Le film « Ramdam », le nouveau mauvais coup d’Arte …

Publié le 27 avril 2018 - par - 20 commentaires

« Arte » fait tout pour tenter de nous rendre l’islam sympathique, à une époque pourtant où beaucoup d’arguments militent pour durcir le régime juridique en la matière.
La juppéisation de l’audiovisuel sera bientôt au programme de la chaîne franco-allemande.

En effet, il est question de faire évoluer la série « Ramdam » vers un téléfilm sur Arte

http://resistancerepublicaine.com/2017/09/13/vos-impots-financent-aussi-la-serie-ramdam-pagnol-a-la-mosquee/

 

« Gironde et Landes : la comédie « Ramdam » sur la vie d’une mosquée vers une version téléfilm pour Arte

« Le pilote de la série écrite et réalisée par Zangro en Gironde et dans les Landes devrait être développé pour une version longue pour la chaîne franco-allemande.

https://www.sudouest.fr/2018/04/24/gironde-et-landes-la-comedie-ramdam-sur-la-vie-d-une-mosquee-vers-une-version-telefilm-pour-arte-5003042-2780.php

 

« Ramdam », comédie au sein d’une mosquée et autour d’un imam aux prises avec les crispations de toutes sortes, est un projet mené que le Bordelais Zangro mène depuis une dizaine d’années.

Et dix ans que ce traitement intelligent et rassembleur se heurte aux frilosités des grandes chaînes de télévision ».

Pourquoi des chaînes de télévision ont-elles été frileuses ? Peut-être parce que aussi « rassembleur » ce programme se veuille-t-il être, il y en aura toujours pour considérer qu’il donne une trop mauvaise image de l’islam ; ou bien au contraire parce que ce programme est par trop dithyrambique et frise le prosélytisme ?

 

Un précédent article de Sud Ouest nous apprenait que

« Zangro présentait le soutien de l’imam de Bordeaux, Tareq Oubrou. Il avait également l’appui de Fouad Saanadi, gardien de la mosquée de Cenon. L’imam Fouad Saanadi a veillé à l’authenticité des questions religieuses et de la vie quotidienne de la mosquée. Il s’est aussi inspiré d’anecdotes personnelles, pour offrir un côté cocasse à cet imam très humain.

« L’objectif, c’est de changer les représentations, avec des musulmans sans grosses barbes et un imam qui sera rigolo. Le but, c’est de déconstruire les préjugés pour reconstruire l’imaginaire de manière positive », pousse le réalisateur militant ».

https://www.sudouest.fr/2017/01/23/qu-imams-me-suivent-3130176-3452.php

Militant de quoi ? De l’islamisation de la France ?

Et tout ça avec le soutien de France télévision et bientôt Arte ?

 

« Zangro s’impatientait. « Depuis des années on me répond que ce n’est pas le moment.

Et moi, je leur dis, mais c’est quand le moment ? Ce ne sera jamais le moment ! », s’agace-t-il encore.

« Au Canada, il y a eu ‘‘La Petite Mosquée dans la prairie’’. Les droits avaient même été rachetés par plusieurs chaînes françaises, dont France O ou Canal+.

Au final, ils ont toujours refusé de s’inscrire sur cette thématique », prolonge-t-il en remerciant pour sa confiance le directeur des programmes de France Télévisions, Christophe Taraudière ».

Pressé le Zangro, pressé… le Canada effectivement est plus islamisé que la France.

Notamment parce qu’il n’y a pas la laïcité, ni la loi de 1905.

http://resistancerepublicaine.com/search/canada

 

Alors, verra-t-on dans ce programme un imam tripoter un petit garçon ?

Assistera-t-on à une levée de fonds pour financer le djihad, à des prêches justifiant le terrorisme ?

Sans doute que non.

Et pourtant, c’est de mon point de vue ce qui est le plus préoccupant actuellement. Alors à quoi bon une fiction visant à détourner l’attention des téléspectateurs ?
Ce programme ne mérite-t-il pas finalement d’être qualifié d’oeuvre de propagande ?

Selon le dictionnaire Larousse, la propagande, du « latin congregatio de propaganda fide, congrégation pour propager la foi, de propagare, propager » est « une action systématique exercée sur l’opinion pour lui faire accepter certaines idées ou doctrines, notamment dans le domaine politique ou social ».

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/propagande/64344

 

J’ignore si cette comédie fera rire des gens en France ; en ce qui me concerne, dans le contexte actuel, vu la réalité, je n’aurais pas le cœur à en rire d’une telle fiction.

Je ne pense pas qu’elle participe d’une culture française méritant une promotion publique.

Selon le même dictionnaire, la culture est l’« ensemble des phénomènes matériels et idéologiques qui caractérisent un groupe ethnique ou une nation, une civilisation, par opposition à un autre groupe ou à une autre nation » et il donne comme exemple « la culture occidentale ».

http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/culture/21072

 

L’islam ne fait pas partie de la culture française car il ne caractérise pas l’ethnie majoritaire ni la nation française.

La culture française s’est nourrie de ce qui a rassemblé le peuple français au cours de son histoire, caractérisée par la rupture importante de 1789. Le catholicisme a longtemps été ce point de rassemblement ; depuis les valeurs républicaines dominent.

Il y aura toujours des minorités culturelles, des gens qui ne se retrouvent pas dans la culture commune ; néanmoins, dans ce domaine, selon les principes démocratiques, la loi de la majorité exprime la culture d’un pays, la culture officielle qui est notamment exprimée dans les règles constitutionnelles que le souveraineté nationale consacre.

C’est cette culture qui doit être financée par des fonds publics. On peut sérieusement s’interroger quant à la légalité de la décision prise par des chaînes publiques de diffuser ce programme et de participer à son financement.

Il est plus qu’étonnant, pour ne pas dire scandaleux que des chaînes privées ayant refusé le programme, ce soit l’audiovisuel public qui prenne le relais !

 

 

Alors, que fait le CSA, chargé de défendre la culture française sur les antennes ?

Il lui incombe, à ce titre, de censurer les atteintes à la laïcité et à la loi de 1905 sur les chaînes financées par la redevance audiovisuelle public.

A mon avis, un contribuable de la redevance audiovisuelle pourrait mettre en demeure le président du CSA d’interdire ce programme sur les chaînes publiques et en cas de refus, attaquer ce refus devant les juridictions administratives.

Si j’étais contribuable de ladite redevance – je me fais une fierté de ne pas l’être – et assez fortuné pour avoir le loisir d’entreprendre une telle aventure juridictionnelle, c’est ce que je ferais !
On peut espérer voir émerger un « Guy Hanon » de l’audiovisuel !

https://ripostelaique.com/interview-contribuable-parisien-a-condamne-mairie-de-paris.html

Print Friendly, PDF & Email

20 réponses à “Le film « Ramdam », le nouveau mauvais coup d’Arte …”

  1. Avatar schneiter dit :

    Pour info, Arte, LCP, Public Sénat et Discovery, ne sont pas soumises au contrôle du CSA !!!

  2. Avatar Joël dit :

    Il y a bien longtemps que je ne regarde plus cette chaîne de propagande gauchiste.

  3. Avatar Machinchose dit :

    et pour ma part, suite a mes recherches de grand curieux sur la préhistoire de notre Pays, et de l’ homme de Tautavel, de tendons en ossements, j’ ai découvert ce bijou:

    «  »

    A la recherche des origines de l’Homme moderne en Arabie
    PAR RÉMY CRASSARD · PUBLIÉ 22 MAI 2015 · MIS À JOUR 23 JUILLET 2015

    Pendant longtemps, la péninsule Arabique a été considérée comme un no-man’s land de l’archéologie préhistorique. Les termes de « cul-de-sac », « cimetière des éléphants », « tabula rasa » ont été employés pour décrire la pauvreté, si ce n’est l’absence, de restes archéologiques à toutes les périodes de la Préhistoire. Peu de sites, dont presque tous privés de stratigraphie et donc indatables, quasiment aucun vestige osseux pour les périodes les plus récentes de la Préhistoire, et aucun fossile humain pour les périodes les plus anciennes… Que d’inconvénients pour un territoire grand comme plus de six fois la France !

    «  » » » » » » » »

    quelle découverte! quel aveu!

    ce territoire n’ a donc jamais connu de civilisation quelconque, ni prénéanderthaliens, ni homo erectus quelconque!
    même pas de singes ou grands primates

    bon! vous me direz qu il se rattrapera, il y a 14 siècle en voyant apparaitre Homo Bellicus, une espèce particulièrement sauvage et borné qui dés son apparition, fera tout, comme Sapiens, pour faire chier ses voisins et les réduire a la condition d’ inférieurs

    mais comme toute espèce invasive, il finira par connaitre le destin des erreurs de la Nature; aprés une brève période de quelques siècles et des mélanges d’ ADN fructueux pour lui, au contact des populations subjuguées, commencera pour lui une période de « retrait » qui s’ accentuera avec les siècles…alors qu il convertissait des Peuples qui connaissaient la Médecine d’ Hippocrate, de Gallien, et d’ autres qui erigèrent la Bibliothèque d’ Alexandrie
    en effet la diffusion violente de leurs Codex, nommé selon ses disciples « Korâne » viendra stériliser toutes innovation
    le Corpus de cet ouvrage ne fera, hélas pour eux que renforcer leurs bellicisme et leur ignorance

    a tel point qu au 21 eme siècle ces descendants absurdes croient toujours aux vertus de l’ urine de chamelle et des coups de bâton a asséner aux « simplets » pour obliger les mauvais esprits qui les habitent de leurs pauvres enveloppe charnelle…

    seule la découverte, effectuée il y a un siècle , par des Anglais, d’ une huile bitumineuse, dite « Bitroule » va leur permettre de donner libre cours a leur totale inutilité sur la Planète

    Forts et riches de ces prodigieuses rentrés de dollars ( le dollar est un rectangle de papier qui les débarrassera des pièces de divers métaux -or,bronze,fer,étain,argent….- dont ils paraient leurs femelles et/ou les achetaient.)
    lesquelles pièces avaient elles mêmes il y a plus longtemps, remplacé les fameux « Cauris », coquillages africains entrés par le Yémen et venant d’ éthiopie, qui leur servaient de carnets de chèques, d’ ou l’ origine du mot « Caurigraphie » grace auquel ils font chanter l’ occident

    mais, quand il n’ y aura plus de ce prodigieux Bitroule, ils devront quitter ces sables et déserts minéraux….leurs QI ayant reculé de 20 points, ils ne sauront pas s’ adapter a ces nouvelles conditions climato-économiques, et ils seront alors obligés de partir, vers des  » pays imbéciles ou il pleut tout le temps » les MM (migrants millionnaires) seront peut etre mieux accueillis que les actuels MM (migrants merdeux)

    et a nouveau, les archéologues du 25 eme siècles s’ interrogeront sur les peuples qui vécurent dans ces pièges a cons

    • Avatar Celtillos dit :

      il y eut quant même une civilisation florissante bien avant les barbares, Amilcar et Hannibal en furent les glorieux représentants, civilisation nautique concurrente des Crétois et des Phéniciens, créateurs d’un port digne d’être au rang de merveille du monde antique, je parle bien sur de Carthage. mais ca c’était bien longtemps avant l’apparition du chamelier fou pédophile…

      • Avatar Machinchose dit :

         » je parle bien sur de Carthage. »

        merci Celtillos…j’ y suis né! 😆

        et les deux gros étangs sont tout ce qu il reste du grand port Punique…truffés de Mulets qui firent nos pêches miraculeuses de mômes

        sur place la nécropole punique du Djebel Khaoui renferme des centaines de tombes abritant les Ravs et Prêtres de Carthage – voir les travaux du RP Delattre

  4. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    SITE : diplomatie.gouv.fr/fr/venir-en-france/idees-recues-sur-la-france/
    page 10 idées reçues sur l’islam et les musulmans en France
    ::: https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/venir-en-france/idees-recues-sur-la-france/article/10-idees-recues-sur-l-islam-et-les-musulmans-en-france

    :::: SOMMAIRE ::::

    —-> 1. « Les mosquées françaises sont insuffisamment protégées »
    —-> 2. « La France ne fait rien pour lutter contre la hausse des actes islamophobes sur son territoire »
    —-> 3. « La laïcité est hostile à l’islam »
    —-> 4. « En France, le voile est interdit par une loi anti-islam »
    —-> 5. « En France, les musulmans ne sont pas libres de pratiquer leur religion comme ils l’entendent »
    —-> 6. « En France, les musulmans sont victimes de racisme et les Français de confession musulmane sont des citoyens de seconde zone »
    —-> 7. « En France, les médias incitent à la haine contre l’islam »
    —-> 8. « Les musulmans français n’ont pas de lieux de culte dignes de ce nom »
    —-> 9. « Les musulmans ne peuvent même pas enterrer leurs morts dans le respect de leur religion. Dans les cimetières, les carrés musulmans sont trop peu nombreux »
    —-> 10. « La France réprime les musulmans depuis les attentats de Charlie Hebdo et du 13 novembre »

  5. Maxime Maxime dit :

    Précision sur le texte publié : la rédaction a choisi d’amputer le texte de développements que j’avais consacrés à la mosquée de Stains.
    Toutefois je tiens à clarifier les choses : je n’impute pas d’organisation de collecte de fonds pour le djihad à la mosquée de Bordeaux.
    Puisqu’il s’agira d’une fiction, vraisemblablement il s’agira de mettre en scène une mosquée quelconque (le téléspectateur n’étant pas censé reconnaître forcément le décor bordelais).
    Je me demandais simplement si serait délibérément laissé de côté ce qui a pu avoir lieu dans certaines mosquées ou à propos de certains imams.
    La précision n’est pas superflue quand on sait que certains portent plainte pour le moindre prétexte… (même si par ailleurs j’approuve le choix de la modération d’avoir allégé le texte pour qu’il soit plus lisible)

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      Merci Maxime, votre article est plein d’intérêt : je l’ai en effet un peu coupé pour centrer l’attention sur « Arte » et son film.

      (Le modérateur).

  6. Avatar Machinchose dit :

    MA proposition pour supprimer ces doléances:

    il y a trop de Musulmans en France
    il faut absolument ramener leur population aux environs de 1% comme c’ était le cas dans les années 50 et ou il n’ existait aucune de ces rugosités avec la population nationale

    qui connait la Lozère içi ? un de mes départements préférés (on y rencontre des Castors 100% gaulois, qui y prospérent dans les Gardons !! )

    hé bien, une vision pas trés réjouissante:

    xxxxxxx

    «  »Mosquées, salles de prière et établissements cultuels islamiques de la Lozère 48
    Publié le xxx par Décodex

    MARVEJOLS
    Association islamique A.C.M.M Place de Girou MARVEJOLS 48100
    MENDE
    Mosquée De Mende Association Culturelle des Musulmans de Mende Av du Harn MENDE 48000
    Association islamique A.M.F.R.A.L. 2 rue des Chardons MENDE 48000
    Association islamique A.C.M.M. Fartouilles bât K MENDE 48000
    Association islamique A.C.M.M.L. 18 rue des Sorbiers MENDE 48000
    Association islamique A.C.M.M. Fontanilles bât K MENDE 48000
    SAINT CHELY D’APCHER
    Association islamique A.C.E.J. H.L.M. Truc de Bringer bât B SAINT CHELY D’APCHER 48200

    xxxxx

    trois mosquées dans un des départements les moins peuplés de France CHAPEAU !!

    et cette carte de l’ implantation islamique en France pour 2018…..vous connaissiez ?

    https://muzulmania.wordpress.com/cartographie-des-lieux-de-culte-islamique-france-metropolitaine/

    ruminez bien et prosélytez fort autour de vous, car

    «  »ils ont des oreilles mais n’ entendent pas » »

    en vermicelles, ça se dit et écrit:

    وَلَا تَكُونُوا كَالَّذِينَ قَالُوا سَمِعْنَا وَهُمْ لَا يَسْمَعُونَ

    • Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

      Bonjour @Machinchose ;

      – » MA proposition pour supprimer ces doléances:
      il y a trop de Musulmans en France « –

      En effet ; il a trop de musulmans en France et de doléances musulmanes ;
      on ne va quand même pas supprimer la France pour répondre positivement à ces doléances ; ou si ? C’est bien ce que veulent faire les collabos de l’islamosphère.

  7. Avatar butterworth dit :

    RIEN DE NOUVEAU REGARDEZ L ISLAM EN FRANCE https://www.youtube.com/watch?v=CHZz4vQ4qhU

  8. Marcher sur des Oeufs Marcher sur des Oeufs dit :

    Le Coût Elevé du Déni
    ::: https://fr.gatestoneinstitute.org/12207/europe-deni
    par Douglas Murray
    22 avril 2018

    Traduction du texte original: The High Price of Denial
    Transmettre [Privacy Badger a remplacé ce bouton AddThis.]

    Même la chancelière Merkel et le New York Times ne peuvent plus refuser de voir ce qui a sauté aux yeux des Européens ordinaires. C’est l’aveu que les choses ont si mal tourné – et sont si bien documentées – qu’il n’est plus possible de continuer à les ignorer.

    Si tel est le cas, on est en droit de se dire : combien de problèmes auraient pu être évités si le déni n’avait jamais été pratiqué ?

    Les politiciens traditionnels et les grands médias reconnaîtraient-ils enfin ce que le public européen a vu sans se mettre des œillères ? Deux affaires récentes suggèrent qu’une prise de conscience est peut-être en cours.

    La première tient à un aveu de la chancelière allemande Angela Merkel qui, presque six mois après le semi-échec infligé à son parti lors des élections au Bundestag, a enfin réussi à monter un gouvernement de coalition. En septembre dernier, non seulement Angela Merkel et ses alliés ont subi une défaite historique, mais le parti anti-immigration AfD (Alternative für Deutschland), à peine vieux de cinq ans, à fait une entrée fracassante au Parlement au point de représenter aujourd’hui le principal parti d’opposition. Si les électeurs allemands avaient voulu envoyer un message, celui-ci n’aurait pu être plus clair.

    Ce message pourrait aussi avoir été entendu. Le lundi 26 février, Merkel a donné une interview à la chaîne allemande N-TV. Elle a reconnu qu’il existait des « zones de non-droit » dans son pays : « c’est-à-dire, des zones où personne n’ose se rendre ». Elle a ajouté : « ces endroits existent, on doit les appeler par leur nom et faire quelque chose à ce sujet. » La chancelière a expliqué que ces « no-go-zones » obligeaient à une « tolérance zéro », même si elle a reconnu être incapable de dire où ces zones se situaient. Deux jours plus tard, le porte-parole de Merkel, Steffen Seibert, a souligné que « les mots de la chancelière parlent d’eux-mêmes ».

    IMG : La chancelière allemande, Angela Merkel. (Photo par Carsten Koall / Getty Images)
    ::: https://www.gatestoneinstitute.org/pics/3188.jpg

    La chancelière a parlé peu, mais le peu qu’elle a dit est significatif. Des années durant, les responsables allemands, à l’instar de leurs homologues européens, ont nié avec fureur l’existence de zones de non-droit. Le même déni a eu lieu dans d’autres pays, notamment en Suède et en France. En janvier 2015, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a même menacé de poursuivre Fox News qui avait affirmé que des « no-go-zones » existaient à Paris. « L’honneur de Paris » et « l’image de Paris » avaient été lésés a affirmé Hidalgo sur CNN. Une affirmation très extraordinaire quand on y songe, car si « l’image de Paris » a été malmenée à cette époque c’est plutôt par le massacre de 12 journalistes, caricaturistes et policiers dans les locaux de Charlie Hebdo , et par le massacre de quatre personnes dans un supermarché casher deux jours plus tard. Dans ce contexte, les semi-aveux de Merkel – par opposition aux dissimulations d’Hidalgo – doivent être applaudis, légèrement, quand ils se produisent.

    Juste une semaine plus tard, un autre étrange jalon a été posé. Le 6 mars, le New York Times a publié en Une, un article – le seul qui était illustré de deux photos – qui tranchait avec ce que ce journal publie habituellement. Sous le titre « De vieilles armes ébranlent la Suède », le journal faisait état de la mort d’un homme de 63 ans à Varby Gard, une banlieue de Stockholm. Daniel Cuevas avait achevé son travail de nuit auprès d’adultes handicapés et rentrait en compagnie de sa femme quand il a repéré un objet sphérique au sol. Il est descendu de vélo et s’en est saisi. La grenade à main M-75 et ses 3000 billes d’acier ont tué sur le coup M. Zuniga et jeté sa femme à bas de sa bicyclette.

    Comme l’a reconnu le journal, l’événement n’a rien eu de singulier. Il s’est inscrit dans la liste déjà longue d’actes de violence – mettant notamment en jeu des grenades à main – dus à l’afflux en Suède de gangs étrangers et d’armes étrangères (en provenance des stocks accumulés pendant les guerres balkaniques des années 1990). Le New York Times a cité Paulus Borisho, demandeur d’asile, ancien membre d’une milice libanaise qui, dans le kebab où il travaille, a été témoin de l’explosion :

    Qu’une grenade soit trouvée sur le trottoir à l’extérieur d’un restaurant kebab, à deux pas d’une école primaire, lui paraissait difficile à accepter.

    « Maintenant, quand je pense à l’avenir, j’ai peur », a-t-il dit. « J’ai peur pour l’Europe ».

    Il y a tout lieu d’être inquiet en effet. Le journal a également eu l’honnêteté de citer les amis du défunt M. Zuniga, qui ont fait état de ses critiques sur les « évolutions intervenues à Varby Gard » et son « regret que la police n’ait pas un meilleur contrôle de la situation ». Encore une fois : il y a tout lieu d’être inquiet.

    La recrudescence de la violence des gangs, et les attaques à la grenade en Suède ont fait l’objet d’articles dans plusieurs médias ces dernières années. La plupart ont souligné les ridicules moyens des forces de l’ordre. Ainsi, le chef de la police suédoise Linda Staaf a récemment tenté de dissuader les gangs d’avoir recours à des grenades parce que la personne qui dégoupille « s’expose à un risque énorme ». Les journaux comme le New York Times ont porté peu d’intérêt à de tels problèmes – des problèmes qui apparaissent si menaçants aujourd’hui que le Premier ministre Stefan Löfven a envisagé de dépêcher l’armée dans certaines banlieues suédoises.

    Les journaux comme le New York Times ont longtemps pratiqué le même déni qu’Angela Merkel sur les problèmes générés par l’immigration en Europe de blocs de populations issues des pays en voie de développement. Ils ont préféré vanter le « courage » qu’il y aurait eu à suspendre les contrôles aux frontières et à minimiser ou à ignorer les terribles conséquences de l’importation de millions d’individus à l’identité inconnue. Et comme Anne Hidalgo à Paris, ils ont eu tendance à tirer sur le messager plutôt que de publier des faits, rejetant la réalité comme des « fake news » ou de la propagande d’« extrême droite ».

    L’année dernière, quand Donald Trump a fait état de « ce qui s’est passé la nuit dernière en Suède », les grands médias savaient pertinemment à quoi il se référait. Ils savaient que le président évoquait un reportage de Fox News diffusé la veille sur la dégradation de la situation sécuritaire en Suède. Mais les médias ont choisi de ne pas reprendre cette information. Ils ont préféré se moquer du président et tourner en ridicule l’idée que le paradis scandinave connaissait d’importantes difficultés.

    A l’époque, le New York Times avait jugé les commentaires du président Trump « déconcertants », et une grande partie du reste des médias a réaffirmé que la Suède jouissait d’une paix infinie et qu’Ikea ​​avait été diffamé par le président.

    La surprise vient aujourd’hui de ce que, sur un même laps de temps, la chancelière Merkel et le New York Times prennent en considération des faits qu’eux-mêmes et leurs soutiens, ont prétendu être imaginaires. Il n’y a cependant aucune raison de se réjouir. Une telle reconnaissance n’implique pas que la situation s’améliore. Admettre enfin ce que les Européens ordinaires considèrent comme une évidence, ne peut signifier qu’une chose : la situation est en train de si mal tourner que même ce bon vieux New York Times et Maman Merkel ne sont plus en mesure de les ignorer. Si tel est le cas, on est alors en droit de se demander : combien de problèmes auraient pu être évités si le déni n’avait jamais eu lieu ?

    Douglas Murray, auteur britannique, commentateur et analyste des affaires publiques, est basé à Londres, en Angleterre. Son dernier livre, un best-seller international, est « The Strange Death of Europe : Immigration, Identity, Islam ».

  9. Conan Conan dit :

    L’étalage de ce folklore bédouin sera, je pense, plus contre-productif qu’autre chose, à moins que l’on puisse aller encore plus loin dans la crétinude !!…

  10. Avatar PR1 dit :

    Il y avait une série assez drôle (avis personnel) qui s’appelait la petite mosquée dans la prairie.

  11. Avatar Vent d'Est, Vent d'Ouest dit :

    Il faut juste garder à l’esprit que ce n’est qu’une fiction et une fiction ne fait pas état de faits réels. On peut aussi regarder cette série en se disant : « Ah, ce serait formidable si cela était vrai ! » comme les contes de fées…

  12. Avatar jpass60 dit :

    Islam, UE, immigration : tous les problèmes qui détruisent notre société sont édulcorés par des « médias » dont Arte en mission commandée au service de la cause prôné par le système avec l’aide des idiots utiles. Comme à la grande époque de l’URSS quand les dirigeants de ce pays et leurs partisans venaient expliquer à propos du communisme qui battait de l’aile qu’il en fallait encore plus pour que ça fonctionne. Comme aujourd’hui : plus d’immigration, plus d’Islam, plus d’UE et nous serons au paradis sur terre…

  13. Avatar bm77 dit :

    Il faut l’admettre pour les politiques Européistes nous sommes nous les Français des « has been » et ce n’est pas sur nous qu’ils tablent pour élaborer la nouvelle société mondialiste. C’est sur les nouveaux arrivants qui n’ont aucune culture de la revendication ni du combat pour obtenir des droits que les libéraux comptent . Ils permettent de casser les salaires même si au passage le niveau de formation et les compétences de ces gens est loin d’être celui des travailleurs Français. Ce n’est pas bien sûr pour des raisons humanitaires que ces gens veulent du migrant mais bien pour achever ce qui reste de conventions collectives et pour ubériser totalement la société .
    Ce qui est grave et ce que retiendra l’histoire c’est que des partis politiques et des organisations de gauche pour des raisons faussement humanitaires se seront associés en participant à la com relayée par tous les grands médias pour le coup unanimes qui imposent par cette propagande le point de vue des mondialistes.
    Pourquoi? parce que c’es gagnant- gagnant . D’un coté les libéraux mondialistes se font de la main d’œuvre pas chère et de l’autre la gauche récupère des voix pour les élections.
    Ceux qui morflent le plus sont les paysans et ce n’est pas étonnant pour eux pas de pitié pas de plans ruraux comme il y a des plans banlieues Borloo à milliards, c’est presque symptomatique de notre société qui veut oublier son histoire ses racines son terroir pour faire place à ceux pour qui nos politiques sont pleins de sollicitude .

Lire Aussi