Sauve qui peut : Leïla Slimani, « Mme Francophonie » de Macron, veut « déringardiser le français »

Pour le cas où des sourds et aveugles douteraient encore de la volonté de Macron de tuer la France, les Français, notre patrimoine et notre langue. Il l’avait bien dit, il n’y a pas de culture française, il n’y a pas d’art français. Bientôt il n’y aura plus de langue française. D’ailleurs, pour lui, « le français est davantage africain que français…. »

Comment Macron et Leïla Slimani veulent-ils déringardiser notre langue ? 

C’est simple, c’est la même recette partout. Dans tous les domaines. L’OU-VER-TURE et le REM-PLA-CE-MENT

Il faut que les auteurs étrangers francophones soient lus – et étudiés à l’école, tant qu’à faire – en France. Le Grand Remplacement c’est, aussi, leurs écrivains qui remplacent les nôtres.

Pour la conseillère de Macron, le français sent le renfermé parce qu’il sent trop son Montaigne et son Molière, son Hugo et son Gide. Le français pour la donzelle doit être d’abord la langue du travail et de l’entreprise, donc une langue simple à manier et à comprendre. Le français ça doit être « cool ». C’est elle qui le dit. En ajoutant « cool est aujourd’hui rentré dans la langue française. »

Et en plus elle fait une belle faute de français... Pour Rentrer, il faut déjà être entré et être sorti. Je rentre chez moi, mais j’entre dans un musée… Si cool est entré dans la langue française, il n’en est pas sorti pour y revenir. Mais sans doute que ce genre de remarque agace au plus haut point la conseillère de Macron pour la francophonie… C’est rance et moisi ces petites distinctions… Cela empêche les nouveaux arrivants de se sentir complètement français, sans doute. Ça sent le français de France, beurk !

Quant à comprendre pourquoi le français serait une langue de boudoir ne servant pas à trouver du travail, alors là… 

Amis français de tous âges qui vous obstinez à rédiger des C.V en français, qui vous obstinez à parler français pendant les entretiens d’embauche, vous n’avez rien compris. Rien de rien. Le français tel que vous le parlez, c’est pour l’amour, pour le boudoir, pour les conversations snobinardes de salon. Le français ça sert à tout sauf à trouver du travail.

Mais Leïla Slimani nous rassure, le français ne va pas mourir, grâce aux locuteurs africains. Nous voilà sauvés par l’explosion démographie en Afrique.  Demain, dans le monde, 750 millions de personnes parleront français…

Mais quel français, madame Slimani qui n’a même pas eu le minimum de décence de franciser son prénom en devenant madame francophonie ? 

Pour que le français devienne la deuxième langue mondiale ? C’est simple.

Leïla Slimani nous donne la solution en un mot : donnez du fric aux Africains. si les efforts en faveur de l’éducation des pays francophones sont suffisants »

Tous aux abris, Macron a un grand plan pour la francophonie  : il y a bien longtemps que la langue française n’est plus uniquement française. Elle est autant, voire davantage africaine », avait-il alors lancé, vantant un « français au pluriel ». 

Je crains le pire. Exit Rabelais, Voltaire et Sartre.  Bonjour Amadou Mapaté Diagne, Wole Soyinka, Naguib Mahfouz, Hazoumé, Sembène Ousmane (Le docker noir, par exemple, tout un programme…. ), Birago Diop…

Adieu la littérature du terroir française, bonjour la littérature africaine d’émancipation du colonialisme français…

Bonjour la littérature noire de langue française, en France...

La question n’est pas de minorer ou sous-estimer la littérature francophone, la question est que nos dirigeants la mettent à égalité avec la nôtre pour les lecteurs français, pour les écoliers français, changeant ainsi, délibérément, le logiciel identitaire, la notion de terroir et d’histoire, de nation, qui sont les nôtres.

Ce qui se passe est grave, gravissime, de plus en plus grave.

Le Grand remplacement, vous dis-je. Une langue destinée à des locuteurs noirs transplantés, installés ad vitam aeternam en France. Sans parler d’une langue usuelle simplifiée, pleine de mots compréhensibles par tous, et en avant pour les « koufars », « ta mère la pute », « Wesh, j’pénave comme j’veux avec mes khos »…

Déringardiser, dit-elle…

Il n’y a pas si longtemps, les Ministres ou secrétaires d’Etat délégués à la francophonie avaient un but : développer la connaissance et l’usage du français à l’étranger afin d’accroître le rayonnement culturel de la France à l’ étranger. 

Dorénavant, avec Macron, le but est de développer le français de l’étranger et de l’importer en France, en remplacement du français authentique.

Leïla Slimani, « Mme Francophonie » de Macron, veut « déringardiser le français »

Le nombre de francophones devrait quasiment tripler d’ici trente ans dans le monde: la romancière franco-marocaine Leïla Slimani, conseillère d’Emmanuel Macron sur la francophonie, compte accompagner ce formidable élan et prouver que le français, « ce n’est pas ringard ».

« Pour beaucoup de gens, la langue française est considérée comme une langue de boudoir, de lettrés mais pas comme une langue pragmatique, qui sert à trouver du travail », reconnaît la prix Goncourt 2016 pour « Chanson douce », plus prestigieuse récompense littéraire française.

« Il faut dire que non: c’est aussi une langue de l’entreprise, du travail. Le français, c’est cool », dit-elle, rappelant dans un sourire que « cool » est aujourd’hui « rentré dans la langue française ».

Pour réaliser cet ambitieux programme, la jeune et dynamique femme de 36 ans, veut persuader les Français du « potentiel » de leur langue dont le nombre de locuteurs devrait quasiment tripler d’ici à 2050, de 274 millions aujourd’hui à 750 millions, grâce à l’explosion démographique en Afrique.

« Chaque Français doit devenir l’ambassadeur de la francophonie », juge-t-elle dans un entretien à l’AFP. « Il faut faire vivre la francophonie en France », dit-elle, se souvenant de sa consternation quand elle a découvert qu' »énormément de lycéens français sont incapables de citer un auteur issu du monde francophone ».

A l’étranger pourtant, la francophonie est « extrêmement vivace », témoigne l’ancienne élève du lycée français de Rabat, venue à Paris pour ses études après avoir vécu au Maroc avec un père marocain et une mère mi-alsacienne, mi-algérienne.

« En Chine, on ne peut pas imaginer le nombre d’apprenants de la langue française. En Corée, la progression est de 20-30% et des pays d’Afrique anglophone se mettent au français, comme le Ghana et le Nigeria », s’enthousiasme la jeune femme au flot de paroles vif.

Le président français Emmanuel Macron avait déjà souligné lors de son récent voyage en Chine que l’Empire du milieu devait « être une terre de francophonie ». Selon l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), environ 120.000 étudiants chinois apprennent le français, y voyant un atout pour faire du commerce avec l’Afrique. « Le français est un atout pour l’avenir », avait estimé M. Macron.

 

‘Quatrième langue internationale ‘

‘Le français « pourrait » en effet devenir la deuxième langue internationale, derrière l’anglais. Elle est la quatrième aujourd’hui, devancée par l’espagnol et l’arabe. Mais cela ne pourra être que « si les efforts en faveur de l’éducation des pays francophones sont suffisants », avertit dans un épais rapport sur la francophonie le Cese.

Mais cette progression n’est « pas mathématique », avertit Marie-Béatrice Levaux, référente francophonie au Conseil économique, social et environnemental (Cese, qui aide gouvernement et parlement français à écrire les lois).

« Il faut un pilotage politique français plus engagé. Les Etats doivent se mouiller et s’engager sur un programme éducatif », assène Mme Levaux, comptant pour ce faire sur le prochain Sommet de la francophonie, en octobre en Arménie.

« La France doit être à l’avant-garde de l’apprentissage du français », acquiesce Mme Slimani, misant sur le « grand plan pour la langue française » que Macron présentera la 20 mars, lors de la Journée internationale de la francophonie, et qu’il avait déjà esquissé en novembre lors de son discours de Ouagadougou.

« Il y a bien longtemps que la langue française n’est plus uniquement française. Elle est autant, voire davantage africaine », avait-il alors lancé, vantant un « français au pluriel ».

« Il faut sortir d’une vision jacobine du français où le bon français serait ici » en France, renchérit Leïla Slimani.

 

 156 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. C’est bien simple, elle veut transformer la langue française en « français d’aéroport », à l’instar de l’anglais qui n’est plus l’anglais de Shakespeare, Dickens ou Swift, mais un anglais de cuisine, un sabir mondialisé et appauvri.

  2.  » A …… , un lycéen vient d’être exclu de son établissement pour avoir, dans la même dissertation, utilisé à 3 reprises le passé simple et 2 fois le subjonctif « .

    Bon, c’est une  » fake news « , mais il faut bien rigoler, et aussi,
    anticiper !

  3. Leila de mes deux, si tu parle le français c’est grâce a tes ringards professeurs de français et qui sans eux tu croupirait dans une cuisine dans une arrière cour d’un douar avec un bon ringard de chez toi qui te sodomiserait la nuit, le jour sans oublier les tournioles !!
    C’est fou de réaliser tout ce que tu as manqué en restant dans ton Maroc natal; et nous à ce que nous aurions pu échapper.

  4. C’est déjà une hérésie que ce soit une « Franco (?) Marocaine » qui ait été nommé à ce poste ! Nous avons déjà eu droit aux dégâts de Belkacem à l’éducation nationale…. Celle-là vient pour achever le travail de sape.

    Il faut être Sarko, Hollande et Macron pour promouvoir des gens du maghreb à double nationalité ! Voyons-nous la réciproque à Alger ou Marrakech, des Français dans des postes clés à ces gouvernements ? La révolte serait dans les rues d’Alger, de Marrakech ou de Tunis pour protester. Et ils auraient raison !

  5. Cette femme n’est pas une française mais une marocaine
    de quoi se mêle t’elle ? Où a t’elle vu que la France est ringarde ?
    La France a une grande histoire , et un passé glorieux , et de culture vantée partout , même si son déclin est maintenant amorcé…
    quel regarde un peu mieux d’où elle vient
    Au Maroc une femme peut encore se retrouver en prison pour adultère ! si il y a des ringards c’est bien dans sa culture d’origine

  6. Bon ! Eh bien, nous, nous allons l’aider à « déringardiser » son écriture-vermicelle à la marocaine et, tant qu’on y sera, on déringardisera sa littérature maternelle…parce que, entre el coran, la sunna, les hadiths et autres trucs à la « mords-moi-le noeud », cette pseudo littérature pue le renfermé et le moisi…pouh ! allez ! aérez tout ça !

  7. seigneur jésus que votre justice soit faite de se qui se passe en France qui est caché ,
    comme je suis un laïque catholique pratiquant tradi , j’ai choisi la douceur que la révolte avec des commentaires a agressif

    • Merci de réserver vos prières à Jésus chez vous ou à l’église,il ne sert à rien de les mettre dans les commentaires, je ne crois pas que Jésus les lise….

      • là Christine tasin vous vous trompée a 100% ,jésus, il s’est tout de moi,de
        se que je fais, et se que j’écris et lit et avec qui je suis et qui je fréquente.

        et s’est normal car je suis son serviteur ,je comprend que vous êtes athée et je respecte votre choix .

        moi aussi je suis laïque sauf que je chrétien pratiquant et tradi ,sauf que j’ai changé en douceur ,je ne dis pas non plus que se suis un saint et que je ne suis pas révolté non plus de voir de se qui se passe en France qui se détruit et sa race blanche française de souche

        il va se passé quelque chose qui se prépare en châtiment et temps mieux ,car comme vous le dites vous même Christine tasin la France est devenu la plus grosse poubelle du monde vu de se qui si passe et s’est vrai ,tout je retourne contre nous les françaises de souche française de race blanche et même la justice car le vous le savez et vous en êtes victime vous et pierre

  8. Grandiou ! A t on besoin de ce type de meuffe en France? A t on besoin d’un nouveau président comme celui là ?

  9. Il faut arrêter cette hypocrisie bouffe-pognon de la francophonie tout comme la françafrique si chère (dans les 2 sens du terme) à chirac. Si les pays africains voulaient rester francophones, ils n’auraient pas choisi l’indépendance. La seule raison qui pousse certains à parler encore français c’est soit pour mendier le touriste sur place au lieu de travailler, soit pour avoir un accès plus rapide aux aides sociales pour ceux qui viennent chez nous.

  10. Bonne chance pour la promotion de la langue française dans le monde !
    Le français est une langue dont la syntaxe est extrêmement difficile ,d’une grande précision.Et le manque de précision peut rendre incompréhensible la pensée elle même.
    C’est ainsi que me parlait Joseph Hanse,grammairien et ami de Grevisse,chacun étant auteur d’un dictionnaire de la langue française ,consacré à l’ « usage » de la langue .
    Ahhh! les verbes transitifs,intransitifs,les compléments d’objet directs,indirects,les participes passés accordés ou pas……
    Un vrai casse tête chinois ,on comprend que chacun rechigne ….
    Mais Mr Hanse m’expliquait qu’il distinguait le « discours au plus grand nombre » et « la conversation à bâtons rompus ».
    Il préconisait zéro faute pour le premier et un plus grande tolérance pour la deuxième qui peut emmener l ‘interlocuteur à une phrase mal construite et une langue « qui fourche ».Mais Mr Hans disait qu’il pouvait voir dans les yeux et l’expression du visage de celui qui avait ainsi écorché la langue française,une demande d’excuse qui prouvait qu’il avait intimement le « souci de la langue ».
    Que de nuances dans cette attitude .
    Tout cela me parait bien loin aujourd’hui.
    Ainsi parlait ce grand Monsieur de la francophonie (Président du Cilf) .Il me racontait aussi:
    Dans les années 60,les africains lui déclaraient « ne nous abandonnez pas » et dans les années 80 c’est lui même qui leur déclarait » ne nous abandonnez pas ».
    Mr Hanse s’exprimait dans une langue très simple et très pure.Par exemple,au lieu de dire « je ne suis pas d’accord » (qui représente le comble du barbarisme et du solécisme) ,il disait tout simplement: »je ne vous blâme pas » . Quelle merveille!

  11. J’ai beau enseigner bénévolement le gascon, langue de mes ancêtres et de nos archives historiques de Gascogne, et même du Royaume de Navarre à Pampelune, ma langue maternelle est le français. je l’ai appris sans effort particulier tout au long de ma scolarité primaire et secondaire, et je constate avec désespoir comment ce français est massacré dans tous les domaines — et je ne parle pas de l’orthographe !

    À quand le sursaut qui arrêtera cette course vers la mort de la France ?

    Merci Christine d’avoir le courage de vous battre !

  12. Leila, li froncais ji li parle très mieux que toi et ji ti merde, ça va comme ça ?

    Elle est complètement à côté de la plaque la gazelle, je viens encore d’acheter un Voltaire à la demande de la prof de français de seconde, alors son rêve de wesh wesh n’est pas encore prêt de se réaliser, heureusement !

  13. Dans le temps, quand je lisais la composition d’un produit, le français était consultable immédiatement. Maintenant, il faut chercher, cette langue est mise au rang des autres et n’a plus rien d’international. Voyez quand on donne la parole à un Tunisien ou un Camerounais…Dans quelle langue s’explique-t-il? En parler local ou alors en anglais ! En Belgique, le flamand prime sur le français même sur des fabrication en Wallonie ! Toute publicité TV se termine avec trois mots en américain ! Même des firmes comme Bayer se donnant à prononcer en anglais, donc l’allemand suit la même dérive. Je me demande comment réagir…

    • quand j’entends à la tévé, la pub pour bayer, quand j’entends cette bonne femme avaler sa langue pour prononcer « bailleu », je vois rouge et, de toute façon, quand j’achète un produit en pharmacie, je vérifie le nom du labo et j’annonce la couleur : « bailleu »…j’en veux pas ! »

  14. ex sur bfmtv journaliste issue de la diversite les gardiens de prisons se plaignent de la violence subie par les detenus???? commise par PLUS ADEQUAT

  15. C’est une Franco marocaine…. ce qui veut déjà dire usurpatrice ! depuis quand les musulmans auraient ils le droit de toucher à notre culture, eux qui n’en ont pas ? Mais il est vrai que l’UMPS et maintenant les lèche babouches LREM ont préparé le terrain !

  16. Macron, l’inculte liquidateur de tout ce qui fait la richesse de la culture française, sa langue, ses auteurs, son histoire et sa population de souche. La disparition d’une civilisation ayant toujours comme cause profonde l’abandon de ses valeurs, Macron dans ce domaine avance à grands pas.

    • Macron , lui , n’est pas inculte !
      Il a un projet pour les « sans dents » .
      S’il était inculte ,il,serait pardonnable !

Les commentaires sont fermés.