La France a  rapatrié 7 « enfants français » détenus dans des camps en Syrie : cherchez l’erreur !

Ci-dessus, photo montrant des « enfants français » avec « leurs mères françaises ».

La France a procédé mercredi 13 janvier au rapatriement de sept enfants français détenus dans des camps en Syrie.

Le Point

Le Point Une opération qui « laisse un goût amer » aux proches de détenus, dénonçant régulièrement la politique de rapatriement au compte-gouttes du gouvernement. « La France a la capacité de rapatrier qui elle veut, quand elle veut », écrit le Collectif des familles unies dans un communiqué.

Deux cents « enfants français » seraient dans un danger « immédiat »

Lors de l’hiver 2018-2019, au moins 29 enfants étaient morts de froid dans le camp d’Al Hol. Et aujourd’hui plusieurs femmes françaises sont dans un état de santé très grave, dont une au moins souffre d’un cancer.

Légende de la photo ci-dessus, parue dans Sud Ouest : Syrie : après des années dans des camps, la menace de l’oubli pour les enfants français (sic)

Vous souvenez-vous du « Jeu des anomalies » ?

C’était  une image « avec des anomalies cachées » qu’il fallait entourer, un jeu de logique en somme.

 Je suis sûr que vous vous en souvenez depuis votre enfance.

Mais ces photos publiées dans la presse au sujet des « enfants français », mes amis, c’est vraiment quelque chose !

Je suis assis devant depuis une demi-heure et je ne trouve aucun « enfant français » !

Il doit s’agir d’une escroquerie pour nous tirer des larmes des yeux. 

L’expression « enfant  français » doit être employée à dessein  pour faire appel à notre fibre patriotique ! On  évoque quelque-chose comme « nos  chers  infortunés compatriotes, nos malheureux compatriotes, nos frères » que nous ne devons pas abandonner loin de leur patrie !

Heureusement, nous avons un bon sens de l’humour et nous rions de bon cœur devant ce genre de photos publiées par les médias subventionnés.

 

On se pince, on fait des recherches. Et on retrouve l’expression « enfants français » employée systématiquement dans les grands titres.

Libération :

Rions encore avec Le Parisien !

Quand ceux qui dézinguent les patriotes à longueur d’année nous ressortent la nationalité française des jdihadistes et de leurs enfants pour nous émouvoir !

Articles RR sur les enfants de djihadistes

 6 total views,  3 views today

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


16 Commentaires

  1. La France décidément s’intéresse à ces racaille qui ne mérites qu a pourrir dans leur situation qu’ils ont voulu

  2. ni les mères, ni les pères, et moins encore les moutards ne sont Français et ne le seront jamais!
    quant on brule ses papiers, qu’on renie le pays qui vous a nourris et élevé on a aucun AUCUN droits de se réclamer de celui ci!

  3. C’est tellement facile d’évoquer la nationalité française quand on se retrouve dans une merde qu’on a soi-même déclenché. On ne saura pas par contre quels vrais français ils ont réellement tués au nom d’un islam dépourvu d’humanité et de tolérance ?

    • Ils ont fait leur choix étre Syriens donc leurs moutards aussi ou alors ils n’avaient pas a les faire!Ce n’est plus de notre ressort!

  4. celle qui a le cancer n’as qu’a boire de la pisse de chameaux ,,pour les futurs terroristes ,,,, élimination de la vermine qui de toute façon assassineras un jour des francais !!!!

  5. et Macron après avoir exfiltré des terros-Daechiens Françaisides
    pour les rapatrier et les faire revenir en France
    a expulsé des familles de Chrétiens en Iran, en Afghanistan et au Pakistan
    cherchez l’erreur, l’horreur et le coupable ???

  6. Vous avez cherché pendant 30 minutes dans l’image alors que l’anomalie ce trouvait dans le texte  » Français  » . Du point de vue des  » NOM  » nous sommes tous  » Français  » pour eux l’erreur se trouverais dans nos esprits.

  7. C’est déjà assez rageant que le Gouvernement ne soit pas foutu de renvoyer les migrants clandestins qui sont en réalité de par leur nombre des envahisseurs – presque tous musulmans. Ils s’organisent pour bientôt nous occuper factuellement, ils font penser à des paras ennemis lâchés de nuit derrière nos frontières.
    Ceux qui se sont « tapés » 36 mois d’Algérie dans le bled et les Aurès vous expliqueront que les terroristes du F.L.N et du M.N.A dont on ne parle jamais – prédécesseurs du G.I.A et concurrents du F.L.N – étaient bien des barbares, mais que la cruauté de leurs mouquères envers les soldats Français faits prisonniers et les pieds-noirs et leurs enfants était carrément abominable !

    Aucune mansuétude pour les rejetons de cette engeance en sacs-poubelles car ils seront de toutes façons formatés par cette religion satanique, et le pire avec la bénédiction de la Laïcité à la Française, s’ils rentrent au bled hexagonal !

    Une majorité de Patriotes un minimum avertis comprendront cette position !

  8. Peut être que nos zélites ont décelé chez ces  » enfants Français  » des niveaux de QI tels qu’ils feront rayonner la France dans le monde entier qui nous admirera ………….qui sait ? …j’ai un doute mais bon je ne fait pas partie des zélites !

  9. l’erreur ? non ! les errements du gouvernement qui ne sait plus où donner de la tête, à moins qu’il ne sache plus où est sa tête.

    On fait entrer de plus en plus de candidats djihadistes et on va également récupérer les djihadistes en herbe, déjà formatés par les mères fanatiques,
    Ah ! que la taqya marche bien !
    Oh ! comme la victimisation est efficace !

    il n’y a pas plus d’enfants français qu’il n’y a de vers dans le nez de ces journaputes

  10. les parents ont voulu aller en syrie ,les enfants sont donc syriens!droit du sol ils sont nès la-bas!nous avons une loi et l’on ne la respecte mème pas!

  11. Quel message veulent-ils faire passer , quels signaux envoient ils et pour qui? Quand ils parlent uniquement d’enfants , là on a compris que c’est pour attendrir margot PS gauchiste ou LREM , mais quand on voit les mères qui les accompagnent « bâchées jusqu’aux yeux  » et présentées comme Françaises , c’est les plus archaïques et les plus radicaux qu’ils racolent pour leur dire: « même avec vos costumes d’afghans ou vos voiles de garde chiourmes Iraniennes , nous vous considérons comme Française et bien moi je ne les considérerais jamais comme Françaises , c’est comme faire rentrer des ennemis avec des grenades dégoupillés dans les mains ou des ceintures d’explosifs autour de la taille . Quand je vois le risque que l’on prend en les faisant revenir , je ne peux que prier que personne en France n’aura à en pâtir et là rien est moins sûr;