Prix de la laïcité : Kessel récompense les opposants aux patriotes Clavreul et la femen Shevchenko


Prix de la laïcité : Kessel récompense les opposants aux patriotes Clavreul et la femen Shevchenko

Ils sont en pleine action, les faux laïques du Comité Laïcité République dirigé par Kessel.

Nous en avons parlé il y a peu avec le cas Taillade.

http://resistancerepublicaine.com/2017/11/05/forces-laiques-manifeste-contre-les-prieres-de-rue-mais-veut-supprimer-nos-jours-feries-chretiens/

Et aujourd’hui, nous évoquerons le prix de la laïcité qu’ils ont remis à Clavreul et à la Femen Shevchenko. Le ridicule ne tue pas.

Ils ont remis ce prix au cours d’un grand pince-fesses qui se tenait à la Mairie de Paris, devant un millier de personnes. C’est pas grave, c’est le con-tribuable parisien qui paye.

Gilles Clavreul, Inna Shevchenko et Smaïn Laacher,
lauréats des Prix de la Laïcité 2017

Gilles Clavreul, ancien délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Inna Shevchenko, militante féministe ukrainienne, et Smaïn Laacher, sociologue, chercheur au CNRS, sont les lauréats des Grands prix de la laïcité 2017 décernés mardi 14 novembre par le Comité Laïcité République.

Les prix, destinés à honorer des personnes engagées en faveur de la laïcité, de la liberté de conscience et de l’égalité entre hommes et femmes, ont été remis à l’Hôtel de Ville de Paris, en présence de la Maire, Mme Hidalgo, et d’environ un millier de personnes.

Le Grand Prix national a été décerné à Gilles Clavreul, le Grand Prix International à Inna Shevchenko et le Prix Science et Laïcité à Smaïn Laacher.

Le jury indépendant, présidé cette année par le journaliste Alexis Lacroix, directeur délégué de la rédaction de L’Express, a exceptionnellement décerné deux mentions spéciales.

http://www.laicite-republique.org/gilles-clavreul-inna-shevchenko-et-smain-laacher-laureats-des-prix-de-la.html

C’est chaque jour le grand Guignol…

Le prix de la laïcité à Clavreul qui, à la tête de la Dilcrah poursuivait plus les patriotes que les radicalisés ? Enorme.

Le prix de la liberté de conscience à Clavreul qui poursuit en justice Riposte laïque et n’a pas le droit de penser et dire, en son âme et conscience, à qui  Clavreul fait penser ?

Ce pauvre type n’a rien trouvé de mieux, pour commencer son discours, de rendre hommage à ceux qui, plus que d’autres, ont enterré la laïcité, Valls, Hollande et Cazeneuve.

Et il a nommé son ennemi : les identitaires…

Dans mes fonctions, j’en ai tôt fait l’expérience : on ne combat pas le racisme, ni l’antisémitisme, ni le sexisme, ni l’homophobie, si on ne comprend pas ce qui se joue, en France aujourd’hui, autour de la laïcité, mais qui se joue aussi, dans des termes et une histoire différentes, dans toutes les démocraties occidentales, à savoir la montée en puissance des passions identitaires – non seulement dans l’espace publique, mais dans pratiquement toutes les dimensions de la vie collective.

http://www.laicite-republique.org/prix-de-la-laicite-2017-gilles-clavreul-n-ayons-pas-peur-d-assumer-nos

Le prix de la liberté de conscience à Inna Shevchenko qui lutte contre la liberté de conscience des chrétiens et n’hésite pas à perturber une messe à Notre-Dame de Paris  ?

Extrait de son discours : Nos valeurs sont plus fortes que celles de l’extrême droite xénophobe qui combat la diversité et rejette les minorités.

http://www.laicite-republique.org/prix-de-la-laicite-2017-inna-shevchenko-je-suis-plus-habituee-a-etre-arretee

Elle a tout dit. Elle a mérité son prix. Il a tout dit, il a mérité son prix.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Prix de la laïcité : Kessel récompense les opposants aux patriotes Clavreul et la femen Shevchenko

  1. Avatarxrayzoulou

    Si le ridicule tuait, d’abord cela se saurait ! Ensuite les cimetières seraient rempli d’idiots inutiles : on aurait la paix !!!!

  2. UlysseUlysse

    Sur l’écran on peut lire : « Militante féministe ».
    Alors là, vraiment, on touche le fond du fond et on creuse encore.
    Se balader à poil en gueulant dans une cathédrale, c’est du « militantisme » et du « féminisme ».
    Christine, tu écris : « Le ridicule ne tue pas. » Si, il tue.
    Mais surtout nous n’en sommes plus au ridicule. C’est bien plus grave que ça.

    1. frejusienfrejusien

      dans ce cas, je dirais plutôt que ces femen sont des illuminées , des nanas perturbées, des électrons qui ont perdu leur orbite, des filles à faire soigner de toute urgence !

  3. MaximeMaxime

    « Nos valeurs sont plus fortes que celles de l’extrême droite xénophobe qui combat la diversité et rejette les minorités ».
    Je suis plutôt d’accord, quant à moi, avec cette affirmation. Mais la diversité doit aussi préserver l’unité et ce sont des références identitaires qui permettent de forger cette unité comme un ciment républicain, une identité nationale, un point de ralliement qui justifie la solidarité et la fraternité, de distinguer le sien et l’autre.
    C’est à la Constitution de définir ces éléments non négociables de notre identité, ceux où n’ont pas vocation d’interférer des principes républicains. Ces derniers sont des directives mais ils n’ont pas vocation à détruire l’identité de la France.
    Par exemple, la langue de la République est le français. Personne n’a donc le droit de faire valoir qu’au nom de la liberté, de l’égalité, de la tolérance, la République devrait adopter une autre langue officielle, par exemple le français « inclusif » ou l’anglais.
    La laïcité n’exclut pas, par ailleurs, le souci de maintenir l’ordre public, y compris de manière préventive. Les deux préoccupations ont le même rang constitutionnel. Il existe une tendance lourde à oublier que les deux objectifs doivent être conciliés et qu’un culte peut être visé par des mesures d’interdiction, de restriction, de limitation…
    C’est ainsi par exemple que la constitutionnalisation des jours fériés actuels permettrait d’éviter que des jours fériés musulmans remplacent ceux qui existent actuellement.
    L’Allemagne, comme souvent en première ligne pour semer la zizanie en Europe, sous Bismarck, sous Hitler comme sous Merkel, envisage ainsi d’instituer un jour férié musulman : https://www.la-croix.com/Religion/jour-ferie-musulman-sujet-agite-lAllemagne-2017-10-14-1200884287

  4. Avatardurandurand

    Eux des défenseurs de la laïcité , je me gausse , baliverne et billevesée.
    Toute cette clique nauséabonde , idiote ,inutile , traître sera passer par les armes ou à la Veuve , traître un jour ,traître pour toujours , a éliminée de la surface de la Terre avec cette engeance qu’ils soutiennent .

  5. AvatarBUTTERWORTH

    bravo enfin des opposants a L ISLAM XENOPHOBE QUI COMBAT LA DIVERSITE ET REJETTE LES MINORITES generalement exterminees a bas ce totalitarisme politico religieux

  6. AvatarPierre Gouverneur

    La passion identitaire qui s’élève le plus en France, est celle des Musulmans. Avant 1980, c’est à dire avant l’immigration musulmane et la réapparition de l’idéologie islamique totalitaire rétrograde conquérante, les Français n’éprouvaient, naturellement, aucun besoin d’exprimer leur identité, puisqu’elle n’était pas menacée.

  7. frejusienfrejusien

    Toute la gauche puante est bien représentée lors de cette » cérémonie », ne manque même pas la grande ¨prêtresse lèche-babouches hidalgo,

    NON A LISLAM XÉNOPHOBE QUI EXTERMINE LES MINORITÉS

Comments are closed.