L’horreur du traité transatlantique que Hollande veut nous imposer

Publié le 8 avril 2014 - par - 8 commentaires

marche- transatlantiqueEn complément de l’article que nous avions consacré au sujet je vous invite à  lire ci-dessous un excellent résumé de ce qui nous menace relayé par Claude Rochet http://claude-rochet.fr/traite-va-maltraiter/ ; à lire, en complément également, l’article de Raoul Jean Jennar ici.  

Le traité qui va nous maltraiter

Article publié dans Le Canard Enchaîné du 19 mars 2014.

SANS tambour ni trompette, des délégations européennes et américaines se sont rencontrées tout au long de la semaine dernière à Bruxelles pour le quatrième round de négociations sur le fameux traité de libre-échange entre l’Europe et les Etats-Unis. Ce traité dont François Hollande a récemment dit devant Obama qu’il souhaitait sa rati?cation« le plus vite possible », ce qui nous promet bien du plaisir… Car son but est d’éliminer les« obstacles réglementaires inutiles au commerce ». Et ce dans tous les domaines : à part le cinéma, exception culturelle qui con?rme la règle, tout sera passé au karcher : agriculture, environnement, énergie, aéronautique, automobile, services, contrats publics, normes, etc. Ça va saigner !

Un exemple ? On se souvient que le pétrolier texan Schuepbach, furieux que ses permis de forer en France soient devenus caducs à cause de la loi de juillet 2011 interdisant la fracturation hydraulique pour extraire les gaz de schiste, avait attaqué celle-ci en justice. Et que le Conseil constitutionnel l’avait envoyé bouler, en octobre. Pur archaïsme, évidemment ! Lorsque le traité transatlantique sera rati?é, le Conseil constitutionnel et les tribunaux français n’auront plus leur mot à dire. C’est le Cirdi, un tribunal d’arbitrage sis à Washington et dépendant de la Banque mondiale, qui sera juge. Plusieurs pays se mordent déjà les doigts d’avoir signé pareil traité de libre-échange, qui, sous prétexte de protéger les investisseurs, permet aux ?rmes privées d’attaquer les pouvoirs publics, et au droit privé de primer sur le droit national. Ainsi l’Uruguay, dont le Président,un ancien cancérologue très sensible aux méfaits du tabac, avait mené une vigoureuse campagne anti-clopes qui a fait baisser la consommation de 44 %. Le géant de la cigarette Philip Morris, estimant que ses « droits d’investisseur » ont été bafoués, réclame à I’Uruguay une indemnité de 2 milliards de dollars. Le Cirdi rendra son jugement l’an prochain (« Courrier international », 13/2)…

Dans un excellent petit ouvrage1 qui décrypte les 46 articles du mandat de négociation de la Commission européenne, et permet donc d’imaginer ce qui se passe dans les très opaques négociations actuellement en cours, Raoul Marc Jennar rappelle qu’il existe un précédent, l’Alena, accord de libre-échange qui lie depuis vingt ans États-Unis, Canada et Mexique. « En vingt ans, le Canada a été attaqué 30 fois par des ?rmes privées américaines, le plus souvent pour contester des mesures en vue de protéger la santé publique ou l’environnement, ou pour promouvoir des énergies alternatives. Le Canada a perdu 30 fois. » Et de raconter une plainte actuellement en cours. La ville américaine de Detroit est reliée par un pont à la ville canadienne de Windsor. Ce pont est totalement saturé par le tra?c. Le Canada a donc décidé d’en construire un nouveau… Mais la ?rme privée américaine à laquelle appartient le pont embouteillé ne l’entend pas de cette ! Elle réclame 3,5 milliards de dollars de compensation au Canada, car « elle considère que la construction du nouveau pont est une expropriation de son investissement et qu’elle bénéficie d’un droit exclusif au franchissement de la rivière par un pont ». C’est-y pas beau ?

On se demande bien pourquoi les tractations entre l’Europe et les Etats-Unis concernant ce merveilleux mécanisme dit du règlement des différends, qui sera l’une des pierres angulaires du traité, ont été prudemment repoussées après les élections européennes. Mieux vaut tenir le populo à l’écart : il serait capable de comprendre que c’est dans ses poches que les multinationales s’apprêtent à se servir…

Jean-Luc Porquet

http://www.laquadrature.net/files/rp/20140319%20-%20Canard%20enchaine%20…

 

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “L’horreur du traité transatlantique que Hollande veut nous imposer”

  1. Avatar NonMerci dit :

    Le Traité Transatlantique est loin d’être signé !
    MOBILISONS-NOUS
    Les français sont intéressés par le Traité, il suffit d’en parler avec eux ou de leur donner quelques informations.
    Pourquoi ce silence dans les « Grands médias » (presse, tv ,,,) ? Ils n’en parlent pas, ne font pas leur travail d’information !
    – Un collectif unitaire « StopTAFTA » a été crée en France.
    – En Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Unis il en est de même. Ces collectifs se sont réunis avec des représentants « StopTafta » de toute l’Europe à Bruxelles pour coordonner leurs actions avant les élections européennes, des manifestations à Berlin, Bruxelles et Paris ont fait le plein..
    – En France des collectifs locaux se montent (comme cela a été le cas pour lutter contre les gaz de schiste . il y a plus de 250 collectifs « gaz de schiste non merci »)
    – En France des conférences sont programmées pour avertir les français des dangers du traité transatlantique en cours de négociation. —> http://stoptafta.wordpress.com/conferences-reunions-des-collectifs-locaux/
    – Les régions Ile de France et PACA, les villes de Besançon et Niort se sont déclarées « Hors Tafta » et le région Auvergne « contre le Traité (tafta)
    – Signez la pétition « PROTÉGEONS NOS COMMUNES, DÉPARTEMENTS, RÉGIONS … DÉCLARONS LES HORS TAFTA ! »
    Toutes les informations et l’actualité à ce sujet sur —> http://stoptafta.wordpress.com/
    – Rejoignez un collectif local »StopTafta » —> http://stoptafta.wordpress.com/les-collectifs-locaux/

    • Avatar Christine Tasin dit :

      merci pour ce message que je relaie en le publiant comme post vous pouvez ajouter Résistance républicaine à la liste des associations qui vous soutiennent dans votre combat et nous allons prévenir nos adhérents de se mobiliser

  2. […] Le Traité Transatlantique est loin d’être signé ! MOBILISONS-NOUS Les Français sont intéressés par le Traité, il suffit d’en parler avec eux ou de leur donner quelques informations. […]

  3. Avatar le français provençal dit :

    samedi dernier au cours d’un repas de famille, le sujet du traité transatlantique est venu sur la table et très franchement les réactions des gens me faisaient peur, non pas qu’ils y soient favorables car ils sont parfaitement conscients des conséquences catastrophiques que ça va engendrer…. mais ils étaient résignés et c’est ça le pire ! des gens résignés, d’ou ma question : est il bien utile de réinformer des gens qui de toute façons sont résignés a subir et a fermer leur gueule ?

    • Avatar Christine Tasin dit :

      oui le pire c’est bien les gens résignés, il en est du traité comme de l’islam ! Mais en meme temps les gens résignés sont un peu plus conscients que les autres dont on peut espérer qu’en voyan tun vent qui se lève ils seront tentés de bouger avec ce vent.;;;

  4. Avatar Rigdebert RINOCERO dit :

    Oui il est indispensable de s’opposer au TAFTA (Traité transatlantique) qui détruira l’indépendance des nations et leur capacité de choisir librement leur système social et environnemental . Pour autant sans condamner l’initiative de ce collectif qui est fort utile, il est difficile pour qui est patriote de signer une pétition émanant d’un collectif plus ou moins lié au Front de gauche qui ne remet pas en cause l’euro ni les structures institutionnelles dont s’est dotée l’Union européenne et qui s’appuient sur des traités libre échangistes et néo-libéraux.
    Il faudrait donc qu’un autre collectif s’organise qui s’appuie sur les formations politiques patriotes (FN, Rassemblement bleu marine, DLR, UPR, autres mouvements souverainistes) et qui fasse circuler également une pétition. contre ce traité.

    • Avatar Christine Tasin dit :

      tout à fait d’accord nous allon s y réfléchir, j’ajoute votre commentaire à l’article

  5. Avatar Françoise dit :

    Oui il est urgent de se mobiliser car une catastrophe s’annonce.

Lire Aussi