Jacqueline Sauvage : il serait scandaleux qu'elle sorte de prison

Il y a dans cette affaire des choses qui m’échappent.

Que les 2 ou 3 juges de la 17ème Chambre et d’autres, aveuglés par leur idéologie ou leurs accointances politiques, condamnent des islamophobes et des patriotes ça s’est déjà vu et ça se verra encore.

Mais quand il s’agit des assises, il y a, en sus des juges, 15 citoyens, qui sont majoritaires, tout de même, et peut-être pas dépourvus ni de bon sens ni de coeur. Et qui prennent le temps d’examiner les documents, les preuves… qu’ils ont à disposition.

Je trouve que l’argumentation développée par l’avocate Francine Rault dans l’article de RT encadré ci-dessous  tient la route (voir notamment les passages surlignés en jaune). Ceux qui se hérissent contre la condamnation en première instance puis en appel de Jacqueline Sauvage et pétitionnent à tour de bras n’étaient pas au procès, n’ont pas eu accès à toutes les données et brament par principe. Quant à Hollande… nullissime à son habitude comme elle le rappelle.

Il y a en effet en France une cour de cassation en dernier recours, et quémander une grâce présidentielle comme cela a été fait est absolument lamentable.

Et quand on voit les arguments de celles qui braillent pour que Jacqueline Sauvage soit libérée, je ne suis pas très convaincue…

« Le jugement condamnant Mme Sauvage « ne prend aucunement en compte la souffrance et le calvaire endurés par cette femme et ses enfants. Il ne prend pas en compte que la société dans son ensemble est responsable et complice de ce drame, complice du silence et de l’omerta qui a régné autour de cette violence », plaidait la pétition lancée en faveur de la grâce présidentielle et qui avait récolté, à l’hiver dernier, près de 436 000 signatures. »

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/08/13/graciee-jacqueline-sauvage-reste-en-prison_4982248_1653578.html

Dès que je vois « responsabilité de la société » je sors mon revolver. Comment, cette femme au bout de 47 ans, se déciderait à tuer le père violeur de ses filles et ce serait la société qui serait complice ? Que ne l’a-t-elle fait après le premier viol ? C’est ce qu’aurait fait toute femme digne de ce nom, sauf à s’être réfugiés avec ses filles sous le bras à la police, non ?

47 ans à voir ses filles violées, son fils déglingué (on peut le supposer puisqu’il a fini par se suicider), et un jour pas comme un autre, elle tue ? Je ne sais si elle est complice. Si elle savait et n’a rien dit, n’a rien fait, ELLE était complice, ce n’est pas nous… comme des féministes dégénérées voudraient nous le faire croire. Marre de ces gauchistes qui déresponsabilisent tous les individus, tous les délinquants, tous les criminels, pour faire porter le chapeau à l’Etat haï qu’ils ont envie de faire disparaître avec les lois.

Et quand je vois les stars et politiques qui demandent sa libération, que ces stars et politiques sont ceux aussi qui réclament des droits particuliers pour les migrants que nous devrions accueillir les bras ouverts, je me méfie et je dis non.

« Sur le réseau social Twitter, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, a assimilé la décision à un « permis de tuer pour tous les hommes violents », la députée du parti Les Républicains Valérie Boyer a elle aussi dénoncé « un signal catastrophique envoyé aux femmes battues » tandis que le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde a qualifié de « honteux qu’on refuse la liberté conditionnelle »

La décision scandalise aussi Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d’Osez le féminisme : « C’est l’ensemble d’un système qui ne comprend pas les violences faites aux femmes. » Suzy Rojtman, du Collectif national pour les droits des femmes, annonce une mobilisation « dès la rentrée de septembre ». Samedi matin, une pétition sur Change.org demandant la libération immédiate de Jacqueline Sauvage réunissait déjà plus de 52 000 signatures. »

Les donzelles hystéro-dingues oublient un peu trop que l’homme et la femme sont égaux, que l’homme et la femme ont le droit de ne pas être cons, de ne pas se laisser battre, de ne pas laisser battre et violer leurs enfants. On n’est pas en Afghanistan, bordel ! La véritable égalité c’est que justement, en France, les femmes, comme les hommes, ont des recours, peuvent être mis à l’abri par l’Etat si elles sont en danger, ce qui peut leur éviter et de gâcher la vie de leurs enfants et de tuer.

Bref, marre de ces minorités agissantes, de ces associations communautaristes qui veulent, par le lobbying, par la pression, par l’agitation de masse, détourner la loi et la rendre nulle et non avenue.

Grâce de Jacqueline Sauvage : «Le président a une fois de plus reculé sous la pression des médias»

La décision de François Hollande de grâcier Jacqueline Sauvage est une atteinte à la séparation des pouvoirs, estime Florence Rault, l’avocate qui a décrypté pour RT France les dessous de cette affaire après sa tribune dans le Figaro. 

RT France : Pourquoi pensez-vous que l’utilisation de la grâce présidentielle par François Hollande révèle un dysfonctionnement du fonctionnement de la Justice ? A votre avis, qu’est-ce qui a poussé François Hollande à recourir à cette mesure ?

Florence Rault : Deux procédures judiciaires régulières ont abouti à deux décisions identiques qui ont constaté la culpabilité de Jacqueline Sauvage pour le meurtre de son mari, sans qu’elle puisse sérieusement invoquer la légitime défense, qui n’a d’ailleurs pas été retenue. Venir, quelques jours après le prononcé de la décision d’appel, dire le contraire de ce qu’avait décidé la juridiction, constitue un camouflet pour l’institution judiciaire. Les 15 citoyens jurés et les 6 magistrats professionnels qui l’ont jugée par deux fois en leur âme et conscience sont désavoués. La défense de Jacqueline Sauvage n’a même pas jugé utile de se pourvoir devant la Cour de cassation qui était le recours prévu par la procédure pénale.

Malheureusement, le chef de l’État a une fois de plus reculé sous la pression des médias

C’est également une atteinte au principe de la séparation des pouvoirs. De plus, pendant sa campagne électorale, François Hollande s’était pourtant engagé à ne pas utiliser le droit de grâce dont dispose le président de la République. Malheureusement, le président a une fois de plus reculé sous la pression des médias. Comme il l’avait fait lors de la fameuse affaire Léonarda, en s’opposant à l’expulsion d’immigrés clandestins, expulsion pourtant décidée par la justice française.

RT France : Vous avez écrit dans votre tribune que cette affaire est totalement différente aux yeux d’un juriste praticien que ce qu’on peut en apprendre sur Wikipedia ou à travers les médias. Quels sont les détails qui vous ont le plus interpellé ?

Florence Rault : Un emballement médiatique tout à fait disproportionné et complètement unilatéral a généré un récit de l’affaire totalement contraire à la réalité. On a voulu faire croire à l’opinion publique que Jacqueline Sauvage avait été régulièrement violentée et violée par son mari pendant leurs 47 ans de vie commune. On nous a aussi expliqué que ses filles auraient été violées par un père incestueux. Et que ces faits auraient poussé l’accusée à se défendre en abattant son mari de trois balles dans le dos… Aucun élément concret du dossier, en dehors des déclarations de Jacqueline Sauvage elle-même et de ses filles ne vient appuyer cette thèse. La seule violence constatée par un témoin a été celle d’une gifle donnée à son mari par Jacqueline Sauvage au moment où elle a appris qu’il avait une maîtresse.

Ce qui est dérangeant, c’est qu’on a créé un personnage qui ne ressemble pas du tout au personnage du dossier

Autre détail gênant, on a prétendu que Jacqueline Sauvage avait tué son mari le lendemain du suicide de son fils mais sans nous dire qu’elle ignorait ce fait lorsqu’elle l’a abattu. De plus, les expertises psychiatriques et psychologiques font ressortir un profil de personnalité sans rapport avec celui qu’on nous a présenté.

C’est ce qu’ont compris les deux jurys d’assises successifs en refusant de considérer qu’il y avait légitime défense et que la culpabilité de Jacqueline Sauvage était entière.

Ce qui est dérangeant, c’est que les médias ont créé un personnage qui ne ressemble pas du tout à celui du dossier qui a été jugé par les représentants de la société civile puisque les jurés ont été tirés au sort sur les listes électorales.

Il est clair que toute cette affaire dans sa dimension médiatique a été lancée au départ par des lobbies féministes minoritaires

RT France : Vous avez également parlé dans votre article «des mouvements féministes radicaux qui ont impulsé une campagne à partir de la condamnation de Jacqueline Sauvage». Ces mouvements sont-ils si puissants ? Cette tendance à «affirmer l’impossibilité de l’existence  d’une violence des femmes», à quoi peut-elle aboutir ?

F. R. : Il est clair que toute cette affaire dans sa dimension médiatique, relayée par les élites politiques, a été lancée au départ par des lobbies féministes minoritaires. La défense de Jacqueline Sauvage, devant la justice, avait été prise en charge par deux avocates militantes issues de ces milieux dont la stratégie de défense, reposant uniquement sur une légitime défense impossible à établir, a été désastreuse. Il est clair que si une défense non militante avait davantage mis l’accent sur les circonstances atténuantes, la peine prononcée aurait sans doute été moins lourde. On peut même se demander si ce choix suicidaire n’était pas délibéré, afin de pouvoir lancer cette campagne assez délirante à laquelle on vient d’assister. La puissance de ces mouvements, pourtant très minoritaires, est due aux relais dont ils bénéficient dans les médias et au sommet de l’appareil d’État. La faiblesse dont a fait preuve à cette occasion François Hollande est assez inquiétante.

Derrière ces mouvements, qui spéculent sur l’émotion et la compassion, tout en profitant de la complaisance des milieux politiques, agissent des gens qui souhaitent modifier la législation, hors des règles de la démocratie, pour délivrer aux femmes un véritable permis de tuer. C’est une régression terrible qui légitime la justice privée et rétablit d’une certaine manière la peine de mort.

La faiblesse dont a fait preuve à cette occasion François Hollande est assez inquiétante.

Ces dérives ne rencontrent pas la fermeté qu’exigerait le respect des libertés publiques. Elles mettent en péril la démocratie et de nombreux principes de droit et de justice.

C’est la raison pour laquelle la question de «la violence des femmes» niée par les lobbies féministes est une question très importante.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

https://francais.rt.com/opinions/14936-grace-jacqueline-sauvage-president-recule-pression-medias

 121 total views,  1 views today

image_pdf

37 Commentaires

  1. elle a tiré TROIS fois avec un fusil de chasse
    même si c’est un fusil semi -automatique cela fait mauvais effet sur un jury
    si c’est un fusil classique à ceux coups !!!
    alors là …. il faut recharger et tous les efforts de l’avocat pour plaider la légitime défense tombent à l’eau car il y a volonté de tuer et lucidité dans l’acte

  2. avec de tels propos , vous la condamnez une seconde fois ; or cette femme
    a fait 47 ans de bagne , çà devrait suffire ?
    pour une fois je ne suis pas d’accord avec vous

    • Cher Joseph on n’est pas obligés d’être d’accord sur tout, l’essentiel est que nous soyons d’accord sur l’islam

  3. Si cette dame a reçu la clémence du président Hollande, alors la femme du criminel Dutroux en Belgique a le droit d’être libre aussi, et pourtant elle n’avait aussi rien fait pour les petites filles Julie et Mélissa emprisonnés dans la cave de la maison de Dutroux, et elle avait laissé mourir les petites, et probablement abusées à plusieurs reprises avant d’y passer, elle est quand même libre aujourd’hui.
    D’après le dernier avocat, il parlait de 3000 cheveux différents dans la cache de Dutroux à Marcinelle, combien de victimes d’enfants avaient ils eu, et bien d’autres choses encore, et pourtant cette femme est libre.
    Cela fait réfléchir sur le genre de justice que nous avons, sans oublier les Taubirasques de Taubira pour les victimes, le mur des cons, avec des politiques qui laissent des attentats se faire sans fermer les frontières et sans aucune protection, des violes pendant plusieurs mois, dans plusieurs pays européens, sans réagir, de l’insécurité dans les pays européens avec un semblant de laxisme criminel lamentable, et j’en passe sûrement les meilleurs d’une très longue liste de crimes non résolus sur une période de 40 ans de politiques désastreuses, criminels et ruineuse.
    Et la direction de la politique ne change pas, ils continuent leurs folies, alors, nous devons plus s’étonner de rien aujourd’ hui et de ne plus rien à attendre de bon de la part de ces crapules aux pouvoirs.

  4. Je reviens sur le sujet, regrettant de n’avoir pas pensé hier à ajouter à mon message un argument qui me paraît essentiel. En effet – je m’adresse particulièrement aux mères – comment se fait-il que les filles de cette dame la défendent ? Pensez-vous que ces femmes adultes voudraient la libération de leur mère si elles la considéraient « complice » de leur père ?
    Oui, il est facile, quand on voit les choses de l’extérieur, de juger quelqu’un coupable de SUBIR !
    En définitive, je pense que Mme Sauvage est victime des Hommes, jusqu’au tribunal, misogyne. Cet acharnement contre elle est d’autant plus révoltant que nous savons les fichés S dehors, autrement plus dangereux qu’une femme qui a fini par tuer son bourreau ! Honte donc à cette « justice »….

    • Un parallele avec la situation de notre pauvre pays
      Apres des annees a subir un jour cela craque

  5. Souvenons-nous : pour Mme sauvage c’est  » la goutte d’eau qui a fait déborder le vase  » celui-ci a pu mettre longtemps à se remplir, mais il arrive un moment ou ce qui a été supporté n’est plus acceptable et sincèrement je pense que c’est ce qui s’est passé

    • comment peut-il y avoir la goutte d’eau qui fait déborder le vase quand on a vu ses filles enfant violées ????

  6. Il est aisé pour les femmes indépendantes financièrement et bien entourées de lui jeter la pierre…
    Sans tomber dans le féminisme de caricature, je suis pour la libération de cette femme pour qui la prison, dans le contexte actuel, n’est pas la réponse à apporter à une victime qui a tué pour briser les chaines qui la LIAIENT à son bourreau.
    « Chaque femme incarne dans sa chair la maltraitance de l’histoire des vaincus »
    Sofi Oksanen

  7. J’apprécie beaucoup vos articles mais dans ce cas précis je ne suis pas d’accord avec vous. Il y a beaucoup de femmes en France et ailleurs qui subissent en silence des violences faites à leurs enfants ou à elles-mêmes. Elles sont tellement écrasées par la personnalité de leur époux qu’elles n’osent rien. Et parfois, il arrive un moment ou elles, excédées, passent à l’action. Je trouve que cette femme devrait être acquittée et vivre enfin en paix.
    Toutes les femmes n’ont pas le caractère trempé.

  8. il fallait qu’elle soit condamnée, sur le principe, mais quand on voit ce qui se balade dans la nature avec un bracelet électronique, je préférerai que quelqu’un d’autre occupe sa place en prison et qu’elle finisse ses jours tranquillement chez elle avec ledit bracelet. C’est typiquement le genre de personne qui devrait bénéficier de ce gadget pénal.
    Constat de l’échec totale de la politique menée depuis des décennies, dans les domaines pénal et pénitentiaire, entre autres.

    • vous avez entièrement raison, Maxime, on en est arrivés au relativisme systématique

  9. J’ai signé une pétition pour la libération de cette femme, et si c’était à refaire, je signerais à nouveau.
    Tout le monde n’a pas un tempérament suffisamment fort pour prendre une décision énergique. Cette dame a probablement une faiblesse et un manque d’assurance. Elle a bien fait de tuer cette brute, en agissant autrement, par exemple en portant plainte, c’est toute la famille qui aurait été liquidée.
    Certains ont une position de principe … Mais les jurés sont influençables et manipulables, les magistrats ont peut-être mis en avant les contradictions apparentes qu’il y aurait en étant clément. En ce qui me concerne, je ne fais aucunement confiance au droit français tel qu’il est pratiqué avec dogmatisme. Quand on voit que des criminels sont relâchés à cause d’une petite erreur de procédure ou aussi d’un insignifiant vice de forme, il y a de quoi être révolté. Les vrais coupables sont ainsi transformés en faux innocents.
    Bref, cette levée de boucliers contre Catherine est déplacée et très regrettable.

  10. JACQUELINE SAUVAGE….
    d après moi n est ce pas, a eu raison de buter son mari violeur de ses enfants et violent…
    avec moi,comme sanction…elle aurai eu 15 jours au plus de prison et liberée..
    47 ans a vivre l enfer avec cet homme.non mais vous vous rendez compte…
    j aurai pas attendu autant d années pour lui faire la peau…
    CETTE FEMME DOIT ETRE LIBRE MAINTENANT…
    PIS C EST QUOI CETTE HISTOIRE DE GRACE PARTIELLE ACCORDEE PAR HOLLANDE..
    IL Y A GRACE OU PAS GRACE…
    C EST N IMPORTE QUOI…COMME LUI LE GROS DE L ELYSEE…

    • Quand on est un Sage comme Monsieur Hollande, on sait qu’après avoir étudier successivement la thèse de la grâce présidentielle, puis son antithèse de l’absence de toute grâce, on choisi comme de juste la synthèse de la GRÂCE PARTIELLE.

  11. Des terroristes sont libérés avant la fin de leur peine et elle n’aurait pas le droit à une libération conditionnelle? Donc elle est plus dangereuse pour la société qu’un terroriste?

  12. Madame taupin
    Je vous trouve bien sévère et ne partage absolument pas votre opinion sur ce sujet .
    Si je compare notre combat avec le sien , je n’y trouve pas grande différence.
    N’attendons nous pas la dernière extrémité pour réagir de manière violente, notre culture nous y pousse, Vous même Madame Tausin , bien que je vous donne en grande partie raison dans la guerre passive que vous menez, vous n’en êtes pas encore arrivée à prendre les armes et à agir. Tout comme Madame Sauvage qui a mis tant de temps à passer à l ‘acte devant cette injustice.
    Ce qui me semble par contre intolérable à mes yeux , c’est qu’elle ne bénéfice d’aucune mansuétude de la part de la justice, car elle dit la vérité ,en se sentant davantage victime de coupable . si elle avait eu l’audace du mensonge en disant l’inverse , elle serait probablement libre aujourd’hui.
    Notre justice ne croit que ce qu’on lui dit , quand elle ne peut pas prouver le contraire. C ‘est pourquoi tant de djiadistes obtiennent la clémence des juges en leurs disant exactement ce qu’il faut pour obtenir leur liberté, et faire après ,ce que l’on sait…

  13. Je n’ai jamais eu de compassion pour cette femme, je me suis fait critiquer sur facebook à cause de ma position qui était de ne pas vouloir bêler avec le troupeau. D’après ce qui a été dit, cet homme était un vrai monstre, les nombreuses cicatrices sur le crane de la victime, les viols répétés sur les deux filles du couple et les coups violents et quasi journaliers sur le fils de la maison, l’emmenant au suicide, justifient amplement la mise à mort de cette crapule. Ce n’est pas là-dessus que ma critique se porte, mais plutôt sur le fait que cette femme n’a pas su protéger ses enfants, les laissant de nombreuses années aux mains de ce fou. J’imagine ce que doit être une vie passée à côté d’un être violant près à vous massacrer au moindre geste de rébellion, et je peux comprendre que la peur puisse faire que vous subissiez ce genre de sévices durant des années, toutes forces de résistances brisés par des mauvais traitements, c’est connu, on le sait. Mais supporter de voir cet être immonde détruire les enfants durant de longues années, ça je ne le comprendrai jamais, je ne l’admettrai jamais, c’est au dessus de mes forces, de mon amour de mère. Il est facile de dire, moi je n’aurai pas fait, n’aurait pas dit, et pourtant je le clame, je l’affirme, JAMAIS je n’aurai supporté la destruction de mes enfants, JAMAIS, voilà la seule et unique raison qui fait que je n’éprouve aucune compassion pour cette femme.

    • Tout à fait d’accord avec vous, je crains une forme de perversité dans une forme de complicité instaurée par le silence

    • Idem pour moi ! Une mère digne de ce nom n’aurait jamais laissé qui que ce soit violer ses enfants ….
      De plus, le divorce c’est pas fait pour les moustiques !! Elle aurait pu divorcer et le faire condamner pour double inceste……..

  14. Je ne connaissais pas l’affaire de cette personne, je viens juste de l’apprendre avec cet article, on peut s’y intéresser, mais tout en sachant que c’est la justice qui doit prendre la décision et de trancher.
    Encore une fois de plus, des politiques se permettent de passer au dessus de la justice et des lois, en fabriquant un faux personnage par les médias, d’une vraie criminel qui avait commis un crime en une pauvre dame battue, si j’ai bien compris.
    Si c’est le cas, alors la situation est très grave pour la démocratie, la justice, et surtout encore une fois de plus pour les victimes, c’est du Tobira suite.
    Mais aussi, cela montre bien la démonstration qu’il n’y a plus de séparation des pouvoirs, de l’état, de l’église et de la justice, mais aussi des mosquées, puisque l’Islam nous est imposé de force contre la volonté des peuples européens et bien une armé d’occupation des escrocs aux pouvoirs.
    Car aussi c’est pas seulement la France qui est touché, c’est toute l’Europe frontières ouvertes dans toute son entièreté qui est touché.
    C’est la tyrannie en Europe que nous voyons amis résistants, mais aussi à cette occasion, nous découvrons la grande fausseté des dirigeants, et comment peuvent ils aussi facilement détourner les lois à leurs profits, quand cela les arrangent d’aider certains, de diaboliser certains ou d’anéantir d’autres, de qui seront riches; et de qui seront les sans dents.
    Ils ont tous les pouvoirs amis résistants, tous le leviers.
    Le tout est de comment s’en protéger et de leur reprendre tous nos droits volés par ces escrocs aux commandes, avec un ennemi qu’il n’hésitent pas à utiliser contre nous les européens, l’Islam, et çà pour nous les européens c’est une grande première en Europe.
    Et pourtant nous devrons y faire face, avec des peuples désemparés et trompés par des voyous aux pouvoirs, et c’est pas les musulmans qui sont les plus dangereux, mais ceux qui les arment et qui les utilisent.

  15. Et petit complément , la justice en libère pour moins que ça alors bon…..
    il suffit de regardez toutes nos super pépites dans la rue je préfère les enfermer eux plutôt qu’une grand-mère qui a buté son bourreau

  16. Pour moi son mari aura dût se faire flinguer il y a déjà bien longtemps un violeur pédo violent etc couic tout de suite et raussssss!
    Après le bien le mal quant à buter un tel individu j’ai envie de dire ça dépend de quel côté on se place
    Je me met à la place de ses enfants, ça me dégouterai de la voir enfermer ainsi surtout après la « grâce présidentielle » mais ça n’est que mon avis

  17. Je reste dubitatif quant à l’indépendance et l’impartialité de la justice à juger nos concitoyens.

  18. Je n’abonderai dans votre sens ni ne désapprouverai… Un cas pareil ! Oui, pour être objectif il faut mettre le nez dans le dossier. Mais, les jurés populaires sont souvent injustes aussi… Sont-ils capables d’objectivité ? Leur intellect. leur permet-il de « juger », justement ??? Trop de question.
    Mais une seule certitude : cette femme a déjà trop souffert et pourquoi encore ajouter de la souffrance par la prison ? Surtout quand nous savons tous que des criminels dangereux nous croisent tous les jours dans la rue ?
    Quelle est cette justice ?
    Christine, une nouvelle fois je vous invite à consulter votre messagerie. Je vous ai fait suivre un twitt : M. Le Pen : « Avant de partir ils veulent notre submersion », un nouveau maire FN, etc…

  19. Entièrement d’accord avec vous.
    Combien de braves gens, de gens de bonne foi se sont ils fait avoir dans cette histoire ?
    Pourquoi ? un matraquage, au moment du procès, de toute la presse qui n’a repris qu’un argument. C’est souvent comme ça, non ?
    Et l’attitude d’Aberrant 1er ? Ca ne rappelle pas  » l’affaire Leonarda  » ?
    N’empêche que cette notion de  » légitime défense à retardement  » peut être intéressante.
    A creuser !

  20. les assassins de Jaurès ont été acquittés…
    L’assassin ,Villain, aurait pu récupéré son révolver s’il ne s’était pas enfui aussi vite aux Baléares .

  21. les assassins de Jaurès ont été acquittés…
    L’assassin ,Villain, aurai pu récupéré son révolver s’il ne s’était pas enfui aussi vite aux Baléares .

  22. il est tres difficile sur cette affaire , a donner un jugement sur le refus de sa liberte conditionnelle, seul le role de jury peut avoir cette decision , a condition de bien suivre le proces , les faits ,les raisons , voire les circonstances attenuantes , et surtout ne pas s endormir , pendant tout ce temps pour ne pas manquer le hic qui ferait basculer le proces !!!!!!!!!!

  23. Jacqueline Sauvage a peut-être eu tord de tirer au dos de son mari. Mais il n’y a pas eu non plus préméditation, et après quatre années derrière les barreaux, elle a été suffisamment punie.
    Il n’y a pas lieu à continuer à s’acharner contre cette personne dont les circonstances atténuantes de l’acte sont, contrairement à ce que vous insinuez, bel et bien légitimes.
    Et affirmer qu’en France les gens battus aient accès à des recours efficacement protecteurs est erroné. En effet, les moyens proposés sont en-deçà de ce qui est nécessaire.
    Pour que l’accusée pût se libérer de son époux violent, il aurait fallu un logement à chacune de ces deux personnes au lieu d’un unique logement commun, ce qui coûte beaucoup d’argent. Et il est rare que le cumul des aides d’État suffise.

    • vraiment , je ne comprends pas : demandez vous si , en voyant vos filles violées par le père et mari , vous auriez laissé faire ! et ce fils qui se suicide !! tous les moyens sont peut être en deça mais il y a à ce jour en France des commissariats , des psychologues et des plaintes que l’on peut déposer et la suite vient ! il parait que cette dame avait un port d »arme et une arme , ce qui veut dire qu’elle était en capacité de faire des démarches ; et puis le président de la République n’aurait jamais dû s’en méler avant le jugement , cela a été préjudiciable comme d’habitude alors elle ne tardera pas à être libérée , mais elle est coupable aussi de non assistance pour ses enfants, ne pas l’oublier !

      • Certes.
        Mais maintenant, après avoir passé quatre ans derrière les barreaux, madame Sauvage a été assez punie.
        Il serait donc normale qu’elle retrouvât la liberté.

Les commentaires sont fermés.