De « nous sommes tous des immigrés » à l’incendie de nos églises » : comment ils ont démoli la France

Publié le 28 avril 2019 - par - 6 commentaires

L’entreprise de démolition a commencé il y a bien longtemps.

Rappelons-nous :
Il nous a d’abord fallu courber la tête, « le Français est arrogant » nous était martelé à la moindre occasion.
Ensuite sont venues les manifs gauchos, « nous sommes tous des immigrés ».
Suivi très rapidement par l’image « ringarde » de la famille.
La caricature des cathos, moqués, critiqués, voire marginalisés.
La démission de l’Eglise.
L’installation conquérante d’une religion de remplacement, adulée, choyée, dorlotée par nos « élites ».

Puis apparurent les premières « relectures de notre Histoire ».
Les références à la colonisation qui accouchèrent de la « repentance honteuse » que nous trainons depuis comme un boulet.
Cela jusqu’au matin où nous découvrîmes, à les entendre, que nous n’avions ni identité, ni passé, ni Culture.
Notre belle langue française fut mise à mal, d’abord par la pub, puis par le jargon des banlieues qui s’imposa même dans les médias et, comble, dans les dictionnaires…
Il ne manquait plus que les féministes excitées, vindicatives et… complexées.

Bien sûr, l’Education Nationale se positionna en fer de lance du saccage avant que l’Académie, entre deux baillements d’ennui, ne baisse les bras, abandonnant le combat.

C’est là que le chantier de destruction s’en prit, en fin, au visible. Nos monuments, nos châteaux, notre Littérature, nos Cathédrales.

 Trop de témoins du passé qui pouvaient compromettre la sape générale décidée depuis si longtemps à l’extérieur de nos frontières et appliquée avec zéle par des politiques indignes, anti-France, apatrides et rapaces.
Nous n’avons rien vu, ou pas voulu voir, ce qui se mettait en place. L’idée même que nous puissions élire des traîtres et des menteurs nous était impensable et pourtant…
Aujourd’hui, le réveil est brutal, tout s’imbrique et s’enchaîne à la « perfection ». Ils sont sûrs d’arriver au bout du bout de leurs actions destructrices. Le cauchemar se révèle dans une réalité qui le dépasse…

Et malgré tout ce qui nous explose au visage, nombreux sont ceux qui gardent, encore, la tête enfouie sous la couette.

Print Friendly, PDF & Email

6 réponses à “De « nous sommes tous des immigrés » à l’incendie de nos églises » : comment ils ont démoli la France”

  1. Jean-Pierre Coq Jean-Pierre Coq dit :

    Superbe article bravo. Tous les maux qui gangrènent notre pays sont bien résumés. A diffuser en masse.

  2. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article !

  3. Avatar hollender dit :

    N’oubliez pas de voter le 26 MAI !! .

    Que ce soit pour RN ou DLF, le reste de la classe politique nous mène au désastre et à l’élimination des peuples européens.

    En premier, Mohamerde Macron doit dégager le 27 !!

  4. Avatar Hellen dit :

    Je pense très sincèrement, que là, nous allons vers une révolte, et une vraie, car la dernière claque que, Macron a osé nous mettre, remonte à quelques jours en arrière… : son allocution… Aucun mot sur les Gilets Jaunes, comme s’ils n’existaient pas, comme si la révolte n’existait pas…

    Le 1er mai, les Gilets Jaunes vont manifester avec les manifestations prévues tous les ans pour le 1er mai… à partir de là, je pense que l’escalade est désormais entamée… et rien ne pourra l’arrêter…,
    c’est ainsi, lorsque la France et les Français sont en souffrance…
    Les Français se révoltent…
    Nous sommes dimanche, et c’est prévu pour mercredi…
    A mon humble avis, ça va aller loin…!!!
    Bien à vous

    • Avatar pim pam poum dit :

      Les Français se révoltaient. Nous ne sommes plus en 1789 ou en 1934. C’est fini tout ça. Les français vivent couchés et mourront piétinés.
      Election du premier président « français » musulman, d’origine maghrébine, avant la fin du siècle.

  5. Avatar bm77 dit :

    Je refuse de défiler à Paris avec la gauche dévoyée , je participerai uniquement à des rassemblements où on sera entre nous vrais patriotes Gilets jaunes comme ce formidable mois de novembre.
    Avec drapeaux tricolores et Marseillaise.
    Exit les traitres vendus au système:
    drouet et consorts.
    Durandal, vous avez parfaitement résumé notre situation et les faits qui l’ont amené à celle-ci.
    Sans tomber dans la provocation mais pour bien faire comprendre mon état d’esprit par rapport à macron qui est un peu la personnification de ce que je ne voulais pas pour la France, je me retrouve un peu comme le Républicain dans l’Espagne de Franco,un franco qui s’était imposé avec l’aide des émigrés espagnols du maroc .Comme nombre d’Espagnols à l’époque qui ne se reconnaissaient pas en franco ,Je ne me reconnais pas en macron, le type qui a décidé de détruire notre France . avec l’aide de gens venus de l’immigration .

Lire Aussi