Le massacre de Damour a été pire que celui de Sabra et Chatila – par Eva

Publié le 9 avril 2015 - par - 11 commentaires

Damour MassacreAntiislam, dans un commentaire paru sous mon article à propos de la guerre au Liban, dit :

« La Gauche française ne nous a parlé que des massacres abominables, commis par des Chrétiens, dans les camps de Sabra et Chatila… Mais elle est restée totalement muette sur les massacres, bien antérieurs, du village chrétien de Damour, où les Musulmans palestiniens ont massacré des femmes, des enfants, dans des conditions tout aussi abominables ».

A mon avis, les massacres de Sabra et Chatila n’étaient pas aussi abominables que ceux de la petite ville chrétienne de Damour (15.000 habitants, tous catholiques).
Car à Sabra et Chatila, les tueries ont eu lieu de nuit, à la hâte, et avec des armes à feu. Donc la mort infligée aux victimes était rapide, sans torture préalable.
Tandis qu’à Damour, les combattants palestiniens musulmans, armés jusqu’aux dents, avec des chars et des obus, avaient encerclé des civils libanais chrétiens, de manière préméditée et planifiée.

Après les avoir ainsi piégés, ils ont passé plusieurs jours à les massacrer, après avoir torturé et violé des femmes et des enfants. On dispose de très peu de photos de ce massacre, mais des témoins qui ont enterré les victimes ont vu des cadavres de femmes chrétiennes avec les seins coupés, des fillettes chrétiennes avec des membres sectionnés, et des bébés chrétiens cloués les bras en croix sur les portes de leur maison.

Aucun chrétien n’a agi ainsi dans les camps de Sabra et Chatila: les photos montrent que les cadavres étaient tués par balles, et non mutilés ou violés comme ce fut le cas dans le village chrétien de Damour.

Ajoutons à cela que la veille du massacre de Sabra et Chatila, les Libanais chrétiens avaient perdu (par attentat à la bombe) le jeune chef du principal parti chrétien, qu’ils avaient porté à bout de bras jusqu’à son élection à la présidence de la République. Il a été tué quelques jours avant son investiture, anéantissant brutalement les espoirs des chrétiens d’avoir enfin la paix après 7 ans de guerre, et d’avoir un Président chrétien suffisamment courageux pour mettre au pas les Palestiniens, et éviter par la suite l’application de la charia musulmane dans le pays.
Mais le courage des chrétiens se paie, quand ils sont entourés de musulmans. Plus ils sont courageux, et plus ils meurent jeunes.

Fous de rage, les combattants Libanais chrétiens ont investi les camps de Sabra et Chatila et ont tué les Palestiniens qui s’y trouvaient.
Beaucoup de Palestiniens et de pro-Palestiniens essaient de rendre les Israéliens responsables de ce massacre, à cause de la présence de soldats de l’armée israélienne aux abords de ces camps palestiniens pendant ce massacre. Et aussi parce-que Israël est un état solvable, et peut être assigné en justice pour payer l’argent qui sera réclamé par des Palestiniens.
Mais même si l’armée israélienne a joué un rôle indirect dans ces massacres, il n’en reste pas moins que ce sont bien des Libanais chrétiens qui ont tué ces Palestiniens, ce qu’ils ne nient pas, d’ailleurs. Certains de ces chrétiens avaient perdu des membres de leur famille dans les massacres perpétrés par des Palestiniens.

Il a été question de faire comparaître des responsables israéliens en justice pour leur responsabilité indirecte dans ce massacre. Mais vous remarquerez que personne n’a osé assigner les Libanais chrétiens qui ont commis ce massacre directement, de leurs mains. Les avocats des Palestiniens leur déconseillent vivement d’intenter quelque procès que ce soit contre les Libanais chrétiens responsables du massacre des camps de Sabra et Chatila.
Car si des Palestiniens avaient la mauvaise idée de vouloir faire rendre des comptes aux Libanais chrétiens, ces derniers seraient ravis de pouvoir enfin porter à la connaissance des Occidentaux pro-Palestiniens les horreurs que les Palestiniens ont fait subir à un pays dont le seul tort a été de les accueillir, quand aucun autre pays de la région ne voulait d’eux. Les pays du Golfe finançaient les combattants palestiniens par haine des juifs et des chrétiens, mais ils interdisaient aux Palestiniens de venir s’installer chez eux.

Le massacre de Sabra et Chatila exprimait le ras-le-bol (et non seulement une vengeance) des chrétiens libanais face aux massacres que leur infligeaient les Palestiniens depuis 7 ans. Car les Palestiniens n’ont pas perpétré uniquement le massacre de la ville chrétienne de Damour. Il y eut plusieurs autres occurrences où les combattants palestiniens se sont retournés contre leurs hôtes libanais.

Ajoutons à cela que les combattants palestiniens avaient l’habitude de traverser nuitamment la frontière sud du Liban pour poser des bombes en Israël, ou d’y massacrer des civils. Une fois leur forfait accompli, ils rappliquaient dare-dare pour se cacher comme des rats dans les tunnels qu’ils avaient creusés sous l’emplacement de leurs camps au Liban.
En représailles contre ces attentats palestiniens commis sur son territoire à partir du Liban, l’aviation israélienne bombardait le Liban. Des Libanais mouraient, tandis que les Palestiniens se terraient courageusement dans leurs bunkers.

Il est donc arrivé un moment où les Libanais chrétiens durent se rebeller, alors qu’ils étaient connus pour accueillir les réfugiés (notamment les réfugiés Grecs et Arméniens ayant survécu au génocide commis par les Turcs, ou bien les juifs qui avaient fui les autres pays arabes salement islamisés, ainsi qu’une minorité de kurdes, et quelques familles de tziganes sédentarisés en provenance des plaines de Syrie).
Bref le Liban était un pays-refuge, où les réfugiés palestiniens se comportaient comme les maîtres de leurs hôtes, et mettaient le pays à feu et à sang.

Il faut préciser que les combattants palestiniens massacraient les Libanais chrétiens, mais pas les Libanais musulmans, car les Libanais chrétiens tentaient de les empêcher d’organiser un état dans l’Etat, où la Police libanaise n’avait pas le droit d’entrer. Ils avaient transformé les camps palestiniens du Liban en véritables bunkers inexpugnables, avec des tunnels souterrains qui leur permettaient de passer d’un quartier à l’autre sans être interceptés par la Police libanaise. Dans ces tunnels souterrains, ils stockaient les armes de guerre qu’ils recevaient par caisses entières des pays (alors communistes) d’Europe de l’Est.
Ils étaient également entraînés au combat et au maniement des armes dans ces mêmes pays.
Malgré le soutien financier considérable qu’ils recevaient des monarchies pétrolières, ils ne veillaient pas à la scolarité de leurs enfants, ne leur faisaient pas faire d’activités autres que l’entraînement au combat, et cela parfois dès l’âge de 6 ou 7 ans ! Ils laissaient volontairement leurs enfants dans une situation éducative lamentable, afin de faire naître chez eux des vocations de jihadistes ou de kamikazes.
Yasser Arafat, le chef de l’O.L.P., se faisait photographier à côté d’enfants palestiniens en treillis et Kalachnikov, mais son enfant à lui vivait en sécurité à Paris, où elle menait une vie confortable.
Les Libanais musulmans, quant à eux, ne protestaient pas contre les agissements illégaux des Palestiniens, car ils espéraient que ces musulmans palestiniens allaient massacrer ou exiler les Libanais chrétiens, et permettre aux Libanais musulmans de devenir les seuls maîtres du pays.

Il est très important de noter que lorsque les chrétiens de la ville de Damour comprirent qu’ils étaient encerclés, ils ont téléphoné au Ministère des Armées pour appeler au secours. L’armée libanaise arriva à Damour dès le lendemain, et se trouva face-à-face avec l’armée des combattants palestiniens encerclant Damour.
Les soldats Libanais musulmans refusèrent d’obéir aux ordres de leurs supérieurs: au lieu de donner l’assaut, ils déposèrent les armes, refusant de se confronter à leurs « frères en islam », les combattants palestiniens.
Les soldats musulmans de l’armée libanaise préféraient voir massacrer leurs COMPATRIOTES chrétiens, des familles de civils sans armes, plutôt que de les défendre contre des agresseurs musulmans ETRANGERS et armés jusqu’aux dents.
Chez les musulmans croyants, comme vous le savez, la nationalité du pays de naissance ne compte pas, ils appartiennent tous à une seule et unique nation, une nation qui ne compte que des musulmans: la « oumma islâmiyya » (nation musulmane).
Ce qui explique sans doute les nombreux cas de soldats Français musulmans ayant refusé de s’engager dans des pays musulmans. Et cela explique aussi la mutinerie qui eut lieu sur un porte-avion français, du fait de soldats Français musulmans, qui étaient en colère après les frappes aériennes que l’armée française effectua sur le Kosovo, qui est considéré par ces soldats musulmans comme un « sanctuaire musulman », donc intouchable.

Antiislam, vous dites aussi:
« La vengeance n’est, certes, pas compatible avec le Christianisme, mais il y a des manières de rendre les gens fous… »

Certes, mais il ne s’agissait pas seulement d’une vengeance. Il s’agissait d’auto-défense: il fallait montrer aux Palestiniens qu’ils ne pouvaient plus massacrer impunément leurs hôtes, besogne pour laquelle ils embauchaient des mercenaires musulmans venus de Libye et d’autres pays musulmans pour massacrer les Libanais chrétiens.
N’importe quel chrétien d’Orient vous le dira: le seul et unique outil efficace du dialogue avec l’islam reste la Kalachnikov. L’histoire prouve que le langage des armes est le seul que l’islam comprenne, et respecte.
Les chrétiens d’Orient ont un recul de 14 siècles avec l’islam, qui leur a permis de constater l’impossibilité du vivre-ensemble avec les musulmans, dans tout lieu où l’islam devient majoritaire. Le seul moyen de (sur)vivre dans le voisinage de l’islam majoritaire, c’est de dormir avec une arme sous son oreiller.
Les chrétiens (et autres non-musulmans) d’Orient qui n’ont pas d’armes sont en train d’être éradiqués de la terre de leurs ancêtres, leurs femmes et leurs filles sont à présent les esclaves sexuelles de l’envahisseur musulman, et leurs églises, écoles ou monastères sont détruits ou incendiés.

Les Libanais chrétiens ont beau être mal vus partout dans le monde parce-qu’ils se sont battus les armes à la main contre leurs envahisseurs musulmans, il n’en reste pas moins que le Liban est le seul pays arabe où l’alcool est en vente libre, où on mange son sandwich au jambon dans la rue, où les restaurants vous servent à toute heure y compris pendant le mois de Ramadan, où même les commerces musulmans s’enguirlandent pour Noël, sinon la clientèle chrétienne n’y met pas les pieds, où les cloches des églises sonnent, où les chrétiens ne cachent pas leur crucifix sous leur chemise.
Aucune chrétienne de ce pays ne porte le voile, et le jour du Seigneur est le dimanche, pas le vendredi. L’illettrisme est éradiqué, alors qu’il touche 50 % de la population des pays voisins (et s’élève jusqu’à 70 % chez les femmes de ces pays).
70 % des publications en langue arabe (livres, magazines et journaux confondus) est imprimée dans ce pays, pourtant minuscule (il me semble que c’est le plus petit des pays arabes).
Les plages et les piscines sont mixtes, ainsi que les clubs de gym. Il y a dans ce pays peu de femmes ministres ou parlementaires, mais pas mal de juges ou hauts fonctionnaires de sexe féminin. De nombreuses femmes sont inscrites à l’ordre des médecins ou des avocats (dont le bâtonnier est une femme).
Le jour où il n’y aura plus de chrétiens dans ce pays, la chape de plomb de l’islam s’abattra sur lui, comme c’est le cas dans tous les pays arabes où les chrétiens n’ont plus d’influence.

Il est clair que toute présence non-musulmane est condamnée au Proche et Moyen-Orient, ainsi que dans le reste de l’Asie, et aussi en Afrique. Ensuite ce sera le tour de l’Occident.
Alors réveillons-nous. Mieux vaut lutter pied à pied et mourir debout comme les Libanais chrétiens, plutôt que de courber l’échine et opter pour une dhimmitude choisie (et non subie) comme font certains responsables politiques Occidentaux face à l’islam, qui est pourtant encore minoritaire en Occident. N’attendons pas que les musulmans soient majoritaires, c’est le moment ou jamais de nous rebeller.

Mes amis occidentaux me parlent de l’islam comme d’un danger nouveau. Pourtant l’islam est un vieil ennemi de la France. L’islam a toujours convoité la France, ses richesses, ses femmes et ses enfants. Des musulmans accostaient les armes à la main sur les rivages de France pour kidnapper des Français et en faire leurs esclaves.
Beaucoup de Français sont morts à cause de l’islam. Et c’est l’islam qui a envahi la France, EN PREMIER.
La France ne doit aucune excuse à aucun musulman, ni pour le colonialisme, ni pour les croisades. Car ce sont toujours les musulmans qui nous ont attaqués en premier.
Quant à l’esclavage, il faudrait que les musulmans balaient devant leur porte, eux qui ont pratiqué la traite négrière bien avant et pour bien plus longtemps que les Occidentaux, eux qui castraient leurs esclaves.
Si nous aimons nos enfants, nous leur devons la vérité sur l’histoire de la France. Ne les livrons pas à la seule influence de l’Education Nationale, qui est gérée par des gauchistes qui construisent leur carrière sur la culpabilisation des Français. Une Education Nationale qui mine l’estime de soi de nos enfants, et qui a à sa tête une ministre musulmane.

Eva

Print Friendly, PDF & Email

11 réponses à “Le massacre de Damour a été pire que celui de Sabra et Chatila – par Eva”

  1. Jack Jack dit :

    Vous le savez certainement Eva, la carte d’identité des Libanais indiquait leur religion, du moins à l’époque où Brigitte Gabriel y vivait encore. Des autocars pouvaient être arrêtés en pleine campagne par des groupes de Palestiniens armés. Ils faisaient descendre les passagers. Ceux avec la mention de Chrétien sur leur carte d’identité étaient abattus immédiatement.

    • EVA EVA dit :

      C’est vrai, Jack. Mais même aujourd’hui, alors que la religion ne figure plus sur la carte d’identité libanaise, il est assez facile de savoir qui est chrétien, et qui est musulman.
      Premièrement, les prénoms et les noms de famille sont parfois typiquement chrétiens, ou typiquement musulmans.
      Si vous vous appelez Marc, vous êtes chrétien.
      Si vous vous appelez Hassan, vous êtes musulman.
      Quand un prénom est utilisé par les deux religions, comme par exemple Samir, ou Nabil, ou Nagib, le nom de famille peut indiquer la religion.

      Et puis il y a le flair. Si vous avez grandi au Moyen-Orient, vous avez un flair pour savoir si la personne en face de vous est chrétienne ou musulmane.
      Ainsi, dans la vidéo qui montrait une présentatrice (Rima Karaki) qui a remis à sa place un Cheikh musulman, j’ai tout de suite flairé qu’elle était chrétienne, bien qu’elle portait le voile (car autrement l’imam aurait refusé de lui accorder l’entrevue).
      Donc même voilée, une femme chrétienne est « détectable ».
      Même rasé, un islamiste est détectable.
      Il faut juste avoir le flair. Et les Moyen-Orientaux l’ont.

  2. Avatar Luc Forgeron dit :

    Merci chère Eva pour cette piqûre de rappel,connaître son histoire c’est préparer son avenir.

    • EVA EVA dit :

      Merci à vous Luc d’avoir lu mon texte.
      Tout peuple qui oublie ses malheurs est condamné à les revivre. La France s’est déjà battue contre l’islam par le passé.
      Si ces combats ne sont plus enseignés aux écoliers français, alors la France sera à nouveau la proie de l’islam.

  3. Avatar Antiislam dit :

    @ Eva ,

    Bonjour,

    Vous savez bien , ma chère Eva , la place que tient ce massacre dans la mémoire des Chrétiens du Liban.

    Je souligne ces deux points :

    1)Avec la complicité des médias français (95 % à Gauche) tout les Français ont entendu parler de Sabra et Chatila (1982).

    Qui connait Damour (1976) ?

    Mais , déjà à cette époque , pour la Gauche et l’Extrême-Gauche française , les Chrétiens étaient des « fascistes » et les Musulmans étaient , eux , des « progressistes » …

    La civilisation judéo-chrétienne qui a donné tous les Prix Nobel de Physique , de Médecine etc , la civilisation de la Science est … « réactionnaire » …

    La « civilisation » de la ratiocination sur le Droit musulman est « progressiste » !

    2)La perversité qu’a l’Islam dans l’utilisation de la séquence provocation / répression …

    Sans cesse des musulmans ont recours dans leur agression contre les non-Musulmans à l’attentat , au crime : phase de provocation.

    Puis , de la part des non-musulmans , c’est la riposte.

    Alors là , ces musulmans jouent la phase de victimisation à pleins tubes.

    C’est une tactique constante que nous observons tous les jours : après le 11 septembre (provocation) , les voiles fleurissent en France (victimisation).

    Alors qu’on pouvait s’attendre à une auto-analyse , chez les Musulmans , de ce qui avait permis ce crime du 11 septembre.

    Ben , non !

    Tout cela est une tactique perverse pour faire progresser la secte par une exposition publique redoublée , par le recrutement de nouveau adeptes etc etc …

    • EVA EVA dit :

      « Avec la complicité des médias français (95 % à Gauche) tout les Français ont entendu parler de Sabra et Chatila (1982).
      Qui connait Damour (1976) ? »

      La presse française avait consigne de ne pas parler du massacre des chrétiens, et de les présenter comme des fascistes, afin que l’opinion publique soit pro-palestinienne.

  4. Avatar coco dit :

    Bonsoir Eva, merci beaucoup pour ce rappel de l’histoire du Liban, qui ressemble tellement à ce que risque de vivre la France dans un futur plus proche que l’on ne le croit si rien n’est fait pour arrêter l’immigration et bouter l’islam hors de notre pays.

    • EVA EVA dit :

      Merci à vous Coco, de réaliser que cette horreur pourrait un jour arriver en France.
      La plupart de mes amis français me disent:
      « Eva, on se calme. La France a mis la religion au pas, en instaurant la laïcité. Nous avons saqué les curés, alors ce ne sont pas les imams qui vont nous dominer. »

      Donc c’est toujours un plaisir pour moi de discuter avec des Français lucides, qui savent que l’islam n’est pas une religion.

  5. Avatar xtemps dit :

    Tous peuples non musulmans qui ne se protègent pas contre l’islam et pire l’accepter chez lui, risquent à terme, l’avenir de son peuple voué à une mort certaine.
    Avec l’Islam meurtrière qui génère la haine des autres et souhaite que leurs morts, il est impossible, même avec les meilleurs volontés du monde de vivre en bonne entende, ni rien construire un avenir possible .
    Quand aux communistes qui le soutient, j’aimerai savoir réellement ce qui les motivent à ce point, jusqu’à vouloir trahir leurs propres semblables pour une peste comme l’Islam et les laisser à une mort certaine avec autant de haine.
    C’est toujours grâce à des personnes comme Eva et ses témoignages dures et cruels et triste réalité, qui remettent à l’heurs très vite, imaginez vous un seul instant dans le même cas avec votre famille et les massacres, que nos traîtres dirigeants criminels cherchent encore à occulter sciemment pour des folies de commodités politiques ou financières encore suicidaire et de fermer encore les yeux.
    Les grands banquiers américains ont que trop enrichi les pays du Golf et les moyens que de trop de armer pour en devenir un danger mortel planétaire où les citoyens du monde entier non musulmans sont mis gravement en danger de mort.
    Amis français, Européens et du reste du monde entier non musulmans et combattants, la solidarité de survie oblige de nous défendre contre la mortel Islam sans attendre, il est primordial de continuer d’informer le plus de gens possibles, aux noms des victimes et pour nos familles mise en péril par la folie de nos dirigeants et satellite, qui ne désir pas entendre raison, le droit de le désobéir et de cesser de le servir, de le considérer comme extrémiste, des collaborateurs à l’Islam et un dangereux ennemi des peuples libres.
    Vu les circonstances graves, un appel urgent d’organisation des combattants sur le terrain par les meilleurs de toutes les forces vives dans toute l’Europe est devenu notre devoir premier et de poser les fondations.
    Ne cessons jamais de dénoncer l’Islam pour ses crimes contre l’humanité, nous en avons pas le droit et ne jamais accepter aucun compromis avec aucun musulmans quel qu’ils soient, l’heure est grave! puisqu’il y à déclaration de guerre contre nous par l’Islam sur notre sol Européens, non déclaré par nos élus.
    Merci Eva pour ton aide d’un grand secours.

    • EVA EVA dit :

      Merci à vous Xtemps de lire mes commentaires. A quoi cela servirait-il que j’écrive, si on ne me lit pas, ou si on ne me croit pas ?

      En ce qui concerne les communistes qui soutenaient les combattants palestiniens à l’époque dont je parle dans cet article, il est assez facile à expliquer:

      C’était à l’époque à laquelle la « guerre froide » battait son plein.
      Israël étant soutenu par les Etats-Unis, il n’était donc pas surprenant que l’U.R.S.S. soutienne les ennemis d’Israël.
      Le gouvernement soviétique a abondamment armé les combattants palestiniens en sachant qu’ils massacraient les chrétiens de leur pays d’accueil.
      Pour ces communistes, le massacre des chrétiens n’était pas une chose choquante.

Lire Aussi