Silence sur le jeune Blanc homo tabassé, remue-ménage pour la prof noire bousculée !



Les LGBT et autres dingos propagandistes progressistes ne sont pas ma tasse de thé !
Par contre, je respecte celui qui est d’une orientation à l’opposée de la mienne, ce qui est loin de la liberté qu’accordent les progressistes à ceux qui ne sont pas de leur opinion, de la bonne identité de genre ou autre « wokerie » à la mode…  s’ils sont blancs ! Les autres, par contre, peuvent faire tout ce qu’ils veulent, les progressistes ont en tête de leur échelle des valeurs l’ethnicité allogène.
Vous n’avez donc rien entendu de la part des assos bien-pensantes ayant pignon sur rue au sujet de cette nouvelle agression alors qu’elle date du 30 septembre  !


Les agresseurs, de l’ordre d’une dizaine, n’y vont pas de main morte, ni de pied mort si j’ose dire !
Cependant des personnes -hommes et femmes- viennent au secours de cette victime -un jeune marocain- agonie par la horde colorée. Elles sont adultes et aussi noires, elles ne subissent pas la ire de la meute qui n’aurait pas manqué de se retourner contre un blanc s’interposant !
Comme le dit Minus, la France a sa part d’africanité !
.
Dans un autre contexte, celui de l’Ecole, j’ai été surpris de la vivacité de réaction du Recteur de Créteil, une réaction RARE si ce n’est la PREMIERE DE CE NIVEAU pour une agression physique dont est victime un professeur dans un établissement scolaire, fût-il d’un Lycée professionnel.

Je vous conseille d’écouter les propos de l’élève*, encore un de la meilleure des communauté comme il est dit dans un certain livre sacré ! Bien sûr, tous ne sont pas comme cela, mais où sont ceux qui sont allés porter secours à leur professeur ? Il semble plutôt que ça ait rigolé sec au contraire et s’empressant de diffuser l’exploit que les réseaux !
* : « Wallah, écarte-toi de ma rue. Eh, le Coran, poussez-vous madame ! », et encore dit-il madame !
Réaction de Eric Zemmour :

Parce que, s’il faut parler d’un « cas isolé », le recteur de Créteil se fout de la gueule des enseignants… Non tous, l’énorme majorité, n’ont pas la même publicité !

 

Je me réjouis de cette vivacité, cependant cherche une explication : à savoir pourquoi dans d’autres cas la réaction n’est pas aussi vive, aussi ferme, aussi publique… ? Quand on sait tous les conseils de discipline cassés par l’administration, j’en ai en mémoire certes pas toujours sur des cas de violence physique, il est même annoncé par une représentante du rectorat !!!
Consigne récente, ou alors est-ce autre chose… ?
J’entends déjà la cacophonie progressiste : RACISTE !
M… à l’Extrême Connerie !

 

12 Commentaires

  1. la réaction est vive, car ici c’est une noire et un gris !!! c’est de la violence gratuite puisque issus tout deux des diversités ……………………………….. les médiats et autres pourris peuvent se lâcher sans paraitre racistes et sont a l’abris du code de civilisation !!! ils s’en donnent a cœur joie ces lâches et poltrons .

  2. Il s’agirait de voter un budget pour équiper les enseignants d’un solide bâton et que la bastonnade en règle deviennent la norme. Vous verriez ces petites (et grandes) crapules marcher tout droit, comme dans la chanson.

  3. Pour un cas vu en video sur les réseaux sociaux des milliers d’autres dans toute la France

  4. Je me demande si le drame de Samuel Paty avait fait autant de ramdam à l’EN….

  5. Ah ! le beau métier que celui de « tenter » d’enseigner à des « bas de plafond  » ,qui ont trois mots de vocabulaire, et, pour lesquels la langue « française » est une langue morte …Merci aux hommes politiques et aux « sages » (!) du Conseil d’Etat qui ont permis l’invasion massive de notre pays (vive le regroupement familial !) par des personnes attirées par les aides financières multiples déversées par l’Etat (donc nous) et dont les descendants sont infiniment conscients et reconnaissants d’être dans un pays évolué où le savoir est librement accessible…
    La France roule vers l’abîme…

  6. c’est une ordure ce mome. faudrait le virer ainsi que sa famille. retout au bled qu’il aille gouter de la prison au bled…

  7. L’arabe qui bouscule la femme noire, c’est de l’atavisme ! bon il ne la capture pas pour aller la vendre dans la tribu ! les noirs qui tabassent le jeune ,c’est de la vengeance contre le méchant blanc colonialiste ,mais il faut se mettre a plusieurs des fois qu’il se rebellerait !

  8. Dans le solfège, une blanche vaut deux noires. Dans la société française, un Noir vaut deux Blancs ou plus selon les appréciations de la Justice.

  9. et patati et patata … tout cela me fait bien rire ! bien sûr c’est pas bien ..mais il y a eu pire… je ne comprends pas que cette prof s’interpose, il y a une direction pour traiter ces problèmes ..moi je l’aurais laissé partir ..il est clair que ce jeune était déterminé à sortir et je n’en dis pas plus ..

    • La question n’est pas que la prof laisse passer ou pas l’élève, en plus de la violence, c’est la réaction INHABITUELLE de l’administration de l’EN !
      C’est à dire une réaction molle lorsque le prof est blanc, une réaction vive lorsque le prof n’est pas blanc.
      A remarque que lors de l’agression anti-homo, ceux qui se sont interposés n’étaient pas blancs ==> ils n’ont pas été tabassés…
      Ce sont deux aspects que j’ai tenu à faire remarquer…
      Ainsi le « double racisme anti-blanc » chez certains jeunes noirs, et le racisme anti-blanc intégré dans l’EN !

Les commentaires sont fermés.