Scandale du charnier de Paris-Descartes : Madame Buzyn, où est donc passé le corps de Micheline Dax ?


Scandale du charnier de Paris-Descartes : Madame Buzyn, où  est donc passé le corps de Micheline Dax ?

Photo  : Micheline Dax. Elle a certes été très connue mais peu de gens savent qu’elle ne roulait pas sur l’or et vivait en fait avec une retraite extrêmement modeste (comme Galabru par ex.).

 

Février 2020 : la fille de Micheline Dax réagit au scandale du charnier et porte plainte contre X : « Il faut que des têtes tombent ».

Celle de la ministre de la santé Buzyn ?

Eviter le scandale…

En janvier, pour calmer le jeu, Buzyn, ministre de la santé avait  fait voter une nouvelle règlementation sur les dons du corps.

Le centre du don des corps est  le plus grand centre d’anatomie européen. Il accueille chaque année plusieurs centaines de corps volontairement donnés à la science.

 

Micheline Dax avait souhaité que son corps puisse aider la science à son décès. Comme le révèle l’Express, les corps des défunts étaient en fait stockés dans les sous-sols dans des conditions d’hygiène déplorables.

Certains cadavres étaient putréfiés, d’autres décapités ou incinérés sans avoir servi à la science.

Février 2020.

Dans les colonnes de Paris Match, Véronique Lafond, la fille de Micheline Dax, a expliqué sa décision de porter plainte. « Après le départ de son corps, je n’ai pas eu de nouvelles de Paris-Descartes. J’ai su qu’elle avait été incinérée en août après avoir dû beaucoup insister.(…) J’ai décidé de porter plainte avec les autres familles concernées car j’estime que la volonté de ma mère n’a pas été respectée : c’était un charnier et une boucherie, rien à voir avec la noblesse du geste. Il y a là un manque de respect total pour le défunt et ses proches. Nous avons été trompés. Il faut que des têtes tombent dans cette histoire. C’est le cas de le dire. »

Transféré à l’université Paris-Descartes suite à son décès en 2014, le corps de la comédienne Micheline Dax n’a jamais été retrouvé.

Ce vendredi 7 février 2020, sa fille, Virginie Lafond, a décidé d’entamer une procédure judiciaire contre X « pour atteinte à l’intégrité d’un cadavre » afin d’obtenir des explications sur cette disparition.

Elle souhaitait donner son corps à la science. Micheline Dax, grande comédienne française connue entre autres pour avoir doublé miss Piggy dans le mythique Muppet Show (1977-1981), possédait un rapport « très particulier » à la mort, confie sa fille dans les colonnes du Point. Contrairement à ce que l’on pouvait croire, la reine du théâtre de boulevard n’était pas à l’image de ses personnages. Plutôt « pessimiste » même, voire « sombre », « angoissée », « pas sûre d’elle », révèle sa fille. Alors, l’invitée préférée de l’Académie des neufs pense à la mort, souvent.

 

N’étant pas croyante, elle décide assez jeune de donner son corps à la science le moment venu : « au moins là, il serait utile à l’humanité » .

À son décès, en 2014, le corps de la défunte âgée de 90 ans est transféré au centre du don des corps de l’université Paris-Descartes, dans le 6ème arrondissement de Paris.

 

Très vite, Virginie Lafond perd trace du corps de sa mère, ses multiples tentatives d’en savoir plus balayées d’un revers de manche par l’administration du centre.

« On m’a simplement dit qu’elle était dans une chambre froide, et que l’on me préviendrait de la date de l’incinération, si on avait le temps, puis on m’a raccroché au nez«  déclare-t-elle. Puis, au bout de quelques mois, elle apprend que le corps de sa mère vient d’être incinéré et que les cendres ont été dispersées avec celles des autres cadavres. Elle ne peut donc pas les récupérer.

 

En novembre 2019, la journaliste indépendante Anne Jouan fait une macabre découverte qu’elle publie dans l’Express : l’existence d’un véritable charnier au sous-sol de l’université Paris-Descartes. Des dizaines de cadavres empilés les uns sur les autres, certains dans un état de putréfaction avancé, d’autres « dévorés par les souris« .

Parfois même, il arriverait à Frédéric Dardel, président de l’Université, de vendre les cadavres, « jusqu’à 900 euros » , dévoile la journaliste. Les faits auraient perduré jusqu’en 2018.

À la lecture de cette enquête, Virginie Lafond comprend que le cadavre de sa mère a pu être l’un d’entre eux. Elle rejoint un collectif qui rassemble 35 familles de victimes, avec lequel, le 7 février 2020, elle porte plainte contre X pour « atteinte à l’intégrité d’un cadavre« . Parallèlement, le parquet de Paris a ouvert une enquête judiciaire.

Véronique Lafond et sa mère, Micheline Dax.

 

Novembre 2019 : des révélations effarantes dans l’Express.

Les  photos prises n’ont pas été publiées par respect pour les familles.

Jusqu’en 2018, le Centre du don des corps de l’université Paris-Descartes a accueilli des milliers de dépouilles dans des conditions indignes. Enquête exclusive.

Nus. Démembrés. Les yeux ouverts. Amoncelés sur un brancard. Des cadavres par dizaines, au milieu d’un fatras indescriptible. Ici, un bras pend, décomposé. Là, un autre est abîmé, noirci, troué après avoir été grignoté par les souris. Le membre supérieur de l’un est posé sur le ventre de l’autre. Des sacs-poubelles débordent de morceaux de chair. Au premier plan, une tête gît sur le sol. Ces photos insoutenables révèlent un charnier. En plein Paris.

Elles datent pourtant de fin 2016 et ont été prises rue des Saints-Pères, au 5e étage des locaux de la faculté René-Descartes, le temple de la médecine en France. Par respect pour les défunts et pour leurs familles, L’Express a décidé de ne pas les publier.

Comment ces hommes et ces femmes qui, noblement, ont fait don de leur corps à la science ont-ils pu se retrouver dans un tel cloaque ?

Dévorée par la rouille, l’une des trois portes de la chambre froide ne ferme plus. Même le carrelage semble fatigué de toutes les horreurs qu’il voit depuis des années. Ces corps humains sont vaguement éclairés par des néons. Parfois, ils sont recouverts d’une couverture de survie – on se demande bien pourquoi – et jetés là, alignés, certains tête-bêche… (suite dans l’Express).

https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/don-de-corps-a-la-science-un-charnier-au-coeur-de-paris_2108389.html

Dans la foulée : panique dans les ministères, fermeture du centre…

Après l’article de l’Express, fermeture administrative provisoire du centre « pour que l’inspection s’opère dans les conditions nécessaires à sa bonne tenue ».

En tant que ministre de la santé,  Buzyn est dans le coup avec son binôme de l’enseignement supérieur.

Par un Tweet publié à la suite de la parution de l’article, la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, annonce avoir « ordonné la fermeture du centre et lancé, en accord avec [la ministre de la santé] Agnès Buzyn, une inspection afin d’établir la réalité des faits et de proposer des moyens d’action plus efficaces ».

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/12/05/fermeture-du-centre-du-don-des-corps-de-l-universite-paris-descartes_6021740_1650684.html

 

Fin janvier 2020 : vite, vite, un amendement !

Janvier : Buzyn sort la lance à incendie.

Janvier 2020 : après l’article de l’Express,  Buzyn tente de faire le ménage derrière elle en accéléré,  en changeant la réglementation avec un amendement.

Ci-dessous : lisez bien la légende ! 

Buzyn et l’« exigence éthique » !

https://www.ouest-france.fr/sante/le-gouvernement-va-reglementer-les-conditions-de-dons-du-corps-la-science-6710868

 

«Responsable mais pas coupable »

Où étaient les contrôles avant que la journaliste de l’Express ne dévoile l’affaire ? Où étaient les  responsables ?  Buzyn se félicite après coup. Tout est arrangé. On oublie le charnier. Circulez, il n’y a rien à voir…

C’est  une habitude bien française d’être aux commandes tout en estimant n’avoir aucun compte à rendre au citoyen quand une affaire est révélée.

En d’autres temps, une ministre avait déclaré qu’elle s’estimait « responsable mais pas coupable ».  Ainsi parlait  Georgina Dufoix. C’était en  1985, quand elle était ministre des Affaires sociales et de la Solidarité nationale du gouvernement Fabius et que se tramait l’affaire du sang contaminé sous Fabius.

Fabius aussi est maître dans l’art de retomber sur ses pattes : actuellement Président du Conseil constitutionnel français, en fonction depuis le 8 mars 2016…

 

Presse :

http://www.francesoir.fr/societe-sante/le-centre-du-don-des-corps-de-luniversite-paris-descartes-ferme

https://www.femmeactuelle.fr/actu/news-actu/charnier-de-paris-descartes-le-corps-de-la-comedienne-micheline-dax-reste-introuvable-sa-fille-porte-plainte-pour-atteinte-a-lintegrite-dun-cadavre-2090563?utm_source=outbrain&utm_medium=cpc&utm_term=FR_Le+Monde+%28Soci%C3%A9t%C3%A9+%C3%A9ditrice+du+Monde%29_Le+Monde&utm_content=Le+corps+de+la+com%C3%A9dienne+Micheline+Dax+reste+introuvable%2C+sa+fille+po&utm_campaign=pmo_FemmeActuelle_article_desktop&dicbo=v1-eb2cdc60efa7885a9bb06ffc14b2e719-00c8bc6ea6946b8e7d608e3cf1a6b3e018-mrstkzlgg44giljuhazgeljuhe3tmljzmi4weljvme2weojwmmygizbwge

 

https://www.lavoixdunord.fr/672114/article/2019-11-27/l-universite-paris-descartes-au-coeur-d-un-scandale-de-corps-conserves-de-facon

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


14 thoughts on “Scandale du charnier de Paris-Descartes : Madame Buzyn, où est donc passé le corps de Micheline Dax ?

  1. Avatarnapoleonkom

    Les cadavres sont-ils entreposés sous la Faculté René Descartes ou sous la Faculté de la rue des Saints-pères qui dépend entre autres de René Descartes et dans laquelle se trouvent les salles de dissection?

  2. Jules FerryJules Ferry

    Bonjour napoleonkom (vous connaissez ces lieux ?)

    Rue des Saints-Pères :
    Pas plus de précisions : dans l’Express, le Parisien etc , il est dit que les photos ont été prises au Centre du don des corps (CDC), rue des Saints-Pères, au 5e étage des locaux de la faculté de médecine René-Descartes, du quartier Saint-Germain-des-Prés.
    http://cdc.parisdescartes.fr/

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, c’est un lieu mythique.

      Il y a 40 ans mon frère me racontait déjà comment les étudiants de première année de médecine, à Descartes, se faisaient des petites peurs en montant à ce fameux cinquième étage …

    2. Avatarnapoleonkom

      Je connais car j’ai fait mon PCEM1 aux Saints pères en 1983 et déjà à l’époque cette fac était vétuste et entretenue au minimum. Il y avait encore sur les murs des graffiti datant de mai 1968. Quand à l’aspect intérieur on se serait cru dans le décor d’une pièce médicale du théâtre de l’impasse Chaptal avant guerre (ça montre la vétusté!)
      J’ai passé le concours de fin de première année dans une salle de dissection, on avait retiré les cadavres des tables de dissection et posé des planches en bois à la place sur lesquelles nous (c’est la cas de le dire) planchions, entourés de bocaux au contenu indescriptible et dans une odeur indéfinissable (quelque chose approchant de l’odeur d’orange sucrée).

      Je ne suis pas étonné de ces articles de journaux, déjà il y a trente ans les Saint pères manquaient de moyens pour son fonctionnement (par exemple la moité des néons dans les amphis ne fonctionnaient pas) et manquaient de maintenance. Donc trente ans plus tard il est pas étonnant que les frigos soient en panne et qu’il manque du personnel pour faire l’entretien et la gestion des corps.

  3. Avatarclaude

    Madame Micheline Dax, était chanteuse, comédienne et siffleuse.
    D’autre part je me souviens d’elle participant à l’académie des 9 sur la 2, avec
    Jean Pierre Foucault.

  4. AvatarMachinchose

    « de vendre les cadavres, « jusqu’à 900 euros » »

    Putingue! ça doit faire cher le Nem fabriqué dans les salles de « bains » du treizième arrondissement

    autant est respectable le souhait d’ offrir son corps a la « SCIENCE » comme ce l’ était il y a 50 ans, autant ce scandale a enfin revélé l’ ignoble devenir de ces dons

    un jour viendra ou ces millions de defunts seront incinérés, plutot que d’ aller occuper ces immondes nécropoles de la région parisienne, ou tous les vautours a deux pattes viennent vampiriser les familles
    c’est a qui te vend une « concession pour 10, 30 ou 50 ans »
    passé ce délai la ville t’ informe, alors que toi même tu as disparu qu il faut renouveller la dite concession
    sans réponse, au bout de deux ans, la « Ville » dispose de ladite sépulture et envoie les squelettes a l’ ossuaire, ils seront crématisés trois ans plus tard

    les monuments, pierres tombales en granit, marbre et autres matériaux ont plus de chance, ce sera revendu a des entreprises qui , aprés traitement les rendant toutes neuves, seront réinjectées dans le circuit par la dizaine de pompes funèbres qui se partagent le juteux bizness
    je vous recommande de passer devant le cimetière du Père Lachaise pour admirer ces creuseurs de trous les plus cotés! y en a même un qui s’ intitule Ets LECREUX ! ça ne s invente pas

    au cimetiere parisien de Pantin , ce sont les enterreurs juifs qui sont prééminents, une grosse poignée….les juifs du coin et de la moitié de la région parisienne s’ y faisant inhumer

    ces gens croient encore que leurs defunts ne seront jamais dérangés….comiques! va !, comme en afrique du nord!
    alors qu il suffit de lire des trucs comme ça

    http://www.kavodhamet.com/les-suites-du-grand-scandale-de-la-division-59-de-pantin-le-defenseur-des-droits/

    quand a ces « carrés » communautaires, c’ est une honte ! qu il faut trés vite interdire!!

    j’ ai bosséet fréquenté , toute ma vie des non-juifs et au moment du « dodo eternel » faudrait que je sois inhumé parmi des inconnus dont je n’ ai rien a battre , jusque parce que juifs comme moi ?
    jamais! !!
    alors j’ ai décidé de me faire incinérer, avec cendres larguées en mer
    c’est autorisé au large des iles de Lérins, avec la perspective réjouissante de fournir des sels minéraux aux dorades royales, comme aux loups et autres poissons qui m’ ont procuré plus de plaisir que des inconnus

    1. Avatarclaude

      sans réponse, au bout de deux ans, la « Ville » dispose de ladite sépulture et envoie les squelettes a l’ ossuaire, ils seront crématisés trois ans plus tard

      Bin oui c’est quasiment la même chose dans les grandes et moyennes villes!

  5. AvatarPUGNACITE

    HONTE à ce pouvoir en place qui n est visiblement pas en aptitude de conserver la sécurité, l intégrité des dépouilles Francaises et que de surcroît ne le révèle pas , ne s en offusque pas et ne cherche aucune piste de résolution…
    Pauvre France

  6. AvatarMountain

    Et après on incite les gens à donner leur corps à la science,bande de salopards,ceux qui on fait ça méritent la corde .bande de pourris .

  7. frejusienfrejusien

    Preuve de plus , s’il en faut, de l’état de délabrement de notre société,

    Le progressisme ne lui réussit pas, puisque nous voilà arrivés à l’étape de l’homme sans conscience,

    et on continue à s’enfoncer, et personne ne s’offusque, tout le monde trouve cela normal,
    il y a une cinquantaine d’années, on avait le respect des morts en France,

    aujourd’hui, on va chambouler les cimetières, détruire et voler des ornements funéraires , et cette antenne de la fac de médecine parisienne atteste de la mentalité actuelle de nos concitoyens

    même l’homme de Cro-magnon savait honorer ses morts,
    alors ? où en sommes-nous arrivés ???
    le progressisme nous emmènera-t-il vers Soleil Vert ??

  8. AvatarJolly Rodgers

    ce genre de pratique peux nous ramener des maladies comme la peste , laisser des corps en putréfaction entassés dans des locaux en pleins paris , peux s’avérer un vrai drame sanitaire .
    en ce qui me concerne je suis contre ce genres de choses , le fait donner son corps a la  »science  » . 1) parce que un corps est sacré et doit avoir des funérailles Chrétiennes ou Païennes , dans le respect et la tradition ancestrale.
    2) comme je l’ai déjà évoqué sur ce site , je suis pour que la science fasse des expériences et des essaies médicaux sur les criminels qui ont fait des meurtres et des actes de barbaries , car en ce sens ils ont perdus toute humanités , et dans nos prisons des raclures de ce genres ne manquent pas .
    Cette sale histoire et ce scandale sanitaire , montre a quel point le pays est en train de tomber dans une sorte de société digne du tiers monde , Soleil Vert , était un film visionnaire et je constate que la fiction a prise le pas sur la réalité , voilà ou nous mène ce système capitaliste ultra libéral : a la barbarie et a la profanation du sacré .

  9. AvatarPUGNACITE

    Hommages à Madame Micheline Dax et à sa famille et HONTE au gouvernement Français et à son administration en dessous de tout .
    Ils n’ont même pas le respect des morts en l’occurrence?
    J’ose espérer encore que des mesures drastiques et efficaces seront prises pour le respect des corps de nos défunts.
    C’est la moindre des choses me semble t il..

Comments are closed.