8 clandestins sur 10 ne sont pas expulsés de l’UE !

Moins de 20 % du demi-million d’illégaux qui se voient notifier une obligation de rentrer chez eux chaque année le font effectivement.

C’est ce que montre un nouveau rapport des auditeurs de l’UE.

Source : Rapport spécial n° 17/2021 publié le 13 septembre 2021

Selon le commissaire aux comptes, Leo Brincat, cela favorise encore plus l’immigration clandestine.

C’est le rapport « Coopération de réadmission de l’UE avec les pays tiers : les mesures pertinentes ont donné des résultats limités » qui montre ce grand échec.

Dans ce rapport :

Depuis 2008, environ 500 000 ressortissants étrangers en moyenne par an sont contraints de quitter l’UE parce qu’ils sont entrés ou ont séjourné dans l’UE sans permis. Cependant, seul un tiers d’entre eux sont effectivement retournés dans un pays tiers (29 % en 2019).

Ce « taux de retour réel » tombe en dessous de 20 % pour les retours vers des pays hors du continent européen. Les retours effectifs sont plus ou moins également répartis entre retour volontaire et retour forcé.

En 2015, l’UE a introduit un plan d’action pour le retour. En outre, certains pays ont conclu des accords bilatéraux pour amener les migrants à retourner dans leur pays d’origine.

Les dix pires pays, ceux avec le plus de clandestins qui ne sont pas revenus au cours de la période 2014-2018, hors Syrie, étaient par ordre décroissant : Afghanistan, Maroc, Pakistan, Irak, Algérie, Nigeria, Tunisie, Inde, Bangladesh et Guinée. Soit une écrasante majorité de pays musulmans qui ne veulent pas reprendre leurs ressortissants.

Une des raisons de la difficulté de renvoyer les illégaux chez eux est que les pays d’origine ne veulent pas coopérer. Entre autres, ils s’opposent à la clause sur les ressortissants de pays tiers.

La clause permet aux migrants de retourner dans un pays tiers qu’elles ont traversé avant d’entrer dans l’UE. Il s’agit d’une clause standard dans tous les accords de réadmission de l’UE conclus jusqu’à présent, même avec des pays plus éloignés comme le Pakistan. Les pays tiers ont tendance à s’opposer à cette clause car elle est politiquement très sensible et n’est pas inscrite dans le droit international.

Le rapport mentionne également que les pays qui doivent recevoir leurs citoyens manquent d’«incitations ». En clair, il faudrait en plus les payer davantage pour être débarrassés des toxiques qu’ils nous envoient !

 

12 Commentaires

  1. Qui obtempérerait à une « notification d’obligation de rentrer chez soi » ?? ..
    Peut-être juste les personnes honnêtes, qui, elles, pourraient éventuellement rester.
    Ce serait plus normal que les personnes concernées par ces notifications soient d’abord immédiatement enfermées, puis rapidement mises dans un avion de retour, voire dans un vieux canot qui serait ensuite coulé à 30 m des côtes libyennes …
    On vit dans un monde de fous. On ne sait plus ni tuer ni mourir, comme disait Camus avec raison.

  2. SEUL E. Zemmour a la capacité d’analyser ces situations , leur coût et les mesures qu’il faut prendre pour se débarrasser des parasites .
    Donnons lui nos voies en 2022 et surtout protégeons le , il va en avoir besoin.

  3. … et 10/10 sont laissés libres de nous envahir en attendant de nous égorger. L’ue n’est pas l’Europe, ça en est l’opposé !!!

    • Comme nous les Pieds-Noirs de l Algérie Française.
      Mais ils nous suivent maintenant en Frankarabia.
      Ils ne sont pas heureux depuis l indépendance avec les
      « youyou » qui vont avec ? « yaya Ben Bella etc ».
      On est tombe très bas.
      « Inch hallah ». « a la grâce de dieux »

  4. sortie de l’UE et vite. les anglais l’ont bien compris. isl vont s’en sortir et bien mieux que nous.

  5. Honte aux fonctionnaires qui ne font pas leur travail et que nous payons bien trop avec nos impôts confiscatoires

  6. ils veulent nous remplacer par ces racailles, j’ai bien peur que le but recherché est de faire venir tous ces indésirables, qui ne veulent pas travailler mais vivre à nos crochets,

  7. Bonjour,

    L’ U « E » ne fera rien contre l’immigration : elle veut nous transformer, aux forceps, en une société multiculturelle à l’image des USA.

    Les USA, c’est leur phantasme absolu.

    A preuve, von der Leyen prononce aujourd’hui un « discours sur l’état de l’Union » (sic) !!!

    Comme aux USA !

    C’est une singerie totalement grotesque : c’est tout dont ils sont capables …

  8. =====================

    Le meilleur des mondes au galop , un pote à Macron sans doute, fait part de son idée lumineuse pour « la bonne santé de l’humanité »

    Jugeant que les gouvernements ne font pas assez pour se préparer à de futures pandémies, Bill Gates a fait part de sa solution au problème. Selon lui, il ne faut que des usines capables de faire assez de vaccins «pour le monde entier en 100 jours».

    Bill Gates explique comment le monde pourrait se préparer pour de futures pandémies || Par Julia Belyakova | 15/09/2021

Les commentaires sont fermés.