Olivier Bault, macrosceptique expatrié en Pologne : ND en flammes, c'est le symbole d'une France perdue

« Notre-Dame en flammes, c’est le symbole d’une France perdue », Olivier Bault sur Radio Wnet

 

Olivier Bault est un analyste français expatrié en Pologne depuis 1993. Il semble avoir parfaitement maîtrisé les subtilités de la langue polonaise, ce qui lui vaut une légion d’honneur linguistique. Selon lui, la patrie des Droits de l’Homme a enfanté tout son contraire à savoir le non-droit régnant dans les banlieues françaises.

 .

J’éprouve beaucoup de sympathie pour Olivier Bault, de plus ses enseignements concernent également la Belgique et ses pauvres petits Gaulois dénaturés ! À Varsovie, il est régulièrement consulté au sujet des questions françaises, quoi de plus normal puisqu’on sollicite un fils de la République.

 .

En France, dixit Olivier, certains sujets sociétaux sont priés de rentrer dans le rang macronien. Si un journaliste franchit la ligne rouge du politiquement correct, il est écarté des médias comme Éric Zemmour, licencié d’iTélé pour avoir exprimé légitimement son avis au sujet des banlieusards musulmans. Bref, il dénonce la lignée idéologique des médias français aux ordres du proprio. Selon lui, la liberté de parole est plus large en Pologne qu’en France et la Commission européenne devrait donc logiquement lorgner vers Paris et non vers « les lointains slaves d’un autre âge »

 .

Interview TV, décembre 2018 : « Macron est de plus en plus perçu comme un enfant. Il offusque son entourage et moralise à outrance ». Interview radio, mars 2019 : « Macron est entièrement déconnecté des réalités. Il n’a pas compris les Britanniques ». Olivier perçoit Macron comme un pur produit de marketing dans l’air du temps et on est parfois loin du label déposé « Chef d’État »

 .

Son grand classique reste toutefois sa lettre ouverte à Macron de fin mai 2017. Et il n’y va pas avec le dos de la cuillère. Quelques extraits du billet doux, c’est chaud boulette comme on dit en Wallonie…

 

·         Quant aux libertés « bafouées chaque jour et, avec elles, nos principes », permettez-moi de vous dire que dans la bouche d’un président français, c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la Charité ! Ce n’est pas en Pologne, mais en France, qu’il y a des zones de non-droit où les droits et libertés des honnêtes citoyens ne sont plus protégés par l’État. Ce n’est pas non plus en Pologne, mais en France, que les femmes n’osent plus sortir dans certains quartiers, y compris de la capitale, et sont interdites de séjour dans certains cafés fréquentés par des musulmans.

 

·         Alors pour être sûr de voter contre vous, je pourrais voter FN, mais à en croire tous les grands médias français, qui vous soutiennent, le FN est un parti nationaliste d’extrême droite qui sème la haine et amènera la guerre. Voilà donc un découpage politique et une propagande en votre faveur qui rappellent fort la situation en Pologne, mais avant 1990.

 

La totale en français, toujours d’actualité !!!

https://dorzeczy.pl/30869/Lettre-ouverte-dun-journaliste-francais-en-Pologne-au-president-Macron.html

 

Olivier Bault reconnaît avoir été jadis partisan de l’Union européenne, un amour visiblement amoindri au fil du temps. Il maintient aujourd’hui que la démocratie ne peut fonctionner au niveau européen parce qu’il y règne trop d’ignorance et que les institutions européennes sont dominées par la tendance libérale de gauche tentant d’imposer une idéologie allant bien au-delà des traités de l’UE.

 

Ce constat est à mettre en parallèle avec le paradoxe polonais : d’un côté le parti conservateur chrétien PiS au pouvoir – un peu passéiste et à forte propension nationaliste – et de l’autre l’incroyable attachement du peuple polonais à l’UE avec 90% de partisans environ aux sondages de mai 2019. On connaît aussi ce casse-tête au RN. Seulement voilà, la Pologne ne compte que 0,1% de musulmans à (di)gérer, y compris les Tatares aux mœurs plutôt folkloriques et d’ailleurs opposés à l’islamisation du pays par crainte de représailles des rigoristes sunnites. Chef d’accusation : complicité avec la chrétienté décadente.

 

Démonstration varsovienne en image…

Imaginez une telle banderole à Paris : cellule de crise façon 10 mai 1940, panique à la tour parisienne WTC (Well Thinking City), égarements en excuses les plus plates, condamnation la plus ferme et condamnation à de la prison ferme pour incitation à la mise en doute de la bonne foi du Père des Peuples des Banlieues.

 

On vous le dit, la Pologne est l’un des derniers bastions en Europe et on s’y mettra au polonais comme Olivier si les gros bras européens que sont l’Allemagne et la France sautent…

 

Addendum

 

FB en français

https://www.facebook.com/bault.Pologne/

 

Olivier Bault est un rédacteur assez polyvalent. Ci-dessous, son reportage relatant le pèlerinage un peu particulier de deux Bretons…

https://www.ndf.fr/les-religions/18-08-2017/plouhinec-czestochowa-un-pelerinage-a-pied-hors-du-commun-par-deux-retraites-bretons/

 

 27 total views,  1 views today

image_pdf