Orlando, témoignage d'une survivante : le terroriste a épargné les Noirs…

Une ado survivante du massacre d’Orlando, fond en larmes et se sent coupable, en racontant comment le meurtrier lui a demandé si il y avait des Noirs dans les toilettes dans lesquelles elles étaient cachées parce que, dans ce cas, il épargnerait [les Noirs] au motif « qu’ils avaient suffisamment souffert ».

Patience Carter, âgée de 20 ans, était partie s’amuser samedi soir avec ses amies Tiara Parker et Akyra Murray, âgées de 18 ans, au club Pulse.

Carter et Parker ont survécu au massacre alors que Murray n’en a pas réchappé.

 Mardi, Parker, de son lit d’hôpital, a raconté ce qui s’est passé pendant les tirs.

 Parker raconte que elle-même et Murray, la plus jeune victime, se sont échappées du club au début des tirs mais y sont retournées pour porter secours à Parker.

 Elles ont alors été touchées et retenues en otage pendant trois heures par le tireur.

 Durant leur captivité, Parker raconte que le tireur, Omar Mateen, lui a demandé si des Noirs se trouvaient dans les toilettes là où elle-même et ses amies s’étaient réfugiées.

 Mateen a répondu « je n’ai pas de problèmes avec les Noirs. Cette affaire concerne mon pays. Vous [les noirs] avez suffisamment souffert ».

Carter, blessée aux jambes, se sentant coupable d’être encore en vie alors que sa cousine Murray n’a pas survécu, a écrit un poème pour dire toute sa douleur :

La culpabilité d’être reconnaissante d’être en vie est lourde. Je voudrais sourire d’avoir survécu mais je me demande si vous tous, êtes prêts, alors que tout le monde pleure les victimes si méchamment tuées, je me sens coupable de ressentir la douleur dans mes jambes blessées alors que je pourrais ne rien ressentir du tout.

Comme les 49 autres victimes qui n’ont pas eu la chance de ressentir la douleur qui est la mienne. Jamais je n’aurais pensé, en un million d’années, que cela puisse m’arriver.

Jamais, en un million d’années, je n’aurais imaginé que mes yeux puissent être témoins d’une telle tragédie.

Je vois les âmes de ces corps qui s’envolent.

Je vois, sur ma droite, l’arme du tueur.

Je vois le sang et les débris sur tous les visages.

Je vois les pieds du tueur alors qu’il fait les cent pas dans les toilettes.

La culpabilité d’avoir la chance d’être en vie est lourde, c’est comme la masse océane s’abattant, de manière incontrôlée. C’est comme d’avoir été traînée sur l’herbe par une Chevrolet tout en ayant une jambe brisée.

Avoir été amenée en urgence à l’hôpital et prévenue que vous alliez vous en sortir alors que vous étiez gisante à côté d’êtres à qui la vie a été brutalement ôtée.

La culpabilité d’être en vie est lourde.

Traduit de l’anglais par Denis.

Source de l’article complet : http://www.dailymail.co.uk/news/article-3641598/Surviving-friend-teen-murdered-Orlando-massacre-sobs-guilt-recounts-shooter-asked-black-people-bathroom-stall-hiding-spare-having-suffered-enough.html

 103 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. tiens donc comme pas hasard PAS UN SEUL MOT là dessus dans les MERDIAS français…

    • merci pour ce rappel que je publierai dans la journée, merci de bien vouloir poster vos commentaires avec votre pseudo enregistré Frasyr, cela m’éviterait de devoir à chaque nouvelle transformation de commentaire en article d’avoir le refus du site parce que vous êtes déjà enregistré

  2. Cette jeune femme est en vie, maintenant il faut lui souhaiter d’avoir une famille et des Amis qui sauront l’aider a retrouver le goût de cette vie.
    Si je savais écrire anglais j’aurai peut-être pu l’aider, seulement voilà, je sais pas, et pourtant j’ai déjà ressenti ce qu’elle ressent.
    Je suis écœuré, le monde ne serait pas parfait sans les musulmans, mais il serait quand même bien mieux.
    Je sais, je devrais écrire « sans les musulmans radicaux » pour être politiquement correct, mais les rares musulmans que je pense être réellement modérés sont trop rares justement.

  3. Peut-être qu’on nous raconte beaucoup d’histoires sur ces terroristes : seraient-ils en train de se venger de ce qu’on fait dans leur pays?
    Si un pays venait détruire la France, juste pour nos resources et ce pendant des dizaines d’années. N’y aurait-il pas de Français prêts à aller se venger?

    • Bonjour,
      De quoi parlez-vous ?
      Ce n’est pas clair : développez !

    • Quels sont les pays que la France détruit pour ses ressources? Quelles sont les ressources pour lesquelles la France détruit des pays afin de voler les ressources depuis des dizaines d’années? Qui sont ces pays volés et détruits? Pourriez-vous expliquer?

  4. Ces larmes de culpabilité sur les horreurs du voisinage de l’assassin sont vraiment effrayantes. Je n’oublierai pas non plus celles de Mme Nafissatou Diallo sur l’abjection de D.S.K en mai 2011 à N.Y….
    Cherchez le buzz, et les conclusions à tirer!

Les commentaires sont fermés.