Caroline Fourest, elle aussi financée par Soros, via la fondation Anna Lindh ?

Publié le 21 août 2016 - par - 11 commentaires

 Si, comme l’affirme Hildegard (voir ci-dessous), la fondation Anna Lindh est bien financée par Soros, alors, indirectement, Fourest pourrait l’être aussi, si la fondation Anna Lindh la rémunère pour ses services. Il faut impérativement lire, sous l’article d’Hildegard, les informations sur la fondation Anna Lindh et Caroline Fourest.

La journaliste qui sévit sur tous les plateaux télé, à la radio, dans la presse écrite, serait donc, comme la LDH et le CCIF une taupe de l’islam et de l’immigration chargée de manipuler l’esprit des Français… On ne sait pas si elle est payée pour cela mais en tout cas elle fait le sale boulot.

Qu’on se le dise…

CAROLINE FOUREST NAGE DANS LES EAUX TROUBLES DE SOROS ! 

Publié le par Copyright: toute reproduction des articles doit mentionner le nom de Hildegard von Hessen am Rhein. 

Ils ne doivent pas se connaître, peut-être que si, sinon, ils naviguent tous deux en eaux troubles mondialisées. Caroline Fourest est appointée dans le conseil consultatif de la fondation Anna Lindh, gauchiste notoire, dont la Open Society finance la partie turque … à hauteur de 2 millions $, voir en lien.  Rien à dire de plus que: quelle coïncidence …

Voyez plutôt en lien ! 

Hildegard von Hessen am Rhein

http://hildegardvonhessenamrhein.over-blog.com/2016/08/caroline-fourest-nage-dans-les-eaux-troubles-de-soros.html?utm_source=_ob_share&utm_medium=_ob_facebook&utm_campaign=_ob_share_auto

Pour mémoire et afin de mieux comprendre ce qu’est la fondation Anna Lindh et les rapports que Caroline Fourest entretient avec elle :

Extraits tout d’abord d’un article de Radu Stoenescu puis d’autres parus sur Riposte laïque il y a déjà 7 ans… C’est peu de dire que les choses ne se sont pas améliorées

Débat Fourest-Ramadan : qui a le mieux défendu l’islam ?

[…]

Mme Fourest ne pouvait pas répondre, car il aurait fallu exposer le projet politico-religieux qu’est l’islam d’Hassan Al-Banna, et qu’il est bien cohérent avec les textes fondamentaux. Or cela l’aurait entraînée sur des terrains bien trop glissants, et aurait remis en question sa foi avouée dans l’islam, et dans sa possible réforme. Mme Fourest s’est comportée comme une sorte de « musulmane du futur », reprochant à M. Ramadan d’être un « homme du passé ». 

C’est parce que Mme Fourest croit de toutes ses forces en un « islam fier et vivant, mais éclairé et moderne », qu’elle ne fait rien pour stopper les avancées de l’islam réel, et qu’elle dénonce Fanny Truchelut, Riposte Laïque, l’opposition à la construction des minarets en Suisse et à la participation à Durban II, Geert Wilders, le projet de loi sur la burqa, etc. Sa foi dans les ressources cachées du mahométisme ne font par ailleurs pas bon ménage avec la défense de Taslima Nasreen et d’Ayaan Hirsi Ali, qu’elle a mises en avant, car ces deux femmes expliquent à longueur de livre que l’islam n’est pas réformable et qu’il n’y a rien à en garder. Cette contradiction interne montre que Mme Fourest est soit hypocrite, soit schizophrène. 

Caroline Fourest et la fondation Anna Lindh

Cet amour de l’islam du futur s’explique pourtant assez aisément : depuis plus d’un an, Mme Fourest travaille pour la Fondation Anna Lindh, dont elle a rejoint le Conseil consultatif, qui est « responsable de faire des recommandations concernant les orientations de la politique stratégique de la Fondation au Conseil des gouverneurs, au Directeur et aux réseaux nationaux. ». (3) D’après sa propre présentation, cette fondation « qui regroupe et que financent plus de quarante États euro-méditerranéens, entend rassembler les peuples pour favoriser le dialogue entre les cultures et le respect de la diversité. (…) Acteur central du Partenariat euro-méditerranéen et instigateur de la participation de la société civile au ”Union pour la Méditerranée”, la Fondation est aussi un centre d’information et de diffusion de ses initiatives et un observatoire du dialogue interculturel dans la région. » (4) Sans commentaire.

[…]

http://ripostelaique.com/Debat-Fourest-Ramadan-qui-a-le.html

Le tournant eurabien de Caroline Fourest

Une intellectuelle engagée au service d’Eurabia

Certains lecteurs se sont étonnés du dernier article de Caroline Fourest dans Le Monde, intitulé « Israël contre Obama », dans lequel la chroniqueuse du quotidien du soir attaque l’Etat hébreu, avec une virulence inédite sous sa plume, employant des expressions telles que « fanatisme » ou « violence disproportionnée » que n’aurait pas reniées Tariq Ramadan lui-même… Pour comprendre cette évolution, il faut lire l’analyse éclairante que vient de publier Radu Stoenescu dans Riposte Laïque. Analysant la récente joute télévisée entre Fourest et Ramadan, Stoenescu remarque que la militante des droits des homosexuels s’est montrée dogmatique et peu convaincante face au prédicateur islamiste, concentrant toutes ses attaques sur le thème réducteur des opinions de Ramadan sur l’homosexualité, au lieu d’exposer publiquement son projet politique.

La malhonnêteté intellectuelle de Caroline Fourest

L’explication profonde de cette attitude, révèle Stoenescu, tient au fait que Mme Fourest travaille depuis plusieurs mois pour une institution européenne très marquée politiquement, la Fondation Anna Lindh. Avant de montrer les implications de ce fait capital, je voudrais faire une parenthèse personnelle. J’avais moi-même constaté depuis longtemps l’insuffisance du raisonnement de Caroline Fourest concernant l’islam politique, et la malhonnêteté de son attitude intellectuelle. En effet, lorsque j’ai publié mon premier livre – Le Sabre et le Coran, portant sur le même sujet que celui de Fourest, à savoir la famille Ramadan – j’ai été étonné de constater que mon manuscrit, remis au printemps 2005, a « dormi » dans un tiroir chez mon éditeur jusqu’à la rentrée de septembre, alors qu’il portait sur un sujet d’actualité brûlante… La raison de cette mise au placard me fut donnée bien plus tard, lors d’une rencontre avec la chercheuse Fiametta Venner (auteure d’un livre documenté sur l’UOIF).

Celle-ci ayant été attaquée en diffamation par le CBSP (Comité de Bienfaisance et de Soutien aux Palestiniens), pour avoir révélé dans son livre les liens entre le CBSP et le Hamas, je lui proposai de nous rencontrer lors d’un de mes passages en France pour lui remettre des documents, réunis par les autorités israéliennes depuis plusieurs années, établissant de manière indiscutable le fait que le CBSP était l’organe de collecte du Hamas en France. Au détour de notre conversation, mon interlocutrice me révéla ingénument que Caroline Fourest avait voulu empêcher la parution de mon livre, en suggérant à son éditeur de m’attaquer pour plagiat ! Celle-ci renonça finalement à son projet mais obtint (par des moyens que j’ignore) que mon éditeur retarde la parution de mon livre sur Ramadan, pour ne pas lui porter ombrage…

Si je révèle aujourd’hui cette anecdote personnelle, c’est parce qu’elle en dit long – me semble-t-il – sur les procédés intellectuels de Mme Fourest. Plus qu’un simple sujet de recherche, Tariq Ramadan lui a servi de tremplin pour entamer sa carrière. Et de fait, elle a réussi un « beau parcours »… La journaliste-militante est aujourd’hui chroniqueuse au Monde et à France Culture, enseignante à Sciences Po et membre de la Fondation Anna Lindh. Or cette fondation n’est pas, comme on pourrait le croire, un simple organisme de recherche, mais un acteur politique aux moyens financiers considérables et aux visées bien précises… Acteur central du « Partenariat euro-méditerranéen », la Fondation Anna Lindh est en fait, comme l’a montré Bat Ye’or dans son livre Eurabia *, le cheval de Troie de l’islamisation culturelle et politique de l’Europe.

Annihiler toute vélléité de résistance

De même que l’URSS recrutait autrefois des intellectuels prestigieux en Occident (comme Ernest Hemingway) pour défendre la politique de la « patrie du socialisme », l’Union européenne recrute aujourd’hui des intellectuels – par le biais de la Fondation Anna Lindh – pour défendre le projet politique euro-méditerranéen. Et si Mme Fourest pourfend aujourd’hui le « fanatisme » israélien et s’abstient de dénoncer le projet politique de Tariq Ramadan – préférant le contredire uniquement sur le sujet très réducteur de l’homosexualité – c’est parce qu’elle est devenue une intellectuelle au service du projet euro-méditerranéen. Ce projet n’est d’ailleurs pas du tout incompatible – loin s’en faut – avec celui de Ramadan : il est en fait le second versant de l’entreprise islamiste de conquête de l’Europe. Tandis que Ramadan et les autres prédicateurs de l’islam conquérant s’emploient à islamiser et à réislamiser les populations européennes, Caroline Fourest et ses collègues de la Fondation Anna Lindh s’emploient de leur côté à annihiler toute vélléité de résistance de la part de ces mêmes populations, en s’en prenant par exemple à Riposte Laïque, qui constitue le principal pôle de résistance citoyenne face à l’islamisation de la France…

Mme Fourest dévoile au détour d’une phrase de sa tribune du Monde son nouvel engagement politique eurabien, lorsqu’elle écrit que « les alliances changent de camp » [sic] et que « l’illusion d’un choc entre bloc musulman et bloc occidental a vécu… » Effectivement, les alliances « changent de camp » ! Caroline Fourest a depuis longtemps abandonné le camp du combat contre l’islam politique conquérant, pour rejoindre celui de « l’alliance des civilisations » et du « partenariat euro-méditerranéen ». Ces deux expressions, caractéristiques du novlangue technocrate eurabien, désignent en fait l’alliance forgée entre l’Union européenne et les pays arabo-musulmans, au lendemain du choc pétrolier de 1973, contre Israël et contre les Etats-Unis [voir le livre Eurabia sur ce sujet] L’intellectuelle militante des droits de l’homme, recrutée par la puissante Fondation Anna Lindh, est ainsi devenue une fonctionnaire d’Eurabia.

Paul Landau

* Bat Ye’or, Eurabia, l’axe euro-arabe, éd. Jean-Cyrille Godefroy 2006.

http://ripostelaique.com/Le-tournant-eurabien-de-Caroline.html

Eurabia et Fondation Anna Lindh : grand écart de Caroline Fourest à… Tariq Ramadan

Riposte Laïque a été le premier à signaler la présence de Caroline Fourest au « Conseil Consultatif » de la Fondation Anna Lindh (1). Cet organisme est destiné, au travers d’une nébuleuse d’association et d’un travail de lobbying, d’assurer la propagande d’Eurabia (2).

La présidente de Prochoix tente de se justifier sur son blog, en nous expliquant (3) : « J’ai accepté — à titre honorifique (sic !) et purement bénévole — de figurer parmi les experts (sic !) siégeant au tout nouveau Conseil, en vue de donner une nouvelle orientation à la Fondation, et de soutenir des projets favorisant l’échange interculturel et le recul de l’intégrisme. »

Quel admirable dévouement !

On constate, sur son site, que la Fondation Anna Lindh comporte en son sein pas moins de 144 organisations françaises, dont l’association Ishtar (4) : « Le 22 mai 2008, plusieurs initiatives ont été organisées en France par des membres du réseau français FAL avec le label « la Nuit du Dialogue » : (…) enfin, à Paris, l’association Ishtar a organisé une soirée de contes. »

Cette association Ishtar ne se contente pas de nous raconter des jolis contes : sa collaboration avec la F.A.L. va plus loin, en organisant par exemple sous son égide les « Rencontres euro-arabes de l’Imaginaire 2008 » (4) : « Avec le soutien du Conseil Régional d’Ile de France et de la Fondation Anna Lindh, et en collaboration avec l’Espace Le Scribe-l’Harmattan ».

Et cette association palestiniste fait également la promotion de l’islamiste Tariq Ramadan en l’invitant à présenter son dernier livre à la librairie Ishtar (5).

Que pense l’autoproclamée « experte honorifique » Caroline Fourest de ce curieux voisinage avec celui qu’elle présente comme son ennemi ? On ne l’a guère entendue le dénoncer !

Roger Heurtebise

(1) http://www.euromedalex.org/fr/counseil-consultatif

(2) http://www.ripostelaique.com/Le-tournant-eurabien-de-Caroline.html

(3) http://carolinefourest.wordpress.com/2009/11/26/les-fantasmes-de-paul-landau/

(4) http://www.association-ishtar.com/article-24931159.html

(5) http://www.association-ishtar.com/article-tariq-ramadan-mon-intime-conviction–42361533.html

http://ripostelaique.com/eurabia-et-fondation-anna-lindh.html

Retour sur l’étrange revirement de Caroline Fourest

Depuis que Caroline Fourest a tourné casaque, et choisi de diriger ses flèches les plus acérées non plus contre le « Frère Tariq » – autrefois son ennemi juré – mais contre les militants de Riposte Laïque, beaucoup s’interrogent sur les raisons de cet étrange revirement. A la suite de plusieurs articles publiés par RL sur ce sujet depuis quelques semaines (1), je voudrais à mon tour proposer une tentative d’explication de son singulier itinéraire.

Riposte Laïque a été le premier site d’information à signaler, sous la plume de Radu Stoenescu, l’appartenance lourde de conséquences de Caroline Fourest à la Fondation Anna Lindh, organe essentiel du « processus de Barcelone » et du « dialogue Euromed » – concepts qui désignent dans la novlangue des technocrates de Bruxelles le rapprochement entre l’Europe et le monde musulman, et l’intégration culturelle du continent européen au sein d’un nouveau bloc euro-arabe, que l’historienne Bat Yé’or a désigné par le néologisme d’Eurabia. 

Pour beaucoup de citoyens européens et français – et nombre de militants de Riposte Laïque et d’autres associations défendant la laïcité – le concept d’Eurabia a permis de mettre un nom sur une réalité qu’ils appréhendaient sans toujours pouvoir l’expliquer. Loin d’être une « théorie du complot », comme le prétend Caroline Fourest (qui ne fait que reprendre à son compte les attaques contre la thèse de Bat Yé’or, sans aucune originalité), le concept d’Eurabia est le fruit d’une analyse géopolitique fondée sur une étude approfondie de l’évolution du monde arabo-musulman et de l’Occident, par une historienne qui a consacré toute sa vie à étudier l’islam, le djihad et la dhimmitude. 

L’attitude de Caroline Fourest, lorsqu’elle parle d’Eurabia, ressemble à celle des bobos de Saint-Germain-des-Prés, poussant des cris de vierge effarouchée quand ils entendent prononcer des mots aussi grossiers que ceux d’islamisation de l’Europe ou de menace démographique… Car Fourest est devenue aujourd’hui la représentante par excellence de cette « France d’en haut » qui ne supporte pas d’être confondue avec la France d’en bas. Enseignante à Sciences-Po, chroniqueuse au Monde et sur France Culture, elle ne connaît en fait des réalités de l’islam en France que ce que lui ont appris sa lecture de Ramadan et ses débats télévisés contre le prédicateur islamiste. C’est munie de ce maigre bagage que Caroline (qui a la culture d’une « petite journaliste » pour citer P.-A. Taguieff), prétend donner des leçons à une historienne de renommée internationale comme Bat Yé’or, et dénonce dans la foulée la soi-disant « dérive » de Riposte Laïque

Si Caroline Fourest s’aventurait un jour à sortir de sa tour d’ivoire et du petit triangle que délimitent les trois « haut-lieux » de la culture française où elle officie, pour s’aventurer au cœur de la France profonde – celle où vivent les lecteurs et les rédacteurs de RL et celle où vit Fanny Truchelut, contre laquelle Caroline Fourest lança ses flèches empoisonnées – elle découvrirait que l’islamisation n’existe pas seulement dans la prose d’une Oriana Fallaci ou des militants de RL… Elle découvrirait aussi que le combat contre l’islamisme ne peut être mené uniquement sur les plateaux de télévision, alors que l’islam est en train de conquérir les rues de la capitale, comme le montre RL semaine après semaine à travers ses reportages au cœur du 18e arrondissement.

En réalité, Caroline Fourest sait parfaitement que RL a raison, mais elle préfère, tout comme nos dirigeants de droite et de gauche, fermer les yeux et se boucher les oreilles pour ne pas voir les musulmans en prière sur les trottoirs de Paris et ne pas entendre les appels du muezzin (et les appels au djihad) lancés au cœur des capitales européennes. « Ceux qui nient Eurabia sont ceux qui y participent », écrit Bat Yé’or avec lucidité (2). Effectivement, depuis que Caroline Fourest siège à la Fondation Anna Lindh, elle participe à ce « dialogue Euromed » qui n’est que le nom artificiel et trompeur de l’islamisation culturelle de l’Europe. Il n’est pas étonnant qu’un Tariq Ramadan ait lui aussi été invité à parler dans plusieurs conférences organisées par les organes du dialogue euro-méditerranéen (aux côtés d’islamologues très tendancieux comme F. Burgat ou J. Esposito). 

L’adhésion de Caroline Fourest à la Fondation Anna Lindh a bien été le moment clé de son évolution politique. Autrefois, elle pourfendait Ramadan et l’antisémitisme de Durban, prenant des risques et assumant des positions courageuses aux côtés des militants de la laïcité de RL. Aujourd’hui, elle préfère critiquer l’offensive d’Israël contre le Hamas ou débattre confortablement sur les plateaux TV avec son alter-ego, Frère Tariq, à qui elle doit une grande partie de sa carrière, tout en lançant ses piques acérées contre ceux qui luttent pied à pied contre l’islamisation sur le terrain, à Paris, à Lyon, dans les banlieues et qui tentent courageusement de sauver une certaine idée de la France, laïque et républicaine.

Reuven Shatzky

http://ripostelaique.com/Retour-sur-l-etrange-revirement-de.html

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Caroline Fourest, elle aussi financée par Soros, via la fondation Anna Lindh ?”

  1. Avatar Lili dit :

    Ce machin me dégoutte au plus haut point…, elle bouffe à tous les râteliers !!

  2. Avatar UTR dit :

    Je ne vais pas apporter ici un commentaire sur ce texte dont le contenu, constitue déjà un réquisitoire tellement accablant au sujet de cette Caroline Flourest , ayant véritablement perdu son statut de « journaliste » pour s’affubler de celui d’activiste nageant dans des eaux bien nauséabondes, faisant elle une islamo collabo de premier plan.

    Malgré , je ne peux qu’apporter un complément d’information permettant d’élargir notre perception de cette femme crépusculaire !

    En effet rappelons à tous fins utiles , que Caroline Flourest est une alliée proche du mouvement femen et une amie personnelle de la fameuse Nina Chevchenko, qui en compagnie de ses complices, a procédé à des agressions et des destructions trés graves contre des églises parisiennes prestigieuses , sous couvert de motivations féministes totalement déjantées !

    Alors même que nous ne cessons de nous scandaliser à bon droit contre la destruction de nos églises vénérables, qui en elle même favorise aussi l’islamisation de notre territoire, Caroline Flourest véritable sous marin de l’islamo collaboration, se fait l’hégérie d’une bandes de furies , ayant accompli des actes abominables de profanation, sans aucune condamnation pénale un temps soit peu sévére !

    Les femens se sont rendues hélas célébres par leurs agissements detestables , mais uniquement envers les lieux et les symboles de l’Eglise catholique, alors qu’elles prirent un soi particulier à ne jamais s’en prendre à la réalité repoussante d’un islam social et politique, se faisant pourtant profession de ravaler la condition féminine au rang d’esclaves !

    Notons au passage que les femens sont également en sous main financées par un miliardaire , au profil passablement trouble et ténébreux , dont le tableau général est assez fidéle à celui du fameux Georges Soros, actuellement probablement l’un des plus grand malfaiteur de l’humanité .

    La pierre d’achoppement morale à laquelle se heurte cette Flourest , qui n’en est pas à une contradiction prés, mais devenue une spécialiste de l’opportunisme le plus condamnable, est qu’elle demeure effectivement un défenseur de la cause homosexuel, qui restera malgré tout une cible de choix pour la doctrine mahométane.

    • Avatar Lili dit :

      Elle est proche du groupuscule femen sur lequel elle a commit un livre…
      Invitée chez Ruquier , Caron son alter-égoGO en islamo-reptation , c’est moqué d’elle en lui disant que son livre n’est qu’une déclaration d’amour à Nina Chevchenko et relevé quelques mensonges . C’est ainsi que ces deux hyènes se sont bouffé le nez sur le plateau….Jouissif !

  3. durandurand durandurand dit :

    Comment combattre Soros ?
    Il faut des équipes «Opérations anti-Soros» en Russie, en Serbie et en Chine, et partout ailleurs

    Quand un multimilliardaire contrôle non seulement les activités de Radio Free Europe, Radio Free Asia et Radio Liberty, à Munich et à Prague, mais qu’il possède virtuellement et manipule des ONG comme Human Rights Watch et Amnesty International, les gouvernements nationaux ciblés par une telle menace devraient y réfléchir et réagir offensivement. George Soros continuera à dominer la politique étrangère d’une administration Hillary Clinton. Il lui a d’ailleurs donné récemment 8 millions de dollars pour relancer sa campagne.

    Les États-nations qui ont été et vont continuer à être les cibles du soft power de Soros – qui a toujours reçu plus qu’une approbation discrète de la CIA, qui lui avait délégué les émissions de propagande de la Guerre froide –, ces États devraient mettre sur pied des Opérations anti-Soros au sein des ambassades et consulats et de leurs services d’information pour marquer à la culotte l’énorme empire de propagande de Soros et ses opérations de déstabilisation .
    suite sur :
    http://reseauinternational.net/comment-combattre-soros/

  4. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour ce dossier très éclairant !

  5. Avatar yoniii dit :

    hi

    complement

    la dhimmitude est aussi un facteur a prendre en compte , dans le cadre des consequence et attitude absurde des colabo dhimmis

    a ULB un indicateur interressant de cette dhimmitude volontaire . du a la peur extreme et donc a la faible et incapacité de ses personne fourest , a faire face a la realité derangeante

    1) des muzz insulte fourest …
    mais fourest les appel  » extreme droite  » pour ne pas devoir dire « muzz » par extreme peur

    2) ce muzz accuse fourest d insulter l islame et le coran ..

    mais la reaction de fouret et extreme revelateur des raison de la dhimmitude de certain occidnetaux de souche

    fourest reagie hysteriquement dés l instant oou on l accuse de cracher sur l islame et le coran …
    et cela denote que la dhimmitude n est pas simplment lié a une forme intellectuel …de la chose
    mais bien du a  » l extreme peur » lié a l islame

    c est bien par lacheté , par peur de l ennemi , par soumission que l on ce dhimmiphié … et non pour une raison intelectuel

    video

    https://www.youtube.com/watch?v=-NjjkR1WFOc

    https://www.youtube.com/watch?v=JsJvhWeEJOE

    https://www.youtube.com/results?search_query=caroline+fouret+ulb

    https://www.youtube.com/watch?v=qsRzpjkYffQ

    ici reaction de fourest losrque on aborde le coran

    https://www.youtube.com/watch?v=9wJm_EKzLYQ

    etc

    by

  6. Avatar J dit :

    Cette co**asse qui s’emploie à détruire la société, je ne peux pas la piffrer. Quand on la voit, on se dit que tous les fous ne sont pas enfermés.

  7. Avatar Xtemps dit :

    Elle fait partie d’une des parmi les milliers d’ infiltrées et financé par l’organisation criminel, pour le génocide Européen, la manipulation est sont domaine.
    Ils veulent garder le monde à leurs pieds.
    ‘ Il est plus facile de tromper les gens que de leur faire admettre qu’ils ont été trompé. ‘
    Mark Twain.

  8. Sarisse Sarisse dit :

    Le terme « Open Society » dévoyé par Soros est très insultant pour l’auteur de « La société ouverte et ses ennemis », le philosophe Karl Raimund Popper qui aurait détesté le totalitarisme mou de nos pseudo-démocraties dhimmies et le totalitarisme de l’islam.
    L’Open Society de Sors est un cloaque abyssal, celle d’un Popper reposait sur la lucidité en face de telles idéologies.

  9. Avatar Anais dit :

    Fourest a été nommée par le gouvernement français a ce conseil d’administration. Elle est bénévole il me semble.

Lire Aussi