Dernière trouvaille de BelKacem : noter les élèves de 1 à 5, supprimer le zéro pour ne pas stigmatiser les élèves


Dernière trouvaille de BelKacem : noter les élèves de 1 à 5, supprimer le zéro pour ne pas stigmatiser les élèves

Le Zéro et l’Infini

Selon notre ministre de l’éducation nationale et populaire, la notation de 0 à 20 est périmée, vieillotte voire obsolète. Pensez donc, cela fait des siècles qu’on n’avait pas modifié la façon d’évaluer les progrès des élèves, sauf peut-être l’épisode de la notation avec des lettres, vous vous souvenez des années 80 où l’on ne savait plus très bien s’il valait mieux avoir un B+ qu’un C- et du casse-tête pour faire la moyenne de toutes ces lettres car il fallait bien une moyenne pour savoir si on passait de classe ou pas.

http://www.europe1.fr/societe/ecole-la-note-sur-20-bientot-aux-oubliettes-2516073

Mais en fait, la nouvelle notation de 1 à 5 ne concernerait que certaines matières dites du socle commun. Je vous renvoie donc à la définition officielle pour en apprécier la subtilité :

http://www.education.gouv.fr/cid2770/le-socle-commun-de-connaissances-et-de-competences.html#Le_socle_actuellement_en_vigueur_comprend_sept_competences

Il est vrai qu’actuellement la matière «s’exprimer en utilisant les langages mathématiques» est noté par ‘acquis’, ‘pas acquis’ ou ‘en cours d’acquisition’ (Plus débile que cela, je n’ai pas encore trouvé).

Donc cette nouvelle notation ne concernerait pas les autres matières, autres que le socle commun, qui elles continueraient d’être notées de 0 à 20. Il y aura naturellement une exception concernant l’apprentissage de l’informatique qui sera noté 0 ou 1, calcul binaire oblige. Encore un casse-tête en prévision pour les enseignants qui devront faire une moyenne entre des matières ayant deux systèmes de notations différents. A moins qu’ils ne convertissent les notes de 1 à 5 en notes de 0 à 20 ou plus amusant : tout convertir en binaire. Astucieux non ?

Cette nouvelle réforme ne vise qu’à cacher le niveau des ZEP (zones d’éducation prioritaires) qui, elles également, sont désormais appelés REP (Réseaux d’éducation prioritaires) et REP+ pour ceux qui rencontrent le plus de difficultés car recouvrant les zones où la population d’immigrés est la plus importante. NVB nous parle de la nouvelle carte de l’éducation dite « prioritaire » : 1.089 « zones d’éducation prioritaires » (ZEP) déjà existantes sont modifiées pour se concentrer sur les populations immigrées et permettre la « refondation » de l’éducation dite « prioritaire » pour laquelle 350 millions d’euros sont engagés.

Dans ce cadre, la suppression de la note 0 est parfaitement justifiée car dans une REP cette note est tout simplement assimilée à de la  xénophobie, voire de l’islamophobie. Le 0 n’ayant pas été inventé par le monde arabe, il n’y a donc pas lieu de l’utiliser.

Il ne vous aura pas échappé non plus que Hollande comptait recruter 60.000 enseignants mais que Najat Vallaud Belkacem  a du mal à susciter les vocations. Qu’à cela ne tienne: « Les candidats sont recrutés par les Etablissements publics d’enseignement après avis d’une commission – pour vérifier les aptitudes à courber l’échine et non les diplômes. Ces conditions de recrutement s’adressent aux étudiants boursiers sur critères sociaux, et aucune condition de nationalité n’est exigée » !!! »

Cerise sur le gâteau, 4.600 personnes de la société civile constituent ce qui est appelé la« réserve citoyenne » de l’Education nationale, personnes sans compétences particulières, « pour permettre aux bonnes volontés de la société civile de s’engager aux côtés des enseignants et des équipes éducatives dans la promotion des valeurs de la République », personnes recrutées sur la base du bénévolat participeront à la refondation de l’école laïque et pourront mieux utiliser les 5 notes de la partition de la ministre, savoir le 1, le 2, le 3, le 4 et le 5.

Enfin, il ne vous aura pas échappé que Najat Vallaud-Belkacem veut : «une dictée, du calcul et de la lecture tous les jours».  Il semble que cette réforme aura les plus grandes difficultés à être imposée dans les REP+. Ce n’est plus comme au temps de l’instituteur de village d’avant guerre (celle de 14) qui savait lui que le Certificat d’Etudes Primaires imposait de savoir lire, écrire et compter.

En fait, pour être tout à fait honnête, il faut dire que ce nouveau système de notre ministre ne sera utilisé que pour le Brevet des collèges… qui sera rénové en 2016. Gageons que d’ici là, une nouvelle réforme viendra également perturber l’enseignement de la musique car Najat Vallaud-Belkacem envisage sérieusement de simplifier la gamme qui ne comportera plus que 4 notes, reste à savoir quelle musique elle entend encore nous jouer.

Hoplite

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Dernière trouvaille de BelKacem : noter les élèves de 1 à 5, supprimer le zéro pour ne pas stigmatiser les élèves

  1. AvatarPhilippe le routier

    Excellent !

    Et en même temps ça fait peur.

    Ça aura pris du temps, car je suis toujours mal à l’aise avec les gens VRAIMENT diplômés, mais, on a fini par sympathiser avec l’ancienne prof de CM2 de mon aînée, et j’ai fini par lui demander pourquoi elle, dont les diplômes seraient plus que suffisants pour enseigner en fac, à choisi de revenir vers la simple primaire (moi j’y voyais une régression)

    Et bien elle, et je pense au final qu’elle a raison, elle veux donner aux gosses des bonnes bases (et elle le fait)

    Mais là où j’ai été surpris c’est quand elle m’a parlé de ses anciens collègues.

    Elle a enseigné en lycée, et elle a eu des collègues qui se vantaient d’être devenu profs avec une note au bac de…
    … SEPT !

    Comme ses collègues notaient en fonction de LEUR NIVEAU, ça donnait des élèves qui avaient des notes potables chez eux…
    … Et des notes nulles (mais sûrement méritées) chez elle.

    Le directeur lui aurait même demandé de noter avec moins de sévérité, c’est quand même aberrant !

    Oh, au départ elle avait fait un peu peur à ma môme, et je n’irai pas prétendre que ma gosse n’a aucune lacune -la ponctuation c’est pas son truc- mais, cette femme a fait progresser même des cancres.

    Bon, on peut difficilement comparer, ici c’est la campagne, même le collège est petit, mais c’est calme, les gosses y vont avec plaisir pour autant que je puisse en juger.

    Les résultats au brevet y sont en dessous de la moyenne nationale, mais même ça, la directrice l’assume…
    … Les profs suivent à peu près le programme (même le latin et le grec y sont toujours)

    Bref, les gamins, et leurs familles, ont le choix… On bosse -ou pas- mais il n’y aura pas de mesures ministérielles qui ira favoriser les cons.

    Franchement, on est bien loin des grandes villes, ici, t’as un élève qui veut reprendre plus tard la ferme de ses parents ont ira pas le casser…
    … On lui dira dans quoi il doit s’accrocher pour pouvoir gérer une exploitation agricole par la suite.

    D’ailleurs, le mari de la prof dont je parle plus haut, il est éleveur de porcs !

    Quelqu’un qui élève des porcs ne peux pas être foncièrement mauvais !

    1. AvatarAgnes

      Je me demande comment des professeurs qui ont réussi à devenir professeurs en ayant une note de 7 peuvent noter. Je me souviens d’une personne qui se targuait d’écrire sans faute (ce qui est très présomptueux car l’inattention et la fatigue peuvent en faire faire même à des académiciens) m’avait fait, à tort, une remarque sur une faute d’accord alors que j’avais accordé correctement le participe passé. J’ai été obligée de lui enseigner la règle de l’accord du participe passé employé avec l’auxiliaire avoir… Si un professeur ne connaît pas l’orthographe ; il peut, soit compter des points en moins pour des fautes inexistantes, soit ne pas voir des fautes réelles. Comment, dans ces conditions, peut-il permettre à ses élèves de progresser ?
      De par mes fonctions, je suis amenée à travailler avec des personnes qui ont, pour la plupart, bac + 4 et plus. Je puis vous assurer que, dès que la moyenne d’âge de ces personnes baisse, le nombre de fautes d’orthographe augmente de manière exponentielle !
      Quand je lis certains textes écrits par des professeurs de français bourrés de fautes, je m’arrache les cheveux. Dans la presse également, le niveau en orthographe n’est plus ce qu’il fut.

  2. Avatarpatriote

    le résultat de tout cela est que la comparaison du niveau d’une classe de sixième de quarante ans en arrière avec une d’aujourd’hui montre que le niveau a plus que baissé , il faut dire que la composition de certaines classes laisse a penser que l’on est deja plus en France , j’ai personnellement connu ces dernières années par le biais de mon boulot plusieurs jeunes de 2O ans qui ne savaient ni lire ni écrire et pourtant ils ont fréquenté l’école ….situation inimaginable de mon temps ..

  3. AvatarAlix

    J’aime le 1 Négligé…
    Négligé : ça fait dandy, ça fait bohème, ça fait aristo fin de race, ça fait baudelairien, ça fait artiste maudit, ça fait Céline avec ses chats, ça m’évoque « Les paradis perdus » de Christophe…
    Est-ce qu’au fond le 1 ce n’est pas la meilleur note ?

  4. AvatarDURADUPIF

    Merci pour Arthur Koestler. Nous sommes dans l’infini schizophrénie. On a perdu le zéro, les arabes vont nous le ramener.

  5. Avatarclovis freeman

    2012-2017 La France est gouvernée par des nuls et des sectaires. je crois que c’est la seule chose que l’histoire retiendra de cette époque. L’on pourrait ajouter que le cela fut possible parce que les Français furent amorphe

    1. Avatarjan

      ( sourire )
       » gouvernée par des nuls et des sectaires. je crois que c’est la seule chose que l’histoire retiendra de cette époque  »
      Ca dépendra de qui écrira l’histoire… ( sourire )

  6. Avatarceline

    Mon fils aîné est en CE1, dans une classe ou les chances pour la france sont majoritaires. Il s’ennuie en classe et j’ai l’impression de faire une grosse partie de son éducation à la maison, à sa demande. Nos enfants ont soif d’apprendre, et à force de baisser le niveau pour s’adapter à certains enfants, qui ne parlent pas un mot français (mon fils en a eu 2 dans sa classe de CP), ils se détournent de l’école. Et cela vaut pour tous les enfants. Les autres s’habituent au statut de victime assistée. Pourquoi ne pas leur laisser une chance d’y arriver malgré les difficultés à ces enfants d’origine étrangère? Ils parlent toujours de la peur de l’échec, mais elle s’accompagne de la fierté de reussir. Et pour ces 2 enfants que j’ai cités plus haut, c’est totalement illogique voire cruel de les avoir mis dans 1 classe de CP normale. Il serait peut – être temps de s’adapter réellement à ces enfants étrangers au lieu de baisser le niveau scolaire général. Mais nos politiciens n’autorisent plus nos enfants à être fiers d’eux en les prenant pour des cons dès l’école. Pourquoi ne pas leur faire comprendre qu’ils sont intelligents ou qu’ils peuvent le devenir? Ce sont de futurs citoyens, il ne faudrait pas qu’ils réfléchissent trop, afin d’être manipulés encore plus facilement que les citoyens actuels. Vision légèrement paranoïaque je l’admets, mais peut-être un peu lucide quand même.

  7. hoplitehoplite

    Beuhhh, en fait j’avais mal compris…. c’est pire. La notation de 0 à 20 ne disparaît pas; Elle devient FACULTATIVE!
    Je vois bien le gosse expliquer à son père qu’il s’est prit un zéro facultatif en maths!

    « Il n’a jamais été question de revoir les notations telles qu’elles existent aujourd’hui. » La ministre de l’Education, Najat Vallaud-Belkacem, n’a de cesse de le rappeler: la notation de 0 à 20, héritage de l’école Polytechnique au début du XIXe siècle, ne disparaîtra pas à la rentrée 2016. Elle deviendra néanmoins « facultative » dans les bulletins scolaires

    source: http://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/voici-%C3%A0-quoi-devrait-ressembler-le-nouveau-bulletin-scolaire/ar-AAeuzX5?li=AAaCFan

  8. Avatarmarc

    Qui est assez con pour faire du bénévolat dans une institution de démolissage?

    Le Maroc est un pays des plus miteux sur l’éducation…donc on ne pouvait pas mieux attendre d’une ministre marocaine, ce qui devrait déjà susciter une procédure judiciaire.

    Donc comme prévu le nivellement par le bas, qui n’a jamais favorisé ceux qui avaient envie de travailler pour s’en sortir!

  9. AvatarPUGNACITÉ

    Comment faire diversion pour que les Français ne s’aperçoivent pas de la nullité absolue du mammouth éducation nationale qui fait prévaloir la discrimination positive et met à l’index la méritocratie suite à une mise en oeuvre effective de « l’obligation de moyens » du corps professoral
    On aboutit un fine à une reproduction systématique de l’échec scolaire pour les Français.
    On gâche les potentiels de nos enfants sans s’en soucier.

  10. Avatargourgaud

    Noter de zéro à cinq ? C’est ce qu’on faisait à l’université en Pologne quand j’y enseignais, et ça marchait très bien! En plus du zéro qu’on ne mettait jamais, il y avait aussi le 1 qui était inutile et inutilisé. Je vous explique: 2 c’est au-dessous de la moyenne donc 2 = insuffisant et étudiant qui redouble ou qui s’en va. 3 c’est passable sans plus, 4 c’est mention Bien et 5 mention Très bien. Largement suffisant, ces 4 notes, pour former des étudiants (en langues romanes, dans l’Institut où je travaillais) dont l’excellence faisait des envieux chez nos collègues universitaires français quand ils venaient étudier notre système d’enseignement.
    Le secret de tout cela: des étudiants très motivés, une sélection dure, des petits groupes de travail, des enseignants très bien formés.
    Donnez tout cela à l’Education Nationale en France, et vous verrez que la notation sur 5 ça marchera ! Autrement dit: la « réforme Belkacem » n’est qu’une poudre aux yeux pour cacher la grande misère de notre système.
    Ah j’oubliais un petit détail: en Pologne on n’avait pas (en 9 ans de travail je n’en ai pas vu un seul) d’étudiants étrangers. Groupes homogènes, on appelle ça.

Comments are closed.