Barberousse : un pirate qui protégeait les musulmans des razzias chrétiennes ?

Publié le 6 décembre 2019 - par - 25 commentaires

.

En lisant le Journal de Mickey, on apprend que Barberousse, le célèbre pirate grec à la solde des Ottomans (il s’était converti à l’islam), s’était battu pour « protéger les musulmans persécutés par les catholiques français, espagnols, italiens ».

.

Bref, un gentil musulman contre des méchants chrétiens. Un résumé de la vie du pirate et une réécriture de l’histoire qui devrait combler de plaisir l’historienne « déconstructrice » Laurence de Cock voire donner des soubresauts poly-orgasmiques à tous les gauchistes du NPA et de LFI réunis.

.

 

.

Pourtant, Wikipedia, peu suspect d’islamophobie (on a vraiment l’impression que l’article est écrit par des membres du FLN), le décrit comme un personnage rusé et cruel, aimant piller, massacrer, raser… Bref, le pervers sanguinaire habituel.

.

Alors, Barberousse protecteur d’innocents musulmans menacés de castration et d’esclavage par les terribles razzias chrétiennes, info ou pipeau ?

.

« Les trois frères sillonnent la Méditerranée s’adonnant à la « course » contre les navires chrétiens avec pour ports d’attache Tunis, Djerba, Jijel et Alger, où Arudj, usant de ruse et de cruauté, se fit bey de la cité »

« En 1529, Barberousse entreprend la prise du Peñon d’Alger, considérée comme une « épine au cœur des Algérois » par celui ci. Après deux semaines d’intensifs bombardements d’artillerie, les Ottomans prennent d’assaut le fort. Des 150 hommes que comptait la garnison du capitaine Martin de Vargas, le quart seulement survit, dont le capitaine. 25 femmes et enfants sont faits esclaves »

 » [Barberousse] s’empare de la kasbah de Tunis. […] Il s’empresse alors de renforcer les défenses de Tunis et de La Goulette, en y employant des Maures et des milliers d’esclaves chrétiens »

 » Revenant à son activité de corsaire, il razzie Mahon sur l’île espagnole de Minorque, où il fait 6 000 prisonniers et un énorme butin (1536), qu’il ramène à Alger »

« [il] dirige plusieurs campagnes contre les Occidentaux. En 1534, il effectue plusieurs raids le long de la côte italienne. Un des épisodes les plus rocambolesques de cette campagne est certainement la tentative de rapt sur la personne de Giulia Gonzaga (1513 – 1566), une jeune noble dont la réputation d’être « la plus belle femme d’Italie » […] Celle-ci échappe de justesse à ses ravisseurs, fuyant à cheval en pleine nuit avec l’aide de son écuyer. De dépit, Kheyr ad-Din fit massacrer la population de Fondi »

« En 1537, il mène à nouveau une razzia sur la côte italienne, les îles Ioniennes et est mis en échec en assiégeant Corfou. »

« Barberousse sort pour la quatrième fois avec cent galères, pillant et saccageant la Calabre. »

[Et la conclusion, NDA]

« Jérômes Maurand, prêtre d’Antibes, aumônier des galères de France, laisse une longue narration des exactions commises par les Turcs à cette occasion. Il raconte notamment comment, à la suite de la prise de Lipari au large de la Sicile, des janissaires trouvèrent un certain nombre de vieillards, d’hommes et de femmes réfugiés dans la cathédrale.

Selon lui, « Ils les prirent, les dépouillèrent tout nus et les ouvrirent vivants ; et ils ne faisaient cela que pour prendre le fiel. Comme nous leur demandions pourquoi ils usaient de si grandes cruautés, ils nous répondirent que ce fiel avait une très grande vertu. Nous n’en obtînmes rien d’autre. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Khayr_ad-Din_Barberousse

.

Print Friendly, PDF & Email

25 réponses à “Barberousse : un pirate qui protégeait les musulmans des razzias chrétiennes ?”

  1. Avatar Malou30 dit :

    On se demande ce qui ravage le cerveau de certains occidentaux pour se soumettre pieds et poings liés à l’islam ?

    • Avatar Victoire de Tourtour dit :

      Il y a ceux à qui ça rapporte – pouvoir et argent – et les incultes crétins qui suivent en répétant niaisement ce qu’on a fourré dans leur pauvre tête. Et les êtres humains aiment-ils la liberté ? Pas sûr. Pas sûr du tout . Voir le texte de La Boétie (XVIe siècle )  » Discours de la Servitude volontaire ».

  2. Avatar Machinchose dit :

    De dépit, Kheyr ad-Din fit massacrer la population de Fondi«

    a diverses dates on aura encore des « Kheir ed dine » qui porteront ce prénom

    une plage et ville des cotes nord f du golfe de Tunis, porte ce nom de Kheir eddine

    lequel ? Baba Haroudj ? devenu Barberousse ?le ministre des finances du bey a la moitié du 19 eme siècle?

    tous ces « Khayr ed Dine » (prospérité de la religion musulmane) ne furent que des avides de pouvoir et de richesse sans le moindre scrupule

    • Paco Paco dit :

      Avec toi, les pendules sont toujours remises à l’heure…

    • François des Groux François des Groux dit :

      @Machinchose, vous êtes ingrat !

      Voyez ce qu’écrit Wiki :

      « À la mort de son père, il revient sur l’île, avec un navire dont il a reçu le commandement, de corsaires turcs, et embarque ses frères qui fuyaient la misère. À bord, ces derniers se convertissent à l’islam. Ils convoient, ensuite, des Musulmans et des Sépharades fuyant la pression de l’Inquisition espagnole et les conversions de force décrétées par Isabelle la Catholique en 1492, de l’Andalousie vers l’Empire ottoman (fin de la Reconquista) où le sultan Bajazet II leur a donné refuge.
      Cela leur confère un grand prestige auprès des Juifs et des Musulmans…« 

  3. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    C’est incroyable comme l’on peut déformer et faire dire n’importe quoi aux faits…

    Il suffit d’omettre certains détails et épisodes dérangeants, en se limitant à une une volée en « surface ».

  4. Avatar GAVIVA dit :

    https://twitter.com/i/status/1202617237410111489
    Et les motards de la police protègent macrouille des affreux grévistes.
    On entend bien la fracture du bras, on le voit pas reculer la bécane
    Le gars allongé est pas divers
    le flic on sait pas

  5. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

  6. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    Suis allé faire un bref commentaire sur l’abonnement à Mickey :
    [email protected]

    Pour lire des conneries ?
    https://resistancerepublicaine.com/2019/12/06/barberousse-un-pirate-qui-protegeait-les-musulmans-des-razzias-chretiennes/

  7. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    D’ailleurs il y a une confusion entre Arudj (1474-1518) et Hizir (1466-1546), ce sont deux frères, pas le même individu.

    Les deux furent surnommés Barberousse, le second en héritage en somme à la mort d’Arudj !

  8. Avatar Rochefortaise dit :

    Pour ceux qui veulent s’instruire,un bon livre, toujours disponible chez A+++ :

    Captifs en Barbarie : L’histoire extraordinaire des esclaves européens en terre d’Islam (Français) Poche – 8 octobre 2008
    de Gilles Milton (Auteur), Florence Bertrand (Traduction)

    Spécialiste de l’histoire des voyages, Giles Milton aborde un chapitre méconnu des relations entre l’Europe et l’Afrique du Nord aux XVIIe et XVIIIe siècles: le cruel destin des Occidentaux capturés en mer par les corsaires de Barbarie puis vendus comme esclaves sur les grands marchés d’Alger, Tunis ou Salé. Pour se faire, Milton narre les incroyables aventures de Thomas Pellow qui à l’âge de onze ans, en 1715, quitte sa Cornouailles natale afin de sillonner la Méditerranée comme mousse. Son navire investi, il devient l’esclave de Moulay Ismaïl, terrible souverain marocain, et doit se convertir à l’islam. Mais son ingéniosité attire l’attention du sultan, qui va lui confier la garde de son harem ainsi que des missions militaires. Plus de vingt ans après sa capture, Pellow parviendra à s’évader et sera l’un des rares esclaves européens survivants à pouvoir raconter

  9. Avatar Machinchose dit :

    plus d’ un million et demi de captifs européens expliquent entièrement la prodigieuse quantité de ces algériens roux, blonds, peau blanche

    le destin de ces captifs de la course barbaresque ?
    simple: les riches rachetés via des ordres religieux chrétiens

    les autres, soit conversion a l’ islam, soit destin d’ esclaves

    exploités au travail, a vie, dans les propriétés de ces algérois riches, et les femmes si jolies finissant comme objets sexuels du maitre musulman, sauf si elle lui pondait un garçon

    • Avatar Victoire de Tourtour dit :

      Les ordres religieux chrétiens ( les Mathurins et les Mercedaires, si ma mémoire est bonne – à vérifier) ne rachetaient pas les riches, dont la famille avait justement les moyens de payer la rançon , mais les autres, les impécunieux . Du moins les convoyaient-ils par bateaux jusque dans les ports de France et d’Espagne, et de là ,restait aux pauvres bougres à rentrer chez eux à pied, en demandant la charité.

      • Avatar Machinchose dit :

        ta mémoire est bonne!

        les religieux, quand je dis rachetaient, c’ était avec les sous des familles riches

        par contre les impécunieux en général, finissaient convertis ou vrais esclaves a vie

        et il est vrai que certains impécunieux, se revélant etre talentueux, finirent, une fois convertis al’ islam, a des hautes situations, dont ils n’ auraient même pas rêvé dans leurs pays

        les patrons de la Course comme Euldj Ali et autres étaient a 80% d’origines chrétiennes (sardes,corses,maltais et autres grecs)

  10. Avatar Jean-Paul Bourdin dit :

    C’est pas possible d’être lécheurs de mahométans à ce point là. Quand on compare l’extrait historique et la page du journal pour les mômes, c’est à vomir. Mon Quotidien, le journal de Mickey, tout comme la presse en général …A un moment donné on se dit que ce sont les Emirats qui paient directement les patrons et les cadres de ces torchons. Tout comme ceux qui livrent notre pays à l’islam et à l’immigration. On tient là de magnifiques spécimens de collabos. Si la libération arrivait, c’est par milliers qu’il faudrait les châtier.

    • François des Groux François des Groux dit :

      Bonjour,

      Pour être vraiment objectif, il faut avouer que le Journal de Mickey n’aborde que très très rarement les sujets portant sur l’islam ou les migrants (contrairement au Quotidien ou Géo Ado). Cette fiche sur Barberousse est positionnée en fin de magazine et je pense qu’elle a été rédigée par un sous-traitant (dont le collaborateur devait être soit un musulman soit un dhimmi voulant bien faire)

  11. frejusien frejusien dit :

    Barberousse était un renégat, càd un chrétien qui avait renié sa religion et s’était converti à l’islam,
    cruel et cupide, un excellent marin et puissant combattant, traître à sa patrie et aux siens,
    certainement l’islam lui permettait d’exprimer avec outrance et délectation ses penchants mauvais,

    il y a eu à cette époque , un certain nombre de renégats qui revenaient piller leur propre camps, fort de leur connaissance des lieux,
    on va dire que ce sont les ancêtres de nos gauchistes actuels, traître un jour, traître toujours ,
    pas étonnant qu’il se trouve un gauchiste pour l’encenser

  12. Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

    L’article ne dit pas comment ce barbare a fait pour avoir autant de matériel de guerre. Ce ne sont pas des musulmans, je suppose, qui ont construit les bateaux et encore moins fabriqué des canons. Et s’ils fabriquaient des sabres, qui leur a procuré les aciers nécessaires ? Les aciers de Damas sont réputés, depuis quand ? Où prennent-ils leur aciers ?

  13. Conan Conan dit :

    La désinformation et l’ethnomasochisme jusque dans le journal de mickey ???!!!!!….Normal pour bien préparer nos enfants à l’esclavage qui résultera de l’islamisation de notre pays …
    Et ceci, en provenance de tous azimuts, de l’école, aux pubs de la ratp, à la télévision subventionnée etc… au point qu’un de mes petits fils–corse de Corse–m’apprit que la tête de mort de leur drapeau signifiait qu’ils descendaient des sarrasins !!!!!!…..
    Et pour cause, jusqu’à FR3Corse pour diffuser une espèce de feuilleton « historique » dont le titre était « Nos ancêtres les sarrasins » !!!… Ce qui n’a même pas fait moufter nos deux turlupins « nationalistes » qui sont aux manettes de l’Assemblée Territoriale Corse !!…

    • frejusien frejusien dit :

      s’ils étaient un peu au courant ils sauraient que la tête de maure était fichée sur une pique, symbole des multiples combats contre les intrusions mauresques sur les côtes corses,
      ces barbaresques qui venaient razzier les villages, voler , piller et surtout faire le plein de futurs esclaves à vendre sur les marchés d’Afrique du Nord

  14. Avatar bm77 dit :

    C’est l’histoire à la mode des occupants . C’est comme si les Allemands avaient réussi leur coup et étaient restés en France puis avaient imposé leur version teutone de la civilisation!

  15. Avatar Adalbert le Grand dit :

    A ce niveau de réécriture de l’Histoire, on est clairement dans la falsification volontaire.

    J’ai lu il y a quelques temps un récit ancien de la véritable histoire des Barberousse, ce n’est vraiment pas ce qui y est raconté.

    http://www.algerie-ancienne.com/Salon/Galib/7Turc/1epoque/03barberousse.htm

    On retrouve la même falsification, la même réécriture dans les manuels scolaires « d’Histoire » (de propagande fasciste islamogauchiste serait plus conforme à la réalité) dès qu’il s’agit d’esclavage ou d’islam, avec toujours une présentation favorable des indigènes, des gens merveilleux, savants et doux, d’un degré de civilisation très supérieur, persécutés par les barbares chrétiens-européens sanguinaires et incultes.

    C’est clair, tout cela correspond à un projet souterrain, un agenda caché. Et cela ne peut être qu’une dictature qiui se met en place.

  16. Avatar Machinchose dit :

    salut Fréjusien

    d’ ou les villages haut perchés de notre Provence ou de Ligurie
    ou encore de Corse

    et plus prés de toi, a Cannes, le fortin du Suquet et sa « Porte Sarrazine » qui donne sur la jolie place le long de l’ égliset

    quand au mot « sarrazin » toujours pas compris son origine ni son introduction dans notre langue

    Gogol te donne ça:

    «  » pourquoi sarrasin designe les arabes

    Extrait optimisé sur le Web
    Leur nom dériverait du grec ancien Sarakênoi, qui désignait les nomades arabes vivant sous la tente (skênê en grec). De là le mot latin Saraceni et sa transcription française Sarrasins pour désigner les habitants de la péninsule arabe et d’une manière générale les Orientaux musulmans.

    xxx

    explication trés boiteuse a mon sens: en grec la tente se dirait « skéné », tiens! tiens!

    ainsi le mot grec moderne se disant « skini », ce serait le même grec qu il y a mille ans ?

    Christine, pourriez vous nous dire sa version en grec classique ?

    et en prime, je suis heureux de vous apprendre qu en araméen, comme en arabe, le mot habitation se dit « skana »
    en hébreu c’est « chicoun »

    une veritable chakchouka selon ce Gogol

    une tente en Arabe s’ est toujours dit « Khaïma » d’ ou le patronyme du poète persan Omar Khayyam, dont le père était fabricant de tentes

    et a ma connaissance, les « sarrasins » ne sont rien d’ autre que les racailles venues du sud de la méditérrannée pour piller , voler, esclavagiser, violer les populations riveraines du nord de la Méditérranée……
    du mot « razzia » ? Ghezzou ??
    ce serait plus plausible, que cette fantaisiste origine grecque

    je le redis, entre hyères et toulon il y a la longue plage de l’ Almanarre trés prisée

    son nom vient de l’ arabe El Manar, signifiant le Phare, puisque les Zarbis y debarquaient de nuit, guidés par les feux allumés en chaudrons d’ huile et de sarments de vigne servant de mèches

    ce qui leur parmettait de pouvoir aborder sans s’ écraser sur le rochers de GIENS OU DE LA tOUR FONDUE

    leurs cavaliers, razziant de nuit, en formant un arc de cercle – filet, tous ces braves chrétiens dans leurs sommeil

    et vendus quatre jours plus tard sur le marché aux esclaves de Alger, Tunis,ou Salé

    bon! aujourd’ hui, c’est mieux centralisé, grace aux CAF et autres ASSEDICS ou Sécu

    • frejusien frejusien dit :

      [email protected],

      cela viendrait de razzia ? càd sales razzieurs ???
      le même nom est donné à la graine de  » blé noir » sarrasin, ou sarrazin, ?

      si tu passes au Suquet, va voir la crèche de l’église, la plus renommée de Cannes, un peu difficile de se garer, mais une petite merveille

Lire Aussi