito

    bien sur qu’il n’y a aucun rapport avec les républicains qui ont été obligé de fuir l’Espagne franquiste souvent pour avoir porté les armes
    ceux que les médias nomment  » migrants  » sont de jeunes hommes en parfaite santé qui , au contraire , refusent de se battre pour leur pays ou leurs familles

    pour moi ce sont des déserteurs et pour ma part je n’utilise jamais le terme migrant pour parler d’eux et je souhaite que l’on fasse de même ici

Comments are closed.