Encore une désillusion pour les décolonialistes !

La révolte des esclaves en Jamaïque qui commence par une grève mais finit par la violence, fut lourdement réprimée.

Un homme noir entreprend un voyage mémoriel pour retrouver ses ancêtres esclaves …
Ce qu’il découvre à de quoi le surprendre !!!

.

En anglais (M : Men, W : Women)

M : (…) What ? …
W : So in the eighteen thirties, after abolition, the british goverment gave to persons who owned slaves 20 million pounds compensation. Your four times great gandfather receives compensation of 53 pounds and 3 shillings for two persons who were enslaved on his property at ***home*
M : Oh well … OK, so You’re saying that John Williams was a slave master on ***home
W : White persons in Jamaica and large landowners were not the only persons who owned and slaved people
M : OK, so we know of course that John was a black man and now you’re informing me that he had two slaves, wow, this is taking a turn !
* : ***home : phonétiquement indéchiffrable.
A noter que les anglais ont été plus prompts à supprimer l’esclavage que les français, en 1833, intermède de la révolution à part !
Ils ont été les premiers à interdire la traite en 1807. Ce qui sera repris au congrès de Vienne en 1815, mais seuls les anglais s’impliqueront à faire respecter cette interdiction immédiatement (leur marine étant la première, ils y avaient aussi intérêt pour régler certains comptes) !
.

Traduction d’un excellent angliciste (pas moi) :
M : (…) Quoi ? …
W : Bien, dans les années mille huit-cent trente, après l’abolition, le gouvernement britannique a donné aux personnes qui étaient propriétaires d’esclaves 20 millions de livres à titre de compensation. Votre ancêtre a reçu une compensation de 53 livres et 3 shillings pour les deux personnes qui étaient esclaves sur son domaine à ***home
M : Oh bien … OK, vous me dites donc que John Williams était propriétaire d’esclaves à ***home
W : A la Jamaïque les blancs et les gros propriétaires terriens n’étaient pas les seules personnes qui possédaient des esclaves
M : OK, nous savons donc que John était un homme noir et vous m’informez qu’il avait deux esclaves, ça alors, c’est un sacré chamboulement !

Remarques :
Après recherche dans les archives en anglais de la république jamaïcaine, on trouve effectivement un John Williams qui avait deux esclaves et qui a reçu 53 livres 3 s à titre de dédommagement le 28 septembre 1835 (Search | Legacies of British Slave-ownership (ucl.ac.uk))

.
Encore une illusion qui s’effondre !

16 Commentaires

  1. Je connais l’Afrique depuis 1993 (La Réunion,Afrique insulaire) et l’Afrique continentale
    depuis 1999,surtout l’Afrique-du-Sud (le pays ou j’aurai du naitre!) et mon dernier séjour
    en Afrique de plus 2 ans en continu remonte de 11/2012 à 12/2014.J’ai meme subi la « Pla-
    nète des singes »,c’est à dire l’impérialisme raciste des Nègres,à Johannesburg! De nos
    jours,c’est l’Apartheid en sens inverse,c’est à dire contre les Blancs,y compris avec le
    massacre et viols et fermiers/iéres! Meme en Amérique du Sud,ou j’ai passé plus de 6 ans,les Incas écrasaient les ethnies sur leur passage,de la Colombie au Chili,largement avant l’arrivee des Espagnols! Cet acharnement mensonger à faire du Blanc l’incarnation
    du Mal est de la propagande Socialo-Communiste! A qui profite le crime? A ceux qui dé-
    truisent des états pour leurs intérets politico-financiers et leur hégémonie mondiale,tout en
    arborant hypocritement le « masque » des Droits Humains et du Multiculturalisme et,meme,
    à l’heure actuelle,de l’Ecologie! Largement impliqués,aussi,dans l’imposture COVID-19!

  2. La vérité dérange ,comme toujours c’est les noirs qui vendaient leurs frères noirs aux occidentaux aprés les avoir capturés!et c’est ainsi depuis la nuit des temps en Afrique ,cette surpopulation permanent entretient ces guerres ethniques en permanence ,les ONG ne seront pas près d’étre au chomage !Il faut que leur religion l’islam ne leur permette plus d’avoir plusieurs femmes et ce n’est pas demain la veille!L’Arabie saoudite rejette avec vigueur et exécute tous ceux qui essaient de pénétrer sur son territoire ,si cela continue nous allons tous étre massacrés pour avoir accueilli trop d’immigrés car c’est l’islam que leur dit de supprimer le Mécréant!Alors nos valeurs ils les rejettent et ne considérent que celles de la charia et de l’islam!Et avec toutes ces mosquées pour répandre cette parole ,merci a nos élus de nous avoir mis dans une situation inextricable et avoir programmé la disparition de notre civilisation:!

  3. Au départ d’Afrique, ce sont les noirs africains qui capturaient et vendaient leurs frères de couleurs comme esclaves et à l’arrivée aux Antilles, il y avait d’autres maîtres noirs qui exploitaient ces esclaves. Mais il n’y a que les sales blancs qui comptent…

  4. Cela ne m’étonne pas du tout, les Africains étaient les premiers colonialistes et les premiers esclavagistes et pourtant nous ne leur jetons pas la pierre pour ça. Pour moi les choses sont claires, ce n’est pas la couleur de peau et donc la race qui est le problème numéro un mais bien la sous-culture ancrée au plus profond de l’indigène qui non seulement se trompe mais continue de véhiculer chez les siens de mauvaises informations racialistes. Le blanc devient maintenant le coupable de son évolution que je crois o combien supérieur et salutaire.

  5. Qui étaient ceux qui vendaient les esclaves ? ..sinon les noirs et les arabes ?????? ils avaient trouvés le filon, car les blancs achetaient les esclaves alors que les noirs et les arabes les arrachaient a leurs tribus et les utilisaient avant d’en faire la marchandise !!! que les noirs aillent se plaindre chez les arabes !!! ils seront vite calmés !! c’est d’ailleurs pour ça qu’ils ne le font pas !! ce sont des lâches ils jouent sur les sentiments et ils savent que les arabes n’en ont pas !!

    • Mais les Gaulois, incultes et crétins, répètent en boucle:
      « Nous les avons colonisés,
      « Nous les avons réduits en esclavage,
      « Nous les avons pillés… »
      Non sans quelque narcissisme, d’ailleurs.

      • Ils pratiquent l’histoire du fou qui se frappe sur la tête avec une brique.
        Lorsqu’ils se rendront compte que ça fait mal, il sera trop tard.

  6. Ce ‘est pas la couleur de peau qui fabrique le racisme mais bien ce qu’il y a dans la tête de l’humain. Il suffira de tout mettre au jour pour chambouler les croyances!

    • Exactement Jacques ! Voir les cas de renversement de comportement raciste en Afrique du sud comme au Zimbabwe par ces mêmes noirs qui dénonçaient le racisme à une époque, pour l’appliquer aujourd’hui à la communauté blanche.
      Vous pouvez trouver des documentaires d’informations sur ce sujet qui en témoignent.
      Et pour avoir cotoyé professionnellement des noirs ( guadeloupéens, martiniquais), vous pouvez discuter sans préjugés avec un mais dès qu’ils s’en trouvent deux, trois ou plus, ils vous tournent le dos pour vous faire comprendre que vous n’êtes pas le bienvenu dans leur cercle communautaire. J’en ai ainsi, à ces occasions, découvert et ressenti leurs comportements racistes.

      • je suis allé a la martinique, je pouvais y séjourner gratuitement plusieurs semaines puis ensuite aller a la guadeloupe dans les mêmes conditions puis la guyane ,au bout d’une semaine je suis rentré en France a cause du racisme et des vols et bravades de ces gentils petits noirs ,la réunion pareil…………..et que dire de la nouvelle calédonie ?? je suis revenu de tous ces pays qui détestent les blancs qui les font vivre !! pareil en afrique !………………………… et tout ça c’est du vécu !! pas des « on m’a dit  » !

          • Avez vous déjà vu couper le cocotier pour ramasser les noix? MOI, OUI.
            Ayant vécu plusieurs années sur place, et ayant « visité l’Afrique », je me suis fait mon opinion…
            En Guyane, on monte les serrures à l’envers pour que les morts ne puissent pas entrer, et les deux roues n’ont pas de feu arrière pour ne pas être suivi par les esprits.
            En Martinique, allant acheter une baguette de pain, la vendeuse m’a déclaré qu’il n’y avait pas de pain pour les blancs.
            Mais, comme vous dites, le Rhum y est certainement le meilleur du monde, sauf qu’ils ont entendu la Pub. « pas d’alcool au volant »— c’est vrai qu’il faut être con pour donner à boire à un volant…
            ,

Les commentaires sont fermés.