Quand Samuel Paty a été décapité commençait au Québec le procès de la loi 21 sur la laïcité

Publié le 21 novembre 2020 - par - 2 commentaires

Illustration : mosquée de la rue Saint-Dominique, centre ville de Montreal, novembre 2020

Une image inclusive du Canada « L’État du Québec est laïque »

Article 1 de la Loi sur la laïcité de l’État adoptée le 16 juin 2019 par les députés démocratiquement élus à l’Assemblée nationale du Québec.

La Loi sur la laïcité de l’État veut mettre un terme aux débats et aux analyses qui traversent la société québécoise depuis quinze ans à la suite des exigences des lobbys musulmans en matière d’accommodements raisonnables.

En reconnaissant le caractère laïque de l’État québécois, la Loi 21 s’oppose de front au multiculturalisme canadien lequel ne reconnaît de par sa constitution que des droits individuels, dont celui de la liberté de religion.

Rappelons que le Canada est le premier et le seul pays au monde dont la constitution valorise le multiculturalisme.

À la suite de l’adoption de la Loi 21 par l’Assemblée nationale du Québec, l’État canadien a initié une opposition constitutionnelle par l’intermédiaire d’organismes fédéraux, de lobbys religieux et d’individus proches du pouvoir.

 

Il est important d’établir la distinction entre le pouvoir de l’État canadien, un pouvoir fédéral centralisateur, et le pouvoir de l’État du Québec. Au Canada, l’État du Québec a le statut de province. Le qualificatif « province » signifie territoire conquis en vocabulaire anglo-saxon. La Conquête anglaise de 1760 a fait de la Nouvelle-France un territoire britannique. Le Canada moderne est un État néo-colonial anglo-saxon en vertu de l’histoire.

L’État canadien entend donc exercer pleinement son pouvoir sur le territoire conquis du Québec afin d’imposer le multiculturalisme aux Québécois. Il s’agit d’une autre Conquête réalisée cette fois par une armée de juristes.

Le 2 novembre dernier débutait au Palais de Justice de Montréal le procès de l’État canadien contre l’État québécois qui a adopté la Loi 21.

La poursuite est constituée d’individus et d’institutions canadiennes donc voici les plus connus :

Commission canadienne des droits de la personne,  Conseil national des musulmans canadiens,  Association canadienne des libertés civiles, World Sikh Organization of Canada,  Amnesty international (section Canada francophone, ) Quebec Community Groups Network, Alliance de la Fonction publique du Canada,  Fédération autonome de l’enseignement, Comité juridique de la Coalition,  Inclusion Québec,  Commission scolaire English-Montréal (CSEM),  Association de droit Lord Reading

La défense est formée du Ministre de l’éducation, du Ministre de la Justice et de trois OBNL: Les Libres penseurs athées, Pour les droits des femmes du Québec (PDF-Q), Le Mouvement laïque québécois.

La date de l’ouverture du procès de la Loi 21 était prévue depuis des mois. Cependant un événement tragique survenu en France deux semaines plus tôt rappelle l’enjeu démocratique de la laïcité de l’État.

La décapitation du professeur Samuel Paty par un musulman intégriste nous conduit à poser deux questions.

Quittons le tribunal et déposons-nous au plus près de la réalité scolaire multiethnique de Montréal et de Laval.

Si un enfant arrive à l’école avec une caricature de Mahomet et la montre à ses camarades devant une enseignante intégriste, cet enfant risque-t-il de se faire décapiter un jour?

Si cet enfant qui a montré une caricature de Mahomet est menacé par un musulman, le professeur musulman va-t-elle défendre l’enfant ou va-t-elle défendre le coran autour duquel elle articule sa foi ?

Si une telle tragédie survenait, l’État canadien en serait coupable de par sa posture morale qui dévalorise la démocratie et la laïcité à l’avantage de l’inclusion intégriste.

A lire en complément : 

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1746214/proces-loi-laicite-21-etat-quebec-montreal

Print Friendly, PDF & Email

2 réponses à “Quand Samuel Paty a été décapité commençait au Québec le procès de la loi 21 sur la laïcité”

  1. Avatar Hollender dit :

    Mes 5 sœurs et moi, guidés par nos parents, sommes arrivés au Québec ( Aéroport de Cartierville) le 23 Octobre 1959.
    Choc culturel assez rude car malgré que mon père soit athée, j’avais fait ma communion solennelle comme les enfants de mon village.
    Une fois installés rue Bourbonnière, je me suis vite aperçu que la religion catholique tenait une place énorme dans la vie de tous les jours.
    Dans les années 70, tout les manipulations mises en place depuis trois siècles par le clergé catholique ont volé en éclat .
    Sur quelques années fascinantes, les esprits , les mœurs, et la VIE ont retrouvé leur liberté. Plus de confessions, plus de jeune, plus de prières en classe, plus de messe obligatoire. Nous étions libres, avec nos responsabilités individuelles et bien sur des encore des lois LAIQUES à respecter comme partout. Les 10 commandements ont continué à offrir un guide pour régir régir la conduite des citoyens et de la société qui les considérait comme un bon guide.
    Je suis parti du Québec en 1977 pour aller travailler dans les Emirats du golfe, et en Arabie Saoudite.
    Et LA, j’ai vécu une vraie dictature religieuse bien pire et éloignée de celle du Québec qui n’était plus à mes yeux qu’une aimable « plaisanterie » .
    Coups de bâton de la part des muttawa qui obligeait mon épouse à marcher ( pas derrière moi, vexations diverses, menaces de mort avec arme de guerre dans les côtes pour m’obliger à nettoyer et réparer leur fosse septique et les canalisations PVC qu’ils s’amusaient à écraser avec les camions etc.
    De 79 à 81, séjour en Algérie pour mon travail et pour être honnête, nous étions beaucoup plus libres que chez les Saoud’s. Nous sommes partis d’Algérie avant la guerre civile entre musulmans qui a fait selon des observateurs près de 200000 morts….
    Mais, cerises sur le gâteau, après des années de travail dans plus de 30 pays, la plupart musulmans, C’EST MAINTENANT CHEZ MOI, de retour dans mon pays d’origine, en France que cette saloperie de SECTE vient foutre sa merde et tuer mes compatriotes. (J’ai échappé de peu à l’attentat contre le comptoir de Turkish Airlines à Orly). La pauvre Québécoise , jeune mariée en voyage à Paris, n’a pas eu cette chance, elle était assise sur le siège du Métro sous lequel un muzz avait caché sa bombe dans un sac à dos !!
    Je constate avec stupeur que RIEN n’est fait pour se débarrasser de tous ces tarés sectaires qui vivent dans un pays civilisé et qui profitent de tout ce que la modernité peut offrir, sans en apprécier la valeur. Il y aura bientôt 3000 casernes (pardon mosquées) sur nos territoires et ils veulent même faire croire à nos imbéciles de politiciens naïfs que ce sont EUX les victimes alors qu’en 5 ans ils ont massacré près de 400 personnes innocentes, femmes, enfants et hommes confondus.
    Il est grand temps quel les  » Gaulois  » se réveillent et prennent autre chose que des nounours, des fleurs et des bougies; l’ennemi n’est plus à nos frontières ou défilant sous l’Arc de triomphe, il est partout, dans nos villages si magnifiques. Ce ne sont plus les  » boches » ou la cinquième colonne, ce sont des  » bâchées » voilées, et sous les chiffons, on peu cacher beaucoup de choses…..
    La guerre d’Algérie est à plus de 2 générations, le peuple français a oublié les atrocités.
    Nos jeunes ont déjà rendu les armes et pris leur  » smart fun ». Certains se sont convertis à la secte islam et ont épousé des Bédouines. …..Il ne leur reste plus qu’à apprendre la langue de l’envahisseur.
    Leurs  » études  » seront facilitées par les traitres de L’Eructation Nationale , CGT en tête……….

  2. Avatar Dorylée dit :

    « …Rappelons que le Canada est le premier et le seul pays au monde dont la constitution valorise le multiculturalisme…  » Ou quand les poules encouragent l’élevage de renards.
    @Hollander dit : l’ennemi…est partout dans nos villages… Là, encore, on le voit mais je crois que le pire, c’est là où on ne le voit pas, dans les administrations, la CAF, la Sécu, les chargés de mission genre Benhalla, dans les services de l’immigration, de la sécurité, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire Aussi