Jean Raspail : toute l’Europe marche à la mort

Publié le 24 mai 2016 - par - 42 commentaires

Un ami m’a envoyé ce texte du prophète Jean Raspail. Comme le Camp des Saints qui, déjà, en 1973, disait l’inconcevable invasion qui allait se produire et l’inconcevable suicide français qui irait de pair, cette analyse fait froid dans le dos. Mais elle a le mérite de ne pas laisser de côté les perspectives de Reconquête.

QUAND LA PATRIE EST TRAHIE PAR LA REPUBLIQUE (par Jean Raspail)

J’ai tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d’un colis piégé. Difficile de l’aborder de front sans qu’il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C’est pourtant l’interrogation capitale. J’ai hésité.

 

D’autant plus qu’en 1973, en publiant « Le Camp des saints », j’ai déjà à peu près tout dit là-dessus. Je n’ai pas grand-chose à ajouter, sinon que je crois que les carottes sont cuites. Car je suis persuadé que notre destin de Français est scellé, parce qu’« ils sont chez eux chez moi » (Mitterrand), au sein d’une « Europe dont les racines sont autant musulmanes que chrétiennes » (Chirac), parce que la situation est irréversible jusqu’au basculement définitif des années 2050 qui verra les « Français de souche » se compter seulement la moitié – la plus âgée – de la population du pays, le reste étant composé d’Africains, Maghrébins ou Noirs et d’Asiatiques de toutes provenances issus du réservoir inépuisable du tiers monde, avec forte dominante de l’islam, djihadistes et fondamentalistes compris, cette danse-là ne faisant que commencer.

TOUTE L’EUROPE MARCHE À LA MORT

La France n’est pas seule concernée. Toute l’Europe marche à la mort. Les avertissements ne manquent pas – rapport de l’ONU (qui s’en réjouit), travaux incontournables de Jean-Claude Chesnais et Jacques Dupâquier, notamment -, mais ils sont systématiquement occultés et l’Ined pousse à la désinformation. Le silence quasi sépulcral des médias, des gouvernements et des institutions communautaires sur le krach démographique de l’Europe des Quinze est l’un des phénomènes les plus sidérants de notre époque.

Quand il y a une naissance dans ma famille ou chez mes amis, je ne puis regarder ce bébé de chez nous sans songer à ce qui se prépare pour lui dans l’incurie des « gouvernances » et qu’il lui faudra affronter dans son âge d’homme. Sans compter que les « Français de souche », matraqués par le tam-tam lancinant des droits de l’homme, de « l’accueil à l’autre », du « partage » cher à nos évêques, etc., encadrés par tout un arsenal répressif de lois dites « antiracistes », conditionnés dès la petite enfance au « métissage » culturel et comportemental, aux impératifs de la « France plurielle » et à toutes les dérives de l’antique charité chrétienne, n’auront plus d’autre ressource que de baisser les bras et de se fondre sans moufter dans le nouveau moule « citoyen » du Français de 2050.

LA PREMIÈRE HYPOTHÈSE : LES ISOLATS RÉSISTANTS

Ne désespérons tout de même pas. Assurément, il subsistera ce qu’on appelle en ethnologie des isolats, de puissantes minorités, peut-être une quinzaine de millions de Français – et pas nécessairement tous de race blanche – qui parleront encore notre langue dans son intégrité à peu près sauvée et s’obstineront à rester imprégnés de notre culture et de notre histoire telles qu’elles nous ont été transmises de génération en génération. Cela ne leur sera pas facile.

Face aux différentes « communautés » qu’on voit se former dès aujourd’hui sur les ruines de l’intégration (ou plutôt sur son inversion progressive : c’est nous qu’on intègre à « l’autre », à présent, et plus le contraire) et qui en 2050 seront définitivement et sans doute institutionnellement installées, il s’agira en quelque sorte – je cherche un terme approprié – d’une communauté de la pérennité française.

Celle-ci s’appuiera sur ses familles, sa natalité, son endogamie de survie, ses écoles, ses réseaux parallèles de solidarité, peut-être même ses zones géographiques, ses portions de territoire, ses quartiers, voire ses places de sûreté et, pourquoi pas, sa foi chrétienne, et catholique avec un peu de chance si ce ciment-là tient encore.

Cela ne plaira pas.

Le clash surviendra un moment ou l’autre. Quelque chose comme l’élimination des koulaks par des moyens légaux appropriés. Et ensuite ?

Ensuite la France ne sera plus peuplée, toutes origines confondues, que par des bernard-l’ermite qui vivront dans des coquilles abandonnées par les représentants d’une espèce à jamais disparue qui s’appelait l’espèce française et n’annonçait en rien, par on ne sait quelle métamorphose génétique, celle qui dans la seconde moitié de ce siècle se sera affublée de ce nom. Ce processus est déjà amorcé.

LA SECONDE HYPOTHÈSE : LA « RECONQUISTA »

Il existe une seconde hypothèse que je ne saurais formuler autrement qu’en privé et qui nécessiterait auparavant que je consultasse mon avocat, c’est que les derniers isolats résistent jusqu’à s’engager dans une sorte de « Reconquista » (lire «De la Reconquête Française» – de Marc Noé) sans doute différente de l’espagnole mais s’inspirant des mêmes motifs. Il y aurait un roman périlleux à écrire là-dessus.

Ce n’est pas moi qui m’en chargerai, j’ai déjà donné.

Son auteur n’est probablement pas encore né, mais ce livre verra le jour à point nommé, j’en suis sûr.

Ce que je ne parviens pas à comprendre et qui me plonge dans un abîme de perplexité navrée, c’est pourquoi et comment tant de Français avertis et tant d’hommes politiques français concourent sciemment, méthodiquement, je n’ose dire cyniquement, à l’immolation d’une certaine France (évitons le qualificatif d’«éternelle» qui révulse les belles consciences) sur l’autel de l’humanisme utopique exacerbé.

Je me pose la même question à propos de toutes ces associations omniprésentes de droits à ceci, de droits à cela, et toutes ces ligues, ces sociétés de pensée, ces officines subventionnées, ces réseaux de manipulateurs infiltrés dans tous les rouages de l’État (éducation, magistrature, partis politiques, syndicats, etc.), ces pétitionnaires innombrables, ces médias correctement consensuels et tous ces « intelligents » qui jour après jour et impunément inoculent leur substance anesthésiante dans l’organisme encore sain de la nation française.

LES RENÉGATS DE LA FRANCE

Même si je peux, à la limite, les créditer d’une part de sincérité, il m’arrive d’avoir de la peine à admettre que ce sont mes compatriotes. Je sens poindre le mot « renégat », mais il y a une autre explication : ils confondent la France avec la République.

Les « valeurs républicaines » se déclinent à l’infini, on le sait jusqu’à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d’abord une patrie charnelle. En revanche, la République, qui n’est qu’une forme de gouvernement, est synonyme pour eux d’idéologie, idéologie avec un grand « I », l’idéologie majeure.

Il me semble, en quelque sorte, qu’ils trahissent la première pour la seconde. Parmi le flot de références que j’accumule en épais dossiers à l’appui de ce bilan, en voici une qui sous des dehors bon enfant éclaire bien l’étendue des dégâts. Elle est extraite d’un discours de Laurent Fabius au congrès socialiste de Dijon, le 17 mai 2003 : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune Française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République. »

Puisque nous en sommes aux citations, en voici deux, pour conclure:

« Aucun nombre de bombes atomiques ne pourra endiguer le raz de marée constitué par les millions d’êtres humains qui partiront un jour de la partie méridionale et pauvre du monde, pour faire irruption dans les espaces relativement ouverts du riche hémisphère septentrional, en quête de survie. » (Président Boumediene, mars 1974.)

Et celle-là, tirée du XXe chant de l’Apocalypse : « Le temps des mille ans s’achève. Voilà que sortent les nations qui sont aux quatre coins de la terre et qui égalent en nombre le sable de la mer. Elles partiront en expédition sur la surface de la terre, elles investiront le camp des saints et la ville bien-aimée. »

Jean Raspail

Print Friendly, PDF & Email

42 réponses à “Jean Raspail : toute l’Europe marche à la mort”

  1. Avatar Gaugau dit :

    Bon texte, et effectivement visionnaire. Je trouve aussi positif de voir un site comme Résistance Républicaine publier un texte dénonçant l’universalisme de l’idéologie républicaine, car c’est l’une des sources des problèmes actuels de la France.

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      non l’universalisme républicain (qui est un phare non négociable pour nous) n »est pas mis à l’index, Jean Raspail dénonce l’utilisation de la République par des gens comme Valls

      • Avatar Gaugau dit :

        Certes, mais il me semble assez contradictoire de défendre la nation française et la civilisation européenne, tout en se revendiquant de l’universalisme.
        Par ailleurs, comment cela se fait-il que seul le début de mon commentaire ait été publié ? quelque chose n’allait pas dans la seconde partie ?

        • Christine Tasin Christine Tasin dit :

          république et universalité je viens de répondre à Thomas Guasch sur le même fil merci de vous y reporter ; pour votre commentaire je ne sais pas je valide ou censure sans regarder les auteurs et ne me souviens de rien de particulier désolée je ne sais même pas si c’est moi (ou Antiislam )qui ai validé désolée

          • Avatar Gaugau dit :

            Ok je crois que je vois ce que vous voulez dire. Néanmoins, je pense que l’idée de donner la citoyenneté française à quiconque adhérant à une idéologie (les valeurs de la République) est une grave erreur et participe au Grand Remplacement. Seul un Français de souche, ou apparenté culturellement et racialement (un Européen de souche) devraient avoir droit à la citoyenneté.

            Sur ce chère Christine, bonne soirée 🙂

          • Christine Tasin Christine Tasin dit :

            Non, pas d’accord, je trouve que un Pascal Hilout, né musulman, né Marocain, apostat de l’islam et citoyen français mérite infiniment plus la citoyenneté française qu’un Plénel, qu’un Hollande ou une Taubira ! J’admire aussi énormément un Senghor qui lui aussi aimait la france, ses valeurs, sa littérature, ses valeurs…Or les valeurs de la France sont celles de la République, née à la suite de la révolution de 1789 ce sont les valeurs des Lumières. Incompatibles avec l’islam puisque liberté, liberté d’expression, égalité etc en sont les fondamentaux.Mais la citoyenneté devrait en sus être donnée en échange de la correction de la langue française parlée, de la connaissance de notre histoire etc.
            pour la suite de votre commentaire s’il s’agit encore d’une attaque contre les juifs, allez vous faire pendre vous serez censuré

      • Avatar Thomas Guasch dit :

        Bonjour,
        Je veux dire, chère Christine, et sans vouloir vous offusquer que je ne suis pas du même avis:
        1/ La République : bien sûr, nous la voulons tous et nous voulons la défendre dans son acception romaine et démocratique; on ne peut imaginer que selon nos seules normes elle s’applique au Monde; elle s’applique à un territoire qui est ne peut être que une nation, une communauté culturelle pour le passé et une communauté de projets pour l’avenir;
        2/ L' »universalisme républicain » est un leurre et sauf à vouloir l’Homme nouveau (cf. Jean Raspail et la Hache des Steppes), le monde n’attend aucune forme de république universelle.
        3/ La lecture de Howard Bloom, « Le Cerveau Global » et « Le Principe de Lucifer » fait comprendre que l’Homme n’est pas seulement un « Homo homini Lupus », mais seulement un « ANIMAL » : quand le groupe a faim, il prend la nourriture, ou pas. Quand il a d’autres besoins, il …etc.
        4/ Pour conclure, tous les régimes se réclament de la République, et au Pakistan, l’on condamne à mort une femme Chrétienne qui est accusée d’avoir bu à une fontaine : l’Islam, comme une idée sacrée, un mème, se répand dans le monde.

        Cordialement

        • Christine Tasin Christine Tasin dit :

          Nous resterons donc en désaccord, ce n’est pas parce que des régimes usurpent le mot de république ( ah ! ah ! la république islamique, qu’il est doux le bien commun,la res publica….)que nous devons la renier dans ses fondamentaux. Le monde n’attend pas de république universelle qui ne peut exister puisque nous croyons au peuple souverain et aux nations, selon chaque nation le bien commun ne sera pas le même mais ce n’est pas ça l’universalité, l’universalité concerne les valeurs qui sont les nôtres et qui sont appliquées dans une république qui veille à l’égalité en droit, à l’égalité homme femme à la liberté d’expression etc. Si on renonce à ça alors autant dire oui tout de suite à l’islam puisque c’est au nom de nos valeurs universelles héritées des Lumières que nous nous opposons à l’islam.

          • Avatar Mila dit :

            Vous savez Christine, les Lumières ne sont peut-être pas si lumineuses…
            Si vous avez un peu de temps cet été pour vous replonger dans la belle langue de nos philosophes, relisez donc notre ami Voltaire (par exemple Des Juifs) dont le mépris de l’homme du peuple, de la femme et de l’exotique est abyssal.
            Les sacrées « valeurs de la république issues des Lumières » mériteraient un examen. Dans son Auberge des Musiciens, Léon Poliakov écrit: « essayez donc de mettre en question, sans passer pour un rigolo ou pire, les valeurs léguées par la Révolution française ». Poliakov ne passe pas (encore) pour un dangereux révisionniste aussi son avertissement doit-il conduire à instiller le doute et à inciter à la prudence quand il s’agit de marteler des vérités historiques (trop) bien établies.

          • Christine Tasin Christine Tasin dit :

            ma foi Mila vous ne réussirez pas à m’ébranler, l’homme privé et le philosophe sont deux choses différentes, l’Encyclopédie et l’apport des Lumières, Voltaire, Diderot, d’Alembert etc à l’humanité est abyssal, ils ont fait sauter des siècles d’aliénation et d’obscurantisme on ne les en remerciera jamais assez. J’ajouterai que, par ailleurs ces Lumières et leurs valeurs sont les supports et référents de notre civilisation si on les piétine on perd l’essentiel de nos outils/armes pour lutter contre l’islam ce qui ne serait pas malin du tout. Je me moque totalement de Poliakov par ailleurs, mes maîtres, Socrate, Molière, Diderot, Voltaire… m’ont appris penser par moi-même. Je les ai lus, relus, digérés et je ne les remercierai jamais assez d’avoir fait de moi ce que je suis.

          • Avatar Mila dit :

            Des Juifs, de Voltaire, est un essai, pas un extrait de sa correspondance !
            On retrouve malheureusement chez nombre des philosophes des Lumières et de leurs descendants directs ou indirects, ce petit faible pour l’islam nourri à la mamelle de l’anticléricalisme.

          • Christine Tasin Christine Tasin dit :

            non Voltaire ne supportait pas plus l’islam que le christianisme d’ailleurs son Mahomet ou le fanatisme est régulièrement censuré et interdit.. encore une fois cette manie de vouloir démolir nos référents et nos grands hommes est pathologique c’est ce que font déjà bobos islamo collabos et autres anti-France. C’est inacceptable de trouver de tels propos sur notre site.

    • Frasyr Frasyr dit :

      La résistance contient en germe la reconquista comme à Covadonga.

  2. Avatar Alexcendre 62 dit :

    On a beau être au courant et imprégner du sens inéluctable de la trajectoire imposée par notre classe politique vendue a cet ordre nouveau , la lecture des constats et vérités de Jean Raspail est toujours pour moi un vrai supplice voir une immense douleur . Comment chez tous les gens instruits et responsables de hauts niveau de notre pays cette douleur ne soit pas présente et aussi insupportable face au prévisions de voir disparaitre a terme leur pays , leur nation, leur civilisation , leur berceau . Cette société de consommation cette société du tout est fric , cette société du tout manipulé comment peut -on avoir autant de gens qui se soient couché devant ce vent porteur de l’odeur de mort et qui paralyse autant de monde dans toute l’Europe au point d’arrêter de penser , même concernant la vie future de leurs propres enfants .C’est incompréhensible , totalement incompréhensible , après avoir connu l’époque des rois fainéants sommes nous arrivés a l’époque des peuples fainéants ? Je m’interroge !

    • Olivia Blanche Olivia Blanche dit :

      Alexandre, je me pose les mêmes questions et je souffre comme vous, pour les mêmes raisons.

    • Laurent C Laurent C dit :

      Alexandre62, tout à fait d’accord avec vous, et je me demande si ce n’est pas un égoïsme immodéré qui leur fait penser « après moi le déluge ».

  3. Avatar Marie FBC dit :

    J’en ai froid dans le dos…

  4. Avatar rita dit :

    « isolats résistants « , « la reconquista » , « les rénéguats » et pourquoi pas les
    « les joueurs d’échec  » à la Vladimir Poutine.
    Le grosse voilée soumise à son barbu, lui-même soumis à son immam, lui-même soumis aux diktats de l’Arabie Saoudite ou du Quatar, eux-mêmes soumis aux petro-dollars américains. Sans nier que la lutte doit se situer aussi le terrain, il vaut mieux taper les têtes qui manipulent tout le monde tant les chrétiens que les muzz. A viser : Bielderberg!!!!! Malgré mes rechec
    ches tous azimuths, je n’ai pas réussi à aller plus haut.

  5. Avatar Thomas Guasch dit :

    Bonjour,
    Merci Christine, pour ce texte incroyable qui se trouve dans la préface de la ré édition du « Camps des Saints » … que j’ai lu avec soin et passion.
    Ce roman excellent et exceptionnel se lit avec plaisir même si l’on comprend le message rude.
    Jean Raspail a cette capacité d’écrire de façon fluide des vérités difficiles à dire de nos jours, avec chaque mot parfaitement choisi et correctement placé dans un texte lucide franc et bouleversant.
    « Le Camp des Saints » est un chef d’œuvre de littérature qui marquera au fer rouge le cerveau du lecteur; les amis de Résistance Républicaine devant impérativement le lire, et inciter chaque Français(e) à le faire également dans les temps qui viennent et qui sont les nôtres.
    En conclusion, cet auteur (pessimiste) de notre France dégage une telle force intellectuelle que l’on se dit « rien ne doit être perdu de notre culture ».
    Engageons-nous pour que dans la réalité rien ne le soit !
    Amitiés

  6. Avatar J dit :

    C’est donc à nous de faire fléchir le destin que décident pour nous les « élites ». Nous ne devons pas oublier qu’un peuple uni est fort. Montrons-leur que nous ne sommes pas prêts à nous soumettre et à mourir.

  7. Avatar Fauchon dit :

    Il reste à définir des droits pour le peuple français, que les Droits de l’Homme et du Citoyen entraînent ainsi complétés des devoirs pour chaque personne appartenant à la communauté nationale et un droit pour cette communauté à défendre son identité, instituer une préférence civilisationnelle comme le préconise Le Gallou etc…L’obtention de la nationalité devra être réformée dans le sens de la prévalence du droit du sang avec une ouverture pour services rendues à la patrie bien-sur

  8. Avatar Caughnawaga dit :

    Je suis plus optimiste que vous. Je me dis qu’on va directement vers un crash mondial donc toutes les organisations comme SOS Racisme vont disparaître, parce qu’on se débarrasse en premier des inutiles, ensuite je crois que les européens sont plus doués pour survivre que les autres. On a juste à regarder l’Afrique qui est loin d’être autonome, ça peu changer depuis 2 000 ans, tandis que nous on a l’électricité, l’eau courante, l’électronique etc. Je me dis pas ça par méchanceté,c un constat.

  9. Avatar Xtemps dit :

    Nous les européens, nous sommes capables de faire la reconquista comme l’Espagne l’a déjà fait.
    Et nous les européens, à partir du moment où nous arrivons à nous regrouper, nous seront beaucoup plus dangereux que les musulmans croyez moi, nous avons des capacités que vous n’imaginez pas encore maintenant.

  10. Avatar Libre dit :

    Faites des enfants, soyez heureux de Lex voir naître et de les faire grandir, fermer les frontières et la reconquête se fera de facto.

  11. Avatar Juliette Cornubert dit :

    Je rejoins Alexendre 62.C’est vrai,c’est une douleur,une immense douleur d’assister au suicide,je dirais même à l’assassinat de notre pays et de notre continent! Je la ressens dans ma chair comme beaucoup d’entre nous,et elle est le moteur qui anime ma volonté de lutter et de résister coûte que coûte!Unis,en ne considérant que ce qui nous rassemble ,nous pouvons reconquérir Notre Terre. Jean Raspail dit avoir écrit Le camp des Saints comme poussé,inspiré par quelque chose qui le dépassait. J’admire l ‘homme et l’oeuvre; un homme en quête de spiritualité et d’idéal,une oeuvre magnifique !Un Français!

  12. Avatar Sandrine dit :

    Beaucoup de mal à dormir la nuit dernière après la lecture de cet article…

  13. Avatar AUBERT dit :

    Bonjour à tous. Édifiant ce texte de J.Raspail. C’est l’exacte situation que nous vivons chaque jour en France. Toutefois, il est tout de » même envisageable qu’une minorité décidée de vrais français de souche puisse constituer un groupe puissant apte à fomenter des troubles de nature à bouter hors du pays la racaille islamique et mettre au pilori les élus responsables. N’oublions pas que 1789 est le résultat de quelques milliers de personnes….Je prétends que quelques milliers de gens peuvent entraîner la masse molle des indécis, peureux et mal informés. En tout cas, bravo à tous ces récents sites de ré-information, c’était plus que nécessaire.

  14. Avatar Sylvie dit :

    Un homme politique visionnaire a écrit ceci il y a fort longtemps :

    « Les cohortes impies des émissaires étrangers se recrutent chaque jour, la France en est inondée ».

    C’est dans un livre qui aujourd’hui, n’est plus réédité et il est difficile de le retrouver. Je l’ai acheté en 1989 en livre de poche. Il s’agit des :

    « Discours et Rapports à la Convention ».

    L’auteur est mort guillotiné le 10 Thermidor an 2.

    Un autre de ses contemporains a écrit dans « L’Esprit de la Révolution », cette phrase prophétique pour nos temps actuels :

    « La loi qui exclut les étrangers est favorable au droit des gens ; l’extinction de la souche régnante allumerait toute l’Europe ».

    Ce personnage révolutionnaire ne voyait-il pas en 1793 l’avenir de la France et de l’Europe (le bonheur est une idée neuve en Europe) au travers du problème posé par l’immigration et l’arrivée des migrants chez nous ?

    Une loi existe et je me pose une question : est-elle encore en vigueur ?

    Voici le texte :

    Décret de la Convention du 5 nivôse an II,

    Article premier : qui interdit à toute personne née en pays étranger d’accèder à toutes fonctions publiques.
    Article trois : la Convention nationale renvoie à son comité de salut public la proposition d’exclure tout individu né en pays étranger du droit de représenter le peuple français et de faire un prompt rapport sur cet objet.

    J’ai l’impression que les Conventionnels de 1793 étaient en faveur de la France aux Français et n’auraient jamais accepté l’islamisation de notre pays. En 1793-1794, Saint-Just avait demandé aux représentants en mission dans le Sud-Est d’interdire la construction de mosquées ni de favoriser la religion du Prophète mahométan sur le territoire français.

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Merci de rappeler ces textes.

      C’est fondamental de les opposer aux escrocs actuels, (Un Zemmour devrait le faire une bonne fois pour toutes dans les médias) qui se prévalent de la Révolution pour nous faire accepter une France multiculturelle … qui aurait fait horreur à n’importe quel Conventionnel !

  15. Diogène Diogène dit :

    Disparition programmée d’une civilisation ! Les « celtes » disparaissent petit à petit, puis, la langue française disparaîtra : déjà remplacée par les : »voilà, voilà » répétés à satiété et les : « c’est trop bien », « c’est trop bon », les « au jour d’aujourd’hui » pléonasmes et expressions fautives employés sans cesse…
    (la liste est loin d’être exhaustive…)
    La Nation, La République, les forces de l’ordre et, la Langue, sont foulées au pied, humiliées, par des individus immergés dans un abject narcissisme et relativisme et sans « éducation »…Sans »élévation »

    Les individus meurent et les civilisations aussi : Rome a coulé au moment des invasions barbares…Le chaos est en marche.

    Dépêchez-vous d’aimer, de tout coeur, ceux qui vous sont chers avant qu’il ne soit trop tard !
    La France devient un souvenir…Adieu France ?

  16. Diogène Diogène dit :

    Mon père, malheureusement décédé récemment, m’avait parlé (il y a quelques années) du livre prophétique de Jean Raspail : « le camp des Saints ».

    Il faut que je me le procure et que je le lise…

  17. Avatar Sylvie dit :

    Les Discours et Rapports à la Convention sont de Maximillien Robespierre (auteur de la phrase citée plus haut évoquant l’invasion de notre pays). L’Esprit de la Révolution sont de Saint-Just.

    Il ne faut surtout pas oublier que les révolutionnaires de 1793, seraient tous aujourd’hui au Front National, à l’UPR, au MPF ou au MNR. Car étant d’extrême-drouâte comme le dit une certaine presse… Ce serait des suppôts du pétainisme, du fascisme, du nazisme, voire du gaullisme et du souverainisme.

    Si Robespierre et Saint-Just revenaient ils seraient mal à l’aise de vivre dans une France aux multiples facettes.

  18. Avatar patito dit :

    2050 pour Jean Raspail et 2048 selon le livre prohétique la Mosquée Notre Dame de Paris 2048 qui voit la France sous la charia et la communauté Chrétienne réduite aux catacombes comme au temps des persécutions

    Signalons a une communauté bobo très favorable aux islamistes dans les médias qu’elle ferait bien d’apprendre à voler si on en juge par le sort qui leur a été rséservé par l’état islamique dans certaines villes

  19. Avatar claude dit :

    du texte de Jean Raspail je retiens aussi la déclaration de Fabius à propos de la Marianne de nos mairies ..
    ..et pourquoi pas une Marianne voilée pour bien montrer qu’on n’est pas raciste
    au point ou nous en sommes !

  20. Laurent C Laurent C dit :

    En complément des dires de Sylvie:
    1.Les finances publiques doivent être saines
    2.Le budget doit être équilibré
    3.La dette publique doit être réduite
    4.L’arrogance de l’administration doit être combattue et contrôlée
    5.L’aide aux pays étrangers doit être réduite afin d’éviter à Rome de tomber en faillite
    6.La population doit encore apprendre à travailler au lieu de vivre de l’aide publique
    Cicéron+++++++++++++++++++

  21. Avatar Archange Gabriel dit :

    Christine comment avons nous pu en arriver là ???
    Nous marchons si cela continue vers la disparition de notre pays et la Fin de son histoire de plusieurs siècles… Comment peut-on mettre au pouvoir toujours des types comme ça ??? Mais que faire quand une partie de notre population est complètement anesthésiée ??? J’aime mon Pays, je pense être un bon patriote. Je souhaiterai agir, mais sans tomber dans des excès, mon éducation Judéo Chrétienne fait de moi un légaliste… Q’en pensez-vous et que faire???

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      cher archange, il faut rejoindre des groupes de résistants (par exemple Résistance républicaine) pour ne pas se sentir isolé et préparer les affreux moments qui vont arriver, parce que nous sommes nombreux à ne pas vouloir brader notre héritage et notre civilisation. Préparer la Résistance ça peut être tout simplement faire ce qu’il faut pour rester vivant ainsi que ses proches. Piochez du côté du survivalisme

  22. Avatar chamois dit :

    Et dieu dans tout ça ?

    • Christine Tasin Christine Tasin dit :

      ce n’est pas notre problème à nous, athées. Pour les chrétiens, ils peuvent prier mais la plupart de ceux que je connais se préparent… un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

  23. Maxime Maxime dit :

    Selon Jean Raspail, « les « valeurs républicaines » se déclinent à l’infini, on le sait jusqu’à la satiété, mais sans jamais de référence à la France. Or la France est d’abord une patrie charnelle ».
    L’idée est intéressante, mais elle est floue et très difficile à traduire juridiquement. Quelles lois faudrait-il adopter par exemple pour satisfaire cette exigence d’une patrie charnelle ? Lesquelles faudrait-il éviter ? C’est impossible à dire. Cette approche est porteuse d’obscurantisme en raison de son imprécision.
    L’idée d’une patrie charnelle peut même sûrement conduire à contrevenir aux principes républicains.
    De mon point de vue, il vaut mieux prendre pour point de départ que la patrie est faite de citoyens qui constituent un vivier libre de décider de son sort, contrairement à un troupeau d’animaux, libre d’ouvrir davantage ses frontières ou non notamment. Tant que l’on est d’accord pour accueillir davantage, on ne peut pas faire grief aux nouveaux venus d’être arrivés en France ; tant qu’on est prêt à leur attribuer la nationalité, il ne faut pas non plus leur faire grief de l’avoir eue. C’est trop facile de ne pas assumer sa générosité.
    La déchéance de la nationalité est le seul moyen de faire marche arrière quand l’absence d’assimilation se traduit par la commission d’une ou plusieurs graves infractions.
    En l’absence d’infraction, les incitations financières à la re-migration pour des personnes qui ne sont jamais parvenues à s’assimiler (ne maîtrisant pas la langue française par exemple) peuvent constituer une solution.

  24. Avatar mellone dit :

    ne pas confondre république et DEMOCRATIE !!!

Lire Aussi