Les grèves ne discréditent pas la France car notre France c'est celle de l'insoumission

« Que va-t-il rester de toutes ces grèves avec l’Euro, et les vacances de juillet et août qui vont suivre ? »
Des humiliés dont beaucoup ne suivront pas les consignes de vote de la direction. Ils la savent, comme vous le dites, prisonnière de l’État. Ils sauront lire, le moment venu, au moins, qu’il ne faut pas voter PS.
Par ailleurs, la théorie d’un « syndicat pour les citoyens » n’a pas de sens, sauf à se positionner dans le cadre d’un état fasciste.
Par nature un syndicat défend des intérêts catégoriels. Les citoyens peuvent se défendre…dans les urnes et agir à travers les partis politiques et les groupes de pression comme RR. Un citoyen appelle « aux urnes »; Un syndicat « à la grève ». Un syndicaliste c’est un citoyen qui a une approche « micro économico-sociale » de la société son rôle n’a rien à voir avec celui d’un parti politique.
Le gouvernement se sert du FN comme d’un épouvantail. Tant mieux, il fait une partie de notre travail de démarcation. Un jour tous les électeurs se poseront sur cet épouvantail comme le font tous les oiseaux qui finissent par ne plus en avoir peur. Ce n’est qu’une question de temps. C’est à nous, militants, membre de cet épouvantail, à ne pas trop bouger afin de ne pas effaroucher les premiers tentés de se poser chez nous…
Vous affirmez, que ces grèves discréditeraient « notre France ». Et, alors !!! Rien à faire de l’europe et du monde !

Je ne crois pas qu’ils discréditent la France car justement, « notre France » c’est celle de l’Insoumission. « Ceux d’en bas » refusent de plier au dictat du libéralisme mondial qui veut ré-instaurer l’esclavage. Quel combat. Magnifique !

Nous sommes bien en dictature, certes feutrée, mais dictature quand même : celle du libéralisme.

Ce combat difficile tant il est déséquilibré est « juste et bon ». Il a donc le droit pour lui puisque chacun sait que le droit est l’art du bon et du juste !!!
En plus il est beau, à titre de confidence, mon cœur se serre quand je vois le regard de ces milliers d’ouvriers, d’hommes et de femmes, qui perdent dans ces grèves l’argent indispensable pour leur pain. Ils résistent. Non pas qu’ils réclament quelque chose, la loi El Khomri n’est qu’un prétexte. Ils résistent parce qu’ils ne comprennent pas la trahison, ils ressentent la trahison de la gauche. Ils boivent à l’éponge d’amertume. Ils n’en veulent pas! Alors, ils résistent, comme ils peuvent, contre tous. C’est pourquoi ces grèves sont particulières. Évidemment, ce sont des grèves politiques. Il faut les soutenir peu importe qu’il s’agisse pour l’essentiel de la CGT. Montrons aux Cégétistes que nous sommes de leur coté. Qu’il y a un parti politique réellement dans l’opposition. Un parti qui n’a (pas encore ?) les mains sales.

N’oubliez pas que le gouvernement divise pour mieux régner. Les sondages comme les infos sont truqués. « Les félons », si vous voulez y ajouter Martinez, ajoutons le,( quelle importance ? ), stigmatisent ceux qui ont voté pour lui ! N’est ce pas incroyable ?

La fin de la dictature du libéralisme est proche. Il y a une odeur malsaine de fin de règne. Une odeur de cadavre en décomposition. La V république est morte, l’europe agonise, l’euro râle à mort, décapité, il erre déjà dans les ténèbres des transactions mondiales, ça sent la fin.

Si l’islam a du succès c’est qu’il porte en lui une contestation politique et sociale. La question est désormais de savoir qui va récupérer cette énergie contestataire ?

Je pense très sincèrement que l’épouvantail deviendra un emblème : Il sera notre « Podémos », notre « We Can » à nous, les Français, ceux de 1789 , de la commune , de 14/18, de Jean Moulin…

 31 total views,  1 views today

image_pdf