Et si vous rachetiez des chrétiennes d’Orient esclaves ? Appel aux musulmans « modérés » d’Irak – par Eva


daechetmarcheesclavessexuellesIl n’est plus question d’envoyer de l’argent à la Croix Rouge qui, via le Croissant rouge, tient délibérément à l’écart les chrétiens des aides distribuées.

http://resistancerepublicaine.com/2015/la-croix-rouge-ne-donne-pas-un-centime-aux-chretiens-de-syrie-persecutes/

Il y a aussi l’association « Chrétienté Solidarité Persécutions » qui offre la possibilité de parrainer un enfant chrétien en difficulté. On verse une somme de son choix, une seule fois par an. Le minimum est 30 euros, le maximum 150 euros, c’est en fonction des moyens de chacun. On reçoit par courrier le nom et prénom de l’enfant parrainé, le pays et la ville où il habite, sa situation familiale, souvent précaire.
En ce moment, Chrétienté Solidarité Persécutions est très présente auprès des enfants chrétiens d’Irak. Cela fait trois fois (en quatre ans) que cette association m’informe que la trace de l’enfant irakien que je parraine est perdue, suite à la fuite de sa famille vers une autre ville. Je sais exactement ce que cela veut dire: massacre, puis fuite des survivants et dispersion des familles dans les régions avoisinantes. J’ai passé ma jeunesse à fuir ainsi, avec mes parents, mes frères et soeurs. Nous étions chanceux. Nous vivions l’horreur, mais avec le sentiment d’être chanceux. C’est presque une chance d’être persécuté car on est chrétien, c’est mieux que de naître dans une famille musulmane, où l’on a un pavé qui vous pèse sur la langue de votre naissance jusqu’à votre mort, et qui vous empêche de vous scandaliser quand vos coreligionnaires massacrent vos compatriotes chrétiens. Ces braves chrétiens qui, entre deux massacres, vous instruisent dans leurs écoles, et vous soignent dans leurs hôpitaux. Ceux qui font avancer le pays, en somme. Je n’aurais pas pu rester silencieuse devant de tels crimes. Mais apparemment bien des musulmans, eux, peuvent.

Quand la trace de l’enfant qu’on parraine est perdue, on vous propose d’en parrainer un autre, et on s’efforce de vous donner de ses nouvelles, mais dans les circonstances actuelles, il est difficile de correspondre directement par la poste avec son protégé-e, s’il vit en Syrie ou en Irak.
Une personne de ma famille parraine un enfant copte qui vit en Egypte, et elle arrive à correspondre assez régulièrement avec lui.
Il faut aussi que je précise que chez Chrétienté Solidarité, aucun membre de l’association n’est payé, ils sont tous bénévoles. Donc la totalité des dons va aux chrétiens persécutés.

Depuis que j’ai vu la liste des prix auxquels les femmes non-musulmanes sont vendues comme esclaves aux acheteurs musulmans, je me suis demandée s’il était possible que des musulmans irakiens « modérés » se fassent passer pour des acheteurs d’esclaves, pour racheter des femmes ou adolescentes ou fillettes esclaves, et leur permettre de retrouver leur famille. En me privant de vacances, de sorties, et de toutes ces choses pas indispensables, je pourrais offrir la liberté à plusieurs dizaines d’esclaves. C’est un rêve un peu fou mais je n’arrête pas d’y penser depuis que j’ai vu les prix ridicules auxquels ces malheureuses sont vendues.

Eva

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


15 thoughts on “Et si vous rachetiez des chrétiennes d’Orient esclaves ? Appel aux musulmans « modérés » d’Irak – par Eva

  1. AvatarCri-cri

    Quelle image terrifiante !
    Merci pour ces precisions qui nous permettront de choisir avec discernement les organismes a aider.
    Verra-t-on un jour la fin de ces horreurs islamiques ou serions-nous condamne (e)s a les subir un jour, faute de gouvernants capables ?

  2. Avatarchatelain

    Chère Eva, ce n’est bien évidemment pas la première fois que je vous lis et vos propos m’ont toujours parus en accord avec l’idée que je me fait de l’engagement qui est le mien depuis longtemps. Mais je mettrais toutefois un bémol à ce que vous suggérez ici qui donnerait à qui de droit la possibilité de retrouver légitimement sa famille. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas sûr que cet échange de personne contre argent, qui s’apparente tout de même à de la rançon, n’entraine pas à plus ou moins court terme un profit de situation à l’origine d’un nouveau problème à régler par l’argent, sans pour autant mettre fin à l’esclavage, bien au contraire! Et vous priver de ce qui vous permettrait de prendre un peu d’air n’y changerait rien. Je crois cependant entendre ce qui vous motive et j’essaie, à ma façon, d’en partager le maximum avec vous, mais comprenez qu’en amenant votre rêve à sa réalisation, nous ne ferions que provoquer la mise en œuvre d’une véritable opportunité de marché humain que les bénéficiaires ne manqueraient pas de saisir, croyez-moi : certains esclaves se retrouveraient libérés, oui, mais combien d’autres prendraient immédiatement leurs places? Il doit forcément exister d’autres solutions qui pourraient par ailleurs faire l’objet d’une discussion entre nous tous, mais je reste convaincu qu’aller jusqu’à se démunir pour qu’un autre s’enrichisse ne fait que déplacer la difficulté sans jamais l’éliminer vraiment.
    Bien à vous.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Ce sont là en effet de justes réflexions, le problème est insoluble…

  3. AvatarLuc Forgeron

    Chère Eva bonjour,voici ma réponse.Deux hommes se promènent sur une belle plage de sable blanc. La nuit précédente une violente tempête a envahi de détritus le rivage et parmi les bouts de bois flottés,le varech… des milliers d’étoiles de mer se débattent sur la grève essayant de survivre en essayant vainement de rejoindre leur habitat naturel.Un des deux hommes cessant brusquement de disserter avec son ami, s’accroupit au milieu de l’immense nappe colorée,puis pris dans sa main une jeune étoile et la déposa délicatement dans les flots apaisés. L’homme la regarda avec tendresse partir vers les profondeurs de la baie. L’autre homme qui était resté debout, lui dit : » pourquoi l’a tu sauvé,elles sont des dizaines de milliers en train de mourir sur la grève et tu en sauves une seule,à quoi ça sert ? ,l’homme toujours accroupi lui répondit ceci : »oui j’en ai sauvé qu’une seule,je sais, ,beaucoup vont mourir mais même pour une seule cela en vaut la peine.

    1. EVAEVA

      Cher Luc,

      Votre histoire me rappelle celle de ce prêtre occidental qui allait trouver des prostituées en Thaïlande, de très jeunes filles forcées à faire ce métier.
      A chaque fois, même scénario: le prêtre payait le souteneur, puis emmenait la jeune fille manger un morceau au MacDonald du coin, et tentait de gagner sa confiance en discutant avec elle, ce qui n’est pas chose facile.
      Dès qu’il arrivait à convaincre la jeune fille de le suivre, il l’emmenait dans une institution qu’il a fondée avec des travailleurs sociaux thaïlandais, où les jeunes filles arrachées à la prostitution sont cachées pour que leurs souteneurs ne les retrouvent pas. Elles sont scolarisées, et des psychologues les prennent en charge, pour leur ré-apprendre l’estime de soi, gravement endommagée par le genre de vie qu’elles menaient en tant que jeunes prostituées.
      Certaines arrivent à retrouver suffisamment confiance en elles pour se présenter devant le juge et témoigner contre leur souteneur, d’autres ne se sentent pas encore prêtes à affronter leur bourreau. Elles retournent à l’école, ou apprennent un métier grâce à l’association fondée par le prêtre occidental et les travailleurs sociaux thaïlandais.

      Bien sûr, il y aura toujours des prostituées, mais ce prêtre a raison de tenter d’en sauver quelques unes.
      Je me souviens avoir lu ça dans les Evangiles:
      « Celui qui élève son âme élève le monde ».
      Donc je pense que si on aide ne serait-ce qu’une personne, on influence le monde dans un sens meilleur.
      J’ai souvent entendu: « Mais mon aide n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan ».
      Et je réponds toujours: « Mais il est fait de ça, l’océan: une multitude de gouttes d’eau comme la tienne. »

      Merci Luc.

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Chère Eva, je vous lis toujours avec émotion. Mais aujourd’hui j’ai envie de pleurer, à l’évocation de toutes ces victimes. Puis, penser que cet enfant parrainé a peut-être péri. C’est insupportable ! Comme c’est terrible de se sentir impuissant !

    1. EVAEVA

      Bonjour Olivia,

      J’ai aussi un sentiment d’impuissance, mais je ne désespère pas de recevoir, un jour, des nouvelles des enfants parrainés et dont j’ai perdu la trace. En attendant, j’en parraine d’autres, c’est ce que j’ai de mieux à faire. Entendre des responsables irakiens chrétiens dire qu’ils reçoivent l’aide des associations que je connais est une sorte de consolation. Mon aide arrive à ses destinataires, c’est déjà ça.

  5. AvatarAntiislam

    Bonjour,

    Merci Eva , je me joins aux autres commentateurs pour vous féliciter de votre courage.

    1. EVAEVA

      Bonsoir Antiislam,

      Vous parlez du « courage » d’avoir écrit la lettre au Père Zanotti ?
      Je n’ai même pas osé l’envoyer ! Quel courage…
      Mais je vais l’envoyer.

  6. AvatarXtemps

    Cher Eva,
    Je vous lis moi aussi souvent avec émotion, transmise comme à bien d’entre nous, en découvrant le côté bien humain de votre personne au grand coeur, en tant que femme et très probablement en tant que mère et si vous êtes maman, quel chance pour vos enfants d’avoir une maman comme vous, qu’il n’est pas étonnant de votre part de penser à toute c’est victimes et de trouver des solutions pour les aider ou les sauver.
    Sans jamais vous avoir vu, pour votre côté humain, je vous aime bien Eva, comme avec Christine, Philippe le Routier et tout la fine équipe de résistants d’humains, et en tant que, avoir été témoin sur le terrain, comme nous rappel, certain d’entre nous, nos parents ou grands parents, qu’ils avaient eux aussi connu les horreurs de la guerre et les sacrifices, merci à eux, et vous êtes encore en contact avec ceux encore sur le terrain, bravos! pour votre courage.
    Votre choix pour nous les résistants, nous fait, pour nous les résistants, prendre encore plus de valeur et d’honneur pour nous avoir choisi, merci à vous Eva.
    Moi de mon côté, je me demande s’il faudrait pas échanger les musulmans contre les chrétiens et autres non musulmans, un autre volet de notre marché à nous, pour se débarrasser d’eux, lol.
    Les civilisés c’est tellement nous.
    Ps : Nous avons un contact :  » Président de l’association Kosovo, Arnaud Gouillon, voir peut être d’autres, plus vous Eva.
    Contactez le pour son savoir faire et son expérience, c’est jamais de trop pour sauver et aider.

    1. EVAEVA

      Xtemps, je crois que vous m’idéalisez !
      Je ne suis pas douce, je suis féroce, même. Surtout quand je suis face à un musulman modéré, qui vit comme un non-musulman, bénéficie de toute la liberté que la France lui a offert, mais sans aimer la France en retour, sans chercher à la défendre contre le danger de l’islam.
      Ces modérés vivent aussi librement que des non-musulmans, mais insistent à garder l’étiquette de l’islam sur le front.
      Ils exigent d’être respectés, car ils ne tuent pas d’innocents comme les islamistes. Mais je n’arrive pas à les respecter.

  7. Avataryoniii

    hi

    humainnement cette action est bonne

    mais strategiquement elle est mauvaise

    l’islame codifie sa strategei religieuse militaire afin d’affaiblir ses ennemi

    la dhimmitude
    l’esclavage
    la sterelisation de femme non muzz fin de les empecher de ce reprodiure et ainsi faire disparaitre physiquement les non muzz

    tous cela est permie dans le sharria

    mais pour combattre ce genre de monstruosité

    ce n’est pas en financant indirectement vos ennemi muzz a travers les rachat des capyive qui vous y arriverer

    un ennemi cela ce combat avec pour but ultime de s’en debarrasser une fois pour tout

    et cela ne ce fera que en armant les victime pour qu’elle piussent ce defendre et vaincre leur kidnapeur

    by

    ce sera bien plus efficace

  8. AvatarLavéritétriomphera

    Merci Eva, je transmets votre article à d’autres personnes. Même si on est pas réellement croyant, je pense que le sort des chrétiens d’orient, des yésidis et de toutes les minorités persécutées par les islamistes nous émeut tous.

  9. EVAEVA

    Bonjour lavéritétriomphera,

    J’ai répondu à votre commentaire, mais il n’apparaît pas car Madame Tasin l’a publié aujourd’hui sous forme de court article (au sujet des non-musulmanes kidnappées par l’Etat Islamique).

    Bien à vous,

    Eva.

Comments are closed.