Par définition un islamiste est un adepte de l’islam, un musulman

Publié le 3 septembre 2016 - par - 19 commentaires

A propos de remarques sur le terme « islamisme » utilisé dans la citation du verset 16 de la sourate 48, dans l’article

http://resistancerepublicaine.com/2016/08/29/la-conquete-et-la-colonisation-musulmane-le-nouveau-cataclysme-qui-nous-menace/

La traduction du Coran dont je dispose est celle faite par  Albert Kasimirski au milieu du XIXème siècle. A cette époque on ne s’intéressait pas beaucoup en France au contenu du Coran. On ne cherchait pas surtout à édulcorer le plus possible les passages le rendant incompatible avec la démocratie, la République et les droits de l’homme et du citoyen, ce qui est le cas aujourd’hui.

Donc j’ai raisonnablement confiance dans cette traduction par ailleurs présentée par Mohamed Arkoun dans la collection GF Flammarion.

 Dans le verset cité dans l’article, Kasimirski emploie le mot « islamisme » tout simplement parce que ce terme sert à désigner l’islam,  la religion musulmane, comme catholicisme se rapporte à la religion chrétienne catholique, ou protestantisme à la religion protestante, ou bouddhisme, ou taoïsme. Un taoïste est « un adepte du taoïsme » et non pas un adepte d’une dérive, ou pire, du vrai taoïsme. De la même manière un islamiste est par définition un adepte de l’islamisme, de l’islam.

Le Larousse encyclopédique édition de 1962 par exemple donne bien la définition :« islamisme : synonyme de Islam ».

Ce n’est que depuis quelques années, depuis que des attentats meurtriers notamment celui du 11 septembre 2001, perpétrés par des musulmans fanatiques, que le terme « islamisme » a été investi par les activistes musulmans gênés dans leur entreprise d’islamisation des populations notamment européennes par l’ image repoussante de la réalité de la violence islamique et travesti dans le sens de «  contraire à l’islam ». Mais investi et travesti aussi par le monde politico-médiatique pour la même raison. On observera que les uns et les autres sont parvenus à leur fin puisque y compris islamo-lucides nous avons intégré cette définition fallacieuse de « islamisme ». Et il est vrai que pour contourner ce piège nous sommes amenés à le rayer de notre vocabulaire pour n’utiliser que le terme « islam ».

Cela dit je pense que l’on pourrait rompre avec cette attitude de soumission en fait à cette exigence  des activistes musulmans relayée et imposée par la sphère politico-médiatique et la « pensance » autorisée, et donc utiliser « islamisme » et islamiste dans leur sens immédiat. Un musulman étant un islamiste par définition, un adepte de l’islamisme, de l’islam.

Print Friendly, PDF & Email

19 réponses à “Par définition un islamiste est un adepte de l’islam, un musulman”

  1. Selon le titre : Par définition un islamiste est un adepte de l’islam, un musulman
    donc tout les 20 millions de musulmans vivant en France sont en réalité des islamistes !!!

  2. Avatar Annisze dit :

    On ne nous a pas appris tout ça à l’école.
    Je diffuse

  3. Avatar patriote dit :

    Aujourd’hui un chat ne s’appelle plus un chat ! l’emploi d’euphémismes est devenu une règle …

  4. Avatar Bernard Trefcon dit :

    Il faut faire une differenciation.
    Tous les musulmans ne sont pas des terroristes mais tous les terroristes se
    reclamment de l´islam.
    Ce que l´on peut deplorer,est ce qu´une grande partie des musulmans,qui vivent parmi nous restent etrangement mues en ce qui concerne les attentats.Ils doivent imperativement prendre parti.
    A toute Resistance,il faut un chant,qui uni et je propose a ce sujet un ancien
    chant breton:
    La blanche hermine.
    je repete. La blanche hermine,
    Sur youtube,les eleves de l´Ecole Speciale Militaire de Saint-Cyr en font une tres belle interpretation.

  5. Avatar Celtillos dit :

    combien de musulmans sont soit des terroristes, soit des soutiens aux terroristes ?
    il suffit pour s’en rendre compte de voir dans les cités les foules en liesse lors des attentats et prises d’otages,

  6. Avatar Christian jour dit :

    Je l’ai toujours dit que ceux qui sont musulman sont des islamistes puisqu’ils lisent le même torche cul.

  7. Avatar severic2009 dit :

    ils sont et resteront « MUSULMANS »ne seront »JAMAIS LAÏQUES »en opposition « TOTALE » avec leur »CORAN »,et seront encore moins »FRANÇAIS JUDEO-CHRÉTIEN »109 versets prônent notre extermination,et femmes et bien leurs,20 millions de musulmans en FRANCE et 100 millions en EUROPE,tous potentiellement « DJIHADISTES »1/3 de la population EUROPÉENNE, »SI NOUS NE TUONS PAS L’ISLAM,C’EST L’ISLAM QUI NOUS TUERA »..!!

  8. Avatar Renoir dit :

    En effet, l’islamisme est la doctrine (et les comportements qui vont avec) qui est tirée de l’islam, comme le protestantisme est la doctrine des Protestants, etc.
    Et c’est là que ça devient intéressant: quand vous dites « catholicisme, protestantisme, bouddhisme, judaïsme », vous faites référence à des idéologies neutres, calmes et apaisées, à des religions au sens premier du terme (« relier »), mais quand vous prononcez le mot « islamisme » alors vous avez immanquablement une connotation de violence, de meurtres, d’extrémisme, etc.
    N’est-ce pas la preuve par la linguistique que le mot radical, « islam », ne peut pas être comparé à des mots comme « catholique, protestant, bouddhiste, juif », etc. ?
    Autrement dit, n’est-ce pas la preuve que l’islam N’EST PAS UNE RELIGION, mais une secte sanguinaire ?

  9. Avatar J dit :

    Les « hautes » sphères politiques ont tout intérêt de jouer sur les mots puisque ça marche : combien de Français vous diront que les attentats ne sont pas le fait des musulmans mais des islamistes ? Or, de quelle religion se déclament les musulmans ? N’est-ce pas l’islam ? Donc les musulmans sont des islamistes. De même que les catholiques sont des christianistes, tout comme les protestants, les luthériens, les calvinistes, etc… Puisqu’ils font partie du Christianisme. Tout comme les Bouddhistes sont adeptes du Bouddhisme. Tout comme les Athées prônent l’Athéisme. Comme on dit, y a pas à tortiller du cul pour chier droit.

  10. Avatar Dorylée dit :

    Lorsque les  » femmes libérées choisissent de se voiler  » et bientôt de se museler, tout le monde est d’accord : la bâche hideuse dont elles se couvrent se nomme voile ISLAMIQUE. De même, la charia, tous acquiècent, est la loi ISLAMIQUE. Et lorsque que ces doux apôtres nous assassinent, il s’agit là encore de terrorisme ISLAMIQUE. Il n’y a pas de musulman, coranique (ta mère) ou mahométan ; seulement islamique.
    Les pisse-copies aux ordres ont bien essayé de nous embrouiller. Au début étaient le musulman et le musulman intégriste. Puis nous avons eu le musulman intégriste modéré (!) et le musulman intégriste extrémiste. Sont arrivés ensuite deux variantes du musulman intégriste extrémiste : l’islamiste modéré à ne pas confondre avec l’islamiste extrémiste, la différence résidant dans la taille des pierres utilisées lors des lapidations. Nous y perdons notre latin à défaut de perdre la tête mais l’un n’empêche pas l’autre.Et il est vrai que les victimes de tous ces aimables croyants n’ont pas eu le temps, lorsqu’on les a coupés en deux, écrasés ou révolverisés, d’apprécier les subtiles nuances journalistiques déterminant toutes ces catégories, d’autant qu’elles puisent toutes leur inspiration à la même source : le coran.

  11. Avatar clovis dit :

    les musulmans prétenduement « modérés » ne sont que des islamistes extrêmement patients et sur d’eux mêmes.

    Tout comme il n’existe pas de nazisme et de bolchevisme « modéré », il n’existe pas non plus d’islam « modéré », car malgré les apparences trompeuses, l’islam n’est pas une « religion » mais bel et bien un impérialisme arabe recouvert d’un « voile religieux ».

    Historiquement parlant, l’islam prétenduement « modéré » n’est qu’une salle d’attente avant la terreur islamiste.

  12. Jean Lafitte Jean Lafitte dit :

    Pas plus tard qu’hier, gêné par le « n’importe-quoi » actuel sur le sujet, je cherchais l’histoire du mot « islamisme » en français. Le très officiel C.N.R.T.L., qui relève du C.N.R.S., m’ a aussitôt donné 1697 comme première attestation du mot en français : synonyme de Islam, qui est plutôt le nom dont usent les Musulmans eux-mêmes :

    http://www.cnrtl.fr/definition/ISLAM

    Donc bravo M. Theron pour cette judicieuse mise au point.

    Et en complément, j’adresse à notre chère Présidente Christine, en un .pdf qu’elle pourra mettre sur le site, les deux articles du document de 1697 sur l’Eslam et l’Islamisme ; je les ai soigneusement recopiés hier après-midi, dans l’orthographe d’origine de la fin du XVIIe s. L’auteur, décédé deux ans plus tôt, était un savant orientaliste qui avait été notamment traducteur auprès de Louis XIV.

  13. Avatar fraisval dit :

    C’est quoi un CPF ?
    Chance pour la France ?

Lire Aussi